PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où commander le coffret Pokémon Go Collection ...
64.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 [Structure] Scène de magie dans un roman réaliste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Alice de Castellanè
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1659
   Âge  :  46
   Localisation  :  Avignon
   Date d'inscription  :  05/05/2015
    
                         
Alice de Castellanè  /  Fiancée roide


Le projet de roman sur lequel je travaille (un peu) sera fortement ancrée dans le réalisme puisqu'il s'agira d'une peinture (c'est gonflé de dire ça ?) de la vie au moyen-âge, en 1321, à Avignon au temps des papes. Un polar historique pour être tout à fait exact.

J'ai une furieuse envie de commencer le livre par le noeud de l'intrigue, c'est-à-dire l'assassinat. Dès le premier paragraphe le lecteur saura donc qui est le meurtrier, sans pour autant découvrir qui il assassine et pourquoi.

Mais, le hic c'est que le meurtrier va utiliser la magie noire pour mener à bien son projet (c'était une pratique courante à cette époque). Hors, et ceci est ma question, ne vais-je pas introduire le lecteur en erreur en commançant par une scène qui pourrait un tantinet s'approcher d'une scène de medieval fantasy ? Ce qui ferait fuir l'amateur de réalisme et dégoûter l'amateur de fantasy dès le 2ème chapitre.

Qu'en pensez-vous ?
http://alicedecastellane.com/
 
Elouette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  249
   Âge  :  39
   Localisation  :  Suisse
   Date d'inscription  :  04/08/2015
    
                         
Elouette  /  Autostoppeur galactique


Salut Alice,
Non, je ne pense pas car la magie ne sera pas au centre de ton roman et je pense que le lecteur le comprendra assez vite. La magie, dans ton cas, semble juste être le "moyen" utilisé par l'assassin, tu ne crées pas un univers fantastique, tu ne mets pas en scène des créatures fantastiques ni un sorcier ou autre, donc je ne vois pas pourquoi tu rebuterais les amateurs de réalisme.

J'aime beaucoup ton idée de commencer ton roman par un assassinat, c'est un bon moyen d'intriguer le lecteur dès le départ et de lui donner envie de continuer pour découvrir le motif de l'assassinat Smile

Bonne chance pour tes écrits !


Dernière édition par Elouette le Ven 4 Sep 2015 - 16:51, édité 1 fois
 
Volte
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  4252
   Âge  :  32
   Pensée du jour  :  A la recherche du temps à perdre
   Date d'inscription  :  24/04/2008
    
                         
Volte  /  JE's Official GO


Pour moi ce n'est pas vraiment de la magie, mais plutôt des sciences occultes et des poisons. Donc à mon sens, si tu démystifies un minimum pour faire comprendre que ce n'est pas de la fantasy, le lecteur ne devrait pas se tromper.

Sinon, j'aime bien les polars historiques et encore plus de savoir qui est le meurtrier au début Wink


Mes écrits
Mes nouvelles et les commentaires
Sur la colline est disponible à l'achat sur Amazon !
 
Le reste
Revue de presse : des articles Web sur le monde littéraire
Concours de micronouvelles n°6 : Votez jusqu'au 20 août !
https://litteraturesurvoltee.wordpress.com/
 
boblafrite
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2474
   Âge  :  42
   Date d'inscription  :  30/04/2014
    
                         
boblafrite  /  Constance winner


ça s'appelle de l'ésotérisme. ni de la fantasy, ni du fantastique.
il me semble qu'une énorme partie des lecteurs qui ont eu un roman comme "Da Vinci Code", ou "le pendule de foucault" entre les mains ont cru à un moment (ou on continué à croire) que c'était la vérité. donc oui, ça a bien sa place dans un roman réaliste. à condition de bien le traiter.
 
Sème-Lys
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  493
   Âge  :  37
   Date d'inscription  :  03/07/2014
    
                         
Sème-Lys  /  Sanskrit boi


A condition de bien lire et se documenter quant aux pratiques sorcières de l'époque, qui étaient extrêmement codifiées et assez loin de l'archétype son-et-lumière qu'on rencontre souvent, justement, en fantasy.

Bref, traité de manière réaliste, ça a tout à fait sa place dans un roman réaliste. ;p
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Jette un coup d'œil à L'Œuvre au noir, de Marguerite Yourcenar ; il s'agit d'alchimie plus que de magie, mais cela te permettra de voir comment on peut faire passer des pratiques assez peu scientifiques comme telles. En plus, c'est un grand roman.
 
Pangolin
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  7888
   Âge  :  84
   Date d'inscription  :  20/11/2014
    
                         
Pangolin  /  Très premier degré


Le secret Alice, c'est le sang de vierge.
 
Alice de Castellanè
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1659
   Âge  :  46
   Localisation  :  Avignon
   Date d'inscription  :  05/05/2015
    
                         
Alice de Castellanè  /  Fiancée roide


Merci à vous tous  I love you  me voilà pleinement rassurée. Ça me tracassait depuis un moment et j'hésitais beaucoup à commencer par cette scène.

boblafrite a écrit:
ça s'appelle de l'ésotérisme. ni de la fantasy, ni du fantastique.

Vouii ! il est vrai que je n'ai jamais lu de fantasy ou fantastique, donc je m'en fais probablement une fausse idée

Sème-Lys a écrit:
A condition de bien lire et se documenter quant aux pratiques sorcières de l'époque, qui étaient extrêmement codifiées et assez loin de l'archétype son-et-lumière qu'on rencontre souvent, justement, en fantasy.

Ça, ça va être justement la gageure ! J'ai une amie qui est très pointue dans ce domaine -c'est une véritable witch- (et qui a un ami encore plus pointu) et qui m'ont déjà fourni pas mal de documentation et sont prêts à m'aider pour cette scène. Je me suis aussi pas mal renseignée sur la place de la sorcellerie à l'époque. C'était apparemment une pratique très courante (on craignait autant Dieu que le Diable).

Héliotrope a écrit:
Jette un coup d'œil à L'Œuvre au noir, de Marguerite Yourcenar

Merci Gente Dame ! je n'avais effectivement pas encore lu ce livre. Je cours me le procurer.

Pangolin a écrit:
Le secret Alice, c'est le sang de vierge.

Toi, par contre, tu as trop lu de fantasy :mrgreen:
http://alicedecastellane.com/
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13990
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Alice de Castellanè a écrit:
Pangolin a écrit:
Le secret Alice, c'est le sang de vierge.

Toi, par contre, tu as trop lu de fantasy :mrgreen:
Si tu arrives à le trouver, je te conseille le "dictionnaire du petit et du grand Albert"
J'en ai une version abrégée (une collection poche)... Je ne me souviens pas y avoir vu de sang de vierge, mais on y trouve des ingrédients qui valent bien ça !
https://fr.wikipedia.org/wiki/Petit_Albert_%28grimoire%29
La draconite, l'os de chat, le poil de loup...
Les bagues gravées de formules cabalistiques...
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Alice de Castellanè
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1659
   Âge  :  46
   Localisation  :  Avignon
   Date d'inscription  :  05/05/2015
    
                         
Alice de Castellanè  /  Fiancée roide


Merci Séléné.C ! Mais je pense faire beaucoup plus simple.

Il se sera procuré une poupée de cire (auprès d'un marchand juif) qu'il aura personnalisé avec les cheveux du futur mort. Il aura aussi un grimoire acheté lors de l'un de ses voyages (soit en Orient, soit en Italie, je n'ai pas encore décidé) - l'assassin est un marchand-voyageur. Il s'agit de celui-ci : https://fr.wikipedia.org/wiki/Clavicula_Salomonis (dont j'ai obtenu une copie numérisée par ma copine)

C'est tout ! pas d'autres objets ou quoi que ce soit, juste la poupée et la magie du grimoire Embarassed Sobre donc !
http://alicedecastellane.com/
 
Marc Valcoric
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  234
   Âge  :  56
   Localisation  :  Bayeux
   Date d'inscription  :  23/08/2015
    
                         
Marc Valcoric  /  Autostoppeur galactique


Je me souviens d’avoir fait des recherches là-dessus, mais axé sur les relations entre Cahors et Avignon, donc de Jean XXII. Si je me souviens bien ce pape était originaire de Cahors et, suspicieux, il s’entourait de proches. C’est grâce à lui que Cahors connut un développement culturel fulgurant.
Il y était question des grandes épidémies et d’affaires d’empoisonnement.
C’est loin tout ça. Je m’y étais intéressé par hasard, la fondation de l’université de Cahors à cette époque m'avait interpellée. Je cherchais à comprendre pourquoi le rôle de la femme, si important, dirigeant de nombreuses grandes abbayes et institutions pendant des siècles, avait basculé au début du bas moyen-âge.
Je vais essayer de retrouver mes notes de cette époque, si cela peut t’aider (hélas, le numérique n’était pas encore très en vigueur, et aucune trace informatique, mais dans le grenier familial, je devrais tomber dessus). Je ne te garantis rien. Cela date de plus de vingt ans.
http://retoursepia.wix.com/entre
 
Marc Valcoric
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  234
   Âge  :  56
   Localisation  :  Bayeux
   Date d'inscription  :  23/08/2015
    
                         
Marc Valcoric  /  Autostoppeur galactique


J'oubliais, pour rebondir sur ton dernier message. Il y a une chose dont je me souviens bien pendant mes recherches, c'est d'avoir lu qu'une tentative d'assassinat de ce pape par empoisonnement avait été stoppé. Qu'il s'agissait de trois poupées de cire d'un apothicaire juif de Toulouse. On doit facilement trouver des traces de cette histoire, car elle est à l'origine de l'antisémitisme de ce pape et ce que cela entraîna.
http://retoursepia.wix.com/entre
 
Alice de Castellanè
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1659
   Âge  :  46
   Localisation  :  Avignon
   Date d'inscription  :  05/05/2015
    
                         
Alice de Castellanè  /  Fiancée roide


Merci Marc !

Vouii, je connaissais cette histoire de tentative d’assassinat sur le pape où effectivement il y a une part de magie (avec les poupées et le grimoire) suivi de l'empoisonnement. C'est d'ailleurs pour ça que j'ai choisi cette méthode qui colle parfaitement à l'histoire. Effectivement, c'est très bien documenté, j'ai pu trouver des sources intéressantes sur cette "anecdote".

Quant à tes documents de recherche, si tu tombes dessus facilement, je veux bien ! Mais ne te prends pas trop le chou, j'ai déjà une montagne de documents, notes, livres, etc. qui m'ont déjà bien servi et que je compte encore utiliser en cours d'écriture Smile
http://alicedecastellane.com/
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Structure] Scène de magie dans un roman réaliste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-