PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-38%
Le deal à ne pas rater :
SSD Interne – PNY – CS900 Series 1 To 2,5″ SATA III à 64,99€
64.99 € 104.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 [Univers] Ecrire et décrire l'Horreur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Olivia Lecartti
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  514
   Âge  :  29
   Pensée du jour  :  Ecrire, c'est déjà mettre du noir sur du blanc. Mallarmé
   Date d'inscription  :  16/02/2014
    
                         
Olivia Lecartti  /  Gloire de son pair


Bonjour les JE I love you

Halloween arrive et avec, quelques idées pour un livre d'horreur me sont venues.

Avez-vous des conseils pour écrire un roman d'horreur, qu'il soit satirique du type "Le livre de la lune" d'Anonyme, ou plus sérieux...

Aimez-vous lire des romans d'horreur ? Qu'Est-ce qui vous fait peur dans ces romans ?


Merci pour vos conseils et vos avis :bummies:
 
Fisch Ton Kan
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  214
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  24/08/2013
    
                         
Fisch Ton Kan  /  Autostoppeur galactique


En regardant un documentaire sur Lovecraft, j'avais noté cette liste qui me semble lui être attribuée mais dont j'ignore la provenance.

Liste d'éléments horrifiants fondamentaux :
• La vie et la mort
• La mort
• Espaces vides
• Fonds marins
• Villes mortes
• Être enterré vivant
• Entendre s'approcher quelque chose
• Toute marche irrésistible et angoissante vers un destin

Et le documentaire en question : https://www.youtube.com/watch?v=UaVdgyD5KlU

Bonne chance dans ton projet ! \o/
 
boblafrite
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2474
   Âge  :  42
   Date d'inscription  :  30/04/2014
    
                         
boblafrite  /  Constance winner


tiens, quelle coïncidence: je suis justement en train d'écrire un chapitre horreur/épouvante sur mon roman.
essayons d'en parler donc.
perso, j'aime les romans d'horreur/épouvante : grand fan de Stephen King, entre autres, mais bien sûr il n'y a pas que lui: je pourrais citer pour ma part Matheson, Masterton, Lovecraft (même si du peu que j'ai lu de lui je n'ai pas trop accroché), Simmons aussi (dans ce registre, il est très bon). je pourrais en citer d'autres, mais là à chaud j'oublie. les films et séries d'horreur aussi, j'aime bien regarder, que ce soit seul ou avec des potes.
mais il y a quand même une différence entre le roman (où c'est l'imaginaire du lecteur qui fait le travail) et le film (où tout est montré et/ou suggéré). dans l'un comme dans l'autre, le travail de l'auteur doit, à mon sens, consister à faire passer une ambiance, qu'elle soit crade, malsaine, ou juste étrange, pour aider le spectateur à ressentir. l'écrivain peut jouer avec les mots dans ces registres pour amener le lecteur à "voir" et "sentir" le décor et les gens, le réalisateur va plutôt jouer sur la lumière, les décors, la musique (qui peut être absente d'ailleurs), pour augmenter le stress.
après, le problème consiste à ne pas rester dans des codes ou des situations souvent vues, sous peine d'être attendu de loin. on peut jouer avec, on peut amener le lecteur/spectateur à croire des choses pour l'emmener ailleurs. le tout est d'arriver à surprendre, et de soulever la peur, pourquoi pas le dégoût (si on fait dans le gore/trash), mais surtout, je crois, de montrer le fond de l'âme ou le revers du monde dans tout type de situation. quelque chose qui fasse réfléchir, dont on ne doit pas sortir indemne. qu'au-delà du fait qu'on se dise "ah, c'était dégueulasse/ça m'a fait peur", qu'on se demande si ça peut se passer, pourquoi ça peut se passer, et comment on réagirait. il faut être mal à l'aise.

voilà pour mon point de vue. Smile

sinon comme livre à aborder pour le genre, je pense qu'on peut se pencher sur l'essai de Stephen King : "anatomie de l'horreur".
 
Fender
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  37
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  03/04/2014
    
                         
Fender  /  Petit chose


boblafrite a écrit:


sinon comme livre à aborder pour le genre, je pense qu'on peut se pencher sur l'essai de Stephen King : "anatomie de l'horreur".

A lire absolument pour toute personne qui s’intéresse au sujet, en deux tomes si ma mémoires est bonne.

Sinon pour les écrivains je rajoute Dean koontz, dans les classiques contemporain.
 
Raven
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2296
   Âge  :  27
   Pensée du jour  :  Homo Homini Caleportus.
   Date d'inscription  :  28/06/2010
    
                         
Raven  /  ☠ Corps ☠ Beau ☠ Blond ☠


Tiens, en voilà un sujet intéressant ! Entre autres parce que j'écris un "roman" d'horreur en ce moment.

Pour répondre brièvement aux questions du premier message : oui, j'aime lire de l'horreur ; mais je ne lis pas beaucoup de romans d'horreur. Du fait de ma culture un peu internet, je me suis surtout retrouvé à lire les avalanches de creepy-pastas qui ont déferlé sur le Web dans les années 2000. Résultat, j'ai plutôt lu du "kitsch" et bref, en horreur, au début (The Russian Sleep Experiment, Candle Cove, The Rake, The Grifter…) ; puis du plutôt expérimental par la suite avec les textes qui sont dérivés de ça (SCP Foundation, The Dionaea House). Comme Bob, je regarde aussi pas mal de films/séries d'horreur, le plus souvent tout seul (c'est chiant, les potes qui crient…) et je suis plus sensible au paranormal qu'au slasher/gore.

C'est amusant, le parallèle entre "roman d'horreur" et "film d'horreur", je trouve, parce que les deux ne recoupent pas la même chose. On peut mettre en parallèle le roman d'horreur avec le film d'épouvante ou le film slasher, mais le film d'horreur, mauvais, typique, qui repose principalement sur du jumpscare et des jeux d'images ?… Bah c'est plus compliqué de faire ça à l'écrit ! (BOUH !)

Qu'est-ce qui fait peur dans un texte d'horreur ?

Je crois vraiment que c'est les idées derrière (qui sont soutenues et amplifiées par l'exécution ; alors que bon, visuellement, tu peux avoir zéro idée et une exécution qui te fait ressortir de la salle tout tremblant).

Cette liste attribuée à Lovecraft me fait sourire, parce que quand même, y a absolument tout et pas grand-chose dedans. Y a des tropes très classiques, comme "espaces vides", "fonds marins" et "villes mortes", "être enterré vivant". Mais il y a aussi un truc qui suffit pas en lui-même : "entendre s'approcher quelque chose". C'est ce "quelque chose" qui fait tout ; si c'est môman qu'on entend s'approcher, bon… sauf si môman est morte depuis quinze ans, là, on a combo avec "la mort". Laughing D'ailleurs, dans "la vie et la mort", on a absolument tout. Et dans "toute marche irrésistible et angoissante vers un destin", on a moins de l'horreur qu'un sentiment du tragique, je sais pas si l'idée de destin est très horrifiante. Peut-être que ça dépend vraiment de la sensibilité des gens.

On pourrait baser de l'horreur sur des idées un peu communes, je pense, mais poussées à fond. Qu'est-ce qui fait peur dans un texte d'horreur ? Le nightmare fuel et le paranoia fuel, j'ai envie de dire. À partir du moment où le lecteur repense au texte alors qu'il ne le lit pas et qu'il se met à se dire (ou plutôt éprouver) « et si c'était vrai… après tout, on sait pas ! » Suffit de se poser dans une gare, de regarder les gens passer, et de se dire : y a des chances que mes yeux se soit posés sur quelqu'un qui a déjà tué une autre personne, peut-être même plus, et peut-être aussi qu'elle a aimé ça, et qu'elle envisage de le refaire, qui sait !

Sinon, pour des textes sur l'écriture de l'horreur, il y a On Writing Horror (Writer's Digest Books, 2007), un bouquin collectif d'écrivains de l'Horror Writers Association. Je n'ai fait que le feuilleter, mais il m'a semblé intéressant.

 
boblafrite
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2474
   Âge  :  42
   Date d'inscription  :  30/04/2014
    
                         
boblafrite  /  Constance winner


tiens, en parlant de Lovecraft, ça me fait penser que Stephen King est tout de même un héritier dudit auteur, mais que si l'on en croit le maître, sa nouvelle d'épouvante préférée est... *roulement de tambour*... "la trappe", de Ray Bradbury.
nouvelle que j'ai eu l'occasion de lire, étant tombé dans Bradbury quand j'étais gosse parce que mon paternel avait plusieurs romans et recueils de nouvelles de ce génialissime et ô combien pessimiste auteur.
et cette nouvelle est effectivement extraordinaire, au sens où il n'y a rien d'horrifique, jusqu'au final bref et happant (au sens littéral du terme), qui fout les jetons alors qu'on ne "voit" quasiment rien de ce qui est censé faire peur.
d'ailleurs, ce système a été repris dans nombre de films d'épouvante, qui ont copié allègrement (et se sont copiés les uns les autres ensuite).
j'en conseille fortement la lecture. Smile
 
Olivia Lecartti
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  514
   Âge  :  29
   Pensée du jour  :  Ecrire, c'est déjà mettre du noir sur du blanc. Mallarmé
   Date d'inscription  :  16/02/2014
    
                         
Olivia Lecartti  /  Gloire de son pair



Whao !! Merci pour toutes ces infos, très inspirantes !

Merci à tous :bummies:
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Univers] Ecrire et décrire l'Horreur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-