PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 [Ecriture] Trop sévère ou pas?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  309
   Âge  :  25
   Pensée du jour  :  Progresser
   Date d'inscription  :  30/07/2015
    
                         
Maestrum  /  Tapage au bout de la nuit


Bonjour à tous, décidément, en ce moment j'arrête pas avec l'écritoire x) mais j'ai besoin d'aide.

O> Pour vous situer dans mon contexte, je retape mon roman.

O> Mais quand j'écris le premier chapitre j'efface immédiatement ce que je viens de faire car je pense:

-que c'est mal écrit
-que je peux faire mieux
-que ça rime à rien
-que c'est pas assez captivant.

O> Mais bon, après deux semaines de "pataugeage" j'en ai franchement marre. C'est pour ça que je poste ici le début du début que j'ai écrit. Afin de savoir si c'est vraiment bon ou pas, si je suis trop sévère ou pas.

O> Et surtout, je veux savoir ce que je peux améliorer.

O> Le voici (c'est le début du début il n'y a rien à savoir, vous n'avez rien loupé):

Spoiler:

O> Personnellement je pense que ce n'est pas génial.

O> Merci pour votre coopération et à bientôt!
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Ton début est très bien mon petit chat

Mais peut etre essayer de faire des phrases moins longues Very Happy

Spoiler:

Enfin ton texte est quand meme genial Very Happy ce n'est que des conseils qui améliorent le rythme selon moi Very Happy
 
Bohr
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  521
   Âge  :  45
   Localisation  :  Orbite proche de Cergy
   Date d'inscription  :  29/05/2015
    
                         
Bohr  /  Gloire de son pair


Les phrases sont effectivement un peu longues; essaie de te relire à voix haute, pour voir où arrivent les pauses. Surtout qu'il y est question de musique!
Tu pourras en déduire un paragraphe un poil plus cut.
https://lestresrichesheuresdelagalaxie.wordpress.com
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  581
   Âge  :  42
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Gloire de son pair


"Le plancher penchait", ça sonne bizarrement. Mais ouais, c'est du détail quoi. Globalement ça rend plutôt bien. C'est bon, tu peux reprendre confiance et aller de l'avant Smile
https://fabiendelorme.fr
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13985
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Trop court pour dire si ça rime à quelque chose. Et tiré de son contexte. De ce côté je ne peux rien dire.

Spoiler:
Mis à part un verbe qui a zappé d'être au pluriel, c'est correct et même joliment formulé, mais un peu complexe. Non, pas sévère. Juste complexe, et cela peut compliquer la compréhension.
Je propose un point après "omniprésente". La deuxième phrase reste longue, une seule longue phrase passe mieux que deux se suivant (la première devenant 2 plus courtes)

Spoiler:
Après un bon moment : là, part contre, tu as employé une formule très "langage courant".On change de niveau de langage. "Au bout d'un certain temps" passerait mieux.
Un peu complexe, mais c'est la succession de ce que fait le disque qui l'est. J'aime assez ce micro-détail, qui peut introduire une belle ambiance, mais en effet, une phrase compliquée de plus.
Peut-être simplifiable ? Tu peux aussi employer le verbe "en crépitant", voire ôter le terme "multiple" (le lecteur imaginera, s'il a déjà vu entendu disque crépiter)

Spoiler:
Légère redondance, au niveau de la tempête et de la mer déchaînée. Les vagues ne se forment pas sans vent. Si tu parles seulement de "mer déchaînée" le lecteur pensera à une tempête et tu peux aussi y revenir pus loin pour parler du vent (si tu en as envie bien sûr).
"Pourquoi le plancher penchait de plus en plus" = il manque un tiret et un "il" après le verbe.
Sans être complexe, la phrase pourrait être plus percutante en la coupant en deux.
"Pourquoi le plancher penchait-il? Et de plus en plus ?"
ou "Pourquoi le plancher penchait-il?" et revenir une ou deux phrases plus loin sur l'inclinaison croissante et inquiétante.


Dans l'ensemble = il est très bien, ton début.
Continue, vas-y !
Au pire, ton corrigeras et remanieras après.
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Cygfa
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  175
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  03/09/2014
    
                         
Cygfa  /  Tycho l'homoncule


Personnellement, j'ai du mal à comprendre comment un voile peut embaumer une pièce. Embaumer = remplir un lieu d'une odeur agréable. Un voile de parfum, d'accord, s'il y a une métaphore entre la musique et l'odeur... mais sinon je trouve l'usage du verbe impropre. Peut-être que je me trompe, hein, mais ça m'a vraiment fait tiquer. Et pourtant, j'aime les phrases poétiques.

"Seuls les sons de la tempête mêlés aux bruits d'une mer déchaînée parvenaient à ses oreilles, néanmoins le sol, sûrement en bois, émettait beaucoup de craquements sinistres."
A mon sens, ce passage manque de cohérence. Au début, on nous dit que le personnage n'entend QUE les bruits de la tempête et de la mer. Mais en fait non : il entend "néanmoins" le bruit du sol qui craque. Il faudrait revoir l'articulation des idées pour être sûr de ce que tu veux dire...

Bon courage pour la suite. Parfois, il vaut mieux continuer et revenir plus tard sur certains passages : on voit les choses plus clairement avec du recul.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Tu sais poser cette question c'est la meilleure façon de te flinguer l'élan, tout le monde va avoir un truc à te dire pour te dézinguer la copie. Faut pas demander aux autres, ou alors vite fait, mais pas en orientant d'abord.
Je te le dis en plus que j'ai fait la bêtise récemment, mais bref.
ou encore t'auras dix avis différents et tu seras pas plus avancé.
Soit ton histoire t'habite assez, tu l'as assez dans le ventre, pour la sortir, avoir l'élan de la mener, tu y crois, soit non. Mais bon c'est des trucs qu'il faut arriver à faire tout seul.
Et sinon on peut toujours mieux faire, et encore mieux etc...A un moment faut se dégager de l'exigence, et y aller plus spontané sans regarder derrière, sinon t'as le risque de pas aller au bout.

edit : je veux dire aussi, si y'a la "magie", que ton histoire tient la route et emmène en voyage, c'est pas de changer un mot ici, et un autre là et de lisser les tournures proprettes dans le moule, qui va changer ça. Respire un grand coup et fais comme ça te plait.

C'est correct sinon, et ça n'a aucun sens de disséquer ce micro bout, quand on ne connait rien de ce qu'il y a autour.
 
Arkash
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3357
   Âge  :  31
   Pensée du jour  :  "Who cares if it doesnt make sense as long as it works ?"
   Date d'inscription  :  30/01/2015
    
                         
Arkash  /  Didon de la farce


[Ecriture] Trop sévère ou pas? Default_agree

Tu en es a trois versions de ton démarrage, et je pense que le meilleur conseil que tu ai reçu est celui d'amysdream (sur l'un des autres topics) : écrit ce qui s'impose a toi, au fil de la plume, presque a l'impro, sans regarder en arrière, et tu verras, la structure va finir par se découper d'elle-même. Tu réarrangeras le tout a ta manière, et c'est ce qui rendra le mieux.

Ce n'est pas immédiat. Il te faudra peut-être écrire pendant un an sans regarder une seule fois en arrière, sans hésiter, mais quand tu auras tout ce matériau sous la main, ton histoire se sera bien davantage cristallisée / précisée, ainsi, bien sur, que ta plume ! 
Mais arrête d'hésiter. A force de te remettre en question, tu n'avances pas. Et ton univers a un vrai potentiel, je te recommande de mettre de côté tes tracas sur la forme pour le moment. C'est très dur d'être satisfait d'un début (perso je sais que je déteste mon prologue et mes quatre premiers chapitres), mais tu t'en fiches. C'est bateau ce que je dis, mais plus tu dérouleras du matériau (plus tu en accumuleras), bah plus la création finale aura un socle sur lequel se reposer, te permettant de ciseler a ta guise et allègrement la masse de travail que tu auras rédigée.
 
Evorli
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  387
   Âge  :  61
   Localisation  :  valbonne (06)
   Pensée du jour  :  Pourquoi j'écris? Parce que je veux vivre ! Zorg, "37.2 le matin"
   Date d'inscription  :  18/11/2012
    
                         
Evorli  /  Tapage au bout de la nuit


Hello, l'idée de base est intéressante, pour un début du début ( je ne suis pas vraiment d'accord avec les commentaires précédents, arguant qu'on ne peut rien dire car c'est tiré de son contexte, puisque ce sont les toutes premières lignes) et tu as bien raison de vouloir le soigner.
Mais ça manque de précision et de cohérence : est -elle a l'intérieur ou a l'extérieur ? si à l'intérieur, comment sait-elle que la pluie est glaciale, alors même qu'elle semble se réveiller d'un long sommeil ? le sol " surement en bois " indique qu'elle n'est pas en mesure de vérifier sa nature = elle est allongée sur un lit ?
Et sinon, je remplacerait le 1er Elle par le prénom de l'héroïne ( si elle en a un !) pour donner un point d'appui au lecteur dans cette entame très "flottante" (je crois avoir compris qu'on est sur un bateau pirat )
 
Trench
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2569
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  [citation de merde]
   Date d'inscription  :  25/10/2014
    
                         
Trench  /  Le bruit et la pudeur


Sinon fais un post dans la section roman ?
 
Duvodas
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5431
   Âge  :  27
   Localisation  :  L'Essone résonne, vide de ma Normandie natale...
   Date d'inscription  :  30/05/2012
    
                         
Duvodas  /  Buffalo Bic


Salut Maelstrum...

Bon, j'ai pas vraiment participé à tes précédents sujets pour une raison simple : les questions que tu poses en général, j'estime qu'elles ne regardent pas forcément d'autres personnes que toi, dans le sens où elles ne relèvent pas d'une compétence que l'on puisse obtenir au détour d'un simple message sur un forum. J'ai l'impression que tu cherches chez autrui ce que tout le monde gagne à force d'exercice et d'introspection.

Par ailleurs, il faut comprendre que deux semaines, c'est court. C'est très court. Dans le cadre d'une réécriture de roman, ça devient même insignifiant. SI tu en as marre maintenant, tu n'es pas sorti de l'auberge, aussi, je te conseille de prendre ton "mal" en patience. Tu n'as pas encore commencé que tu es déjà assez essoufflé pour venir poser tes questions sur l'Ecritoire ? Et bien dans ce cas laisse ce projet de côté, prend le temps de développer un autre texte et quand tu reviendras sur celui-là, tu y poseras un regard neuf et revigoré.

Je pense que les questions que tu poses sont relativement inutiles pour toi dans le sens où leur réponse sera différente pour chacune des personnes qui se manifestera sur le fil de discussion. Tu cherches à l'extérieur des réponses que seul ton exercice pourra t'offrir. Ecris, écris et ne te pose pas ces questions. Nous, nous sommes compétents dans le cadre d'une relecture, d'une correction, d'une critique, mais ta création, c'est TA création. à toi de trouver le processus créatif qui te convient, et tu dois savoir juger ton travail par toi même, ou tu n'avanceras jamais.

Donc en somme : comme dit Trench, le meiux que tu puisses faire, c'est commencer pour de bon, sans te retourner, et proposer le résultat dans le fil de roman. C'est ce que tout le monde fait. à force de poser de pareilles questions jour après jour dans l'Ecritoire, on en viendrait presque à écrire le roman à ta place, mais ça n'est pas là l'objectif d'un forum d'écriture comme JE.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  309
   Âge  :  25
   Pensée du jour  :  Progresser
   Date d'inscription  :  30/07/2015
    
                         
Maestrum  /  Tapage au bout de la nuit


Mhhh beaucoup de conseils qui m'ont été forts utiles. Merci bien!

Mon début est maintenant bien entamé et ceci grâce à vous! Very Happy je vais enfin pouvoir avancer!
 
Leokar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  60
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  27/06/2015
    
                         
Leokar  /  Clochard céleste


Moi j'en pense rien. Car je crois dur comme fer qu'on ne peut pas savoir ce qu'un roman a dans le ventre avant trente-quarante pages, à moins d'un problème majeur.

Selon plusieurs personnes par contre, la première phrase est hyper importante et devrait pouvoir résumer en gros le thème de ton ouvrage. Pas certain que ça s'applique à la plupart des torchons qui ornent les tablettes de meilleurs vendeurs dans les librairies... Mais si tu fais dans la grosse littérature, c'est peut-être un conseil à garder quelque part dans sa tête.

N'essaie pas de faire du style, raconte ton histoire. Une fois que tu auras fait ça, eh bien il sera temps de s'enquiquiner sur les mots et les virgules.


Dernière édition par Leokar le Jeu 22 Nov 2018 - 7:58, édité 1 fois
 
Bohr
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  521
   Âge  :  45
   Localisation  :  Orbite proche de Cergy
   Date d'inscription  :  29/05/2015
    
                         
Bohr  /  Gloire de son pair


J'ai déjà lu ce coup de la première phrase. Je trouve ça excessivement académique, et je préfère "Ça a débuté comme ça." à "Certaines vérités devraient demeurer à tout jamais cachées aux yeux des mortelles, et les horreurs sans nom que je m'apprête à décrire d'une main tremblante alors que s'écoulent les dernières heures de ma vie me poursuivront jusque dans le tombeau."
Disons que tout dépend si on veut surprendre le lecteur ou pas, j'imagine.
https://lestresrichesheuresdelagalaxie.wordpress.com
 
Lolo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  602
   Âge  :  33
   Localisation  :  Montréal, Québec
   Date d'inscription  :  22/10/2014
    
                         
Lolo  /  Hé ! Makarénine


Longues, complexes, les phrases ? La plus longue ne fait même pas trois lignes en format poche. Quelle drôle d'idée.

Je dirais plutôt qu'il y a trop de mots, des mots superflus qui gagneraient à être rayés sans que change le sens de la phrase.

Maestrum a écrit:
Cette musique, elle était omniprésente, tel un voile mélodieux qui embaumait la totalité de l'espace.

La musique, elle est omniprésente, ou pas ? « [...] tel un voile mélodieux », ça ralentit, travestit l'idée que tu essaies de transmettre.

Proposition a écrit:
Cette musique, elle embaumait la totalité de l'espace.

Ça dit ce que ça dit, c'est une phrase choc et moins pouet pouet.

Maestrum a écrit:
Elle se serait crue dans un cabaret, mais ce satané vent glacial et cette pluie tout aussi froide rendaient cette pensée totalement absurde.

Maestrum a écrit:
Après un bon moment, la chanson s'emballa, puis bloqua pour répéter [répétant] toujours la même phrase incompréhensible et s'arrêta dans de multiples crépitements quelques secondes plus tard. Seuls les sons de la tempête mêlés aux bruits d'une mer déchaînée [lui] parvenaient à ses oreilles, néanmoins [et] le sol, sûrement en bois, émettait beaucoup [des] craquements sinistres. Où était-elle ? Et surtout... pourquoi le plancher penchait [tanguait-il] de plus en plus ?

J'ai rayé les mots superflus et mis entre crochet des mots de remplacement. Observe pourquoi ces mots sont « de trop », tu comprendras. Voici ce que donnerait cet extrait.

Proposition a écrit:
Cette musique, elle embaumait la totalité de l'espace.
Elle se serait crue dans un cabaret, mais un vent glacial et une pluie froide rendaient cette pensée absurde.
Après un moment, la chanson s'emballa, bloqua, répétant la même phrase incompréhensible, et s'arrêta dans de multiples crépitements. Les sons de la tempête mêlés aux bruits d'une mer déchaînée lui parvenaient et le sol en bois émettait des craquements sinistres. Où était-elle ? Et surtout... pourquoi le plancher tanguait-il de plus en plus ?

Mine de rien, on passe de 104 mots à 81 ; la longueur de l'extrait est réduite de 20% sans que le sens des phrases ne change. En somme, tes phrases ne sont pas longues, elles sont surtout chargées de mots qui pourraient très bien être mis au rancart. Les prépositions et adverbes ne devraient être utilisés que lorsque c'est nécessaire, à mon avis ! Quand tu as écrit une phrase, demande-toi quel mot pourrait ne pas y être sans en changer le sens. Pour le reste, tout est question de style et de rythme : tu n'es pas obligé de toujours tout réduire au maximum.

Voilà mon conseil !
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Ecriture] Trop sévère ou pas?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-