PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau ...
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 [Structure] Frontière entre romance et érotisme pour définir un manuscrit ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Eléa
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  130
   Âge  :  34
   Pensée du jour  :  Vivre les malheurs d'avance, c'est les subir deux fois.
   Date d'inscription  :  03/10/2015
    
                         
Eléa  /  Barge de Radetzky


J'ai tenté de trouver une réponse en utilisant "recherche", mais rien de bien concluant, alors j'ouvre un nouveau post.

Je suis actuellement en cours d'écriture d'une romance, dont j'arrive enfin à voir le bout :write:
Elle relate une histoire amoureuse qui débute au lycée, puis reprend des années plus tard quand les protagonistes se retrouvent.

Le roman traite de plusieurs sujet, comme le suicide ( je vous mets le lien du topic ici si ça peut vous aider), la maladie d'un proche, etc... mais c'est quand même une romance.
seulement, il comporte aussi plusieurs scènes de sexe, simplement parce que je considère que le sexe fait parti de la vie, et qu'en tant que lectrice, quand je lis "ils passèrent la nuit ensemble..."et pof, chapitre suivant, je suis assez frustrée, je l'avoue. Donc j'ai inclus des scènes calines qui, sans être aussi "techniques" que 50 nuances, sont quand même assez présentes.

D'où ma question, intitulé du topic : où se situe la frontière entre romance et érotisme ?
Car comme je vous le disais plus haut, l'histoire n'est pas non plus une suite de parties de jambes en l'air et aborde d'autres thèmes.
Et du coup, ça conditionnerait, un peu quand même, l'envoi aux éditeurs.

Voilà, j'aurais bien besoin de vos lumières. scratch
 
Birdy
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  4412
   Âge  :  30
   Localisation  :  Un peu nulle part
   Pensée du jour  :  "Tout se perd, ton doc est corrompu, tout se perd, tu pleures sa mère" - Red-Scarf
   Date d'inscription  :  09/06/2012
    
                         
Birdy  /  Édite Piaf


Bonjour Élea. À l'avenir, merci de lire les règles de la section et de mettre une étiquette appropriée dans le titre de ton topic.


Pour répondre à ta question, je distingue romance et érotisme par rapport à la présence ou non de scènes de sexe. Si tu écris un passage qui suggère (ou dit clairement) que tes personnages ont ou vont coucher ensemble mais ne décrit pas la scène en question, on ne peut pas dire qu'il s'agisse d'érotisme, mais ça reste de la romance.
 
Writer
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  550
   Âge  :  28
   Localisation  :  Entre deux lignes
   Pensée du jour  :  Pourquoi ?
   Date d'inscription  :  16/01/2015
    
                         
Writer  /  Gloire de son pair


Bonjour, bonjour !

Pour moi la frontière entre les deux est très fine, poreuse voire inexistante. Néanmoins, je trouve quelques points qui peuvent les distinguer.

Dans les deux cas, il peut y avoir des scènes de sexe. Par contre, là où se trouve dans la différence c'est dans la manière de l'écriture.
La romance préféra les métaphores, les images et une assez grand marge d'imagination aux lecteurs quant aux scènes de sexe alors que l'érotisme préféra les scènes plus explicites avec un langage plus détaillé voire cru. Ne te méprends pas, ce n'est pas parce que ton vocabulaire sera cru que cela deviendra pornographique. Le porno, lui se définit par une absence de développement des émotions dans une nouvelle ou un roman. Ce sont des scènes de sexe pour des des scènes de sexe.

J'espère t'avoir un peu éclairci ; sinon, tu peux trouver des réponses sur l'ami Google^^
 
Rulae
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2562
   Âge  :  34
   Pensée du jour  :  Accueille
   Date d'inscription  :  12/01/2014
    
                         
Rulae  /  Le bruit et la pudeur


Pour moi, la différence entre les deux, c'est tout simplement la finalité.

Si la finalité du roman, c'est de nous montrer des scènes de sexe, c'est que, oui, c'est érotique. Exemple avec 50 nuances, dont le sujet principal est de nous parler de sado-masochisme.

Il y a vraiment beaucoup de romans, aujourd'hui, qui contiennent des scènes de sexe (plus ou moins détaillées, mais détaillées quand même) : ce ne sont pas des romans érotiques pour autant, parce que ce n'est pas leur sujet principal. Ce sont tout simplement des romans divers contenant des "scènes érotiques".
 
Eléa
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  130
   Âge  :  34
   Pensée du jour  :  Vivre les malheurs d'avance, c'est les subir deux fois.
   Date d'inscription  :  03/10/2015
    
                         
Eléa  /  Barge de Radetzky


merci pour vos réponses !

Birdy, toutes mes excuses. J'avais pensé à faire une recherche avant pour éviter les doublons, mais pas à l'étiquette. Je n'oublierai plus, promis !

Writer, j'avais pensé à google, mais je me suis dit : c'est bête, je suis inscrite sur ce forum bourré d'écrivains, autant leur demander leurs avis. Smile
Citation :
Le porno, lui se définit par une absence de développement des émotions dans une nouvelle ou un roman. Ce sont des scènes de sexe pour des des scènes de sexe.
c'est un peu mon avis aussi.

Rulae, ton avis rejoint un peu celui de Writer, et conforte le mien. il y a une saga historique que j'aime beaucoup, écrite par Diana Gabaldon, et qui comporte pas mal de scènes de sexe, ce n'est pas pour autant qu'elle a été classée dans le genre érotique. Mais comme moi, je partais d'une romance basique, moderne, j'avais peur que de suite ce soit classé dans l'érotisme. Non pas que j'ai un problème avec ça, mais disons que ça modifie la liste de maisons d'éditions d'éditions à qui envoyer mon manuscrit, forcément. Wink

en tout cas, merci d'être passés par là.
 
Pangolin
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  7888
   Âge  :  84
   Date d'inscription  :  21/11/2014
    
                         
Pangolin  /  Très premier degré


Yop !

Merci d'avoir posté ce sujet, Eléa. Les réponses sont intéressantes, je vais me repencher sur mon histoire du moment. J'aimerais pas qu'on en retienne que les scènes érotiques (superbement écrites, cela dit au passage).
 
Eléa
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  130
   Âge  :  34
   Pensée du jour  :  Vivre les malheurs d'avance, c'est les subir deux fois.
   Date d'inscription  :  03/10/2015
    
                         
Eléa  /  Barge de Radetzky


De rien !

Pangolin a écrit:
superbement écrites, cela dit au passage
mais, on n'en doute pas ! Wink
 
Rulae
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2562
   Âge  :  34
   Pensée du jour  :  Accueille
   Date d'inscription  :  12/01/2014
    
                         
Rulae  /  Le bruit et la pudeur


Eléa a écrit:
il y a une saga historique que j'aime beaucoup, écrite par Diana Gabaldon, et qui comporte pas mal de scènes de sexe, ce n'est pas pour autant qu'elle a été classée dans le genre érotique.
Je connais très très bien cette saga. Et c'est marrant parce que c'est à elle que je pensais en écrivant mon précédent post ! Smile
Effectivement, y'a des scènes de sexe dans tous les sens. Mais le sujet principal n'est pas là.

Pango a écrit:
J'aimerais pas qu'on en retienne que les scènes érotiques (superbement écrites, cela dit au passage).
Personne n'irait croire que y'a que ça qui t'intéresse, je t'assure !
 
Ombelle
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  223
   Âge  :  37
   Date d'inscription  :  13/12/2014
    
                         
Ombelle  /  Autostoppeur galactique


La romance se définit par
- une histoire d'amour centrale
- une fin heureuse.
Si ton histoire ne correspond pas sur un des deux points, ton histoire n'est pas une romance
(non, Romeo et Juliette n'est pas une romance selon la définition éditoriale du terme).

La présence ou non de scènes de sexe est indépendante de cette définition.
Si ton bouquin est une romance avec du sexe, ce sera une romance érotique, voilà tout
(comme Fifty Shades qui contrairement à ce que je lis plus haut, est bien une romance).
 
Rulae
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2562
   Âge  :  34
   Pensée du jour  :  Accueille
   Date d'inscription  :  12/01/2014
    
                         
Rulae  /  Le bruit et la pudeur


Fifty Shades n'a pas une fin heureuse (si on prend le tome 1). Donc, selon ta propre définition, Ombelle, ce n'est pas une romance.

Mais j'avoue ne pas avoir eu le courage de lire davantage :mrgreen:

'Fin bref, ça reste érotique, parce que c'est voulu comme ça.
 
Zetta
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1012
   Âge  :  43
   Localisation  :  O moun païs
   Date d'inscription  :  12/02/2014
    
                         
Zetta  /  Effleure du mal


Les deux ne sont pas mutuellement exclusifs...

Si c'est une romance, c'est une romance (histoire d'amour centrale et qui se termine bien),
et si c'est érotique, c'est érotique (plusieurs scènes de sexe ou on voit sous les draps/derrière la porte).

Après ya des romances pas érotiques, des romans érotiques qui ne sont pas des romances, des romances érotiques, et des papous papas à poux pas papas...

Faut voir ce qui est central en fait. Les Diana Gabaldon, et les Jean M. Auel, c'est plutôt des romans d'aventure avec de la romance et de l'érotisme.

Si on veut préciser, il y a des degrés dans l'érotisme. Il y a érotique soft, érotique pimenté, érotique ultra hot... et tout ce qu'on veut comme qualificatif.

Donc si je comprends bien, ton roman est une romance érotique. C'est cool, c'est mes préférées, je vais aller la lire !  :mrgreen:

(Je plussoie Ombelle, Fifty Shades est une romance - et même une assez guimauve, contrairement à ce que le décorum pourrait laisser supposer - mais effectivement faut aller jusqu'au bout du tome 3 pour s'en apercevoir :mrgreen: )
http://zettamarino.wix.com/romances-comme-ca
 
Pangolin
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  7888
   Âge  :  84
   Date d'inscription  :  21/11/2014
    
                         
Pangolin  /  Très premier degré


Rulae a écrit:
Fifty Shades n'a pas une fin heureuse (si on prend le tome 1).
Tu... Tu m'as spoilé ! Vengeance...

Ah ouais alors je fais du Gabaldon, donc. Connais pas. Et si j'ajoute un cahier central sur l'antiquité au Proche-Orient, ça fait même culture G.
 
idmuse
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  728
   Âge  :  46
   Localisation  :  Montréal
   Date d'inscription  :  12/06/2012
    
                         
idmuse  /  Blanchisseur de campagnes


De toutes façons, les éditeurs qui prennent l'un prennent souvent l'autre.
Pour ma part, c'est la fréquence qui déterminent si c'est romance ou érotisme.
http://www.suzanneroy.net
 
Eléa
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  130
   Âge  :  34
   Pensée du jour  :  Vivre les malheurs d'avance, c'est les subir deux fois.
   Date d'inscription  :  03/10/2015
    
                         
Eléa  /  Barge de Radetzky


Effectivement Ombelle et Zetta, j'ai trouvé 50 nuances très guimauve, en dehors du coté SM.
et Ombelle, alors oui, mon roman est une romance érotique, donc. Merci.

Pangolin, la saga de Gabaldon dont on parle, c'est en fait une infirmière qui, après la seconde guerre mondiale, se retrouve transportée dans l’Écosse du 18ème... Franchement, c'est La saga que je préfère, je les ai tous lus 3/4fois, et il y en a une dizaine. Quand tu commence, tu ne peux plus t'arrêter.
Et oui, c'est sur que si, au milieu de "l'antiquité pour les nuls" tu ajoutes quelques positions du kama sutra, tu auras des lecteurs en plus Wink

Idmuse, merci pour l'info ! je pensais que si mon histoire s'orientait plus sur de l'érotisme, ça me fermerait quelques portes.
 
Bohr
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  521
   Âge  :  45
   Localisation  :  Orbite proche de Cergy
   Date d'inscription  :  29/05/2015
    
                         
Bohr  /  Gloire de son pair


Je précise en tant que auteur et lecteur que, pour ma part, l'inclusion de scènes érotiques dans une romance me paraît normale, et n'a jamais le caractère gratuit que ça peut prendre dans un récit d'aventures ou par exemple d'espionnage.

Le sexe est quand même pour beaucoup (moi le premier) un prolongement naturel de l'amour. Il faut juste que ce soit bien dosé pour ne pas trancher avec le reste, ou bien l'occulter.
https://lestresrichesheuresdelagalaxie.wordpress.com
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Structure] Frontière entre romance et érotisme pour définir un manuscrit ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-