PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 

 Déposer son manuscrit DIRECTEMENT chez l'éditeur, et du coup garder sa thune pour se payer un grec... ou FAUSSE BONNE idée ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Nedjma
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  905
   Âge  :  34
   Pensée du jour  :  Pantagruélisme : vous entendez que c'est certaine gaieté d'esprit confite en mépris des choses fortuites
   Date d'inscription  :  01/08/2015
    
                         
Nedjma  /  Bile au trésor


Je crois pas que j'oserais y aller directement Laughing
J'aurais trop peur du feuilletage à l'accueil... affraid
https://evadezulier.wixsite.com/website
 
Pangolin
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  7896
   Âge  :  85
   Date d'inscription  :  21/11/2014
    
                         
Pangolin  /  Très premier degré


Haha ouais, pareil pour moi. (Je t'ai déjà parlé de ma tendance - refoulée - au masochisme ?)

Tiens Nedjima, je vais d'ailleurs passer faire un tour sur ton fil des "romans jeunesse à l'assaut des maisons d'édition".
Juste après avoir crée un fil "édition" pour mon texte.
 
Mikaroman
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3061
   Âge  :  48
   Localisation  :  Devant le PC
   Pensée du jour  :  50 nuances d'earl grey
   Date d'inscription  :  05/12/2012
    
                         
Mikaroman  /  Jeune et fringant retraité


Tu peux aussi passer avec ton manuscrit à la pause de midi et proposer à l'éditeur de manger un grec avec toi. Comme ça, s'il te renvoie ton manuscrit avec des taches de gras, tu sauras qu'il l'a lu dans la foulée ( ou qu'il mange un grec très souvent) Wink
http://romainmikam.free.fr/
 
Pangolin
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  7896
   Âge  :  85
   Date d'inscription  :  21/11/2014
    
                         
Pangolin  /  Très premier degré


Merci Mika !

Il y a aussi la troisième éventualité, malheureusement la plus probable : face à la pénurie de serviettes-crépon du vendeur de grecs, et devant la qualité du grain du papier soyeux que j'aurais utilisé pour imprimer mon manuscrit, il est possible que l'éditeur s'en serve pour un usage recouvrant un besoin ô combien plus immédiat que l'émulation créée par le récit d'un auteur inconnu.

C'est horrible.

 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je déterre ce vieux topic car je me suis posé la question pas plus tard que le mois dernier. Vraiment, ça peut se faire ?


Dernière édition par Winger le Ven 7 Avr 2023 - 17:14, édité 3 fois
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3015
   Âge  :  42
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


bah... oui ?
Je fais ça moi. Comme je suis parisienne je dépose mes manuscrits directement aux ME, ça évite 30€ de frais de port.

Y'a un débat ?
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Maitre_Porte
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  143
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  15/09/2022
    
                         
Maitre_Porte  /  Barge de Radetzky


Tu déposes dans les boites aux lettres ou directement à la réception de la Maison d'Edition comme Winger le suggère ?
J'avoue que j'aurais peur de me faire jeter à l'accueil si certaines ME n'y sont pas habituées.
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2725
   Âge  :  39
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


La probabilité qu'une ME qui ait pignon sur rue n'ait pas au moins un ou deux quidams par mois qui viennent déposer son manuscrit à l'accueil me paraît quand même très faible au vu de la population d'écrivains et des frais de port Laughing
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Oui Elopez, je considère qu'il y a débat.


Dernière édition par Winger le Ven 7 Avr 2023 - 17:14, édité 1 fois
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3015
   Âge  :  42
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


Autrice pousse la porte :
- Bonjour, je suis autrice, je viens déposer un Manuscrit. Est-ce que c'est à vous que je le laisse?

Assistante à l'accueil :
- oui / non, c'est à telle adresse / Mettez le dans ce casier / mettez le ici je vais transmettre / non uniquement par courrier (jamais entendu)

C'est relativement sans risque quand même. On risque quoi ?

https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


On ne risque pas grand-chose, sinon d'exaspérer encore davantage les ME. Flammarion précise déjà sur son site qu'ils refusent les dépôts dans leurs locaux.


Dernière édition par Winger le Ven 7 Avr 2023 - 17:15, édité 1 fois
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  992
   Âge  :  44
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Bile au trésor


C'est encore fréquent les éditeurs qui ne prennent les manuscrits que sous forme papier ? Parce que ça paraît un peu archaïque quand même...
https://fabiendelorme.fr
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


En littérature générale, ils sont encore assez nombreux à réclamer du papier. Un sur deux, je dirais. Et j'ai l'impression que les éditeurs ayant une longue tradition de découverte de premiers romans sont encore plus enclins à le faire.
 
Fred Dee
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  643
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  04/04/2022
    
                         
Fred Dee  /  Hé ! Makarénine


Peut-être que si j'habitais aussi à Paris, j'aurais tenté un truc pareil pour une maison que je vise tout particulièrement, en m'imaginant, pourquoi pas, tomber juste au bon moment, quand quelqu'un qui gère cette partie passe dans le hall au même moment, qui aurait 5 minutes pour prendre un café et m'écouter pitcher mon bouquin. Oui, ça carbure pas mal dans ma cervelle...
Mais bon, j'habite à quelques centaines de km de la capitale, et j'ai toujours privilégié les ME qui ne demandent que des dépôts numériques parce qu'on est au XXIe siècle, quoi.
J'ai tenté deux fois un contact direct avec un éditeur (mais pas en venant avec mon manuscrit) :
- une fois en salon : j'ai eu l'air de faire chier
- une fois par téléphone : le monsieur voulait bien qu'on discute mais on n'y est jamais arrivé autrement que par répondeurs interposés.
Donc, c'est un peu du 50/50, d'après mon expérience. Bref, ça se tente.
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3015
   Âge  :  42
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


Fred Dee a écrit:
imaginant, pourquoi pas, tomber juste au bon moment, quand quelqu'un qui gère cette partie passe dans le hall au même moment, qui aurait 5 minutes pour prendre un café et m'écouter pitcher mon bouquin.  

Ça, ça n'arrive jamais.
Par contre tu peux te présenter à la ME, dire "bonjour, j'aimerais déposer un manuscrit s'il vous plaît"
Et déposer ton manuscrit.

FabienD a écrit:
C'est encore fréquent les éditeurs qui ne prennent les manuscrits que sous forme papier ? Parce que ça paraît un peu archaïque quand même...
Tous les gros. Gallimard, Seuil, Grasset, Flammarion...
Y'a un tri un peu censitaire au départ. Si tu peux pas payer une impression papier + reliure et une expédition à 30€, tu ne peux pas soumettre chez eux.

Pour "les amants interdits", j'ai fait imprimer 10 exemplaires papier. Ça m'a coûté 16€ par exemplaire, 160€. Ensuite, parce que j'ai l'avantage d'être parisienne, j'ai été les déposer à pied dans les bureaux des Maisons d'Edition. Au final il a été refusé dans toutes, et édité par une ME à qui j'avais envoyé un PDF. Mais si je n'avais pas tenté ces grosses ME, je serai décédée (dans très longtemps inchhallah) avec LE DOUTE : "et si j'avais pu être éditée chez Gallimard ?" Au moins, j'ai été fixée. 160€ le prix du pas-de-regrets.
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Déposer son manuscrit DIRECTEMENT chez l'éditeur, et du coup garder sa thune pour se payer un grec... ou FAUSSE BONNE idée ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication-