PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : où commander le coffret ...
Voir le deal
64.99 €

Partagez
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 

 [Inspiration] Origine de votre roman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Bluter
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  248
   Âge  :  22
   Localisation  :  À Lyys, sur Hartaine
   Pensée du jour  :  Believe in your dreams, and they might come true...
   Date d'inscription  :  24/08/2015
    
                         
Bluter  /  Autostoppeur galactique


Voilà, tout est dans le titre : quel est l'origine de votre roman ?

Quel est le point de départ, ce jour où vous avez eu cette super idée de scénario ? Comment ce projet est né en vous ? Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire votre roman ?
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13988
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Pour Howahkan... Ca a commencé avec un dessin que j'avais fait et dont les personnages ont eu envie d'un peu plus d'espace pour s'exprimer.
Des fois, ça arrive... Sauf que jusqu'ici, je n'avais jamais eu de personnage qui demande plus qu'un petit bout de conte.
C'est venu s'additionner à une vieille envie de faire joujou avec les poncifs du western.

Pour Forestia, c'est aussi comme ça... Mais non pas un dessin mais plusieurs.

Pour les Errances Galactiques, une envie farfelue de faire joujou avec les poncifs de la SF. La cuisine spatiale n'a pas été aussi facile ni aussi réussie que la cuisine western.

Pour "Martin"... Envie de donner une histoire à lui à un personnage secondaire d'un de mes projets de BD.

Pour "LikeADiscoBall"... Heu... Sais plus ! L'histoire est trop vieille. Quant au projet actuel, c'est encore une idée à la con. Avec des jeux de point de vue comme base.

scratch mine de rien et mine de crayon, ça m'en fait un paquet à avancer... C'est beau les idées mais faut les mener au bout
Etat actuel = un terminé. un presque. le reste "en cours"
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Tine
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  348
   Âge  :  50
   Localisation  :  le corps : près de Limoges La tête : je sais plus où je l'ai mise...
   Date d'inscription  :  05/09/2015
    
                         
Tine  /  Tapage au bout de la nuit


Pour Comme par Magie, c'est le mélange de deux rêves qui se sont rejoints pour ne faire qu'un.

Pour SPMET, c'est une idée qui m'est passée par la tête du genre "et si il arrivait ça... "comment on ferait..." (je n'en dit pas plus pur vous laissez la découverte quand je vous le ferais lire ;-)

Pour Le Mage Noir et Le Mage Dragon, ce sont les suites (enfin préquel pour l'un suite pour l'autre)  de Comme Par Magie.

Pour La Rose Verte, c'est un scénario écrit pour un réal (il a fourni le sujet de base) qui n'en a pas voulu, et que je transforme en roman.

Voilà, pas d'autres projets en tête enfin pour le moment.
 
amysdream
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  475
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  08/05/2014
    
                         
amysdream  /  Pour qui sonne Lestat


Après avoir écrit une petite histoire pour mon père, je me suis amusé quand j'avais entre 8 et 10 ans à écrire une liste de titre.

L'un d'eux est ressorti : Sun. A l'origine très inspiré par Dragon Ball Z. J'ai commencé peu à peu à l'écrire et à développer les idées. Finalement, il est en ressorti le titre que je publie aujourd'hui ^^
http://mchevalier.canalblog.com/
 
Enderdream
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  55
   Âge  :  23
   Localisation  :  Bordeaux
   Date d'inscription  :  13/09/2015
    
                         
Enderdream  /  Clochard céleste


Pour mon univers, depuis plusieurs année en écoutant de l'epic music. La musique pour moi est une grande source d'inspiration je m'imaginais ce que les noms des musiques et les images correspondant voulaient dire, c'est partie de là. Mais je l'ai fait sérieusement quand jour entre deux cours au lycée avec quelques amis on s'est dit : "Et si on écrivait un scénario", ça n'a duré que 15min pour eux puis quand les cours ont repris ils sont repartie à leurs occupations, moi j'ai continué et je continue encore...
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je vais me taper la honte de ma vie mais j'assume completement alors voila l'origine de mon roman The Other Side.

Je suis fan de fantastique, de vampires sorcières et tout le tralala et donc de la série The Vampire Diaries Embarassed  et c'est la saison 5 avec la destruction de l'autre côté qui m'a donné l'idée. J'étais tellement dégoutée par la destruction de l'autre coté que j'en ai fait un roman et bah ouai et j'assume.

*se prépare pour prendre des coups de baton*
 
RGDSL
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  154
   Âge  :  56
   Localisation  :  Scy-Chazelles
   Pensée du jour  :  Pas de bruit... pas de cri...
   Date d'inscription  :  21/04/2013
    
                         
RGDSL  /  Tycho l'homoncule


Pratiquant le JDR depuis plus de trente ans, j'avais l'habitude de façonner des historiques assez complet pour mes personnages, les derniers étant particulièrement fournis et détaillés... Un jour, il y a trois ans de cela, alors que nous préparions une future partie de JDR avec un ami, le maître d'un jeu traitant de l'univers de la flibuste et de la piraterie, voyant que je lui présentais un texte de plus de quatre pages, pour lui présenter le personnage que je comptais jouer, ce dernier me dit ironiquement : " c'est tout?"... quelques jours plus tard, je lui présentait le même texte, enrichi d'une vingtaine de pages. Sa réaction, toujours empreinte d'une certaine ironie, fut de me dire : "La prochaine fois, amène moi un roman, cela sera plus simple"... Trois semaines plus tard, j'avais écrit quatre-vingt pages... Après quatre mois, un roman de plus de quatre cent cinquante pages était achevé, sans pour autant que l'historique pré-aventure de mon personnage, lui, le soit... Il m'a fallut écrire trois autres romans pour y arriver... mais là c'est une autre histoire.

J'ai usé du même procédé pour un personnage de fantasy, avec le même résultat.

Aujourd'hui mon huitième roman est en cours d'écriture, mais là, je change d'univers et de procédé. Après trois ans d'écriture, je me rends compte que coucher sur le papier les histoires qui peuplent mon imaginaire, est devenu comme une seconde nature. Je prends énormément de plaisir à le faire... et comme il n'y a pas de mal à se faire du bien... je continue...
http://www.123siteweb.fr/RGDSL/
 
Zetta
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1012
   Âge  :  43
   Localisation  :  O moun païs
   Date d'inscription  :  12/02/2014
    
                         
Zetta  /  Effleure du mal


Des petits bouts de fantasmes couchés sur le papier qui ont fini par prendre corps.
http://zettamarino.wix.com/romances-comme-ca
 
Arkash
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3357
   Âge  :  31
   Pensée du jour  :  "Who cares if it doesnt make sense as long as it works ?"
   Date d'inscription  :  30/01/2015
    
                         
Arkash  /  Didon de la farce


Dans le tome 2 d'A la Croisée des Mondes, il y'a une poursuite de dirigeables. Très visuelle et nerveuse. C'est l'ambiance de ce moment qui m'a donné envie d'écrire une scène avec un dirigeable en pleine tempête. Ce qui est devenu mon prologue. Il s'agissait dans le premier jet, bel et bien, d'une poursuite entre deux navires volants. Ce qui a été changé à la relecture où il n'y en a plus qu'un désormais.
Puis, sur cette scène, j'ai construit une histoire. Sans savoir où j'allais dans un premier temps avant que tout un récit ne s'impose à moi (j'ai depuis retravaillé ces premiers chapitres pour harmoniser le tout avec la suite).

Smile
 
QuillQueen
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6087
   Âge  :  33
   Localisation  :  Liège
   Pensée du jour  :  La "recherche d'équilibre" sur JE est interrompue, ça manque de mécènes en temps de crise.
   Date d'inscription  :  11/01/2010
    
                         
QuillQueen  /  Wallonne OUvreuse de LIttérateurs POstiches


J'ai une règle d'or à laquelle j'ai réussi à tenir jusqu'à présent : tout nouveau récit (ou plutôt nouvel univers, car s'il y a plusieurs tomes ça ne concerne que le tome 1) est écrit sur base d'un rêve, dont je récupère tous les détails, personnages, décors, actions, vus dedans.
Et je leur donne une cohérence.
Je me suis imposée de rédiger tous mes romans d'après cette base absolument incontrôlée et libérée de toute logique... recréer une logique différente de la nôtre, articulée autour d'événements non décidés, c'est mon grand dada.
j'aime que mon imagination s'impose à moi. ^^ Comme quand les persos ont leurs envies et font dévier le scénario.
 
kingstephen
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  12
   Âge  :  22
   Date d'inscription  :  09/09/2015
    
                         
kingstephen  /  Homme invisible


Je rêve beaucoup et certains de ces rêves m'inspirent énormément, alors j'essaie d'étoffer le tout et d'en donner un scénario qui tient debout.
 
Sélena Mirrors
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  79
   Âge  :  24
   Localisation  :  Dijon
   Pensée du jour  :  ~la vengeance est un plat qui se mange froid~
   Date d'inscription  :  16/07/2015
    
                         
Sélena Mirrors  /  Pippin le Bref


Moi, c'est en fonction de mes émotions... Et puis, de manière générale, je préfère quand c'est triste et que ça se termine mal.

kingstephen: pourquoi j'ai l'impression que je sais qui est ton écrivain préféré ? XD Very Happy
 
Volte
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  4238
   Âge  :  32
   Pensée du jour  :  A la recherche du temps à perdre
   Date d'inscription  :  24/04/2008
    
                         
Volte  /  JE's Official GO


Des nouvelles sur les soldats que j'avais écrites. Je ne sais pas comment elles me sont venues, mais petit à petit un des personnages récurrents de ces nouvelles s'est imposé. Puis une famille lui est arrivé, une histoire compliquée et des circonstances qui l'ont envoyé à la guerre, et le retour.

Et un moment de creux durant lequel je n'arrivais plus à écrire de nouvelles, une invitation pour une WW un soir de Nano, et je me suis lancée avec cette jeune femme qui faisait déjà partie de ma vie depuis plus d'un an.


Mes écrits
Mes nouvelles et les commentaires
Sur la colline est disponible à l'achat sur Amazon !
 
Le reste
Revue de presse : des articles Web sur le monde littéraire
Concours de micronouvelles : Participez jusqu'au 13 août !
https://litteraturesurvoltee.wordpress.com/
 
V. Desclos
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  177
   Âge  :  30
   Pensée du jour  :  L'amibe amébée imbibe bébé.
   Date d'inscription  :  07/09/2015
    
                         
V. Desclos  /  « fkshdgk bla bla #zbūñ,, »


Moi, c'est une idée qui m'était venue au lycée, quand j'avais 15 ans : "qu'est-ce que ça ferait si l'on devait créer la Perfection humaine ?" Je me suis lancé dans un incipit totalement improvisé, qui m'a ensuite inspiré une intrigue et un dénouement. Au bout de quelques mois d'écriture, j'ai abandonné en me disant que je n'avais pas la maturité nécessaire pour traiter le sujet. De fait, j'avais mal défini la notion de Perfection, et ça se mordait la queue.

Plusieurs années plus tard, le truc était toujours resté dans un coin de ma tête. En troisième année de prépa (j'avais 20 ans), la prof de philo nous fait un cours où elle distingue la définition aristotélicienne de la Perfection de sa représentation cartésienne. Et là... magie ! Tout s'éclaire !  Un problème de terminologie s'était posée dans mes brouillons d'adolescent. Je ressors le tout, je cogite de nouveau avec cinq ans de maturité en plus, et  quelque chose voit enfin le jour dans ma tête.

A l'âge de 21 ans, les idées se sont suffisamment solidifiées pour fonctionner. Voilà maintenant deux ans et de mi que j'y travaille, et il sera fini cet hiver. Je compte appeler ça La Mécanique parfaite.
 
Marc Valcoric
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  234
   Âge  :  56
   Localisation  :  Bayeux
   Date d'inscription  :  23/08/2015
    
                         
Marc Valcoric  /  Autostoppeur galactique


L’origine de mon roman ! Ouah !
Comme introduction, j’ai toujours écrit, donc cela fait maintenant plus de quarante ans, passant par la poésie, adolescence amoureuse et rimée, le théâtre et des pièces un peu nostalgiques, et c’est surtout la SF qui m’a apporté la liberté de faire vivre mon imaginaire tout fou, sans contrainte, sans barrière. Un texte de Nostradamus m’a donné le lien pour faire revivre le Roy Arthur au vingtième siècle, un éditeur m’a entrainé dans un délire sur les mondes virtuels, mon intérêt pour le légendaire m’a amené à jouer avec le monde féérique sans entrer dans le fantastique…
Puis je voulais vivre de ma plume ! Quelle gageure ! Cela ne doit jamais être un moteur à notre envie d’écrire. J’ai donc tâté du journalisme et un tas d’autres activités qui m’ont rendu autonome, mais sans plaisir. C’est facile d’écrire une trentaine de feuillets sur les départs en vacances, gagnant en quelques jours ce que mon vieux père ouvrier gagne en plusieurs mois. Facile d’écrire en cinq minutes une critique qui me rapporte quelques billets ou de faire l’étrange métier de titreur, trouvant la une de journaux pour faire vendre. J’ai détesté tout cela ! Mais j’en ai tiré de l’enseignement. D’abord être bien dans ma vie.
J’ai tout lâché, tiré un trait, et je me suis posé dans notre campagne, loin de tout cela, mais sans perdre le gout d’écrire… D’où l’envie de ce roman « Un retour couleur sépia ». Je le voulais plus accessible, à ma compagne d’abord qui ne lit pas de SF, à mes parents aussi, à mon entourage. Et j’avais la matière, m’abreuvant de ma vie si riche, dévergondée, ce fut facile, les mots sont venus naturellement.
Comment ne pas écrire le retour d’un enfant prodigue, j’en étais un, revenant d’une vingtaine d’année à parcourir le monde, à me chercher, et dans un cadre « thrilleur », donnant un suspens indispensable à une entrée dans le texte. Et les mots sont venus, puis j’ai oublié, pris dans une nouvelle aventure, l’amour et mes enfants… Dernièrement, j’ai retrouvé le texte, dix ans après… Et je le souhaite à tout le monde ! Oublier ce que l’on a écrit et le lire et pleurer, empli d’une émotion en le lisant qui soit voulu par le scribouilleur que j’étais. Les mots sont venus, facilement, et tout s’est enchainé.
Aujourd’hui, le roman est terminé, ou du moins en attente des commentaires pour se peaufiner et que je pose le point final. Donc il n’est pas né d’un rêve ou d’une lecture, juste le résultat de tranches de vie, d’un concours de circonstance, d’une envie de faire plaisir dans une histoire où tout le monde peut trouver un écho et se laisser entrainer dans l’histoire…
http://retoursepia.wix.com/entre
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Inspiration] Origine de votre roman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-