PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Fire Emblem : où précommander Fire emblem Engage en édition ...
99.90 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 

 Liste des maisons d'édition publiant de la romance M/F

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  478
   Âge  :  69
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Pour qui sonne Lestat


Oui c'est facile de se vautrer s'éloigner du sujet dans le fil d'un forum, parce que là aussi, c'est une question de "mélange des genres" : une réflexion en appelle une autre, qui en appelle une autre, et c'est vrai qu'à un moment, on s'éloigne forcément du thème du message initial. Mais n'est-ce pas là le principe d'une discussion riche et argumentée ?
Cela dit, c'est naturellement préférable de rester au plus près du sujet, et c'est moi qui ai un peu ouvert la porte au glissement de terrain, avec mon histoire de marche et d'éditeur bien ciblé, désolée Twisted Evil

Juste pour finir, sans développer car on s'éloigne, même si on reste malgré tout proche du sujet initial "genre hybride" :
moi j'ai écrit en premier roman un polar "hybride" (romance / polar / passages "identitaires" marqués concernant une culture régionale, qui n'est pas celle de l'éditeur) et ça a été bien accueilli chez La Geste. L'équipe technique est super sympa, à l'écoute de tes demandes en matière d'organisation des chapitres, d'éventuels passages en italique ou autre mise en forme, tout est bien respecté. En revanche tu devras être très très vigilante au moment de la finalisation pour qu'il ne t'arrive pas la même catastrophique mésaventure qu'à moi (racontée sur le fil "malaise avec un éditeur" ou quelque chose comme ça). Pour le pourcentage, ce n'est pas le rêve, mais au moins tu as un bouquin avec une vraie référence éditeur et non pas de l'auto-édition ou un imprimeur. C'est un choix qui peut être intéressant pour un premier roman, pour ensuite te présenter ailleurs, car la maison d'édition en question n'est (bizarrement) pas mal perçue. Cela dit, encore une fois, prudence !!!
Je ne vais pas continuer sur ce fil, mais tu peux aller dans le fil "malaise " ou me contacter en message privé.
 
MaxenceSardane
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  801
   Âge  :  39
   Localisation  :  Dans les montagnes noires.
   Date d'inscription  :  25/02/2021
    
                         
MaxenceSardane  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Je viens de le (re) lire et ça fait peur, effectivement.

J'ai un pourcentage beaucoup plus élevé, mais impossible de savoir ce que va donner !

................. Fin de la digression ...........................
https://danslesmontagnesnoires.wordpress.com
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  478
   Âge  :  69
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Pour qui sonne Lestat


Liste des maisons d'édition publiant de la romance M/F - Page 7 1f600

A toutes fins utiles, quel est votre éditeur ?
 
Oryctérope
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  264
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  09/06/2020
    
                         
Oryctérope  /  Autostoppeur galactique


J'arrive après la bataille, mais je suis ravie d'avoir apporté un peu d'eau à ton moulin, Emsi I love you
Et d'ailleurs ce que tu soulignes ensuite sur le fonctionnement des relations libraires, et du travail de libraire par rapport à ces textes là, est très pertinent - ça me donne envie de remettre une pièce dans le juke box mais je vais me faire taper dessus car ce n'est pas l'endroit :mrgreen:

Je n'ai pas compris à qui s'adresse ta dernière question, si tu vouvoies tout à coup Maxence ou si c'est pour nous deux! ^^
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  478
   Âge  :  69
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Pour qui sonne Lestat


Ha ha ha, je ris (de me voir si belle en ce miroir..) car je viens juste de revenir sur cette page et là je vois mon dernier message et je me dis "tiens, j'ai utilisé le vous ?!". En fait je m'adressais à Maxencesardane, par rapport au pourcentage "beaucoup plus élevé" (une telle formulation ne pouvait que m'émoustiller ! Very Happy $$$$$$$$$$$$$$$$$
 
Oryctérope
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  264
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  09/06/2020
    
                         
Oryctérope  /  Autostoppeur galactique


Laughing Laughing Laughing Laughing
 
Oxymorel
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  6
   Âge  :  31
   Localisation  :  Saint-Jean-de-Maurienne
   Date d'inscription  :  06/08/2022
    
                         
Oxymorel  /  Magicien d'Oz


J'ai l'impression que "romance" a une connotation assez négative, comme une gentille bluette pour adolescents, où l'on empile les bons sentiments et les grandes déclarations. Mais bon j'en ai peut-être une vision un peu caricaturale.

Le livre que j'ai écrit traite d'une histoire d'amour, mais plutôt d'un point de vue dramatique, assez fataliste. Alors je ne sais pas si je dois le présenter comme une romance quand je m'adresse aux maisons d'édition.
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2380
   Âge  :  38
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Oxymorel a écrit:
Le livre que j'ai écrit traite d'une histoire d'amour, mais plutôt d'un point de vue dramatique, assez fataliste. Alors je ne sais pas si je dois le présenter comme une romance quand je m'adresse aux maisons d'édition.

Tant que tu écris un livre dans lequel la relation amoureuse entre deux personnages et le coeur de l'intrigue et qu'à la fin cela finit bien, tu as une romance.
Si ça finit mal, c'est un drame et c'est de la littérature blanche.
 
sarbacane
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  49
   Âge  :  39
   Localisation  :  top secrète
   Date d'inscription  :  03/08/2022
    
                         
sarbacane  /  Petit chose


Salut Oxymorel,

Je pense que tu as raison de te poser la question. Il me semble que la romance est un genre qui répond à des règles particulières, il ne s'agit pas seulement d'une histoire d'amour.
Par exemple, "Bérénice", à mon avis, on aurait du mal à la classer dans les romances...
Mais tu peux peut-être l'envoyer aux éditeurs en disant que ton texte est une "romance fataliste". Ca donne un certain cachet !
 
Oxymorel
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  6
   Âge  :  31
   Localisation  :  Saint-Jean-de-Maurienne
   Date d'inscription  :  06/08/2022
    
                         
Oxymorel  /  Magicien d'Oz


Merci à vous !
Oui je vais essayer de leur présenter de la manière la plus fidèle possible. Après qu'il le considère comme une romance ou pas, je les laisse juges.

J'aurais bien aimé le présenter comme une histoire à la Woody Allen, parce que j'aime beaucoup ses films et je m'en suis beaucoup inspiré en écrivant, du moins dans l'ambiance et le ton. Mais maintenant qu'il y a un scandale autour de sa personne, je n'ose plus vraiment.
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  478
   Âge  :  69
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Pour qui sonne Lestat


Oxymorel a écrit:
J'aurais bien aimé le présenter comme une histoire à la Woody Allen, parce que j'aime beaucoup ses films et je m'en suis beaucoup inspiré en écrivant, du moins dans l'ambiance et le ton. Mais maintenant qu'il y a un scandale autour de sa personne, je n'ose plus vraiment.

Concernant les scandales autour des gens du spectacle ou de l'art, ou de l'écriture, ou autre; je pense qu'il faut savoir mettre à part le style d'expression d'un artiste et sa vie privée,, sinon il y a pas mal de gens, des siècles passés comme des contemporains, qu'on ne lirait pas, dont on se refuserait à regarder les tableaux, qu'on n'irait plus écouter chanter, qu'on n'irait plus voir danser, dont on n'admirerait plus les performances sportives... Etc.,
Mais surtout, même sil le personnage en question est "sans histoire" au sens large du terme, c'est toujours un peu dangereux selon moi de se réclamer de quelqu'un qui est une référence dans son domaine : si on est plutôt loin de la référence en question, c'est un peu donner le bâton pour se faire battre...


Sinon, ha ha ha (rires) :  j'adore le "romance fataliste" proposé plus haut !!! En effet ça jette !!! Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
 
Oxymorel
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  6
   Âge  :  31
   Localisation  :  Saint-Jean-de-Maurienne
   Date d'inscription  :  06/08/2022
    
                         
Oxymorel  /  Magicien d'Oz


Emsi

Je suis totalement d'accord avec toi. Il me semble qu'on doit juger une œuvre pour sa qualité artistique, et laisser à la justice le soin de juger les actes des hommes.
Mais quand on voit par exemple ce qui s'est passé aux Césars, certaines personnes considèrent au contraire qu'il faut tout mélanger, alors je n'ai pas trop envie de me les mettre à dos si d'aventure certains siègent dans les maisons d'édition.
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  478
   Âge  :  69
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Pour qui sonne Lestat


Oui je comprends tout à fait ta prudence. Il s'agit d'être hyper diplomate dans les formulations... :mrgreen:
 
Profsamedi
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2477
   Âge  :  74
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :   "Là où l'on brûle des livres, on finit aussi par brûler des hommes." Heinrich Heine (écrivain allemand du XIXᵉ siècle)
   Date d'inscription  :  27/01/2020
    
                         
Profsamedi  /  Guère épais


Tengaar a écrit:

Tant que tu écris un livre dans lequel la relation amoureuse entre deux personnages et le cœur de l’intrigue et qu’à la fin cela finit bien, tu as une romance.
Si ça finit mal, c’est un drame et c’est de la littérature blanche.

J’ai toujours dit que ce forum était une mine d’or.
Surtout quand les commentaires sont faits par des personnes autorisées. (je suis sérieux) Very Happy
Merci, Tengaar, pour cette précision.
J’ignorais totalement ce détail.

J’hésitais entre deux fins pour ma romance : une happy end bisounours comme moi et une autre style tragédie grecque en, encore, plus glauque manière Darkounours, mon côté obscur, mais vraiment très, très glauque.

Tu viens de m’offrir des éléments qui me permettront de savoir dans quelle catégorie se situera la romance selon la fin de l’histoire.

Reste à choisir maintenant.

Encore merci à toi, en toute reconnaissante amitié, Philippe.
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  478
   Âge  :  69
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Pour qui sonne Lestat


Tengaar a écrit:

Tant que tu écris un livre dans lequel la relation amoureuse entre deux personnages et le cœur de l’intrigue et qu’à la fin cela finit bien, tu as une romance.
Si ça finit mal, c’est un drame et c’est de la littérature blanche.

Le drame, c'est justement qu'il faille du drame pour être pris au sérieux, tout au moins en France. Et que ce terme de "romance" recouvre aussi bien du roman photo (ou quasi) que des choses nettement plus consistantes et de qualité, mais qui ont le tort d'avoir une fin heureuse...
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Liste des maisons d'édition publiant de la romance M/F

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication :: Maisons d'Édition-