PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 [Structure/univers] Doser les informations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
E.Faust
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  38
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  14/07/2014
    
                         
E.Faust  /  Petit chose


Bonjour/bonsoir à tous !

Je viens vers vous parce que j'ai un problème que j'ai (vraiment) du mal à régler tout seul.

Je suis en train d'écrire un roman d’héroïque fantasy, cela fait plus de onze ans que j'en développe l'univers et les personnages, autan dire que je connais parfaitement tout ce petit monde. La trame est écrite, les protagonistes bien cernées, le plan se détail doucement et certains passages sont déjà écris, pas mal en fait.

Cependant il me reste un problème de taille : Je n'arrive pas à commencer, à écrire le début. Je sais que c'est souvent le plus difficile, mais j'ai beau m'y reprendre encore et encore, ça ne conviens pas. Je parle trop du personnage ou de l'univers à chaque fois, par peur de ne pas en dire assez et de perdre le lecteur. Ce qui rend des premières pages extrêmement dense, trop. Je connais mon univers, du coup je n'arrive pas à juger de si je donne suffisamment d'information pour sa compréhension ou non au lecteur.
 Je ne sais pas comment doser tout ça, l'univers que j'ai créer est vaste et répond à ses propres règles, qu'il est évidement important de saisir pour comprendre les enjeux et l'intrigue. Mais je n'ai pas envie de faire un "documentaire" là dessus dans les premières pages. Le récit est raconté à la première personne, ce qui ne m'aide pas.

Pensez vous qu'il vaille mieux me concentrer sur le personnages, l'univers, ou faire une introduction voir un prologue pour mettre les bases en places ? Ça serrais vraiment la dernière solution.

Si vous aviez des conseils à me donner pour que je puisse doser ça et enfin avancer proprement sur ce projet qui me tiens particulièrement à cœur, je vous en serrais vraiment reconnaissant.

Merci Smile
 
QuillQueen
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6087
   Âge  :  33
   Localisation  :  Liège
   Pensée du jour  :  La "recherche d'équilibre" sur JE est interrompue, ça manque de mécènes en temps de crise.
   Date d'inscription  :  11/01/2010
    
                         
QuillQueen  /  Wallonne OUvreuse de LIttérateurs POstiches


"Ca serait" la dernière solution" Wink

Je suis aussi du genre à réfléchir à mon univers en détail.
(ce questionnaire le prouve, je l'ai créé et je peux répondre à l'ensemble des questions pour mes derniers univers créés http://jeunesecrivains.superforum.fr/t39590-test-votre-univers-est-il-bien-bati-70q-et )

Mais même en créant les détails, je sais aussi que beaucoup ne figureront pas dedans. Si tu n'as pas encore de récit construit, peut-être devrais-tu aborder un aspect particulier de ton univers que tu penses plus perfectionné et original. (genre, via le métier de ton héros)

Plus de la moitié de tes données n'apparaîtront pas. Il faut se le dire. Noyer les lecteurs dans les infos, c'est un exercice plus souvent casse-gueule que bénéfique. Moi, même dans ma trilogie SF, j'ai pas expliqué toute la nouvelle géo de la Terre, par exemple.

ces infos, elles sont là pour ta propre maîtrise. Si tu es à l'aise dans ton histoire ça se ressentira. Il faut les distiller par besoin, le elcteur doit sentir que ces choses ont une importance. Bien sûr, tu dois aussi glisser des leurres, des personnages qui discutent d'un aspect de l'univers qui au final ne servira pas... mais tu ne dois pas te mettre comme objectif de tout placer sinon ça se ressentira. Pour les personnages, garde en tête que cet univers est normal. C'est dans leur logique. "Show, don't tell", dit-on souvent aux auteurs. Au lieu de dire "dans ce pays on vend beaucoup de charbon", fais-nous voir des mineurs au bars, des seaux au coin du feu, des wagons entiers défilant dans le paysage derrière le héros qui parle...

C'est la subtilité au sein du récit qui va rendre ton univers développé, cela doit enrichir le texte, mais pas supplanter l'histoire.

Tu comprends ? ^^
 
Signe
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  138
   Âge  :  23
   Localisation  :  Normandie
   Date d'inscription  :  18/10/2014
    
                         
Signe  /  Barge de Radetzky


Donne-en le plus possible, mais évite d'être tout le temps direct.
Y a même pas deux mois, j’étais dans la même situation, je me suis lancé directement dans l'histoire. Le plus simple, c'est de faire des descriptions nombreuses des lieux où se trouve ton personnage, surtout au début, mais jamais trop denses !
Donc en gros, je te conseille de te jeter à l'eau, et de donner ce qui te semble pertinent au talent, quand tu penses que la situation est adéquate ! Évite de faire un chapitre ou un prologue où ton monde est décrit en non-stop, c'est souvent difficile à lire.
Pour l'instant, j'en suis à deux chapitres, et il m'en reste beaucoup à dire, mais l'avantage est qu'au moins, je suis sûr que je ne vais pas sécher lorsqu'une petite description s'imposera ! Un petit flash-back, un souvenir d'enfance, un conseil qui resurgit, et hop ! ça devient facile de parler de la société où a grandi mon personnage.
 
barish
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  165
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  22/01/2015
    
                         
barish  /  Tycho l'homoncule


D'accord avec ce qui a été dit. Je pense qu'il faut privilégier le personnage, son action en temps réel (surtout si c'est un récit à la première personne). A travers un dialogue, un petit flash-back, un journal, un personnage qui passe (l'exemple des mineurs de QQ est bien trouvé), il y a toujours possibilité d'expliquer les choses sans commencer par 10 pages de description comme chez Balzac... Rien n'empêche aussi de faire un prologue, mais c'est tellement classique que c'est un exercice casse-gueule.

Après, il m'arrive rarement de commencer par le début. Souvent, c'est même la dernière chose que j'écris.
http://aupaysderm.wordpress.com
 
E.Faust
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  38
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  14/07/2014
    
                         
E.Faust  /  Petit chose


QuillQueen :

Déjà, merci pour ta petite correction, je fais tout le temps cette erreur ^^'

Ton test est merveilleux, je sent que je vais souvent l'utiliser.

Je vois ce que tu veux dire et je suis tout à fait d'accords. Je sais bien que je ne peu pas tout dire, et que la majeures partie des choses que j'ai développées de mon cotés resteront  uniquement dans ma petite tête. Le soucis, c'est que j'ai peur que certaines choses qui tombent sous le sens pour moi ne sois pas dites et entravent la compréhension.  (Le meilleurs moyen de le savoir reste de faire lire le texte à des gens qui ne connaissent rien de l'univers je suppose. )  Après, mon problème surtout que mon personnage n'est pas humain et je n'arrive pas à expliquer correctement ce qui en découle. Quoi qu'en écrivant ça je viens d'avoir une idée qui pourrait potentiellement régler le problème. Je pense que je vais me servir du décors un peu à outrance dans les premières pages. Merci !

Signe :

En effet  à part en m'y mettant je ne risque pas d’avancer. Les flash back sont une bonne idée, mais je ne suis pas sur que ce soit une bonne idée d'en mettre dès le début alors que le lecteur ne connais pas le personnage si ? Je fais beaucoup de description, mais j'ai un peu peur que ça devienne lourd.

Barish :

C'est un peu le cas, j'avais tout prévus sauf le commencement. En générale j'imagine l'histoire, les personnages, l'univers, la trame, j'écris les moments clefs et certains au hasards, mais jamais le début.
Sauf qu'il faut bien s'y mettre un jour.

Je vais suivre vos conseil et essayer de débloquer tout ça. J'ai déjà quelques idées qui se mettent en place, comme quoi parfois il suffit d'en parler. Merci !
 
Ars
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  554
   Âge  :  26
   Localisation  :  Devant mon ordi 8)
   Pensée du jour  :  Mouton + Lion + Ours = Mouliours
   Date d'inscription  :  20/05/2012
    
                         
Ars  /  Gloire de son pair


Ce que je te conseille, c'est de te mettre dans la peau de ton personnage pour ce qui est de donner des informations sur ton univers. C'est son environnement, après tout, il lui est familier, si tu décris trop ce à quoi il est habitué ça ne va pas coller... Du coup je pense que le mieux, ce sont les descriptions "actives" où le personnage agit. Je te donne un exemple : "Une rivière rapide traversait la vallée enneigée, complètement dépourvue d'arbres" se traduirait, en actif, par "Tandis que je le traversai, le courant fort de la rivière manqua de m'emporter" et, un peu plus loin (t'en profites pour mettre une ou deux réflexions personnelles/actions/dialogues), "Aucun arbre ne trouait l'étendue de neige. Quand le soleil se mit à briller, la clarté blanche m'aveugla".

Bien sûr ça passe aussi à la troisième personne. Mais cette façon de faire te laisse avancer dans l'histoire tout en décrivant, si tu gères tu peux même donner beaucoup d'infos à ton lecteur sans lui donner l'impression d'être devant un cours d'histoire-géo. Après, si tu veux faire des flashbacks... ma foi, c'est jouable. Mais pas si tu abuses des "je me souviens...". Mets-en plutôt dans des dialogues, ton personnage expliquant telle ou telle chose et en profitant pour caser un souvenir, tu vois ?

Expliquer ce qui découle de la non-humanité de ton personnage, ça se fait sans l'écrire. Je m'explique : ton personnage vit sa différence. Nous, en tant que lecteur, on va bien se rendre compte qu'il y a des conséquences, sans que tu aies besoin de nous faire un exposé sur le sujet ^^

Et de toute façon, tu ne perds rien à te lancer, tu pourras toujours te relire plus tard ^^
 
E.Faust
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  38
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  14/07/2014
    
                         
E.Faust  /  Petit chose



Ars :

Tu as mis le doigt sur ce qui m'embête : C'est totalement illogique que mon personnage fasse un "cours" sur son environnement, mais je pense avoir trouvé comment le tourner. Je vais m'axer sur ses impressions en premier lieux, ensuite je repasserais dessus pour peaufiner la compréhension de l'univers qui l'entoure. Je pense changer le lieux de "départ" du récit pour un temple ou une chapelle, un édifice de genre qui me permettra de faire comprendre rapidement les bases de l'univers sans trop en faire.
 
Ars
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  554
   Âge  :  26
   Localisation  :  Devant mon ordi 8)
   Pensée du jour  :  Mouton + Lion + Ours = Mouliours
   Date d'inscription  :  20/05/2012
    
                         
Ars  /  Gloire de son pair


Ah, cette idée de lieu de départ est très bonne Smile Tu peux caser des infos sur tes structures religieuses, l'architecture, la mythologie, et des infos sur ton perso par rapport à tout ça. J'approuve Very Happy
 
Manduleen
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  344
   Âge  :  40
   Localisation  :  Entre la chaise et mon écran
   Pensée du jour  :  Ϸú ert dóttirin af ljósinu, ljósit fylg !
   Date d'inscription  :  10/11/2012
    
                         
Manduleen  /  Tapage au bout de la nuit


Je rejoins QuillQueen, "Montre, ne dis pas".

Le mieux pour éviter de sombrer dans le déballage de descriptions à n'en plus finir, c'est que commencer ton roman avec de l'action. Ça te plonge de suite avec le personnage et l'intrigue. Vois-tu, un début comme le Seigneur des Anneaux qui te fait une description détaillé du monde... moi ça m'endort... d'ailleurs ça a été au bout de mes forces, je n'ai pas pu dépasser les 20 premières pages. Trop d'infos tue l'info.

Comme indiqué plus haut, ton personnage est dans son univers, il y a toujours vécu... Surtout à la première personne, il ne faut pas trop en faire. Pourquoi est-ce que tout d'un coup il se mettrait à détailler ce qui l'entoure alors qu'il a toujours vu et connu ça ? Donne des éléments de façon "naturelle", et rappelle toi que ça a toujours été là. Le lecteur n'a pas besoin de tout comprendre, il acceptera que ça fasse parti de cet univers sans rechigner Wink Quand tu regardes un film de sciences-fiction ou de fantasy, tu n'as pas besoin de savoir comment et par quel moyen telle chose vole ou pourquoi tels êtres ont des dons... tu l'acceptes parce que tu le vois comme ça. Donc on répète : "Montre et ne dis pas".

 
Cidylee
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1369
   Âge  :  25
   Localisation  :  Perdue dans le Neverland
   Pensée du jour  :  Passer ses journées en pyjama
   Date d'inscription  :  29/07/2013
    
                         
Cidylee  /  Constance killer


Citation :
Vois-tu, un début comme le Seigneur des Anneaux qui te fait une description détaillé du monde... moi ça m'endort... d'ailleurs ça a été au bout de mes forces, je n'ai pas pu dépasser les 20 premières pages. Trop d'infos tue l'info.
Oh, mon Dieu ! C'est tellement vrai ! Moi, après 50 pages, j'ai laissé tomber !
 
QuillQueen
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6087
   Âge  :  33
   Localisation  :  Liège
   Pensée du jour  :  La "recherche d'équilibre" sur JE est interrompue, ça manque de mécènes en temps de crise.
   Date d'inscription  :  11/01/2010
    
                         
QuillQueen  /  Wallonne OUvreuse de LIttérateurs POstiches


T'as laissé tomber un autre truc ce soir, miss cidy ! ^^

A la première personne, tu vas devoir encore plus louvoyer et distiller tes infos.
Le fait de trouver naturel ce qui ne l'est pas pour nous, c'est aussi un angle intéressant. Quand je lisais l'Ecume des Jours de Vian, je trouvais ça même drôle ces aspects de la vie incohérents qui semblaient si naturels pour les personnages...
 
E.Faust
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  38
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  14/07/2014
    
                         
E.Faust  /  Petit chose


Ah je m'en souviendrais toujours du début du Seigneur des anneaux, j'ai sauté le passage sur l'herbe à pipe parce que je sentais que je n'arriverais jamais au bout sinon (et j'ai bien fait parce que le reste en vaux la peine).

J'ai un léger avantage dans ma narration : c'est à la première personne, mais le personnage n'est pas dans un endroit où il à toujours vécut ni même dans son propre pays. Il connais un minimum la culture locale, mais c'est la première fois qu'il y est directement confronté, quelques petites précisions peuvent donc passer sans être illogique je pense.
J'ai refais un jet "test" il y à quelques minutes en essayant de suivre vos conseils et les idées que ca m'a donné, ça viens beaucoup plus facilement. Very Happy
 
Cyisha
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  45
   Âge  :  28
   Localisation  :  Dans un trou de vers
   Pensée du jour  :  Prana-bindu
   Date d'inscription  :  15/08/2014
    
                         
Cyisha  /  Petit chose


Ce que je préfère faire, quand il s'agit de présenter l'univers au lecteur, c'est de le faire par les dialogues. UN peu à a manière de Dune (exemple le plus récent et évident qui me vienne), où au lieu de faire trois pages de descriptions sur la biologie et climatologie de la planète, Herbert place un dialogue entre "quelqu'un" et le planétologiste. C'est plus vivant et agréable. De plus, en considérant que le "quelqu'un" est le lecteur, lorsque ce personnage posera une question et que le planétologiste y répondra, ce sera comme s'il répondait en fait au lecteur et à ses propres questions.  Du style, "Il n'y a pas d'eau sur cette planète.", le lecteur se demandra "Bah, comment ils font pour vivre, les gens ?", question que posera le personnage-témoin et auquel répondra le planétologiste.

C'est du moins, ce que je fais. Le mieux est de varier, d'en dire suffisamment et de façon concise. Si tu as un brouillon, sur lequel tu notes ce qui se passe dans chaque chapitre en prévision de l'écriture, tu peux rajouter les informations à dévoiler sur l'univers. Comme ça, tu check par la suite si t'en mets trop dans tel chapitre, si le chapitre 2 donne des informations qui répondent à des zones d'ombres du chapitre 1, etc.
 
serahne
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  60
   Âge  :  28
   Date d'inscription  :  05/12/2012
    
                         
serahne  /  Clochard céleste


J'ai déjà été confronté au même problème qui est : quand caser les descriptions. Au tout début ? ( Seigneur des Anneaux bonjour ! ) quitte à donner une indigestion au lecteur avant que l'action ne commence ? Tout balancer après quelques chapitres ? Essayer plus ou moins plus subtilement d'en glisser un peu partout qui à ralentir l'action ? *soupir*

Ceux qui s'en sortent le mieux sont les romans où les personnages découvrent l'univers en même temps que le lecteur ( Narnia, HP parmis les plus connus ) ou ceux qui se concentrent vraiment à fond sur les personnages, qui doivent "couvrir" différentes facettes de l'Univers. Je ne sais pas comment expliquer cela. Mais globalement s'il y a plusieurs races dans ton monde, ce serait bien d'aller rencontrer différents personnages pour voir ce qu'ils pensent histoire de ne pas avoir à la dire. Ou s'il existe des classes, une hiérarchie, c'est pareil. Comme ça tu peux donner du relief à ton univers via quelque chose que le lecteur peut facilement transposer dans "son" monde : les conflits entre classes, races, clans ou que sais-je. Définir les liens d’oppression/de lutte entre les personnages est une chance fantastique. Pour l'instant c'est la meilleure chose que j'ai trouvé ^^

Après ça dépend bien sur de ton univers, d'autant que ça peut être encombrant aussi si ces rencontres et relations n'ont rien à voir avec ton histoire Surprised
 
QuillQueen
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6087
   Âge  :  33
   Localisation  :  Liège
   Pensée du jour  :  La "recherche d'équilibre" sur JE est interrompue, ça manque de mécènes en temps de crise.
   Date d'inscription  :  11/01/2010
    
                         
QuillQueen  /  Wallonne OUvreuse de LIttérateurs POstiches


Chez nous aussi, le choc culturel est encore la meilleure manière de découvrir une culture en profondeur. Wink
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Structure/univers] Doser les informations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-