PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : où commander le coffret ...
Voir le deal
64.99 €

Partagez
 

 [Personnages] principaux et secondaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  26/01/2015
    
                         
libellule  /  Homme invisible


Un éditeur a répondu à mon envoi de manuscrit, me disant qu'il ne publierait pas mon roman dans sa forme actuelle. Il accepte de le relire, car l'histoire l'intéresse, si je procède à un certain travail de réécriture. Il m'a fournit des pistes de solutions, notamment en me parlant de mes personnages secondaires peut-être trop nombreux, la critique était qu'on les confondait parfois.

Alors voici, je compte 3 personnages principaux dans l'histoire, et 4 personnages secondaires importants qui gravitent autour d'eux et qui ont quelque chose à apporter à l'histoire. Et puis, j'ai 3 ou 4 personnages satellites je dirais, c'est-à-dire qui sont utiles à un certain moment de l'histoire, mais qui ne sont pas essentiels au reste, alors je n'ai pas passé beaucoup de temps sur eux. Du coup, quand je compte, je trouve que je n'ai pas tant de personnages que ça, et ils sont tous utiles, si j'en élimine, il manquera un pan à l'histoire dans le genre «Mais comment ils sont arrivés là?» «Ben c'était sensé être untel qui connaissait des informations et qui les a aidé... mais fallait que j'élimine un personnage, maintenant du coup, faut que je trouve autre chose sans transformer un des personnages importants en être omnipotent qui trouve la solution à tout tout seul».

Si je ne veux pas éliminer de personnage, je dois donc mieux les définir afin que le lecteur sache bien qui est un «satellite» et qui est un personnage secondaire important. Ce que je me pose comme question, c'est : comment rend-on un personnage mémorable, éliminant ainsi la confusion? Serait-ce une bonne solution de leur associer à chacun un trait physique spécifique et de le répéter quelques fois en parlant d'eux. Je prend pour exemple Harry Potter, car beaucoup de personnages, mais touts facilement reconnaissables, et j'ai remarqué qu'ils étaient tous savamment décrits avec un trait particulier qui nous reste en tête : les cheveux roux de Ron, la tignasse d'Hermionne, la barbe hirsute de Hagrid, le nez aquilin de Dumbledore... En même temps des personnages plus secondaires sont peu ou pas décrits physiquement.

Et du même coup, ça peut paraître étrange, mais j'ai remarqué également que j'ai trois personnages féminins, dont le personnage principal qui ont les cheveux dans le brun le noir, et je me disais, que bien que dans la vie, on ne choisi pas les gens qui composent notre entourage par la couleur de leurs cheveux, toutefois dans un roman, quand les chevelures qu'on décrit sont diversifiés, cela semble plus facile de distinguer tout le monde.

Qu'en dites-vous?
 
QuillQueen
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6087
   Âge  :  33
   Localisation  :  Liège
   Pensée du jour  :  La "recherche d'équilibre" sur JE est interrompue, ça manque de mécènes en temps de crise.
   Date d'inscription  :  11/01/2010
    
                         
QuillQueen  /  Wallonne OUvreuse de LIttérateurs POstiches


Tu as autre chose que les cheveux.

La manière de parler. Le niveau de soin qu'ils se portent. Leurs bijoux. Leurs yeux, leur silhouette, leur expression particulière quasi constante, leurs habits bizarres, leurs dégaines en marchant...

Et puis tu as leur tracé de vie. Avant de débarquer dans ton histoire, qu'ont-ils fait ? Où ont-ils grandi ? Ca doit transparaître dans tes personnages. Ainsi, toi, en traçant leur vécu, tu pourras peut-être te dire "ah ben telle info, je peux faire en sorte qu'untel l'a connaisse à la place de celui-là, s'il a fait un voyage dans tel pays !".

Je ne dis pas que tu vas tous les supprimer. Mais tu en auras un ou deux en moins ainsi. Après, si tu étoffes un peu ceux qui restent, que tu leur donnes un charisme unique, ils seront vite distingués. Et puis ne te braque pas sur satellite/secondaire principal... peut-être des secondaires principaux deviendront-ils satellite avec tes remaniements, ce ne sera pas grave.
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13986
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Si ton éditeur a l'impression qu'ils sont "de trop" c'est peut-être que tu les as trop étoffés, en trop de mots/lignes/pages, pour ne pas leur faire faire assez de choses au niveau de l'action ?


Il ne faut pas forcément grand-chose pour rendre attachant un personnage d'arrière-plan
C'est un figurant dans l'histoire. On ne le reverra peut-être pas.
Quand tu croises quelqu'un dans la rue, tu le remarques plus s'il a quelque chose d'un peu "prévcis", non ?
Dans ton exemple, ça peut être effectivement, les cheveux de Ron, etc. Mais c'est valable pour tous les personnages.

Exemple 1 :
Mr Duhéros se rend chez son dentiste. La secrétaire l'accueille avec un grand sourire  et en passant son crayon dans ses boucles de cheveux.
Exemple 2 :
Mr Duhéros se rend chez son dentiste. La secrétaire rousse l'accueille avec un sourire dentifrice et en se coiffant négligemment avec son stylo.
Exemple 3 :
Mr Duhéros se rend chez son dentiste. La secrétaire rousse l'accueille avec un sourire de crocodile et en se grattant le cuir chevelu avec son bic.
Exemple 4 :
Mr Duhéros se rend chez son dentiste. La secrétaire l'accueille avec un sourire comme un croissant de lune et en tisonnant avec son crayon la braise de ses cheveux.
>>> l'histoire est exactement la même...
Dans lequel des cas es-tu le plus marqué par cette demoiselle (qui n'est qu'une figurante sur le chemin de Mr Duhéros)  ?
Ce qu'on remarque et retient ne dépend pas que de la chose elle-même, mais de la perception qu'on en a

Tu peux aussi leur donner un truc vraiment à part (et pas seulement par la description qui en est faite)
dans le cas des cheveux : on retient rarement "brun" comme un signe particulier... Sauf dans une région où la majorité de la population aurait les cheveux clairs. Les cheveux bruns ou noirs sont en effet majoritaires.
Par contre si ton personnage est du genre "ténébreux tout de noir vêtu" et avec des cheveux noirs en prime, là on va le remarquer, qu'il est brun.

Exemple
Mr Duhéros serra la main qui lui était tendue. Elle avait un doigt en trop.
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Faust Federel
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1906
   Âge  :  47
   Localisation  :  Roazhon (Rennes)
   Pensée du jour  :  Cthulhu is my best fiend...
   Date d'inscription  :  24/01/2011
    
                         
Faust Federel  /  Journal du posteur


Il est peut-être possible de fusionner deux personnages satellites en un. Pas forcemment évident, mais si c'est faisable, pourquoi pas.

Après, je plussoie notre vénérable reine d'Angleterre. De même, un trait de caractère, une façon un peu particulière de parler, une expression récurrente - "c'est pas faux !" - tout cela peut servir rapidement à renforcer l'image du personnage dans l'imaginaire du lecteur. Donc ne pas focaliser sur un trait physique, il y a plein de pistes pour personnaliser plus précisemment.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  26/01/2015
    
                         
libellule  /  Homme invisible


C'est ce que je me disais aussi : une tendance à décrire chacun des personnages de la même manière comme s'ils avaient la même importance. Ainsi en étoffant davantage mes personnages secondaires (qui sont ni plus ni moins les acolytes du personnage principal), il prendront la place qui leur revient, et à l'inverse, les «satellites» ou figurants, je me limite à une description basique...

Je sais bien que ce n'est pas qu'une question de cheveux, mais je donne cet exemple, parce que 2 des personnages féminins qui présentent ce trait sont proches dans l'histoire, c'est l'héroïne du récit et son amie. Mais au départ, elle représentent chacune l'opposée de l'autre, et il se trouve qu'elles ont un physique semblable, en plus d'avoir un nom commençant par les deux mêmes premières lettres... Trop semblables peut-être?! Je pensais garder l'héroïne telle qu'elle est (l'éditeur a dit qu'elle était attachante, même s'il souhaitait en savoir plus sur elle, mais, ça j'avoue que je suis dans le noir en ce moment, parce que tout le livre tourne autour d'elle, j'ai du mal à voir comment je pourrais en dire davantage sur elle). Quant à l'autre, je pensais carrément changer son nom et lui ajouter un trait physique un peu plus distinctif ou mettre l'emphase dessus. Par exemple, je la décrivais déjà avec un regard félin, mais je pourrais réutiliser ce trait en particulier quand je veux mettre de l'avant son caractère fonceur et indépendant. Bon, je focalise encore sur le physique, mais effectivement, trouver des expressions ou des termes propres aux personnages pourrait être une option...

J'ai pensé fusionner des personnages satellites, mais effectivement, ça ne me semble pas très facile pour l'instant... ils ont une fonction bien définie et pas banale en générale, un peu comme si dans mon histoire, j'ai besoin d'un médecin et d'un informaticien, et que je doive les fusionner, ça ferait un personnage peu trop compétent à mon goût.


Dernière édition par libellule le Mer 18 Fév 2015 - 16:14, édité 1 fois
 
L'Elfe
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1329
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  20/09/2013
    
                         
L'Elfe  /  « On le sait que t'es nyctalope »


Mes héroïnes sont semblables par certains côtés (blondes, plutôt fines,...) mais heureusement il n'y a pas deux personnes pareilles dans le monde : même des frères et soeurs peuvent se ressembler mais n'auront pas la même carrure/le même parler/regard/... . Il n'est pas obligatoire donc de transformer de fond en comble ton héroïne et son amie. Distingue-les bien par leurs caractères, leurs manières, leurs voix, leur carrure (athlétique ou filiforme? Carrée ou tout en rondeur ? ...).
Je te conseille les fiches de personnages que Birdy a posté il y a quelques temps dans les fiches techniques je crois. Cela te permettra même sans répondre à tout de bien caler tes personnages et de les bosser en profondeur. Ainsi, même si tu ne dis pas tout au final dans le roman, ils existeront vraiment pour toi et tu sauras mieux les cerner et donc les présenter sans que cela fasse artificiel.

En espérant d'avoir aidée :flower:
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13986
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


libellule a écrit:
C'est ce que je me disais aussi : une tendance à décrire chacun des personnages de la même manière comme s'ils avaient la même importance. Ainsi en étoffant davantage mes personnages secondaires (qui sont ni plus ni moins les acolytes du personnage principal), il prendront la place qui leur revient, et à l'inverse, les «satellites» ou figurants, je me limite à une description basique...

Je sais bien que ce n'est pas qu'une question de cheveux, mais je donne cet exemple, parce que 2 des personnages féminins qui présentent ce trait sont proches dans l'histoire, c'est l'héroïne du récit et son amie. Mais au départ, elle représentent chacune l'opposée de l'autre, et il se trouve qu'elles ont un physique semblable, en plus d'avoir un nom commençant par les deux mêmes premières lettres... Trop semblables peut-être?! Je pensais garder l'héroïne telle qu'elle est (l'éditeur a dit qu'elle était attachante, même s'il souhaitait en savoir plus sur elle, mais, ça j'avoue que je suis dans le noir en ce moment, parce que tout le livre tourne autour d'elle, j'ai du mal à voir comment je pourrais en dire davantage sur elle). Quant à l'autre, je pensais carrément changer son nom et lui ajouter un trait physique un peu plus distinctif ou mettre l'emphase dessus. Par exemple, je la décrivais déjà avec un regard félin, mais je pourrais réutiliser ce trait en particulier quand je veux mettre de l'avant son caractère fonceur et indépendant.

J'ai pensé fusionner des personnages satellites, mais effectivement, ça ne me semble pas très facile pour l'instant.
Même pas "basique" = ce qu'on remarque. Point barre.
Si le gars est du genre "bonhomme lambda quasiment invisible"... Ca va donner une absence de description et son intervention se limitera à son action dans l'histoire => le lecteur l'imaginera comme il en a envie

Fusionner des personnages secondaires = ce n'est pas toujours possible... Mais parfois, ça peut s'envisager, en effet.
http://scriptorium2.canalblog.com
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  26/01/2015
    
                         
libellule  /  Homme invisible


Séléné.C a écrit:

Même pas "basique" = ce qu'on remarque. Point barre.
Si le gars est du genre "bonhomme lambda quasiment invisible"... Ca va donner une absence de description et son intervention se limitera à son action dans l'histoire => le lecteur l'imaginera comme il en a envie

Par exemple, j'ai un personnage féminin qui n'apparaît qu'une fois, elle discute un peu avec l'héroïne, mais son intervention demeure basique justement, alors il serait inutile de décrire ses manières maternelles et son visage bienveillant, non? Si je parle d'une gentille dame d'âge mûr, ça pourrait le faire?
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13986
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Si ce qui est marquant dans son intervention c'est sa façon d'être (à savoir maternelle) = alors non, ça n'est pas inutile. Puisque c'est ça qui marque, chez elle
Mais ne te lance pas dans une description de trois pages pour le plaisir...
Inutile de dire qu'elle a un sac à main du même bleu que ses yeux, par exemple.

Note bien que je dis ça... Il m'arrive de créer un personnage secondaire avec plein de détails, juste pour pouvoir donner son point de vue sur un moment de l'action, et pour le lâcher ensuite
Je ne sais pas encore ce que les éditeurs m'en diront...
http://scriptorium2.canalblog.com
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Personnages] principaux et secondaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-