PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-40%
Le deal à ne pas rater :
Machine à café avec broyeur KRUPS YY4384FD Essential
357.99 € 599.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 [Inspiration] Qui sait / veut / peut écrire sous le coup de l'inspiration ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Zarathoustra
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  17
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  18/01/2015
    
                         
Zarathoustra  /  Homme invisible


'Soir,

une petite question me ballade régulièrement ci et là, quand je me promène souvent - ou quand il se passe quelque chose - est-il bon / préférable / facile d'écrire sur le moment (sur le coup) de l'inspiration, de l’événement - en écho à ce qui nous pousse à écrire ? Préférez-vous suspendre un coucher de soleil ou une chute monumentale dans le tramway sur un carnet - de quoi tout immortaliser en photographe - ou avez-vous besoin d'un besoin d'un temps de recul, d'une pause, d'une réflexion pour écrire ?

J'ai tendance à chercher à contrer l'oubli le plus tôt possible : quand une idée me vient, quand quelque chose m'inspire, j'essaie d'en tirer la moelle ici et là... mais je sais tout aussi bien qu'en ce cas, je bâcle toujours mes notes, je passe à côté de l'essentiel, je triture un décor.
J'ai toujours eu besoin d'un retour sur la chose pour évaluer mon idée et la mettre en forme. Parfois ça me joue des tours.

Plutôt Rimbaud composant à même les champs et les forêts l'éphémère ? Ou plutôt Baudelaire peaufinant des mois une référence à un tableau maint et maint fois étudié ?

"Il est évident que le poète écrit sous le coup de l'inspiration
mais il y a des gens à qui les coups ne font rien."
Boris Vian
 
Cyisha
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  45
   Âge  :  28
   Localisation  :  Dans un trou de vers
   Pensée du jour  :  Prana-bindu
   Date d'inscription  :  15/08/2014
    
                         
Cyisha  /  Petit chose


Personnellement, j'ai toujours de quoi écrire sous la main (si ce n'est du papier et un crayon, il reste le téléphone) et il m'arrive souvent, en attendant un bus ou en plein cours d'avoir une phrase, une idée qui me vient et que je m'empresse de noter (et c'est souvent les plus belles phrases que j'arrive à sortir, ou du moins, celles qui à terme mènent à quelque chose de concluant).

Par exemple, il me viendra une phrase "sous le coup de l'inspiration", que je développerais par la suite et qui donnera au final naissance à un petit texte. Je pense même que tout le processus créateur naît de cette petite inspiration, et j'ai beaucoup de mal à m'imaginer travailler autrement.
 
Ethan Spes
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  19
   Âge  :  28
   Date d'inscription  :  12/02/2015
    
                         
Ethan Spes  /  Homme invisible


Je n'écris pas souvent sur un bloc note ou un cahier pour retenir mes idées. Personnellement la plupart des idées dans ma tête reste dans ma tête et j'ai une bonne capacité à visualiser mon histoire et d'y rajouter des choses n'importe quand et n'importe où.

Et oui bien sur j'écris quand je suis inspiré et motivé mais je sais plus ou moins comment ça commence et comment ça fini. Et mon inspiration ma ramène des idées mais pour m'en souvenir le plus possible je tourne dans ma tête mon histoire en continue et vu que j'aime écrire mon histoire je m'en souviens bien ^^

Et plus j'ai d'idées qui me viennent comme ça, plus ça améliore l'histoire ou mes personnages.
 
Writer
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  550
   Âge  :  28
   Localisation  :  Entre deux lignes
   Pensée du jour  :  Pourquoi ?
   Date d'inscription  :  16/01/2015
    
                         
Writer  /  Gloire de son pair


Il m'arrive de vouloir écrire une scène, un passage ou un moment de la vie sur un cahier mais il est très rare que je prenne le temps de le faire... J'ai donc pris le parti de laisser passer des heures et des jours sur ces instants.
Après, s'ils restent intacts dans mon esprit et surtout qu'ils me hantent la nuit, je me dis que ces moments valent vraiment la peine d'être écrits ou travaillés.

De plus, écrire sur le moment ne nous laisse pas le temps de réfléchir... On écrit en mode pilotage automatique et c'est pas top xD
 
Merydhia
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1211
   Âge  :  29
   Localisation  :  Moselle
   Pensée du jour  :  Ce n'est pas moi qui suis petite, c'est vous qui êtes anormalement grand
   Date d'inscription  :  03/09/2014
    
                         
Merydhia  /  Tentatrice chauve


Comme Cyisha, j'ai toujours de quoi écrire sur moi : un crayon et quelques feuilles au fond de mon sac  :mrgreen:
Je ne note qu'un mot, voire quelques mots. Parfois aussi une phrase mais c'est rare. Je préfère noter seulement les premiers mots qui me sont venus à l'esprit, car je trouve qu'ils sont toujours plus parlant que ceux qui me viendrait en tête après coup. 
Et quand je suis chez moi, je ressors mon petit bout de papier, relie ce que j'y ai noté et généralement ça me suffit pour rédiger tranquillement quelques lignes, quelques paragraphes ou un petit poème.
http://www.melroah.com
 
Zarathoustra
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  17
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  18/01/2015
    
                         
Zarathoustra  /  Homme invisible


En général, je préfère oui "travailler" (puisqu'il s'agit bien je pense si c'est une chose préalable un travail) comme le dit Cyisha, l'ennui, c'est que je trouve évident que ces quelques phrases n'ont jamais ou l'épaisseur ou la lucidité que je cherche en la notant. Je sais perdre la moelle d'une idée très facilement, en la mettant en forme surtout..

Ethan Spes, je t'avoue que je ne peux ni m'étonner ni m'interpeller de ta manière de fonctionner, elle m'est totalement étrangère; je n'ai pas / plus l'envie de prendre le risque de perdre des choses pendant la période de "germe" d'une idée : sa force, peut être, son contenu, aussi.

Writer, tu fais, je crois - et si j'ai bien compris - à la façon de Jacques Brel, qui pensait et retournait sans cesse la pensée de ce dont il avait l'idée, sans la noter, ce qui deviendrait plus tard une chanson si elle le tourmentait assez longtemps et d'une manière assez insupportable pour qu'il soit obligé de l'écrire ! c'est admirable, mais pour accomplir ça, je pense qu'il faut beaucoup le travailler dans un sens...

Merydhia, finalement je pense qu'il y a de quoi concilier les problèmes avec ta façon. Avec quelques mots, on atteint l'originalité de l'idée, sans pour autant aller trop loin, peut être que c'est une bonne chose.
 
Lolo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  602
   Âge  :  33
   Localisation  :  Montréal, Québec
   Date d'inscription  :  22/10/2014
    
                         
Lolo  /  Hé ! Makarénine


Je pense qu'on peut marier les deux : pourquoi ne pas travailler sur base d'inspiration ?

Je m'explique. Parfois, une phrase se forme dans ma tête, que je note immédiatement (quand je peux). Je la laisse cogiter quelques minutes, puis je la répète à plusieurs reprises dans ma tête, jusqu'à ce qu'elle me devienne familière. Mais je n'abandonne pas : je sais que la phrase peut être meilleure, alors même si la phrase est super bien écrite, je prends mon papier, je biffe, je rajoute, parfois je reviens à l'originale. La phrase s'allonge, puis je dois la couper ; à la longue, deux phrases deviennent un paragraphe.

Ces moments me viennent souvent quand je travaille. En huit heures, je peux n'avoir au final que deux phrases qui me plaisent. Une fois à la maison, quand vient le moment de la greffer à mon texte, je me sens étrangement inspiré, et c'est là que le plaisir commence !

Je garde en tête que j'écris d'abord pour le plaisir. Je n'ai pas de plaisir à écrire une phrase qui ne plaît pas en me disant que j'y reviendrai plus tard. Passer des heures sur deux ou trois phrases ne me dérange pas du tout, dans cet optique ! Tout est question d'équilibre : je sais que la journée suivante, je pourrai pondre des centaines de mots les doigts dans le nez, et que le tout sera aussi bien que ce que j'aurai écrit la veille.
 
QuillQueen
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6087
   Âge  :  33
   Localisation  :  Liège
   Pensée du jour  :  La "recherche d'équilibre" sur JE est interrompue, ça manque de mécènes en temps de crise.
   Date d'inscription  :  11/01/2010
    
                         
QuillQueen  /  Wallonne OUvreuse de LIttérateurs POstiches


Ecrire sous le coup de l'inspiration me semble logique et naturel. Mais après, contrôler les phases d'inspi, c'est autre chose, j'ai mis des années à la dompter cette bestiole.
Je ne prends pas nécessairement ma feuille blanche quand l'inspi vient. J'essaye de prendre mon inspi quand je brandis une feuille blanche devant mon nez. Je la réveille et je lui dis "au boulot !". Peu importe où je suis et quel moment je veux saisir.
En poésie, c'est d'autant plus vrai. Je peux me lancer sur n'importe quel sujet et écrire sans réfléchir.
Le roman m'oblige à parler de choses plus complexes et à me faire travailler plus dur.
 
Mâra
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3350
   Âge  :  26
   Localisation  :  www.stopennui.net
   Pensée du jour  :  "Et à l'intérieur j'ai tellement mal que je ne peux pas croire qu'il y aura un temps soulagé, un jour"'
   Date d'inscription  :  13/02/2014
    
                         
Mâra  /  Mérou


En ce qui me concerne, je n'écris que sous le coup de l'inspiration.
Sinon, toutes mes phrases sont trop ampoulées Mad

Je respire un bon coup, je met mon cerveau en mode "brassage de pensée", et je pioche chaque fois qu'une formulation me semble bonne. Le plus dur, c'est de commencer. Ensuite, trois ou quatre phrases suivent facilement.
Bien sûr, je me relis après, essentiellement pour enlever lourdeurs et fautes de style. Mais j'ai pu constater que plus j'écris selon mon feeling, moins j'ai besoin de correction. Il m'est arrivé une fois d'écrire un chapitre entier sans en remanier un seul mot!
https://www.stopennui.net
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Si une idée soudaine ou une phrase géniale me vient, je la note sur mon téléphone et je la réutilise par la suite.
Sinon, je n'écris pas forcément sous le coup de l'inspiration : l'inspiration, c'est seulement le départ de mon projet. Une fois que le projet est commencé et plus ou moins planifié (càd que j'ai en tête personnages/structure générale/fin), là je commence à me planifier des séances d'écriture tous les soirs après le boulot et le week-end, et je n'ai pas besoin "d'inspiration" au sens premier du terme pour me mettre à bosser.
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13986
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Pour parodier Aristophane = Sans inspiration, rien... Rien non plus avec inspiration.


Sans inspiration, je peux rester une semaine à jouer de la page blanche et à tourner des phrases = ça ne donnera rien (ni valable ni non valable).
Avec inspiration, je peux pondre des pages et des pages, jusqu'à me faire mal aux doigts à force de démolir le clavier, mais ça n'est pas une garantie que le texte soit agréable à lire, ou même compréhensible
http://scriptorium2.canalblog.com
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Inspiration] Qui sait / veut / peut écrire sous le coup de l'inspiration ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-