PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Coffret Pokémon Ultra Premium Dracaufeu 2022 en français : où le ...
Voir le deal

Partagez
 

 [Langue/Style] Discussions (dialogues)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
dormeuseduval
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  13/12/2015
    
                         
dormeuseduval  /  Magicien d'Oz


Bonjour!

Dans un de mes projets -dont j'ai déjà tout le squelette-, j'ai deux personnages qui se parlent beaucoup. Elles vont plus tard développer une relation amoureuse, mais leurs discussions en sont les prémices.
Malgré avoir toute l'histoire, j'ai énormément de mal à les rendre intéressants (les dialogues).C'est vrai, quand on est avec quelqu'un que l'on apprécie, n'est-il pas extrêmement compliqué de rendre compte de la discussion de manière intéressante une fois achevée? Même si on a eu beaucoup de plaisir à l'avoir.

Comment écrire une discussion intéressante, non niaise, variée, qui ne comportera pas seulement de - à la chaîne, et qui passionne le lecteur?
Je demande peut-être beaucoup haha, mais c'est vraiment quelque chose sur lequel je bloque.
Merci d'avance de vos réponses!
-laura
 
Gemili
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  345
   Âge  :  28
   Pensée du jour  :  Ferme les yeux juste une seconde et tu verras qu'en fait, tu n'en as rien à faire.
   Date d'inscription  :  07/12/2015
    
                         
Gemili  /  Tapage au bout de la nuit


C'est assez magique en fait. Deux petits mots ...

Discours Indirect


ça te permet de caser des "X et Y parlaient de tout et de rien, surtout de sujet complètement insignifiant mais pour lequel elles trouvaient une intérêt vif. Quand le silence s'installait, X relançait tout de suite la discussion pour le simple plaisir d'entendre la douce voix de Y."

A titre d'exemple, tu gères ça comme tu veux mais, ce qui compte dans un dialogue, quand tu n'échanges pas des informations, c'est l'effet qu'il procure aux personnages. De la gène, de l'intérêt, de la passion, juste le plaisir d'apprendre à connaître l'autre. Un peu comme dans les films quand tu vas avoir un enchaînement de plan derrière une musique.

Le discours direct, tu le gardes pour le moment que tu veux ... faire entendre.
 
dormeuseduval
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  13/12/2015
    
                         
dormeuseduval  /  Magicien d'Oz


Gemili a écrit:
C'est assez magique en fait. Deux petits mots ...

Discours Indirect


ça te permet de caser des "X et Y parlaient de tout et de rien, surtout de sujet complètement insignifiant mais pour lequel elles trouvaient une intérêt vif. Quand le silence s'installait, X relançait tout de suite la discussion pour le simple plaisir d'entendre la douce voix de Y."

A titre d'exemple, tu gères ça comme tu veux mais, ce qui compte dans un dialogue, quand tu n'échanges pas des informations, c'est l'effet qu'il procure aux personnages. De la gène, de l'intérêt, de la passion, juste le plaisir d'apprendre à connaître l'autre. Un peu comme dans les films quand tu vas avoir un enchaînement de plan derrière une musique.

Le discours direct, tu le gardes pour le moment que tu veux ... faire entendre.

Merci pour ta réponse!
Et comment instaurer une sensation de longueur alors? J'ai vraiment envie de faire comprendre que leurs conversations durent des heures et qu'elles y prennent un intérêt vif. Est ce que cela suffit de dire "X et Y parlaient pendant des heures"? Ça ne fait pas un peu fade?
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  581
   Âge  :  42
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Gloire de son pair


Histoire d'être sûr de t'embrouiller, je vais dire le contraire de ce qu'a dit Gemili.

Elmore Leonard (un des grands maîtres du dialogue réaliste) faisait parler ses personnages de tout et de rien, en général en les faisant discuter de sujets de la vie de tous les jours : le film qui passe au ciné en ce moment, comment joue telle ou telle équipe de foot cette saison, quelle est le titre de cette chanson qui passe en ce moment à la radio, etc. C'est le genre de discussion a priori sans intérêt mais qu'on a quand même tendance à vouloir écouter d'une oreille, quand on les surprend au resto, ou dans le train, ou ailleurs. Pense aux dialogues des films de Tarantino, notamment dans Pulp Fiction, quand ils débattent du "quarter pounder with cheese".

Citation :

Vincent : Et devine comment ils appellent un « Quarter Pounder with cheese » à Paris ?

Jules : Un « Quarter Pounder with cheese » ?

Vincent : Mon cul ! Ça a pas de sens « Quarter Pounder » avec leur système métrique.

Jules : Mais alors quoi ?

Vincent : Ils disent « Royal Cheese »

Jules : Ah ouais... Royal Cheese. Et un Big Mac ?

Vincent : Un Big Mac c'est un Big Mac mais ils disent « le » Big Mac.

Jules : Le Big Mac ! Hahaha ! Et comment ils disent le Whopper ?

Vincent : J'en sais rien, je suis allé dans aucun Burger King. Tu sais ce qu'ils mettent sur les frites en Hollande à la place du ketchup ?
etc.

Les mecs sont en train de discuter des noms des hamburgers en Europe (le truc inintéressant par excellence, à la base, et qui ne fait pas avancer l'intrigue d'un poil), mais on lit (ou on écoute) quand même, et avec intérêt. Pourquoi ? C'est intéressant parce qu'on y apprend beaucoup de choses sur les personnages, par petites touches (on sait qu'ils aiment ci mais pas ça, ou qu'ils sont un peu moins futés que la moyenne, ou que l'un a l'ascendant sur l'autre, on sait comment il parle, donc si c'est quelqu'un de coincé ou non, d'éduqué ou non, etc.). Ça nous en apprend en fait autant sur les personnages qu'une description classique, genre "il portait ci, de telle couleur, et était coiffé de telle manière. Il penchait la tête comme ça, etc.", sauf que c'est beaucoup plus vivant, parce qu'on assiste à une scène dynamique plutôt qu'une image statique. Et, au minimum, ça installe une ambiance.

C'est super dur à faire (mais, genre, vraiment super dur), mais quand on y arrive, on arrive à rendre les situations et les personnages très réalistes, au point que, même si au final l'histoire n'est pas si terrible que ça, c'est pas tellement grave, parce qu'on a passé un bon moment à écouter les personnages discuter Smile
https://fabiendelorme.fr
 
Gemili
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  345
   Âge  :  28
   Pensée du jour  :  Ferme les yeux juste une seconde et tu verras qu'en fait, tu n'en as rien à faire.
   Date d'inscription  :  07/12/2015
    
                         
Gemili  /  Tapage au bout de la nuit


Je suis tout à fait d'accord avec ça mais n'est pas Tarantino qui veut. Le dialogue réaliste est un équilibre délicat entre le dialogue et la place qu'il occupe dans l'action et c'est bien plus difficile à gérer dans un roman que dans un scénario.

C'est pour ça que je conseille les deux. Ton conseil et le mien Wink

Tous les dialogues ne doivent pas être les mêmes. Le début du premier échange, par exemple, ne doit pas être au discours indirect libre ou indirect. De même que les moments très important (d'où ce que je disais pour le dialogue qui doit se faire entendre)
En même temps, je suis d'accord que les dialogues "creux" sont les meilleurs quand tu les maîtrises. Les hyperboles c'est joli mais très artificiel. Faut pas hésiter à sortir une discussion que tu as vraiment eu dans la réalité véritable.

Pour le reste, il faut pas oublier la gestuelle des dialogues pour remplacer celui-ci. Ca donne plus de consistance, surtout s'il doit être très long. En plus tu peux rajouter des informations en même temps.

Spoiler:

Spoiler:


Je te torche ça vite fait à titre d'exemple, c'est absolument affreux ce que je viens de faire mais c'est l'idée. xD
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  581
   Âge  :  42
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Gloire de son pair


Yep. C'est super chaud à faire, de bons dialogues.
https://fabiendelorme.fr
 
Choupi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  275
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  18/12/2015
    
                         
Choupi  /  Autostoppeur galactique


Je pense tout comme vous, qu'il faut que tu t'inspires de vrais dialogues banaux que tu peux avoir tous les jours avec tes ami(e)s. Ça, c'est pour le fond.

Pour la forme, je trouve vos deux idées plutôt bonnes et je pense qu'il suffit de trouver un bon équilibre. Comme le disait, Gemili, repérer à quels moments mettre des dialogues et à quels moments mettre des dialogues indirectes. Je pense que l'alternance fera ressentir l'idée de durée dans le temps.
Par ailleurs, ces discussions entrainant à la fin une relation amoureuse, il faut absolument que tu fasses transparaitre les sentiments. Étant donné que ce ne sont pas des dialogues pour des dialogues, il faut que le lecteur puisse sentir qu'il y a quelque chose qui monte crescendo au fur et à mesure de ces discussions.
Je rejouerai que, pour moi, mettre un dialogue sur un sujet banal donne de la cohérence à l'histoire et montre que les personnages sont humains.
En tout cas, c'est intéressant et j'ai une petit lumière qui s'est allumé dans mon cerveau : je serais plus attentive la prochaine fois que j'écris des dialogues...
http://judkamiklos.jimdo.com/
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Langue/Style] Discussions (dialogues)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-