PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau coffret Ultra Premium ...
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 

 [Format] Question bête : combien de SEC pour parler d'un tome ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
barish
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  165
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  22/01/2015
    
                         
barish  /  Tycho l'homoncule


Tout est dans le titre !
A dire vrai, j'ai imaginé une histoire en deux tomes. J'ai commencé l'écriture du 2ème tome. Mais le premier fait 400 000 signes (70 000 mots). Cela me paraît un peu court quand je vois les sagas en plusieurs tomes de 600 pages chacun...

Ou bien, je peux partir sur une histoire en un seul livre (divisé en deux parties), soit 140 000 mots environ si je me tiens au même nombre de mots pour la partie 2. Pour le coup, ça me paraît long pour un seul livre. Merci de m'éclairer !

PS : précision : il faut dire que j'ai un gros problème, je ne sais pas développer : quand je vous dis que le premier tome fait 70 000 mots, j'ai l'impression d'avoir été au max de l'histoire, c'est-à-dire d'avoir détaillé les intrigues, les personnages comme j'ai pu, je ne vois pas comment en rajouter sans faire trainer l'histoire en longueur.

J'ai bien compris que certains parmi vous avaient le problème inverse : faire des récits fleuves. Comme je vous envie !

Merci.
http://aupaysderm.wordpress.com
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Réponse idiote mais : Si tu as l'impression d'avoir déjà tout dit dans celui que tu viens de terminer, pourquoi vouloir absolument faire un Tome 2 ?
Sinon 400 000 signes/70 000 ça me parait déjà beaucoup moi.
Perso j'ecris des romans courts, le dernier fait seulement 42 000 mots...
 
Nuity
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  785
   Âge  :  29
   Localisation  :  Ici ou là
   Pensée du jour  :  Piou
   Date d'inscription  :  15/01/2011
    
                         
Nuity  /  Blanchisseur de campagnes


Ahah mon dernier roman faisait à peine plus de 50 000 mots donc 70 000 c'est déjà pas mal pour moi xD

Sinon en fait la question que tu dois te poser surtout c'est: est-ce que cette histoire doit être coupé là (fin du tome 1) ou pas ?
C'est pas tant le nombre de signes mais la cohérence de la coupure qui compte je pense.
https://www.tisselune.com/
 
barish
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  165
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  22/01/2015
    
                         
barish  /  Tycho l'homoncule


Je me suis mal exprimé Zelia : à la fin du tome 1, c'est loin d'être terminé, il y a d'ailleurs un cliffhanger. La question était : la suite peut/doit-elle faire l'objet d'un autre livre ou d'une autre partie ?
Pour rejoindre Nuity, je l'ai bien imaginé en deux parties bien distinctes. Changer de livre est ce qu'il y a de plus logique à mon sens. J'avais juste peur que 70 000, ce ne soit pas assez. Dans les sagas connus (Harry Potter et toute la clique), chaque tome me paraît faire bien plus. Mais vos réponses me rassurent un peu.
http://aupaysderm.wordpress.com
 
Esmé
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1403
   Âge  :  30
   Localisation  :  La deuxième étoile à droite, et tout droit jusqu'au matin
   Pensée du jour  :  "Tu es complètement fou, mais je t'aime beaucoup"
   Date d'inscription  :  12/06/2014
    
                         
Esmé  /  Roland curieux


Il n'y a pas de règle pour ce genre de choses. C'est toi qui décide où commence et s'arrête chaque tome. Si tu as l'impression d'être allé au bout du premier avec 70.000 mots, alors n'en rajoute pas, un lecteur le ressentirait immédiatement.

Si changer de livre te paraît logique, fais-le. Ne regroupe pas les deux pour avoir un gros tome, même si c'est la tendance (tendance dont je n'arrive pas à me défaire : mon premier tome fait 150.000 mots, et j'ai dû déplacer quelques chapitres dans celui d'après pour ne pas faire plus ^^)
Concernant Harry Potter, il me semble en effet que le 5eme avoisine les 200.000 mots, voire plus. En revanche, le premier en fait 75.000, il me semble Smile
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13988
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Concernant les sagas de 600 pages = n'oublie pas qu'une page de livre ne comporte pas le même nombre de caractères qu'une page A4 (enfin, pas forcément, ça dépend de leurs polices, interlignes et marges > plein de trucs, quoi... mais en général, ce n'est pas le même nombre)
http://scriptorium2.canalblog.com
 
yaksha
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  756
   Âge  :  39
   Localisation  :  Rennes
   Pensée du jour  :  Le doute m'habite...
   Date d'inscription  :  13/08/2014
    
                         
yaksha  /  Blanchisseur de campagnes


De mon coté, ma duologie Fantasy fait 85k pour chacun des deux tomes. Tu peux ne faire qu'un tome mais 140k ça peut rebuter les éditeurs papier. Le tout c'est d’être homogène. Ne fait pas70k pour le premier, 100 pour le second et 50 pour un troisième.
 
barish
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  165
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  22/01/2015
    
                         
barish  /  Tycho l'homoncule


Merci pour ces réponses, l'exemple d'Harry Potter est en effet très parlant.
Dans ma tête, mes deux tomes seront bien homogènes, 70 000 mots chacun (environ), divisés chacun en deux parties, avec dix chapitres précisément...! Smile

EDIT : j'ai bien vu ta remarque Séléné, mais c'est ce qui m'inquiétait justement ! D'après ce que j'ai pu voir, un livre édité compte entre 2000 et 2500 signes environ par page. Le mien en fait 410 000... Selon ce mode de calcul, j'arrive à un bouquin comprenant entre 160 et 200 pages...!!! Je pense que mes sources sont fausses...


Dernière édition par barish le Sam 25 Juil 2015 - 21:10, édité 1 fois
http://aupaysderm.wordpress.com
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  8
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  15/07/2015
    
                         
Carole8  /  Magicien d'Oz


Avec 410 000 signes, tu n'as pas un pavé mais tu es loin d'avoir quelque chose de court ! Smile

Tu peux très bien imaginer entre 1500 et 1600 signes par page, c'est fréquent. Ce qui te ferait un premier tome de 270 pages environ. Donc pas d'inquiétude concernant la quantité !
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13988
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


410.000 signes, c'est gros, oui...

Pour mon roman (dont je ne sais as encore ce que les éditeurs vont dire, je commencerai à démarcher à l'automne), j'ai flippé alors que je n'ai même pas 400.000. Et de plus, comme il comporte deux parties, j'ouvre une porte à l'éditeur qui voudrait me proposer de les transformer en tomes.

le nombre de signes par page change d'une collection à l'autre...
Pour avoir une petite idée de la taille de ton livre =
Prends un livre dans ton étagère, compte les lignes sur une page, puis le nombre de caractères par ligne. Fais une multiplication. Il ne te reste plus qu'à diviser tes 400.000 par ce nombre.
J'ai testé plusieurs livres de mon étagère.... Et obtenu des résultats tellement différents que j'ai fait ma division avec un nombre "moyen".


Edit =
Mes petits calculs sont là
http://jeunesecrivains.superforum.fr/t35961p210-#Sequences-01
Mais pour être honnête, je ne saurais plus du tout indiquer quelle collection compte combien de caractères par page... Je n'ai pas conservé le détail (et pourtant, ça pourrait donner un tableau comparatif intéressant...)
Erratum au passage...
Mon roman dépasse tes 400.000 caractères (caramba ! je sais plus la taille de mon bidule!)
Ma première partie fait un peu moins de cette taille et ma deuxième un peu plus...
Si ça peut t'aider à évaluer le format...
http://scriptorium2.canalblog.com
 
barish
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  165
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  22/01/2015
    
                         
barish  /  Tycho l'homoncule


La taille de ton projet est impressionnante, Séléné ! Je suis très admiratif.
Merci pour ces messages qui me rassurent. Il ne me reste plus qu'à continuer mon tome 2... hum.. hum...
http://aupaysderm.wordpress.com
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13988
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


La grande taille n'est pas forcément un atout...
Quand je l'ai écrit, je n'ai pas réfléchi en terme de caractères mais de mots... et j'ai dépassé assez amplement la taille que j'avais envisagé.

Bon courage !
http://scriptorium2.canalblog.com
 
fxt.art
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1836
   Âge  :  51
   Pensée du jour  :  rien n'est en soi ni bon ni mauvais: tout dépend de la pensée.
   Date d'inscription  :  19/08/2014
    
                         
fxt.art  /  Journal du posteur


Je me permets de rebondir sur le sujet.

Moi aussi je me suis posé la question sur le nombre de mots ou signes par roman.
En fait après coup, je pense que la question doit se poser qu'à la fin du roman ou tome écrit. Parce que selon les éditeurs (numériques et classiques) certains s'octroient pour des raisons éditoriales et de coût de fab un format standard à leur ME sur un nombre de signes minimum et maximum.

Donc cherche pas à calculer en amont, mais plutôt en aval quand tu arrives au bout de ton histoire.

Ensuite tu évalues selon ce que tu as écris et à qui tu veux l'envoyer si ca rentre dans la case ou pas... auquel cas tu peux aussi choisir d'adapter tes choix selon la politique édito de la ME et découper en plusieurs tomes selon le nombre de signes définis. A toi de savoir ce qui tient la route ou pas...
http://francoisxaviertorre.com
 
barish
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  165
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  22/01/2015
    
                         
barish  /  Tycho l'homoncule


tout à fait juste, et c'était mon plan de départ.
Sauf que j'ai essayé de faire une histoire en bossant énormément la trame narrative. Des changements trop importants dans le découpage risquent d'amener à tout détricoter, bref, je vois déjà les heures de boulot.... No

Mais je continue tranquillement et verrai ce que ça donne ; pour l'instant, je suis loin d'avoir fini....!
http://aupaysderm.wordpress.com
 
Belenor
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  419
   Âge  :  33
   Pensée du jour  :  "En transit QG"
   Date d'inscription  :  14/03/2012
    
                         
Belenor  /  Pour qui sonne Lestat


Je rejoins les autres, tu peux très bien diviser ton roman en parties et les appeler livre 1 et livre 2, la taille importe peu. On voit aussi des romans jeunesse à 260 000 signes, ce n'est pas un problème.

Je te conseil d'écrire ton roman et si, et seulement si, une division s'impose de manière évidente, découpes.
Evites simplement les romans de plus de 400 500 pages, sinon ça augmente les coups de production du livre imprimé (l'imprimeur doit utiliser un système plus performant pour relier les pages).
http://varoqueaux.awardspace.biz
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Format] Question bête : combien de SEC pour parler d'un tome ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-