PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 La novella en question

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  301
   Âge  :  41
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Tapage au bout de la nuit


Bonjour,

je suis en train d'écrire ce qui sera, manifestement, une novella. Que ce soit en ce qui concerne la longueur (je vais finir autour des 25 000 mots je pense) ou en ce qui concerne l'esprit : j'étais parti dans l'idée d'écrire un roman, après écrémage et resserrement de l'intrigue il s'agit plus d'un roman très court que d'une nouvelle longue : chapitrage, multiples points de vue, etc.

Ma question est la suivante : si je veux m'auto-éditer, comment dois-je présenter mon travail ? Si je mets "roman", ou même "roman court", ou si je ne précise pas, j'ai peur de me faire lyncher par les lecteurs qui diront "quoi ? mais c'est vachement court, c'est pas un roman ça, remboursez". Si je mets "nouvelle", je vais être en concurrence avec des gens qui vendent leurs nouvelles bien moins cher, ou décevoir des lecteurs qui s'attendent à une forme narrative beaucoup plus resserrée. Si je mets "novella", j'ai peur d'effrayer des lecteurs qui ne savent pas de quoi il s'agit (il faut reconnaître qu'en France, en dehors du milieu littéraire, peu de gens connaissent ce terme).

Je doute de ma perplexité. Que faire ?
http://fabiendelorme.fr
 
Jezebeth
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2395
   Âge  :  21
   Pensée du jour  :  Notre père qui êtes aux cieux restez-y.
   Date d'inscription  :  18/01/2015
    
                         
Jezebeth  /  Guère épais


Hum, effectivement, c'est un sacré dilemme.

Pour moi, la meilleure alternative, si tu as peur qu'on ne connaisse pas le terme de "novella", c'est de mettre "roman court".
 
Thomas
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3565
   Âge  :  32
   Pensée du jour  :  "Le génie de Mozart, de Picasso, de Joyce, d'Einstein réside dans la multiplication d'une manie, l'amplification d'une tare." ANISSA CORTO - YANN MOIX
   Date d'inscription  :  16/01/2011
    
                         
Thomas  /  Sang-Chaud Panza


J'ai toujours trouvé dommage, cette classification au nombre de mots. Trop scolaire.

_ Maitresse, j'ai fait 20000 mots. J'en fait quoi maintenant?

Une histoire peut être racontée en n'importe quelle nombre de mots. Je vous conseille d'aller voir du côté de ce qu'on appelle les nanolitteratures. Aujourd'hui j'ai l'impression que l'obsession est au long. Mais soyez libres de raconter ce que vous voulez en utilisant le nombre de mots que vous jugez bon d'utiliser.

Personnellement, mon roman fait 11 000 mots. Et, oui, c'est un roman. Court, peut être. Mais assez long pour raconter tout ce que j'avais envie de raconter.

Donc selon moi, il ne faudrait pas trop se prendre la tête avec ça. "Roman" ça va très bien :-)

Il n'y a pas qu'une seule littérature, et tant mieux.
https://debordements.wordpress.com/
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je pencherais aussi pour "Roman court" En même temps en général, sur Amazon par exemple il me semble que le nombre de pages (estimé) est indiqué pour le numérique non ? Et je suppose qu'il ne sera pas vendu hyper cher non plus si c'est comme cela que tu comptes t'"auto-editer"
Après j'aurais tendance à dire qu'en effet, si c'est bon, tu pourras trouver un éditeur, ou des lecteurs si tu t'auto-édite. Tout dépend aussi du genre. En jeunesse par exemple je suis récemment tombée sur deux romans faisant à peine 50 pages. Cela surprend un peu au début, mais le prix est en fonction, et si c'est bon, ma foi...
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  301
   Âge  :  41
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Tapage au bout de la nuit


Hmm, merci bien. Je vais sans doute pencher pour "roman court", ça me semblait déjà un bon compromis, et vos avis me le confirment. Zelia, je sais bien qu'Amazon donne la longueur approximative des livres même électroniques, mais je sais aussi que les gens ne regardent pas toujours... Autant que les lecteurs soient bien informés de ce qu'ils achètent.

Thomas, je suis bien d'accord qu'il ne faut pas trop se prendre la tête en tant qu'auteur quant à la longueur de nos écrits, mais ce n'est pas (toujours) l'avis des lecteurs. Certains se sentent lésés quant l'ouvrage ne fait pas au moins une bonne centaine de pages, d'autres ont envie de s'immerger dans un univers pendant des centaines voire des milliers de pages, etc. C'est important que les gens sachent dans quoi ils mettent les pieds. Mine de rien, ce qu'on achète quand on achète un livre, c'est aussi un temps de lecture, et ça, mine de rien, ça se compte en mots.
http://fabiendelorme.fr
 
cmzx
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  270
   Âge  :  29
   Localisation  :  Montpellier
   Pensée du jour  :  Lex est quod notamus
   Date d'inscription  :  12/12/2012
    
                         
cmzx  /  Autostoppeur galactique


Je pense que si c'est ton premier livre, c'est peut-être mieux d'en écrire un plus court. Tu peux le qualifier de "roman court" à mon avis, ce qui correspond effectivement à une novella dans les pays anglo-saxons. Mais ce terme n'est pas utilisé chez nous en France, donc j'aurai tendance à être d'accord avec toi et te dire que les gens ne savent pas vraiment ce que c'est quand tu leur diras.

Après j'ai surtout l'impression que ce qui t'inquiète c'est le prix : 25.000 mots c'est assez court effectivement, mais s'il y a la qualité franchement tu peux largement espérer le vendre entre 1 et 5€ (au format e-book en autoédition j'entends). Voire même plus si tu n'as pas peur ^^
Je ne suis pas sûr que tous les lecteurs assimilent le prix à la longueur du roman, donc à toi de voir.
http://www.cosmossaga.com
 
Thomas
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3565
   Âge  :  32
   Pensée du jour  :  "Le génie de Mozart, de Picasso, de Joyce, d'Einstein réside dans la multiplication d'une manie, l'amplification d'une tare." ANISSA CORTO - YANN MOIX
   Date d'inscription  :  16/01/2011
    
                         
Thomas  /  Sang-Chaud Panza



Fabien : oui mais, je pense, mais alors vraiment vraiment, que l'on écrit pas pour les autres. Pas pour les contenter. Ion écrit, et après c'est à prendre ou à laisser. Si tu commences à écrire avec des freins des censures, à te dire ça ça ne passera pas avec tel type de personne c'est foutu. Je pense.
https://debordements.wordpress.com/
 
monilet
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1592
   Âge  :  72
   Localisation  :  Essonne -France, chtimmi d'origine et coeur
   Pensée du jour  :   monilet= auteur Claude Colson
   Date d'inscription  :  29/06/2011
    
                         
monilet  /  Roland curieux


Tu peux aussi écrire : roman, et dans tous les messages de pub le présentant parler de roman (court= novella)  ou (très court = novella).
https://claudecolson.wordpress.com/
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  301
   Âge  :  41
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Tapage au bout de la nuit


Pour le prix (version autoédition numérique), je penche pour 2,99 €. C'est à la fois raisonnable pour le lecteur et suffisamment rémunérateur pour moi. C'est en plein dans ta fourchette, Cmzx, ça tombe bien...

@Thomas, je suis d'accord, mais en tant que (futur) autoédité, il y a deux personnes en moi : l'auteur et l'éditeur.
L'auteur s'en fiche, effectivement, de la longueur du bouzin. Il a écrit son histoire, a sucré les passages qui ne lui plaisaient pas et se retrouve avec un texte qui lui parait pas mal. Il a fini son travail et est passé à autre chose (enfin, j'ai presque fini, pas tout à fait non plus, mais passons).
L'éditeur, lui, voit un bouquin relativement court et se demande comment en faire la promotion. Dans ce fil de discussion, c'est lui qui s'interroge. (Bon j'arrête de parler de moi à la troisième personne et séparé en deux entités distinctes, c'est des coups à devenir fou Wink )
http://fabiendelorme.fr
 
cmzx
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  270
   Âge  :  29
   Localisation  :  Montpellier
   Pensée du jour  :  Lex est quod notamus
   Date d'inscription  :  12/12/2012
    
                         
cmzx  /  Autostoppeur galactique


Schyzophrène va ! ^^
http://www.cosmossaga.com
 

 La novella en question

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-