PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Officiel : la nouvelle extension spéciale ...
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 12 ... 20  Suivant
 

 La théorie du compost

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Érème
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5003
   Âge  :  33
   Pensée du jour  :  ...
   Date d'inscription  :  06/10/2013
    
                         
Érème  /  /quit


Le complotisme c'est le contraire de l'esprit critique et c'est pour ça que je ne pense pas vraiment comme Condor, même si je comprends l'argument, lorsqu'il dit qu'il s'agit finalement d'une "attitude saine". Les théories du complot font du doute une arme plutôt qu'un outil et on se retrouve avec des théories qui, même si elles sont justes sur le fond, prennent la forme de nouvelles idéologies, de nouvelles grilles d'interprétations du monde. L'esprit critique suppose d'abord et avant tout, je crois, la critique de son propre esprit, de sa manière de penser et d'envisager les choses : le complotisme c'est l'esprit critique qui ne se critique pas lui-même et qui préjuge au lieu de penser. Bref, j'ai tendance à croire que le complotisme, comme toutes les pensées systématiques, s'économisent un peu au niveau des questions pour se donner à cœur joie du côté des réponses.


Dernière édition par Aomphalos le Ven 25 Sep 2015 - 21:02, édité 2 fois
https://aomphalos.wordpress.com/
 
Dromar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  909
   Âge  :  35
   Localisation  :  Lunel
   Pensée du jour  :  Perseverare
   Date d'inscription  :  30/12/2012
    
                         
Dromar  /  Sean Bean ET survivant.


Aomphalos a écrit:
Le complotisme c'est le contraire de l'esprit critique et c'est pour ça que je ne pense pas vraiment comme Condor, même si je comprends l'argument, lorsqu'il dit qu'il s'agit finalement d'une "attitude saine". Les théories du complot font du doute une arme plutôt qu'un outil et on se retrouve avec des théories qui, même si elles sont justes sur le fond, prennent la forme de nouvelles idéologies, de nouvelles grilles d'interprétations du monde. L'esprit critique suppose d'abord et avant, je crois, la critique de son propre esprit, de sa manière de penser et d'envisager les choses : le complotisme c'est l'esprit critique qui ne se critique pas lui-même et qui considère qui préjuge au lieu de penser. Bref, j'ai tendance à croire que le complotisme, comme toutes les pensées systématiques, s'économisent un peu au niveau des questions pour se donner à cœur joie du côté des réponses.

Que dire si ce n'est +1
http://fracasdeslames.blogspot.com
 
QuillQueen
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6087
   Âge  :  35
   Localisation  :  Liège
   Pensée du jour  :  La "recherche d'équilibre" sur JE est interrompue, ça manque de mécènes en temps de crise.
   Date d'inscription  :  11/01/2010
    
                         
QuillQueen  /  Wallonne OUvreuse de LIttérateurs POstiches


Je suis bien d'accord aussi sauf sur la fin : je pense que souvent, ils se posent justement trop de questions et même celles que personne n'a jamais posées parce que... parce qu'elles sont farfelues et/ou irréalistes, tout simplement. Mais eux, ne le perçoivent pas.
 
Érème
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5003
   Âge  :  33
   Pensée du jour  :  ...
   Date d'inscription  :  06/10/2013
    
                         
Érème  /  /quit


Je ne crois pas que l'on puisse se poser trop de questions ni qu'il existe des questions farfelues qu'il serait illégitime de poser. Mais je pense peut-être cela parce que je passe ma vie à me poser des questions que personne ne se posent jamais et que je suis même payé pour inviter les autres à s'interroger aussi.  De ce point de vue, je trouve que les théories du complot ne sont pas tant des questions que l'on pose à la réalité, que des solutions toutes prêtes qui ont l'avantage de simplifier les enjeux, de niveler les problèmes et de résumer le monde en deux ou trois lignes de code. C'est ce que je reproche fondamentalement aux amateurs du complotisme à la petite semaine : ils pensent pouvoir synthétiser la complexité d'une époque sur le mode du scénario. Paradoxalement, j'ai le sentiment que colporter l'idée d'un complot pour expliquer le monde, c'est se rendre impuissant à comprendre ce qui se joue vraiment et inventer, pour se dédouaner d'une certaine forme de responsabilité, son propre rôle de victime d'un système. Sauf qu'on est toujours partie prenante du système que l'on observe et la mise à distance artificielle des complotistes est un leurre selon moi ; elle offre juste une position confortable d'observateur. Il est étrange d'ailleurs que ceux qui crient au complot aient toujours le sentiment de mettre les pieds dans le plat alors qu'ils font très exactement l'inverse. Là-dessus je crois que les complotistes et les amateurs du lexique du terme "bien-pensance"  tombent dans le même panneau.

https://aomphalos.wordpress.com/
 
Rask'
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3824
   Âge  :  30
   Localisation  :  JE depuis 2007
   Date d'inscription  :  20/08/2009
    
                         
Rask'  /  ChériJE® de Mitsu


Sur le sujet, je conseille la lecture de "La démocratie des crédules", de Gérald Bronner. Intéressant, varié, pédagogique, abordant autant l'influence d'Internet que les mécanismes de la pensée humaine, du cognitif. Je suis en train de le lire, c'est vraiment bien, avec plein exemples pertinents.
 
Le Condor des Andes
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3872
   Âge  :  118
   Pensée du jour  :  ;gloireàmay;
   Date d'inscription  :  24/01/2009
    
                         
Le Condor des Andes  /  Rapace du monde


Je suis assez d'accord avec ce qu'écrit Aomphalos : effectivement, le recours à l'explication complotiste est parfois, souvent, un raccourci qui dénote une certaine paresse intellectuelle (voire un certain vice) plutôt qu'un esprit critique affûté. Peut-être que finalement, un très grand nombre de promoteurs des thèses complotistes sont des gens qui ont retiré le doute de leur boîte à outils intellectuels, de la même façon que les cadres du PC soviétique avaient cessé de planter des clous et faucher le blé, réservant le marteau et la faucille pour un usage plus... heu... symbolique.

La question que je me pose, c'est : à quel moment le doute commence-t-il et cesse-t-il d'être utile ?

On peut toujours douter, mais est-ce toujours raisonnable ? Douter de que "demain, il fera jour", c'est de la névrose. Être certain que "demain, il fera nuit", c'est de la psychose (et on finit dans une secte apocalyptique). C'est comme si on était face à une alternative : être lucide dans un monde qu'on ne comprend pas, ou aveugle dans un monde qu'on croit comprendre.

Étrangement, les théories du complot peuvent nous amener aussi bien dans l'un que dans l'autre.

Mais pour ma part, je préfère un monde où on doute de tout, quitte à ce que ce doute soit hypertrophié, voire pathologique, plutôt qu'un monde où on se contente d'avaler toujours les mêmes vérités dégorgées par les mêmes bouches alimentées par les mêmes canaux. J'aurai donc toujours plus de sympathie pour la frénésie du complotiste à la petite semaine que pour l'apathie du veau devant son JT de TF1.
Compte-tenu du monde dans lequel on vit, et de la pression qui est mise sur l'information, cela me semble quand même plus sain.
 
Érème
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5003
   Âge  :  33
   Pensée du jour  :  ...
   Date d'inscription  :  06/10/2013
    
                         
Érème  /  /quit


C'est précisément parce que je suis d'accord avec toi et cette idée selon laquelle vivre en doutant de tout est préférable à une crédulité stupide que je considère que le complotisme n'est pas une attitude d'esprit saine et que le frénétique du complot qui considère que les JT de TF1 sont de honteuses manipulations d'on-ne-sait-qui me désespère autant que l'apathie du veau devant ces mêmes JT.

En ce moment je suis confronté à cette problématique de façon totalement caricaturale et absolument déprimante lors de mes "cours" d’Éducation Morale et Civique (rien que le nom fait flipper). Je me retrouve face à des gens qui n'ont que sept ou huit ans de moins que moi et qui se répartissent assez équitablement dans les deux camps. Je suis horriblement peiné de faire se constat et j’exècre les généralités, mais je suis obligé d'admettre qu'il est assez rare de trouver "spontanément" chez eux quelque chose se rapprochant d'un doute mesuré et d'un esprit critique honnêtement usité. De fait, les partisans du complot qui font une part importante de ceux qui parlent, ne considèrent pas simplement d'un œil suspicieux les informations "officielles", mais construisent à partir de ce soupçon des systèmes aberrants intellectuellement pour expliquer ce qu'ils ne parviennent pas à comprendre. C'est pourquoi je ne crois vraiment pas que le complotisme soit une attitude critique ; c'est son revers. Il s'agit d'offrir une réponse au doute, non pas de le perpétuer ou de le permettre. Ils ne s'interrogent pas sur le degré de validité des informations ni sur la forme que peut prendre le parti pris journalistique dans un JT, ils rejettent en bloc ceux qu'ils considèrent comme les agents d'un système secret et mettent en question par principe tout ce qui touche au journalisme "officiel".

Derrière tout ça je crois qu'il y a quelque chose de profondément philosophique quand à ce que suppose le doute dans la vie de la pensée. Je crois que douter c'est quelque chose d'en fait terriblement difficile, terriblement corrosif pour soi avant de l'être pour le reste du monde. Le complotisme évite cette difficulté en faisant du doute un système. Or, et c'est peut-être mon horrible héritage cartésien, je crois que le doute n'a de valeur que comme méthode, jamais comme réponse et qu'il est, en tout état de cause, totalement nié lorsqu'il devient le prétexte à une nouvelle forme d'opinion.

Finalement, et c'est là que je ne suis plus tout à fait en accord avec toi, je pense que le complotisme est une attitude pire que l'apathie stupide. Il est très difficile de discuter, et je l'éprouve concrètement chaque semaine, avec des gens qui pensent penser correctement parce qu'ils ont douter un jour d'une évidence. Le complotisme est envahissant et rend finalement impossible le dialogue. En tant que professeur, je suis moi-même l'agent d'un système caché, je suis moi-même à remettre en doute "par principe". Peut-être que ceux qui ne s'intéressent pas à ces questions, qui ne s'en posent pas, se font stupidement bourrer le crâne, mais ils ont une forme d'ouverture d'esprit de principe qui n'existe plus vraiment chez les autres. J'écris ça et je suis un peu effrayé et scandalisé par ce que je formalise moi-même, mais je suis obligé d'admettre qu'entre discuter avec quelqu'un qui de toute façon pensera que je ne suis qu'un individu manipulé par les sionistes et tenter d'échanger avec quelqu'un qui ne se pose habituellement pas de question, je préfère largement parler avec le deuxième parce qu'il sera possible avec lui de dialoguer vraiment.
https://aomphalos.wordpress.com/
 
Mikaroman
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3012
   Âge  :  48
   Localisation  :  Devant le PC
   Pensée du jour  :  50 nuances d'earl grey
   Date d'inscription  :  05/12/2012
    
                         
Mikaroman  /  Jeune et fringant retraité


Si l'on regarde la théorie du complot d'un point de vue de gestion de l'angoisse, elles est problématique : en réponse à l'angoisse, l'esprit humain a tendance à se cristalliser sur un mode de pensée ou de comportement connu. Ce sont des habitudes de pensée, des tics de langages, des éléments de personnalité...
(je ne vais pas rentrer dans le détails et tirer trop ce débat vers la psychiatrie, mais juste un petit peu)

C'est un mécanisme névrotique normal. Nous avons tous nos habitude de pensée, nos schémas type qui font que les personnes qui nous connaissent savent la façon dont nous fonctionnons, et savent comment interagir avec nous (et c'est aussi ce qui fait qu'on est mal à l'aise avec les personne qu'on ne connait pas et pourquoi dès qu'on se rencontre on se cherche des références communes). C'est souvent rassurant.

Le soucis, c'est quand un comportement habituel n'est pas rassurant. Il devient angoissant. Et comme en situation d'angoisse l'esprit humain a tendance à cristalliser un comportement connu, le comportement va se renforcer.

L'exemple typique étant celui du TOC (Trouble obsessionnel compulsif) : on a tous vérifié deux ou trois fois qu'on avait bien fermé une porte, mais certaines personnes, à un moment où ils sont particulièrement angoissés, vont faire cette vérification une fois de trop, et ça va les angoisser, et l'angoisse va leur faire oublier s'ils ont bien vérifier, et ils vont devoir revérifier, et du coup, ça va leur sembler anormal de devoir vérifier, et ils vont tellement s'angoisser à l'idée d'être anormaux qu'ils vont oublier s'ils ont bien vérifié.... Et l'ornière mentale se crée : un cheminement de pensée dont on a du mal à sortir et qui devient d'autant plus difficile à quitter qu'on la parcouru souvent. Et une fois que l'ornière est débutée, on retombe plus facilement dedans. Et ainsi de suite...

En ce qui concerne la théorie du complot, le cheminement qui veut que derrière chaque chose désagréable il y ait un complot dirigé par des puissant est en même temps un cheminement rassurant (car habituel et donnant une logique de surface aux choses) et anxiogène (car il prive de tout contrôle sur les évènements). Et comme il est anxiogène, il se cristallise. Et, comme on a du mal à en sortir, il angoisse. Et comme il est anxiogène, il se cristallise....

Ce qui fait qu'il est beaucoup plus difficile de discuter avec quelqu'un qui adhère à ce genre de théorie plutôt qu'avec un veau avachi (qui aura sans doute d'autres habitudes de pensées névrotiques plus ou moins cristallisées : phobies, pensées magiques, addictions.... ).

Notez bien, au passage, que cette analyse s'intéresse uniquement à l'aspect angoissant/rassurant du mode de pensée et ne juge en rien de sa validité de fond qui reste sujette à débat.

Voilà. C'était ma pierre à l'édifice pour la soirée.
http://romainmikam.free.fr/
 
*♡oum-Jaych♡*
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  106
   Âge  :  33
   Localisation  :  benzart
   Pensée du jour  :  Après la difficulté viens la facilité
   Date d'inscription  :  14/10/2015
    
                         
*♡oum-Jaych♡*  /  Barge de Radetzky


Bonsoir , je n ai pas votre niveau d analyse ni de vocabulaire j ai été interessée par se sujet que je connais bien dans la vie de tout les jours et je voudrai ajouter que pour beaucoup de gens qui adherre a certaine theorie du complot il y a souvent une certaine religiosité .. les complots on toujours été de mise dans les recits theologique dans toute lea religions et la vie même d un croyant est basée sur le complots du diable a l égard des hommes , est toute forme de complots émaneraient de lui même pour saborder l humanité. Personnellement j adhere a certaine theorie c est vrai qunt même que certaines theories sont bien fournies de preuves témoignages documents et autres desfoi quang on rassemble toute lea piéces du puzzle c est quant même choquant et au minimum troublant... Aprés il y a d autre theories qui franchement sont pour peu dire tirées par les cheuveux et montées en sauce ...
 
Sherbrook
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  14
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  27/10/2015
    
                         
Sherbrook  /  Homme invisible


J'ai lu ce débat avec beaucoup d'attention et je me demande si le complot n'est pas une manière de parfois fuir ce qui nous dépasse ou ce qu'on ne peux pas contrôler. Je ne suis jamais vraiment pour les théories du complot, sauf lorsqu'elles ouvrent des pistes de réflexions tangibles. Mais je retrouve dans toutes les réponses un mélange d'une faute dû aux médias t en même temps à l'esprit humain.

Comme avance Mikaroman, le raisonnement du complot lorsque totalement cristallisé est une sorte de mesure pour rassurer qui semble avoir mal tourné. Aujourd'hui, il est difficile d'échapper à la réalité et au pragmatisme, je vois vraiment une sur-interprétation de la société pour tenter de la comprendre qui abouti à un rejet doublé d'un manque de confiance en celle-ci (et donc presque en soi car société = somme d'individus comme soi).

Dans tous les cas, les participants avaient tous des avis très intéressants et souvent agréablement construits. :rain: Merci.
 
Mystick@KeTAAA
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  685
   Âge  :  35
   Pensée du jour  :  Dormir, c'est mourir un peu.
   Date d'inscription  :  03/11/2007
    
                         
Mystick@KeTAAA  /  Hé ! Makarénine


Je n'ai pas tout lu, juste survolé, mais pour la majorité d'entre vous il semble parfaitement évident et incontestable qu'une "théorie du complot", quelle qu'elle soit, est forcément un tissu de conneries inventé par la populace parce-que untel ou untel mécanisme dans le cerveau les y a poussé.

Je tiens tout de même à rappeler qu'il y a des tas et des tas de théories, plus ou moins farfelues, plus ou moins vagues, mais que régulièrement des infos considérées comme "complotistes" 10/15 ans auparavant sont finalement avérées exactes.

Après je dis pas que merlin l'enchanteur gouverne le monde depuis pluton et qu'il possède une armée de poulpes géants dans les abysses, mais certaines théories se tiennent et sont à tord rangées dans la catégories "complot", c'est devenu un raccourci facile pour éviter d'avoir à argumenter ... On dit complot et la personne perd toute crédibilité sans réelle raison.

Bref : se poser des questions c'est bien, Il est aussi dangereux de voir le complot partout que de n'en voir nulle part !
 
DC
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3107
   Âge  :  35
   Localisation  :  High Fem Bitch
   Pensée du jour  :  Show me the monster inside of you
   Date d'inscription  :  28/07/2012
    
                         
DC  /  Gueule d'ange et diable au corps


Ben c'est marrant en fait, parce que si on lit le sujet et qu'on ne se contente pas de le survoler, on se rend compte que l'argument "oui mais dans l'histoire" a déjà été évoqué, et qu'il a subi des objections. Notamment de ma part.

On peut les juger correctes.
On peut les juger fausses.

Mais on peut aussi faire semblant qu'elles n'ont pas existé pour créer un homme de paille.

C'est une méthode comme une autre.

(Pas ma préférée par ailleurs)
 
Jessabelle
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  121
   Âge  :  26
   Localisation  :  Citoyenne de l'Univers !
   Pensée du jour  :  Les prairies volantes sont mes amies
   Date d'inscription  :  01/09/2015
    
                         
Jessabelle  /  Barge de Radetzky


Faudrait peut-être aussi se rappeler qu'il y a une différence entre un fait et une opinion. Lorsqu'un fait est vérifié, on s'en fout de votre avis, il n'a même pas lieu d'être, la chose est là et il faut réagir face à elle, pas essayer de le contourner en mode "oui non mais libre arbitre, j'y crois si j'y veux".
Les complots existent, et les complots ont toujours existé, à toutes époques, dans toutes classes sociales. L'homme intelligent complote pour sa survie sociale, c'est normal, son cerveau ne cesse de faire des connexions et des correspondances, il est obligé d'en venir à comploter à un moment où à un autre.

Votre jugement sur le fait que ceux qui croient aux théories du complot parce-que c'est plus simple est absolument absurde, les complotistes ne sont pas des complotistes par manque d'esprit critique bon sang, c'est votre déduction qui est trop simpliste! Arrêtez de vous noyer d'illusions et allez discuter avec de véritables complotistes, et vous verrez que la plupart sont véritablement très renseignés sur des choses dont vous n'avez même pas idée, et qu'ils se sont simplement bougé le cul afin de chercher des choses dans une direction donnée. Le fait est que si ils ont trouvé ce qu'ils cherchaient, c'est peut-être parce-que l'intuition humaine est incroyablement plus douée que la raison, et non "parce-qu'on finit toujours par trouver ce qu'on cherche" (argument véritablement simpliste).
https://www.facebook.com/laplumedejessabelle/
 
Mha
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2921
   Âge  :  32
   Localisation  :  Corbeille
   Pensée du jour  :  Curb your enthusiasm.
   Date d'inscription  :  21/02/2011
    
                         
Mha  /  Chose simple


Jessabelle a écrit:
l'intuition humaine est incroyablement plus douée que la raison

J'ai l'intuition que ton raisonnement est con.
 
Jessabelle
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  121
   Âge  :  26
   Localisation  :  Citoyenne de l'Univers !
   Pensée du jour  :  Les prairies volantes sont mes amies
   Date d'inscription  :  01/09/2015
    
                         
Jessabelle  /  Barge de Radetzky


Étant donné que ça ne te fait pas amener d'autres arguments, j'en déduis que tu n'as rien à dire, donc ne l'ouvre pas, ton jugement inutile je m'en balance les reins gaiement.
(d'ailleurs, c'est ta raison fermée d'esprit qui te fait dire ça, non ton intuition Wink et je trouve tous vos raisonnements très cons aussi tu sais, ça m'empêche pas d'y être ouverte vois-tu)


Dernière édition par Jessabelle le Mer 2 Déc 2015 - 20:00, édité 1 fois
https://www.facebook.com/laplumedejessabelle/
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 La théorie du compost

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 20Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 12 ... 20  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales :: Agora-