PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau ...
Voir le deal

Partagez
 

 [Langue] Problème au sujet du temps de narration pour le récit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  8
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  20/04/2015
    
                         
Niyoku  /  Magicien d'Oz


Salut.

J'ai un problème depuis que j'écris mon premier roman. Je n'arrive pas à choisir mon temps de narration.
Sur mon roman, j'écrivais en imparfait à la première personne mais depuis quelque temps, j'ai tendance à le mettre aux présents.

Je ne sais pas si c'est un problème d'organisation ou si je suis plus à l'aise avec le présent que le futur mais je me demande si il y a un code pour le temps à utiliser...

C'est un problème un peu idiot mais ça fait tâche quand j'écris...

J'espère que vous pourrez éclairer ma lanterne sur cette problème.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Il n'y a pas de règle a priori, l'essentiel c'est que ce soit cohérent. Si ton roman suis une chronologie linéaire (sans flash-back, par exemple), tu choisis le présent ou le passé, et tu t'y tiens.
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13986
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Si tu fais ça dans des passages où l'action s'accélère, ça peut faire un effet de style...

Le présent est plus spontané que l'imparfait. Plus vivant.
Surtout si tu as une narration qui insiste sur le ressenti des personnages

Mais c'est vrai que normalement, on demande de conserver le même temps
http://scriptorium2.canalblog.com
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  8
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  20/04/2015
    
                         
Niyoku  /  Magicien d'Oz


Merci de vos réponses.

Après réflexion, je veux mettre le présent dans mon roman mais tout le contenu devient bizarre. Voici un extrait :

Citation :
Je n'ais pas eu le temps de répondre que je sent déjà des ondes négatives. Des bruits de pas s’approche de la porte. Un calme glacial imprègnent la pièce. Puis, tout à coup, la porte vole dans le fond de la pièce avec un vacarme pas possible. Je suis dans la cabane, pétrifié, je ne peux pas bouger et je regarde avec de gros yeux Alice qui avait défoncer la porte.

Ça fait bizarre et ça l'est encore plus dans les phases de dialogue et d'actions et il y en a beaucoup... Après il faut surement utiliser habilement l'imparfait et le présent.

Mais, dans mon roman, ce que je voulais, c'est d'être aussi dans la tête du personnage et que le récit soit racontés aux moments même ou les actions s'enclenchent. je veux mettre en valeur les émotions du personnage, sa psychologie ainsi que sa cruauté. Et le présent est parfait pour ça...

Quelqu'un peut m'aider ? confused
 
Cygfa
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  175
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  03/09/2014
    
                         
Cygfa  /  Tycho l'homoncule


Pour la conjugaison, ça devrait plutôt donner quelque chose comme ça :

Citation :
Je n'ai pas le temps de répondre que je sens déjà des ondes négatives. Des bruits de pas s’approchent de la porte. Un calme glacial imprègne la pièce. Puis, tout à coup, la porte vole dans le fond de la pièce avec un vacarme pas possible. Je suis dans la cabane, pétrifié, je ne peux pas bouger et je regarde avec de gros yeux Alice qui vient de défoncer la porte.

Le plus-que-parfait sert à exprimer l'antériorité d'une action par rapport à une action passée. Ici, tu ne peux pas écrire "avait défoncé la porte" : l'antériorité doit s'exprimer via le passé composé, "a défoncé". Je me suis permis de proposer une autre tournure, parce que je trouve que c'est plus joli comme ça, mais bon là c'est subjectif.

A part ça, fais attention à la manière dont tu accordes tes verbes. Tu as tendance à t'emmêler les pinceaux entre troisième personne du singulier et troisième personne du pluriel. Petit problème également avec la première personne du singulier.
En tout cas il n'y a pas de miracle : si tu ne te sens pas à l'aise en conjugaison, il faut y aller de façon scolaire et réapprendre les bases. Tu peux aussi lire des récits au présent pour te familiariser avec la concordance des temps. A force, ton oreille s'habituera et choisir le bon temps deviendra un automatisme !

(Même si ce n'est pas le sujet, attention également aux répétitions ; les mots "porte" et "pièce" sont beaucoup répétés et ils ne sont pas toujours utiles ; "Des bruits de pas s'approchent" suffiraient, par exemple)

Bonne continuation.
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13986
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Tout d'abord, je vais m'autoriser à rectifier les fautes. Juste pour clarifier les temps employés, ainsi que la personne du sujet.
Niyoku a écrit:
Je n'ais pas eu le temps de répondre que je sent déjà des ondes négatives. Des bruits de pas s’approche de la porte. Un calme glacial imprègnent la pièce. Puis, tout à coup, la porte vole dans le fond de la pièce avec un vacarme pas possible. Je suis dans la cabane, pétrifié, je ne peux pas bouger et je regarde avec de gros yeux Alice qui avait défoncer la porte.
en corrigeant, version brute a écrit:
Je n'ai pas eu le temps de répondre que je sens déjà des ondes négatives. Des bruits de pas s’approchent de la porte. Un calme glacial imprègne la pièce. Puis, tout à coup, la porte vole dans le fond de la pièce avec un vacarme pas possible. Je suis dans la cabane, pétrifié, je ne peux pas bouger et je regarde avec de gros yeux Alice qui avait défoncé la porte.
Le seul verbe qui me pose problème, c'est "avait défoncé". Verbe au plus que Parfait.
Un passé composé me semblerait suffisant
en corrigeant, bis a écrit:
Je suis dans la cabane, pétrifié, je ne peux pas bouger et je regarde avec de gros yeux Alice qui a défoncé la porte.
Ou encore...
Citation :
Je suis dans la cabane, pétrifié, je ne peux pas bouger et je regarde avec de gros yeux Alice qui vient de défoncer la porte.

http://scriptorium2.canalblog.com
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  8
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  20/04/2015
    
                         
Niyoku  /  Magicien d'Oz


Effectivement, je pense qu'il me faudra réviser la conjugaison. Je ne pensais pas à avoir fais de fautes aussi flagrantes...

Sinon merci, je crois avoir trouvé un moyen de m'y retrouvé.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Niyoku a écrit:

Mais, dans mon roman, ce que je voulais, c'est d'être aussi dans la tête du personnage et que le récit soit racontés aux moments même ou les actions s'enclenchent. je veux mettre en valeur les émotions du personnage, sa psychologie ainsi que sa cruauté. Et le présent est parfait pour ça...

Quelqu'un peut m'aider ? confused

Je ne suis pas d'accord avec ça. En réalité, la mise en valeur des émotions, de la psychologie et de la cruauté du personnage va bien plus tenir à ton style qu'aux temps employés.

Et même, pour avoir écrit un roman au passé et un autre au présent, je trouve que le passé a une densité, un poids qui servent mieux les textes axés sur la psychologie des personnages. On peut davantage prendre son temps, alors que dans le présent, il y a une forme d'urgence. (Mais ce n'est que mon avis.)

Par ailleurs, je suis d'accord avec les corrections apportées par Séléné.
 
barish
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  165
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  22/01/2015
    
                         
barish  /  Tycho l'homoncule


Pour ma part, je te conseillerais le présent pour une raison bêtement de sonorité, dans la mesure où ton récit est à la première personne. Dire "j'avalai une tartine" peut créer une confusion avec l'imparfait : "j'avalais une tartine". Surtout, je trouve que dès qu'on doit utiliser un "nous", ça devient franchement pas très agréable à l'écoute : "nous marchons un peu et arrivons ensuite au cinéma", sonne mieux que "nous marchâmes un peu et arrivâmes ensuite au cinéma".
Mais ce n'est qu'un avis personnel.
http://aupaysderm.wordpress.com
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  27/03/2015
    
                         
Kemo  /  Magicien d'Oz


Question de gout comme le mentionne barish, vas-y selon ta préférence à toi!
 
Leah Dreams
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  125
   Âge  :  39
   Date d'inscription  :  30/04/2015
    
                         
Leah Dreams  /  Barge de Radetzky


Coline a écrit:


Et même, pour avoir écrit un roman au passé et un autre au présent, je trouve que le passé a une densité, un poids qui servent mieux les textes axés sur la psychologie des personnages. On peut davantage prendre son temps, alors que dans le présent, il y a une forme d'urgence. (Mais ce n'est que mon avis.)

C'est joliment formulé, et je suis plutôt d'accord avec toi. Le présent impose une sorte de mouvement permanent.

Je dirais que tout dépend de l'ambiance que tu souhaites donner à ton roman.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Langue] Problème au sujet du temps de narration pour le récit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-