PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau ...
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 

 [Personnages] l’homosexualité dans les romans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Cidylee
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1369
   Âge  :  25
   Localisation  :  Perdue dans le Neverland
   Pensée du jour  :  Passer ses journées en pyjama
   Date d'inscription  :  29/07/2013
    
                         
Cidylee  /  Constance killer


Citation :
Je ne pars pas en courant quand je croise une romance hétéro à ce que je sache....
Haha ! Je l'ai trouvé drôle, celle-là, même si ça se rapproche d'un sophisme. Eh non ! Je ne m'embarque pas dans pourquoi c'est un sophisme !
 
Azraël
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  40
   Âge  :  23
   Localisation  :  République de Nivêm.
   Pensée du jour  :  Tu es magnifique, ce soir. Mais je te connais, quand tu es aussi beau, c’est que quelqu’un va souffrir.
   Date d'inscription  :  13/01/2015
    
                         
Azraël  /  Petit chose


Oui, dans les faits, c'est un sophisme, parce que c'est un argument personnel sans aucune valeur dans la discussion, mais cela n'en reste pas moins cocasse. Razz
La mentalité de ce forum est en tous cas encourageante. Tous les intervenants du sujet partagent la même position, et c'est encourageant pour l'avenir.
 
Alphonsine
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1312
   Âge  :  33
   Localisation  :  Paris / Chartres
   Date d'inscription  :  29/03/2014
    
                         
Alphonsine  /  Tentatrice chauve


Pauvres philosophes sophistes, Platon leur a fait beaucoup de mal... Razz

On n'est plus dans le jeunesse, mais je signale également les romans de Sarah Waters. J'avais été embarquée dans Du bout des doigts, que j'avais vraiment trouvé bien fait, mais il y en a d'autres (que je n'ai pas lus), notamment Caresser le velours.
https://nolwennpamart.wordpress.com/
 
Soulverain
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  229
   Âge  :  38
   Date d'inscription  :  04/07/2013
    
                         
Soulverain  /  Autostoppeur galactique


Je suis moi-même confrontée à ce sujet puisque sur mes 4 personnages principaux, il y a un couple hétérosexuel (mis en avant) et un couple gay (relation étouffée tout le long des premiers chapitres, puisque ce sont ces deux hommes qui sont à la clé de l'intrigue, donc je n'officialise pas leurs liens d'emblée).

Le "méchant" de l'histoire est lui-même homosexuel. Donc ça me fait trois homos sur cinq persos. Mais un sixième personnage vient se greffer à l'histoire et, bien que son histoire sentimentale ne soit pas évoquée, il est clairement hétérosexuel.

Bref... ça peut faire "beaucoup" de gays a priori, mais de mon côté, l'histoire reste vécue et subie au travers du couple hétérosexuel.

Donc dans le cas de ton amie, un seul gay, voire deux s'il est en couple, ce n'est pas très alarmant tant que l'intrigue ne tourne pas autour de ça.


Après, là c'est un point de vue très personnel, je suis contre toute notion érotique dans un livre. Donc dans ma situation, aucun des couples n'aura sa "scène" explicite, et le couple hétérosexuel n'est pas pas plus démonstratif dans sa gestuelle amoureuse en public que le couple homosexuel. Pour cela, j'ai fait de la petite-amie du héros une Asiatique, à l'éducation très prude et qui ne s'affiche pas devant tout le monde (au contraire des occidentaux qui banalisent pas forcément systématiquement, mais tout de même assez aisément, leur vie amoureuse).

À mon sens, c'est grâce à cette retenue au fil des lignes qu'un simple regard, ou une main effleurant l'autre, apporte une réelle puissance émotionnelle... Là où un couple désordonné qui s'affiche délibérément n'inspirerait rien de spécial par ce genre de geste discret.


Je divague.


Tout cela pour dire qu'heureusement, on peut avoir des héros gays, et les éditeurs ne sont pas tous de vilains babouins fermés d'esprit Smile Sans compter que le courant des "yaoistes", même s'il s'est essoufflé, a connu bon nombre d'excès en tous genres dans les mentalités des fangirls, et qu'aujourd'hui les fandoms ont souvent leur propre branche yaoi. C'est donc ultra banalisé, voire très recherché chez certaines lectrices, de façon assez malsaine parfois.
https://www.facebook.com/Echo.PrimalHowl/?fref=ts
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


À partir du moment où un roman est choisi par le lecteur, l'auteur est libre d'écrire ce qu'il veut et qu'il soit lu par certaines personnes ou pas, ne changement rien à sa liberté.
Personnellement, j'affectionne les personnages homosexuels, les hommes surtout, car je trouve qu'il y a du courage à s'affranchir des codes hétérosexuels. Je pense notamment aux hommes qui s'affichent, ceux là même qui, je pense, suscitent le plus de critique, et je ne peux qu'admirer la liberté qu'il s'accorde.
Je ne lirai pas de l'érotique homosexuel homme, c'est une chose certaine. Il faudrait en avoir le goût. Cela-dit, je pense que certains (pas sur JE) ont tort de les réduire à leur rapport à l'amour. J'ai eu quelques amis gays, et leur sexualité, ce n'est pas ça qui a suscité mon amitié, et j'en ai d'ailleurs rien à cirer.
Je crois donc qu'écrivant un livre avec des gays, on ne se focalise par sur ça. Il faut s'attacher à traduire la personnalité, bonne ou mauvaise, et très éventuellement leur combat. Dès lors, même les conservateurs n'ont pas de motif pour exiger la censure, et les éditeurs, dans la mesure, où les personnages sont bien caractérisés et pas réduit à leur préférence ou à une communauté, serait davantage séduit par ces livres.
D'un point de vue subjectif et théorique, c'est pour moi l'occasion de voir la masculinité, l'Homme, d'un œil qui ne m'est personnellement pas très familier et qui suscite chez moi de la bienveillance.
MAIS !
Ce n'est pas du tout ça qui m'intéresse dans un livre.
Et je crois qu'à partir du moment, où le personnage sert une histoire, des émotions et pas une cause militantiste, le livre serait peut-être mieux accepté par les plus réticents.
La personnalité avant tout.
 
Signe
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  138
   Âge  :  23
   Localisation  :  Normandie
   Date d'inscription  :  18/10/2014
    
                         
Signe  /  Barge de Radetzky


En ce moment je pense que ça peut carrément marcher, étant donné qu'en France, la plupart des comédies qui marchent en ce moment reposent sur l'homosexualité. Après, peut-être que l'homosexualité n'est pas un sujet qui plaira forcément aux lecteurs qui préfèrent l'aventure, le psychologique et le fantastique, je n'en sais rien v:. Il me semble quand même que les personnage gays plaisent surtout quand ils sont stéréotypés à l'extrême, pour faire un humour plutôt satirique et un peu "gros" ! Peut-être que si on mise vraiment sur le réalisme et le roman psychologique, ça attirera une clientèle différente v:
Cependant, je ne vois pas tellement la raison qu'il peut y avoir à s'inquiéter si le livre est très bon ! :mrgreen:
 
Juliette n'avait pas peur
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6212
   Âge  :  39
   Localisation  :  home alone
   Date d'inscription  :  18/09/2008
    
                         
Juliette n'avait pas peur  /  Iphigénie in a bottle


Signe a écrit:
En ce moment je pense que ça peut carrément marcher, étant donné qu'en France, la plupart des comédies qui marchent en ce moment reposent sur l'homosexualité. Après, peut-être que l'homosexualité n'est pas un sujet qui plaira forcément aux lecteurs qui préfèrent l'aventure, le psychologique et le fantastique, je n'en sais rien v:. Il me semble quand même que les personnage gays plaisent surtout quand ils sont stéréotypés à l'extrême, pour faire un humour plutôt satirique et un peu "gros" ! Peut-être que si on mise vraiment sur le réalisme et le roman psychologique, ça attirera une clientèle différente v:
Cependant, je ne vois pas tellement la raison qu'il peut y avoir à s'inquiéter si le livre est très bon ! :mrgreen:

Nan, pour la collection printemps/été 2015 les gays seront plus du tout tendance même genre has been, par contre la psychologie de comptoir ça oui, toujours, c'est comme les bottines.
http://lenuageetlecendrier.com/
 

 [Personnages] l’homosexualité dans les romans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-