PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau coffret Ultra Premium ...
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 

 llllllll

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5
   Âge  :  25
   Localisation  :  Glageon.
   Date d'inscription  :  31/01/2015
    
                         
neraida  /  Magicien d'Oz


Pour moi un "méchant" est un personnage comme les autres il n'est pas nécessairement contre les héros et ne veux pas contrôler le monde. C'est un personnage avec une histoire et un objectif et qui(c'est mon avis) a des sentiments.
Après je n'ai rien contre les personnages cruels ou fous, mais je préfère les méchants avec qui ont peux ressentir quelques chose de fort.
A l'inverse j'aime les héros qui se plaisent dans le côté obscure ou ceux donc la frontière Bien/Mal est trop floue pour savoir s'il s'agit bien d'un "héro" comme ont l'imagine habituellement

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  10
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  07/03/2015
    
                         
Annalia  /  Homme invisible


Le personnage de méchant que je préfère est celui qui est au premier abord totalement détestable puis se révèle être un gentil depuis le début ou celui qui au départ semble le plus gentil, le plus serviable le plus fidèle mais qui à la fin trahit tout le monde et ne suit que son propre intérêt.
 
Signe
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  138
   Âge  :  23
   Localisation  :  Normandie
   Date d'inscription  :  18/10/2014
    
                         
Signe  /  Barge de Radetzky


Pour moi  un méchant charismatique, c'est déjà quelqu'un de très habile, qui n'éveille aucun soupçon tandis qu'il tisse sa toile d'araignée. Un peu comme un schizophrène. J'aime bien leur donner un caractère assez fort et exubérant, qui peut leur servir de masque. J'aime beaucoup les méchants dans les rôles d'adorable petit vieux gentil comme tout, de dame coincée à l'humour particulier, de jeune homme qui semble tout mignon, tout sage et tout romantique, ou de femme qui se plaint sans cesse de tout avec tout le monde... Ces personnage sont très adroits car ils dissimulent des secrets derrière leurs "masques", ils se font oublier tout en pouvant aller où ils veulent en restant naturels. Et ensuite, au moment où leur fond véritable se dévoile, le personnage qu'il "joue" s'efface et ils deviennent de véritables monstres que souvent j'idolâtre tout particulièrement Twisted Evil. Il faut que le méchant dissimule un secret, qui explique ses actes, mais ce secret est caché. Au fond, même si le "méchant charismatique" est déroutant, je le vois quand même comme quelqu'un de très difficile à cerner, à la personnalité ambiguë.

Ensuite, si on tient à ce que le "grand méchant" soit un personnage qui plaise au lecteur, il y a, je pense, beaucoup de techniques. On peut le présenter comme quelqu'un de très doux, on peut le faire traîner un peu avec le héros (mais on ne doit se douter de rien, c'est assez délicat !), on peut aussi lui attribuer un rôle de victime (faut être crédible !), et il y a une autre astuce que je trouve assez sympa même si ce n'est pas toujours original : faire un "méchant" qui fait le mal par devoir ou par contrainte alors que ça le rebute et qu'il est en réalité consciencieux, un peu dans la logique d'un prince des ténèbres qui se retrouve forcé de suivre les pas de son père alors qu'il est en réalité séduit par le bien. Il apprécie toujours le travail bien fait, et il est quelqu'un de  perfectionniste.

Dernière solution pour faire un méchant sympathique : s'arranger pour que ses plans machiavéliques soient terriblement géniaux, et c'est gagné, le lecteur est forcément séduit par le personnage. On peut aussi faire des personnage très ennuyeux, et les faire tuer par le "méchant" qui sera un peu le sauveur de l'histoire ^^


Dernière édition par Signe le Dim 8 Mar 2015 - 16:02, édité 3 fois
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Héliotrope a écrit:
Moi j'aime les méchants qui n'en n'ont pas l'air, les bons psychopathes séduisants, les êtres doubles, ambigus.

Moi aussi.

J'aime beaucoup les méchants de Tarentino pour ça. Surtout Bill et Hans Landa. Des méchants pourris jusqu'à la moelle mais qui présentent très bien et montrent une politesse déconcertante avant leurs actes.
Des méchants qui jaugent leurs proies avec humour et éloquence.
Des méchants presque séducteurs, qu'on s'en veut d'apprécier, en somme.
 
Le Condor des Andes
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3872
   Âge  :  117
   Pensée du jour  :  ;gloireàmay;
   Date d'inscription  :  24/01/2009
    
                         
Le Condor des Andes  /  Rapace du monde


Signe a écrit:
Pour moi  un méchant charismatique, c'est déjà quelqu'un de très habile, qui n'éveille aucun soupçon tandis qu'il tisse sa toile d'araignée. Un peu comme un schizophrène.

Ouille ! :;vivemay;: :;vivemay;: :;vivemay;:
 
May
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6020
   Âge  :  30
   Localisation  :  Le front collé au bureau.
   Pensée du jour  :  Il est temps que le facteur se venge et mange les escaliers en papier.
   Date d'inscription  :  17/02/2007
    
                         
May  /  Admin hors sujet cachée sous la poussière


Je ne réagirais pas. C'est trop facile.

Moi, j'aime les méchants qui ne font pas ça gratuitement. Qu ont des raisons pragmatiques derrières leurs gestes.


Existence en suspension.
http://fabriquetoi.tumblr.com/
 
@now@n
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1778
   Âge  :  31
   Localisation  :  Entre deux eaux.
   Pensée du jour  :  
   Date d'inscription  :  08/01/2011
    
                         
@now@n  /  @n, bête @lph@


Citation :
Moi, j'aime les méchants qui ne font pas ça gratuitement. Qu ont des raisons pragmatiques derrières leurs gestes.

Je suis assez d'accord. Passer un peu plus de temps à comploter efficacement et un peu moins à éclater d'un grand rire pour un oui pour un non, c'est pas charismatique mais c'est productif.
http://anowan.blogspot.com/ En ligne
 
Lechatquiflatule
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  306
   Âge  :  28
   Localisation  :  Toulouse/Montpellier
   Pensée du jour  :  Je pen... Rhaaaa la flemme !
   Date d'inscription  :  09/10/2015
    
                         
Lechatquiflatule  /  Tapage au bout de la nuit


Light Yagami (de Death Note): Par ce qu'il veux sauver le monde à sa manière, qu'il séduit le lecteur avec sa vision du monde, malgré le fait qu'il soit capable de beaucoup d'atrocité pour parvenir à ces fin et que le fait qu'il soit le protagoniste alors qu'il est le méchant de l'histoire.  

L'agent Smith (de Matrix): Pour sa vision pessimiste de l'humanité qui est assez réaliste, pour sa personnalité (plain de haine et pourtant incroyablement calme) et aussi par ce qu'il à des capacités complétement craké.

Nox (de Wakfu): Par ce que même s'il est capable des pires atrocités, il reste gentil dans le fond, pour sont combat contre Grougalouragrame et puis franchement à la fin
Spoiler:
 
Kuro
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  90
   Âge  :  36
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Paint it black
   Date d'inscription  :  28/10/2015
    
                         
Kuro  /  Pippin le Bref


Oulà! Vaste question! Sur un sujet qui me passionne en plus!

Comme tout le monde je crois, j'aime les méchants très ambigus.
Il en existe de nombreux types, mais mon préféré est sans doute le "psychopathe flamboyant", comme le Joker dans The Killing Joke ou Kefka dans Final Fantasy VI.
Un être qui a totalement embrassé sa folie, qui s'affranchit de tous les codes, de toutes les valeurs morales qui nous permettent de vivre dans une société "civilisée". Il est le roi dans sa propre vision déformée de la réalité.

En fait, les méchants les plus charismatiques pour moi sont ceux qui auraient pu être des héros brillants, mais qui ont perdu tout espoir.
Ils sont beaux, intelligents, futés, ils ont un certain sens de l'humour, mais ils sont profondément dépressifs. Ils ne croient plus en rien. Leurs espoirs ont été brisés, à un certain moment dans leur vie, et personne n'est venu les aider. Ils ont décidé de se reconstruire tout seuls et de réparer (parfois de façon très tordue) cette grande injustice qui les a terrassés.
En gros, là où la plupart des héros puisent leur énergie dans des valeurs positives, eux le font avec des valeurs négatives, car il n’existe pas d'autres alternatives à leurs yeux.
Ce sont des méchants pour lesquels on ne peut pas s'empêcher d'avoir une certaine empathie. On se dit qu'au fond, on les comprend un peu, même s'ils sont au delà de tout raisonnement.

Le Bien, le Mal, au fond c'est très subjectif tout ça  Twisted Evil

Kefka Lovers Unite!:
http://zecarnevilcat.carbonmade.com
 
Eléa
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  130
   Âge  :  34
   Pensée du jour  :  Vivre les malheurs d'avance, c'est les subir deux fois.
   Date d'inscription  :  03/10/2015
    
                         
Eléa  /  Barge de Radetzky


pour moi aussi, les meilleurs méchants sont ceux auxquels on s'attache car ils ont une "bonne" raison d'être mauvais.

Niveau écriture, je fait dans la romance, alors mon seul méchant de l'histoire est une peste un peu caricaturale, donc je ne me prendrais pas en exemple Wink ...

mais par ex dans Harry Potter, en tant que lectrice, je trouve Voldemort  un peu plat, même si il est vraiment jusqu’au-boutiste et qu'il ne regarde pas à la dépense, si je peux dire.
par contre, Rogue, le prof de potions, quand on connait son histoire, à la fin, il en devient attachant. Et puis les petites mesquineries, ça marche bien, ça horripile le lecteur...
j'aurais tendance à préférer le second, en tant qu'auteur, que le premier. C'est plus enthousiasmant à écrire, qu'un méchant qui est juste méchant parce qu'il veut conquérir le monde.

Sinon, historiquement parlant (mon père étant un passionné de la 2nde guerre mondiale et ayant eu un nombre incalculable de discussions avec lui à ce sujet) il apparait que les dictateurs comme Hitler, Mussolini ou même Staline avaient quelque chose d'hypnotique dans le regard ; qui donnait envie de les suivre. à ce niveau-là, Hitler surtout avait quelque chose dans le regard, il avait des yeux bleu, je crois, très clairs, et quand il accrochait votre regard, c'était dur de détourner les yeux. Tu peux jouer sur ce côté-là, aussi. (ai confiansssssss, crois en moi, disait Kaa Smile) Quelque chose d’impalpable, mais qui force même les bons à devenir méchants ; ça pourrait même créer des revirement de situations dans ton histoire.
Mussolini a eu un nombre de maîtresses incalculable et, outre le pouvoir qui devait les attirer, il devait bien y avoir aussi autre chose. donc si tu es "en panne" tu peut aussi te reporter sur l'aspect psychologique de méchants "réels" et les transposer dans ton monde.
 
Trikopp
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2374
   Âge  :  26
   Localisation  :  Strasbourg toujours
   Date d'inscription  :  23/11/2013
    
                         
Trikopp  /  ☣ Gifomane ☣


Kuro a écrit:
En fait, les méchants les plus charismatiques pour moi sont ceux qui auraient pu être des héros brillants, mais qui ont perdu tout espoir.
Ils sont beaux, intelligents, futés, ils ont un certain sens de l'humour, mais ils sont profondément dépressifs. Ils ne croient plus en rien. Leurs espoirs ont été brisés, à un certain moment dans leur vie, et personne n'est venu les aider. Ils ont décidé de se reconstruire tout seuls et de réparer (parfois de façon très tordue) cette grande injustice qui les a terrassés.

J'approuve avec enthousiasme à 95% ! bounce bounce bounce


Pour ma part, je préfère des personnages que l'on ne peut qualifier de gentils ou de méchants. L'ambiguïté est le maitre mot ; tout est dans la mesure.
 
AppleCokes
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1254
   Âge  :  28
   Localisation  :  Gwendalavir
   Pensée du jour  :  "Les histoires ne relèvent pas les morts mais elles rendent leurs amours immortelles."
   Date d'inscription  :  19/01/2015
    
                         
AppleCokes  /  Pectine sauvage


Je vais aller un peu à contre courant de ce qui s'est dit ici, mais j'aime le méchant qui est méchant parce que... bah parce que ! Certains n'ont pas besoin de raisons particulières ou d'un passé torturé etc pour être un sale con et un psychopathe. Je suis peut être influencée par mon amour de la fantasy où ce genre de pas-beaux-pas-gentils fourmillent ! Mais je jubile à chaque fois que je tombe sur un méchant qui est vraiment horrible et qui n'a, à la base, aucune raison valable pour être ainsi. C'est ce qui fait que j'ai peur de certains personnages : ils n'ont aucunes limites parce qu'ils sont totalement inhumains.
http://applecokesread.blogspot.com
 
Kael
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  71
   Âge  :  31
   Localisation  :  Toulouse
   Date d'inscription  :  09/11/2015
    
                         
Kael  /  Clochard céleste


Y'a qu'à voir les James Bond !
Dans Skyfall, le méchant déchire, parce qu'on le comprend. Dans Spectre... ouais ben non :mrgreen:
 
Foxi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1881
   Âge  :  25
   Localisation  :  ...* (42)
   Pensée du jour  :  Les giraffes sont a l'origine de l'extinction des licornes
   Date d'inscription  :  29/05/2011
    
                         
Foxi  /  Journal du posteur


AppleCokes a écrit:
Je vais aller un peu à contre courant de ce qui s'est dit ici, mais j'aime le méchant qui est méchant parce que... bah parce que ! Certains n'ont pas besoin de raisons particulières ou d'un passé torturé etc pour être un sale con et un psychopathe. Je suis peut être influencée par mon amour de la fantasy où ce genre de pas-beaux-pas-gentils fourmillent ! Mais je jubile à chaque fois que je tombe sur un méchant qui est vraiment horrible et qui n'a, à la base, aucune raison valable pour être ainsi. C'est ce qui fait que j'ai peur de certains personnages : ils n'ont aucunes limites parce qu'ils sont totalement inhumains.

+1

Le soleil et le papillon de nuit? Meme principe Laughing

Je rajouterai encore que j'aime quand les mechants sont intelligents, non pas des brutes epaisses et stupides.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


AppleCokes a écrit:
Je vais aller un peu à contre courant de ce qui s'est dit ici, mais j'aime le méchant qui est méchant parce que... bah parce que ! Certains n'ont pas besoin de raisons particulières ou d'un passé torturé etc pour être un sale con et un psychopathe.

Je suis d'accord avec toi sur les raisons particulières et le passé torturé. J'ai souvent l'impression que les auteurs, du moins de nos jours, ont tendance à vouloir justifier leur méchant, ce qui leur faire perdre de leur stature.

À mon sens, pour qu'un méchant soit charismatique, il faut qu'il fascine, mais pas parce qu'on s'identifie à lui en tant qu'âme perdu ou parce que qu'il est attachant. Plutôt parce qu'il doit incarner l'obscurité et la violence sans essayer de l'expliquer, juste en lui donnant un visage horrible.
Pour moi, un vrai méchant est un symbole contre lequel on peut opposer notre morale (ou plutôt celle du héros) pour la renforcer.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 llllllll

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-