PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-38%
Le deal à ne pas rater :
SSD Interne – PNY – CS900 Series 1 To 2,5″ SATA III à 64,99€
64.99 € 104.99 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 

 [Langue/Style] À votre avis combien de relectures faut-il ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Coralie
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  166
   Âge  :  27
   Localisation  :  Sitting down here
   Pensée du jour  :  Bruta, ciega, sordomuda, torpe, traste...
   Date d'inscription  :  15/02/2015
    
                         
Coralie  /  Tycho l'homoncule


Bonjour peuple d'écrivains Smile (quoi encore une question?) oui. M'enfin pas vraiment. Je me demandais juste la chose suivante: à votre avis combien de relectures faut-il pour parvenir à terminer une oeuvre de la façon la plus aboutie et satisfaisante qui soit?
(Je n'attends pas de réponses précises(la question est vague et bon car tout simplement je ne pense pas qu'il y en ait vraiment. J'attends plutôts des constats persos sur la question ou autre, tout ci tout ça, ça peut être vraiment intéressant Wink))
Portez-vous bien
Y bendita sea la paz Smile
 
Inigo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1290
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  05/12/2013
    
                         
Inigo  /  La fantasy, c'est pas de la littérature


Honnêtement, ça peut être 2, 10 ou 100. Je pense qu'en tant qu'écrivain, on n'est jamais satisfait à 100% de notre oeuvre. Ce que j'ai remarqué à titre personnel, c'est qu'à trop relire son propre texte, on le connait tellement bien qu'on le survole. On n'est plus objectif (si on l'a été un jour) et soit on le déteste, soit on l'adore.

A mon avis, quand ton récit est terminé, pour toi, et qu'il te convient à 75% (chiffre totalement arbitraire, j'en conviens), il faut le proposer en bêta lecture pour avoir des retours externes. D'un côté de la bêta lecture critique de correction et de l'autre de la bêta lecture "normale". Par normale, j'entends qu'il faut demander à ton lecteur de lire ton histoire comme elle lirait un roman ou une nouvelle pour le plaisir pour avoir plutôt des ressentis et des avis de lecteur.

Je sais qu'étant toujours dans le processus d'écriture, j'évite de trop relire ce que j'ai écris et je préfère avancer dans la rédaction. Quand j'aurai terminé, je ferai une ou deux relectures complètes pour corriger et après j'essaierai d'avoir des retours pour avoir un regard externe.

PS : une question aussi spécifique requière sûrement une réponse plus développée mais je suis partisan du pas trop long Razz. (ça n'irait pas mieux dans l’Écritoire ce sujet ? Smile)
 
Hobbes
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3369
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  31/10/2008
    
                         
Hobbes  /  Attention : chat méchant


Si.
https://premierdegre.com/
 
Marc Anciel
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2612
   Âge  :  42
   Localisation  :  Nord
   Pensée du jour  :  "Les mômes maintenant, ils lisent, ils lisent, ils lisent et résultat...ils sont encore puceaux à 10 ans..."
   Date d'inscription  :  17/09/2008
    
                         
Marc Anciel  /  Sous-chef de projet démoniaque chez Édilivre


Évidemment, ça dépend. Mon bouquin actuel fait 135 pages, et je suis dessus depuis 2010. Je suis donc dans l'incapacité de dire à combien de relectures j'en suis, mais beaucoup. Par contre, je sais déjà que le prochain devra en subir beaucoup moins, pour une raison très simple: ces 5 années de boulot acharné me permettent d'affiner ma technique. Je connais mes failles, mes faiblesses, mes forces. Je sais bien mieux comment procéder en amont pour m'éviter des relectures et des corrections fastidieuses.
http://leguidedelecrivainambitieux.blogspot.fr/
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


De la façon la plus aboutie et satisfaisante : un maximum ! Toute sa vie, peut-être.

"Relecture" passe aussi par réécriture en ce qui me concerne, et plus l'œuvre est longue, plus le travail est grand. Il n'est pas rare de trouver des ouvrages dans différentes versions, différentes éditions, justement parce que des choses sont à revoir, soit qu'on les avait laissées passer, soit que le style et les idées évoluent entre temps. Donc j'ai envie de dire que c'est un travail sans fin, et c'est un peu pour cela que ceux qui désirent être édités doivent se résoudre, à un moment ou à un autre, à envoyer leurs textes ! Il restera toujours des choses à revoir.
 
Coralie
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  166
   Âge  :  27
   Localisation  :  Sitting down here
   Pensée du jour  :  Bruta, ciega, sordomuda, torpe, traste...
   Date d'inscription  :  15/02/2015
    
                         
Coralie  /  Tycho l'homoncule


Oui, j'aurais pu préciser relectures finales(qui sont les plus déterminantes à mon avis) et oui bien sûr dans relecture je comprenais également réecriture^^ Oui c'est vrai qu'un moment il faut trancher, même si on peut être tenté de douter, de toujours vouloir corriger, améliorer...
Il est dur d'être sûr de son propre style. Alors c'est vraiment un bon point Marc Anciel ^^
 
Pohore
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  900
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  05/05/2012
    
                         
Pohore  /  Bile au trésor


214
 
Ombelle
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  223
   Âge  :  37
   Date d'inscription  :  13/12/2014
    
                         
Ombelle  /  Autostoppeur galactique


Je pense qu'un point important est le temps passé entre deux relectures : plus tu laisses passer de temps, plus les erreurs et autres incohérences seront visibles.
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13985
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Akëdysséril a écrit:
De la façon la plus aboutie et satisfaisante : un maximum ! Toute sa vie, peut-être.

Dans l'idéal, oui, sans doute...


C'est difficile à dire, Coralie...
Il y a les "fautes techniques" à éliminer
et pour ce qui est des questions de style, il faut se décider, à un moment, à accepter ses imperfections pour présenter le bébé au public et passer au suivant...
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Shub
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2944
   Âge  :  117
   Localisation  :  À l'Ouest mais sans rien de nouveau
   Pensée du jour  :  Aller cueillir les escargots nu sur les baobabs
   Date d'inscription  :  12/09/2013
    
                         
Shub  /  Roberto Bel-Agneau


Intéressante question maintes fois débattues ici et faisant l'objet des névroses de l'auteur(e) au même titre que l'intrigue, les personnages secondaires, la fin, etc.
Perso, j'ai estimé plusieurs fois que j'avais terminé dont une fois vraiment trop tôt: je l'ai envoyé à des éditeurs et refus. C'est seulement 7 mois après que je l'ai relu et retravaillé maintes fois, fait lire à des gens, laisser reposer puis repris à chaque fois de façon maniaco-obsessionnelle pour virer les imperfections et obtenir une taille jugée convenable par mon ego et estimé que j'avais tout raconté que je l'ai envoyé à des éditeurs cette fois numériques et une éditrice l'a accepté , avec enthousiasme je précise pour ceux qui n'y croient pas.
Pas de recettes personnelles, sur l'imminence de ce moment  crucial: un livre c'est un  peu comme un tableau ou une mise en scène. La différence avec une mise en scène de théâtre c'est qu'on n'a pas de contrainte drastique de temps, à savoir faut que la pièce soit prête pour telle date car les billets sont ou seront vendus et la salle est louée pour une période fixe et immuable.
Certains manuscrits dorment dans des tiroirs plusieurs années avant que leur auteur se décide à l'envoyer. D'autres sont expédiés ipso facto dès que les "nègres blancs" chers à Houellebecq ont rempli leur contrat d'écrire un chapitre avec un pitch donné et imposé par lui-même.
Une petite entreprise, ce que fait Houellebecq et beaucoup d'autres connus sans doute aussi.
 
@now@n
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1778
   Âge  :  31
   Localisation  :  Entre deux eaux.
   Pensée du jour  :  
   Date d'inscription  :  08/01/2011
    
                         
@now@n  /  @n, bête @lph@


Citation :
À votre avis combien de relectures faut-il pour parvenir à terminer une oeuvre de la façon la plus aboutie et satisfaisante qui soit ?

"Aboutie" ?

Pas trop.

"Satisfaisante" ?

Une de plus.
http://anowan.blogspot.com/
 
Cidylee
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1369
   Âge  :  25
   Localisation  :  Perdue dans le Neverland
   Pensée du jour  :  Passer ses journées en pyjama
   Date d'inscription  :  29/07/2013
    
                         
Cidylee  /  Constance killer


En fait, moi je crois qu'il faut relire et réécrire beaucoup, pour s'assurer de la cohérence de notre texte, vérifier le fond et la forme. Mais après, il deviendra destructeur de toujours relire et réécrire. Quand on a tout fait tout seul, il faut faire lire notre oeuvre au plus de monde possible. Et réécrire selon leurs conseils. Bien sûr, on ne pourra pas prendre toutes les remarques en compte. De plus, je pense que, naturellement, tu vas le sentir quand tu devras t'arrêter, même si tu ne seras pas pleinement satisfaite, à cent pour cent.
 
Mikaroman
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2990
   Âge  :  47
   Localisation  :  Devant le PC
   Pensée du jour  :  50 nuances d'earl grey
   Date d'inscription  :  05/12/2012
    
                         
Mikaroman  /  Jeune et fringant retraité


Le roman est suffisament abouti quand l'écriture du suivant t'intéresse plus que la correction du précédent. Wink


(Sinon, la réponse est 42 par défaut)
http://romainmikam.free.fr/
 
QuillQueen
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6087
   Âge  :  33
   Localisation  :  Liège
   Pensée du jour  :  La "recherche d'équilibre" sur JE est interrompue, ça manque de mécènes en temps de crise.
   Date d'inscription  :  11/01/2010
    
                         
QuillQueen  /  Wallonne OUvreuse de LIttérateurs POstiches


Je pense un peu comme Mika, que c'est plus lié au fait que tu en as assez de corriger, qu'à la perfection même du récit, qui te fera dire "là, stop ! J'y touche plus !" ^^ Sauf si tu es sensible à l'avis de tes bêtas-lecteurs qui ne sont pas tout roses Razz

Je crois que moi, je fais des corrections durant... oh, bien deux ans... par roman.
 
Coralie
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  166
   Âge  :  27
   Localisation  :  Sitting down here
   Pensée du jour  :  Bruta, ciega, sordomuda, torpe, traste...
   Date d'inscription  :  15/02/2015
    
                         
Coralie  /  Tycho l'homoncule


J'ai mis quatre ans sur le premier. Il faut certes tâcher de faire au mieux mais oui trop de relectures et de réécritures peut dégoûter du projet... Mikaroman, j'ai hâte de finir ce tome là pour me consacrer à un autre projet commencé et pourtant il y en a encore du travail ^^ et je me demande si je vais réussir à m'en sortir d'ailleurs avec ce roman aha x))
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Langue/Style] À votre avis combien de relectures faut-il ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-