PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où commander le coffret Pokémon Go Collection ...
64.99 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 [Langue/style] Vulgarité, abréviations, absence de négation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
LadyRavenya
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1242
   Âge  :  29
   Localisation  :  Allez savoir où, allez savoir quand, dans quelque monde psychédélique -
   Pensée du jour  :  Le mal n'est qu'une question de point de vue.
   Date d'inscription  :  25/12/2015
    
                         
LadyRavenya  /  Tentatrice chauve


Tu n'as pas à avoir peur de te montrer vulgaire. Evidemment il ne faut pas que ça soit à toutes les pages, ou le lecteur va finir par se lasser... mais si c'est de temps en temps, alors pourquoi pas ? Après, si le lecteur est un fragile, il va grincer des dents mais bon, si l'histoire est bonne derrière, ça lui passera.
J'avais ce même problème que toi, quand j'ai écrit Project Viper. Mes personnages évoluent dans une base militaire pleine de mercenaires, tu vois le genre ? Au bout d'un moment, les "va te faire foutre" et co. passent crème. Tout dépend du contexte.
http://www.crin-de-chimere.com
 
plumedemoineau
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  9
   Âge  :  20
   Date d'inscription  :  30/04/2016
    
                         
plumedemoineau  /  Magicien d'Oz


J'aime bien cette idée de mettre quelques mots familiers dans un roman ! C'est original. Après, comme dit plus tôt, pas d'insulte homophobe, xénophobe, raciste, etc... Enfin, selon moi !
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  581
   Âge  :  42
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Gloire de son pair


Ha c'est marrant, moi non seulement mes personnages sont un peu vulgaires dans leurs dialogues (et ils parlent beaucoup !) mais en plus, comme j'écris mes textes du point de vue des personnages, certains passages non "dialogués" sont eux-mêmes assez familiers, voire vulgaires. J'y peux rien, c'est la faute à mes modèles littéraires : Rabelais, Céline, San Antonio, Elmore Leonard (dans une moindre mesure). Ça n'a pas eu l'air de choquer les quelques personnes qui m'ont lu. Si le personnage est d'un naturel vulgaire, il parait logique qu'il le soit dans ses propos, voire dans ses pensées.

Le dealer de base qui voit un concurrent empiéter sur son territoire et qui lui dit "tu n'es pas à ta place ici, hors de ma vue, ou il t'en cuira", certes, c'est correct du point de vue grammatical et inoffensif du point de vue lexical, mais ça ne sonne pas très juste, et ça rend l'immersion du lecteur dans l'histoire plus difficile.
https://fabiendelorme.fr
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Langue/style] Vulgarité, abréviations, absence de négation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-