PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-38%
Le deal à ne pas rater :
SSD Interne – PNY – CS900 Series 1 To 2,5″ SATA III à 64,99€
64.99 € 104.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 [personnages] importance des 2 héros

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
JEG
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  10
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  01/02/2015
    
                         
JEG  /  Homme invisible


Bonjour à tous,

une question m'étais venu à l'esprit : Imaginons une histoire avec deux héros, ils ont chacun une histoire différente, j'ai l'impression qu'on essai souvent de rendre l'un des deux moins intéressant que l'autre ou bien se concentrer d'avantage sur l'une des histoire plutôt qu'une autre.

Y a-t-il une raison particulière ou bien cela vient il de moi ?
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Tous dépend du contexte, mais j'ai déjà vu les deux héros sur le meme pied d'égalité.

Après si tu as cette impression, c'est que c'est nécessaire.
Si tu suis le héros A dans une aventure alors que B fait un truc moi important, A sera forcément plus intéressant..

Ce n'est que mon avis
 
Plume d'elle
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2311
   Âge  :  38
   Localisation  :  Au milieu de mes personnages
   Pensée du jour  :  Ecris donc au lieu de traîner sur le forum !
   Date d'inscription  :  17/05/2015
    
                         
Plume d'elle  /  Guère épais


Je ne suis pas d'accord avec toi. Quand un livre comporte plusieurs héros, ils sont peuvent être traités avec la même importance. Par contre, on trouve plus d'histoires avec un personnage central et d'autres personnages importants mais moins.
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13986
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Oui, on essaie "souvent" de placer un héros au centre
mais ce n'est pas une obligation.

C'est juste un moyen de faciliter la concentration du lecteur.

Tout comme il est parfois employé d'offrir audit héros un compagnon un peu ordinaire auquel le héros peut s'identifier. Ce personnage, pour que chacun s'y identifie, écope malheureusement d'un tempérament peu marqué.
Ou comme on peut aussi créer des héros un peu ordinaires voire maladroits, pour la même raison.
Mais on peut aussi présenter plusieurs personnages, agissant de concert et ayant chacun une personnalité. Les différents lecteurs choisiront celui qui leur plaît. Cela ne changera pas l'histoire (puisque déjà écrite quand ils ouvrent le livre). Seulement leur façon de la lire.
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Diomède
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  514
   Âge  :  29
   Localisation  :  Ma femme mon fils et mon domaine
   Pensée du jour  :  It's time to make yourself proud and everyone else a little nervous
   Date d'inscription  :  28/07/2014
    
                         
Diomède  /  adopteunnouveau.com


ViiViiNette a écrit:
Tous dépend du contexte, mais j'ai déjà vu les deux héros sur le meme pied d'égalité.

Après si tu as cette impression, c'est que c'est nécessaire.
Non, je ne pense pas qu'il soit question de "nécessité" ici. Ce n'est pas parce qu'on remarque un motif narratif qui se répète régulièrement que celui-ci est nécessaire à tout roman. Bien sûr, ça peut aider de remarquer ce qui "se fait" et "ne se fait pas", mais de là à décréter que c'est nécessaire, je pense qu'on va un peu loin.

JEG a écrit:
Imaginons une histoire avec deux héros, ils ont chacun une histoire différente, j'ai l'impression qu'on essai souvent de rendre l'un des deux moins intéressant que l'autre ou bien se concentrer d'avantage sur l'une des histoire plutôt qu'une autre.
Je pense que c'est possible d'avoir deux héros avec deux arcs narratifs "équivalents" en termes d'enjeux et d'importance, mais c'est difficile de rendre les deux aussi intéressants l'un que l'autre pour tous les lecteurs...
Imaginons que le Héros A commence un apprentissage pour être ninja et que le Héros B, pendant ce temps, parte explorer des montagnes pour trouver un trésor. Certains lecteurs vont adorer les parties sur l'apprenti ninja et se lasser des promenades du héros B, et inversement pour d'autres. Si ça se trouve, chacun des deux héros accomplit une part égale pour défaire le grand méchant de l'histoire ; mais certains auront trouvé le ninja bien plus intéressant et important que le chasseur de trésors.
C'est le jeu : on ne peut pas forcément plaire à tout le monde de la même façon. C'est peut-être de là que vient l'impression que l'on se concentre sur un héros plus que sur un autre, là où l'auteur a de son côté imaginé traiter ses héros de façon équitable en leur donnant à chacun une histoire propre.
Il y a des différences entre "je trouve ce héros moins intéressant car son parcours résonne moins avec mes intérêts et mes envies" et "ce héros est traité de façon moins intéressante dans le récit, par l'auteur lui-même". Ca arrive, en tant que lecteur, de préférer certaines parties du roman et de lire rapidement celles qui nous intéressent moins - ça fait partie de l'expérience. Est-ce que ça signifie que l'auteur a essayé/doit essayer de rendre un des héros moins intéressant volontairement ? Ca serait dommage, c'est déjà difficile de faire des personnages intéressants, ne nous mettons pas des bâtons dans les roues.
Pour moi, il n'est pas impossible d'avoir deux héros d'égale importance - la question est de savoir les rendre importants et intéressants pour le lecteur, qu'il ne s'ennuie pas (trop) lorsqu'on saute de l'un à l'autre.

(Attention, "il n'est pas impossible de" ne signifie pas "il faut que", il est tout à fait possible de hiérarchiser ses personnages par leur importance dans le récit et donc de n'avoir qu'un héros accompagné de personnages secondaires) (Ce n'est ni mieux ni moins bien)
 
Kamandi
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  542
   Âge  :  46
   Localisation  :  Morbihan
   Date d'inscription  :  16/01/2014
    
                         
Kamandi  /  Gloire de son pair


JEG a écrit:
Bonjour à tous,

une question m'étais venu à l'esprit : Imaginons une histoire avec deux héros, ils ont chacun une histoire différente, j'ai l'impression qu'on essai souvent de rendre l'un des deux moins intéressant que l'autre ou bien se concentrer d'avantage sur l'une des histoire plutôt qu'une autre.

Y a-t-il une raison particulière ou bien cela vient il de moi ?

Dans les romans que j'ai lus et qui utilise ce fonctionnement, j'ai trouvé au contraire que les personnages étaient traités à égalité. Après, il est légitime de s'intéresser plus à l'un qu'à l'autre.
 
Leokar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  60
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  27/06/2015
    
                         
Leokar  /  Clochard céleste


Je suis d'accord avec Diomède sur le fait que le lecteur interprète le texte et accordera inconsciemment plus d'importance au héros auquel il s'identifie, même dans une histoire où des personnages auraient objectivement autant d'importance.


Dernière édition par Leokar le Jeu 22 Nov 2018 - 7:54, édité 1 fois
 
Mikaroman
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2990
   Âge  :  47
   Localisation  :  Devant le PC
   Pensée du jour  :  50 nuances d'earl grey
   Date d'inscription  :  05/12/2012
    
                         
Mikaroman  /  Jeune et fringant retraité


Si tu as vingt héros, où est l'héroïsme ? (L'héroïsme se caractérisant par un comportement sortant de l'ordinaire.)

Il sera plus "facile" de traiter plusieurs personnages d'une façon similaire s'ils ne sont pas héroïques. Les héros ayant tendance à faire "palir" les personnages qui les entourent.

Ensuite, il y a les films de super héros, mais bon... leur intérêt scénaristique est souvent assez limité.

Certains romans à personnages multiples fonctionnent très bien sans que l'un des personnage prenne l'assendant sur les autres. Je pense en particulier au cycle de l'élévation de David Brin, où l'on change de point de vue régulièrement pour suivre les actions de tel ou tel personnage qui fait avancer l'histoire.
http://romainmikam.free.fr/
 
Birdy
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  4412
   Âge  :  30
   Localisation  :  Un peu nulle part
   Pensée du jour  :  "Tout se perd, ton doc est corrompu, tout se perd, tu pleures sa mère" - Red-Scarf
   Date d'inscription  :  09/06/2012
    
                         
Birdy  /  Édite Piaf


J'écris précisément un roman avec deux héroïnes aux histoires parallèles.

Et en fait, c'est tout bête, mais même si je considère que leurs arcs narratifs ont la même importance, l'histoire de l'une me vient beaucoup plus facilement que celle de l'autre. Donc en plus de la possible identification du lecteur pour un seul des deux personnages une fois le roman achevé, il y a la question de l'inspiration de l'auteur au moment de l'écriture, qui peut énormément jouer sur l'importance donnée à chaque personnage (pas uniquement les héros et héroïnes, d'ailleurs).
Bref, je sais que je vais devoir rééquilibrer tout ça à la correction, mais pour le moment, ça donne clairement l'impression que l'une de mes héroïnes est secondaire, ce qui est contraire à mon intention.
 
Writer
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  550
   Âge  :  28
   Localisation  :  Entre deux lignes
   Pensée du jour  :  Pourquoi ?
   Date d'inscription  :  16/01/2015
    
                         
Writer  /  Gloire de son pair


Cela vient d'une affinité que tu developpes davantage pour l'un ou l'autre de tes héros.
 
Alex.G.Morina
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  235
   Âge  :  31
   Localisation  :  Millau
   Pensée du jour  :  Certains d'entre nous recherchent l'éternité dans un bout de papier.
   Date d'inscription  :  13/02/2016
    
                         
Alex.G.Morina  /  Autostoppeur galactique


Cela me semble normal de s'identifier plus à l'un qu'à l'autre. Autrement cela voudrait dire que les deux héros sont tellement similaires qu'il est impossible de s'identifier à l'un plus qu'à l'autre. En tant que lecteur, je n'apprécie pas trop le côté schizo à la lecture. Si j'en vite à me dire que 2 personnages sont aussi bien ou aussi pourris l'un que l'autre, j'en viens à penser que cela aurait été mieux qu'il n'en y est qu'un seul.

S'ils sont différents, il est évident que le lecteur, même sans s'en rendre compte en préfèrera un. Que ce soit plutôt la fille, plutôt le garçon, le plus sincère, le plus tordu...etc. Ce n'est pas que l'auteur n'y met pas du sien mais simplement qu'on a tous besoin d'un repère. Si tu as deux repères, ce n'est plus un angle solide, tu te dédoubles. C'est comme être au milieu de l'eau. Si t'as le cul poser sur un seul rocher, c'est toujours plus agréable que d'avoir chaque pied sur un rocher différent. En quelque sorte, l'équilibre est plus solide. (Je sais pas si mon illustration était suffisamment pourrie xD)

Autrement, je pense qu'il n'est pas impossible qu'il y ait deux héros. Dans certaines histoires, c'est même un plus. Cela permet de diviser les épreuves et de multiplier les questionnements intérieurs, les conflits et les émotions. Quand il y a un grand nombre d'idées et d'événements, il me paraît bon qu'il y ait deux héros ou bien un seul héros mais des personnages secondaires très travaillés en ce sens. Imaginons que tous les événements ne se produisent alors qu'au travers du héros, ça fait vraiment loi de Murphy, le mec est au bout de sa vie. Il vit tellement d'expériences à lui tout seul que même le lecteur d'un roman de fantasy/fantastique en vient à ce dire "C'est juste improbable" (le comble, lol).
 
Sethi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  874
   Âge  :  23
   Localisation  :  Proche d'Edelweiss
   Pensée du jour  :  La chair n'est pas vraie, c'est l'âme qui est vraie. La chair est cendre, l'âme est flamme. VH
   Date d'inscription  :  22/12/2013
    
                         
Sethi  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Si tu veux lire un livre avec deux héros distinct qui ne se rencontrent que tard dans l'histoire, je t'invite à lire mon roman LMDR Wink
Mes deux héroïnes se complètent dans leur objectif final, et elles permettent à un public plus large de s'identifier. Ma première héroïne a 16 ans, pour faire simple elle et rebelle, téméraire, autonome + lourd passé. La seconde a 12 ans, elle est innocente, très mature, indépendante. Ça fait très cliché dit comme ça, mais ça permet à chaque lecteur de préférer l'une ou l'autre ! Pourtant je n'en met aucune en décalage par rapport à l'autre : elles ont exactement la même importance dans l'histoire et leurs aventures se déroulent en parallèle pendent bien 2/3 du livre. Donc bien-sûr que c'est possible et c'est même super chouette à écrire !!
http://lecrins.wix.com/l-ecrins
 
Gina M.
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  376
   Âge  :  29
   Localisation  :  Grenoble
   Pensée du jour  :  Rien n'est plus drôle que le malheur - Beckett
   Date d'inscription  :  07/05/2016
    
                         
Gina M.  /  Tapage au bout de la nuit


Je plussoie, ce n'est absolument pas obligatoire d'avoir un "héros" davantage sur le devant de la scène, tu peux avoir plusieurs personnages centraux traités de façon égale. Après, si l'un d'eux se détache, ça sera peut-être inconscient de la part de l'auteur - mais surtout, de la part du lecteur. Chacun va davantage s'attacher à tel protagoniste, à tel fil e l'histoire. C'est normal. Et c'est bien, cela veut dire que tous tes personnages sont assez différents et bien travaillés, si tu as plusieurs héros mais que chacun puisse être le "favori" de tel ou tel lecteur.
A toi de choisir ce que tu veux faire en fait : un héros et des personnages secondaires qui gravitent autour (mais pitié, évitons à ce moment là les personnages secondaires "faire valoir") ou une fresque avec plusieurs personnages centraux également importants. On a ça dans Les Rois maudits, dans les gros romans russes, et plein d'autres projets à en croire les camarades au-dessus Smile

Et je fonctionne comme cela aussi avec ma saga. Trois "héros", trois trames. Un esclave "anormalement instruit" / en avance intellectuellement ; un bouffon difforme qui entreprend une vengeance ; un vagabond / voleur infirme. Ils évoluent en parallèle au début, mais le lecteur peut déjà deviner les liens à venir entre eux, puis ils se croisent, se perdent, s'allient, s'affrontent au gré de l'histoire. Et j'essaie de tout faire pour que l'un des trois ne se détache pas plus que les autres, et qu'ils puissent tous les trois être appréciés comme personnages centraux. Si l'un d'eux se détache ou est en retrait, c'est bien involontaire et c'est que j'ai encore du boulot huhu. Mais jusqu'à présent tout le monde a réussi à avoir des "préféres" différents.
http://jcroset-couleurs.com
 
Lepe.
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  94
   Âge  :  26
   Localisation  :  Odder, Danemark
   Date d'inscription  :  30/06/2015
    
                         
Lepe.  /  Pippin le Bref


Je pense que l'auteur a forcément plus d'affinités avec un des personnages et qu’inconsciemment il le mettra sur un piédestal. Il en va de même avec les lecteurs.
http://www.labarakafic.fr
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [personnages] importance des 2 héros

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-