PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau coffret Ultra Premium ...
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 [Format] J'ai l'impression que mon livre est trop long !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
QuillQueen
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6087
   Âge  :  33
   Localisation  :  Liège
   Pensée du jour  :  La "recherche d'équilibre" sur JE est interrompue, ça manque de mécènes en temps de crise.
   Date d'inscription  :  11/01/2010
    
                         
QuillQueen  /  Wallonne OUvreuse de LIttérateurs POstiches


"sec" = "signes et espaces compris", tu peux trouver ça dans tes traitements de texte (souvent à bas à gauche à où il compte les pages, ou dans les propriétés du document).

Parce que compter en mots, c'est moins efficace pour un éditeur. "anticonstitutionnellement" c'est un mot, alors que "Eh !" ce sont deux mots, pour ton ordi Razz

pandé, on peut retourner dans les deux sens : écrire sous la contrainte c'est une technique d'écriture comme une autre, y en a qui ne jurent que par ça.
Le fait de se mettre une contrainte, peut faire dévier vers des horizons qu'on n'aurait pas exploré sans elles, en trouvant son récit mieux là que si on était resté sur sa première idée.

Pour comparer vraiment ce qui serait "mieux", faudrait écrire les deux. Sinon, on ne peut pas dire qu'une méthode soit plus idiote qu'une autre juste parce qu'on ne veut pas la pratiquer.

J'ai horreur de trop planifier, je déteste la méthode des flocons, vais pas pour autant la dire idiote. Juste pas pour moi.
 
Juliette n'avait pas peur
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6212
   Âge  :  39
   Localisation  :  home alone
   Date d'inscription  :  18/09/2008
    
                         
Juliette n'avait pas peur  /  Iphigénie in a bottle


Faire entrer des inconnus dans son processus de création est idiot, mais ce n'est que mon avis (et je sais qu'il est inutile d'en débattre vu les trois paragraphes que je viens d'effacer).
La réponse a tout étant : fais comme tu veux.
De toute façon on s'est habitué, maintenant la merde a bon goût Wink
http://lenuageetlecendrier.com/
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je suis assez d'accord avec Pandé, si on écrit par passion de l'écriture, on ne pense pas d'abord à l'édition.

Autre point, déjà vaguement souligné : OnlySasa, à te lire, il te reste encore les 2/3 de ton roman à écrire. C'est donc encore un très long travail. Une fois le premier jet achevé, tu laisseras un peu reposer le roman avant de t'engager dans une nouvelle phase longue et âpre de relectures, corrections, réécritures pour rendre ton roman lisible. Si tu vises toujours l'édition, tu tâcheras alors de trouver de vaillants bêta-lecteurs qui sans doute amèneront une nouvelle phase de corrections et réécritures.
En quelques mots, l'édition ce n'est vraiment pas pour tout de suite et il n'y a pas lieu de s'en inquiéter maintenant.

Bien sûr, il y a quelques maisons qui mettent des limites de longueur, mais à l'arrivée, c'est une question de ciblage, comme pour la ligne éditoriale.

Enfin, OnlySasa, tu dis que tu as beaucoup de choses à raconter : il faut aussi savoir ne pas tout mettre dans un roman. Le contenu doit servir la cohérence de l'histoire. Un roman doit être construit et il ne faut chercher à y mettre toutes les choses que l'on a besoin de raconter.
 
OnlySasa
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  9
   Âge  :  25
   Pensée du jour  :  Le bonheur n'est réel que lorsqu'il est partagé
   Date d'inscription  :  23/05/2015
    
                         
OnlySasa  /  Magicien d'Oz


Pandémonium, je partage ton avis dans le sens où le but premier d'un auteur est d'écrire pour lui et non pour les autres. J'ai certes, évoqué la question de l'édition, mais cela ne veut pas dire que j'ai commencé à écrire dans ce but. En effet, j'ai posé cette question afin d'en savoir plus avant tout. A l'heure actuelle, je n'ai pas du tout terminé mon travail, je sais que l'édition est une idée à aborder bien plus tard. De toute manière, je ne me sens absolument pas prête à le faire aujourd'hui, tout simplement car je ne me sens pas prête à dévoiler mes écrits, c'est encore trop personnel, trop "brut". En tout cas, voilà, je tiens à te rassurer en te disant que mon roman est avant tout le résultat d'une passion et d'une inspiration inépuisable qui me prend depuis 2 mois (et qui, j'espère, durera encore bien longtemps...)

QuillQueen, merci pour les explications, je vais aller de suite voir sur Word le nombre de sec correspondant à mon roman. J'avoue que tel que tu l'as expliqué, on voit bien que le nombre de mots n'est pas significatif, effectivement ! Edit: Je viens de voir et dans "caractères (espaces compris)", j'obtiens 466 533.

Coline, je suis tout à fait d'accord avec toi. Oui, il me reste beaucoup de travail, je confirme. Pour l'instant, je ne suis pas découragée, au contraire, j'ai de de plus en plus envie de continuer donc ça me motive. Bien que j'écris plutôt vite les chapitres, je ne cesse de me relire, à l'affut de la moindre erreur ou incohérence. Cela dit, je ne serai absolument pas contre le fait que de vaillants bêta-lecteurs viennent apporter leur aide lorsque mon roman sera terminé. Ta dernière phrase est vraiment pertinente, c'est vraiment celle que je dois suivre car, oui, j'ai ce défaut de trop "m'éterniser" dans mon récit. Je raconte des petites choses qui n'ont peut être pas une absolue utilité. Et je pense que c'est ça qui va alourdir mon roman.

Merci à vous tous.


Dernière édition par OnlySasa le Dim 24 Mai 2015 - 16:40, édité 1 fois
http://www.wattpad.com/story/36696897
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13988
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


les petites choses qui n'ont pas une utilité absolue donnent parfois beaucoup de sel à un récit, beaucoup d'humanité à une ambiance

Comme je te disais plus haut = structure l'ensemble.
Ainsi, tu pourras découper ce pavé massif en plusieurs morceaux plus légers

Tu n'es pas obligée de t'en préoccuper tout de suite. Quand tu auras fini ton premier jet, tu auras peut-être une vision plus claire de l'ensemble
http://scriptorium2.canalblog.com
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  581
   Âge  :  42
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Gloire de son pair


La tendance historique est à l'allongement des romans au fil des ans. Tu es jeune. Si tu attends quelques décennies, ton roman sera considéré comme étant de taille moyenne Very Happy
https://fabiendelorme.fr
 
OnlySasa
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  9
   Âge  :  25
   Pensée du jour  :  Le bonheur n'est réel que lorsqu'il est partagé
   Date d'inscription  :  23/05/2015
    
                         
OnlySasa  /  Magicien d'Oz


Séléné.C, c'est sûr, mais l'intérêt est que je garde les bonnes petites choses. Bien évidemment, je ne vais pas supprimer tout ce qui est "en trop", mais je vais surtout essayer de me limiter, de sortir la bonne chose au bon moment, sans abus Smile
Pour ce qui est de la structure, j'ai tellement craint d'être désorganisée que dans mon roman j'ai construit une structure de temps. Autrement dit, chaque chapitre représente un jour (sauf exceptions) et dans chacun d'eux, j'ai divisé quelques paragraphes en les précédant de l'heure de l'action (exemple: lundi, 17h: blablabla...). Je sais que ça peut paraître plutôt "scolaire", mais c'était le seul moyen de m'y retrouver.
En outre, oui, ma première préoccupation est de terminer l'écriture de ce roman Wink

Fabiend, j'espère vraiment que tu as raison alors, ahah ! Very Happy
http://www.wattpad.com/story/36696897
 
Mr. Jack
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  39
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  23/12/2013
    
                         
Mr. Jack  /  Petit chose


Je partage ton point de vue OnlySasa, je fais également beaucoup de ceux qui ont tendance à écrire plus plutôt que peu. Bien entendu qu'on écrit en premier lieu pour soi et qu'on ne répond à aucune obligation, mais toujours est-il que plus j'avance dans mon histoire (un peu moins de 140 000 mots, j'en suis au dernier chapitre), plus je ressens une certaine anxiété à l'égard de l'édition. Il ne faut pas se le cacher, tout le monde aimerait que son livre soit publié, lu et apprécié par le plus grand nombre possible. Dans l'état actuel des choses, les maisons d'édition acceptent en majorité de publier des livres plutôt courts que longs, pour des raisons financières et commerciales.

Bien sûr, lors du processus d'élagage, quelques pages seront supprimées, le récit gagnera en clarté, mais il faut aussi veiller à ne pas trop altérer l'âme de son roman pour la satisfaction des ME.

Après, je suppose qu'il faut aussi se faire confiance, une fois arrivé au terme des relectures, après avoir enlevé tout le superflu, et être à l'écoute de ses correcteurs si on mentionne des longueurs à plusieurs reprises. Tout cela pour dire que même si nous sommes minoritaires, il existe des auteurs dépassant les "quotas" fixés en terme de caractères à ne pas dépasser, et croyez-moi, l'idée est plus angoissante qu'elle ne le parait !
 
Mr. Jack
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  39
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  23/12/2013
    
                         
Mr. Jack  /  Petit chose


Je partage ton point de vue OnlySasa, je fais également beaucoup de ceux qui ont tendance à écrire plus plutôt que peu. Bien entendu qu'on écrit en premier lieu pour soi et qu'on ne répond à aucune obligation, mais toujours est-il que plus j'avance dans mon histoire (un peu moins de 140 000 mots, j'en suis au dernier chapitre), plus je ressens une certaine anxiété à l'égard de l'édition. Il ne faut pas se le cacher, tout le monde aimerait que son livre soit publié, lu et apprécié par le plus grand nombre possible. Dans l'état actuel des choses, les maisons d'édition acceptent en majorité de publier des livres plutôt courts que longs, pour des raisons financières et commerciales.

Bien sûr, lors du processus d'élagage, quelques pages seront supprimées, le récit gagnera en clarté, mais il faut aussi veiller à ne pas trop altérer l'âme de son roman pour la satisfaction des ME.

Après, je suppose qu'il faut aussi se faire confiance, une fois arrivé au terme des relectures, après avoir enlevé tout le superflu, et être à l'écoute de ses correcteurs si on mentionne des longueurs à plusieurs reprises. Tout cela pour dire que même si nous sommes minoritaires, il existe des auteurs dépassant les "quotas" fixés en terme de caractères à ne pas dépasser, et croyez-moi, l'idée est plus angoissante qu'elle ne le parait !
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Format] J'ai l'impression que mon livre est trop long !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-