PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -38%
SSD Interne – PNY – CS900 Series 1 To ...
Voir le deal
64.99 €

Partagez
 

 [Personnages] Troubles amnésiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Waznard
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  54
   Âge  :  28
   Localisation  :  Vhoorl
   Pensée du jour  :  Mieux vaut encore lire ça qu'être illettré.
   Date d'inscription  :  14/12/2014
    
                         
Waznard  /  Clochard céleste


Bonsoir à tous,

Dans une histoire réaliste, je souhaite mettre en scène un personnage souffrant d'une légère amnésie.

L'idée est la suivante : une chute sur le crâne occasionnerait des troubles de la mémoire, mais sur une période très précise seulement, en l'occurrence une quinzaine d'heures.

La séquence temporelle que son cerveau aurait perdu irait de quelques heures avant le choc jusqu'au réveil suivant l'évanouissement qu'aurait provoqué le trauma.

Est-ce envisageable ? Des cas similaires existent-ils ?
https://www.youtube.com/watch?v=WQO-aOdJLiw
 
Mikaroman
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2990
   Âge  :  47
   Localisation  :  Devant le PC
   Pensée du jour  :  50 nuances d'earl grey
   Date d'inscription  :  06/12/2012
    
                         
Mikaroman  /  Jeune et fringant retraité


Il me semble bien que c'est peu probable. Les amnésie consécutives à un trauma concernent la mémoire immédiate. Une période de quelques minutes environs, quelques dizaines de minutes maximum.
Passé ce délais, les information sont enregistrées et restent en mémoire avec la même solidité que le reste (c'est à dire beaucoup moins grande qu'on voudrait le croire).
En dehors de la mémoire imédiate, il semble peu probable d'atteindre et d'effacer une période sélective de 15 heures environs sans causer d'autres grands trous dans la mémoire, du moins pas avec un trauma. Certains psychotropes perturbent le processus de mémorisation (alcool, benzodiazépine...) si ton personnage est saoul comme un cochon pendnat toute cette période, il peut ne pas s'en souvenir au réveil car les informations n'auront pas été encodées.
D'autres phénomènes, comme les états de sidération peuvent causer des troubles de la mémoire, mais ils ne durent pas quinze heures.

Voilà ce dont je me souviens, mais comme ma mémoire n'est pas plus fiable que celle d'un autre, je vais tenter de te trouver des sources fiables pour étayer mes propos.


EDIT : je n'ai trouvé que peu de précision sur la durée des amnésies précédent les évênements. Le "quelques minutes à quelques heures" restant extrêmement vague. Je ne pense pas que ce "quelque" puisse s'étendre à quinze heures, mais c'est une interprétation libre basée sur mon expérience limitée.

Je te met en info une source qui me semble fiable et accessible.
Spoiler:
http://romainmikam.free.fr/
 
Waznard
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  54
   Âge  :  28
   Localisation  :  Vhoorl
   Pensée du jour  :  Mieux vaut encore lire ça qu'être illettré.
   Date d'inscription  :  14/12/2014
    
                         
Waznard  /  Clochard céleste


Merci Mikaroman !

Sapristi, on note à ce genre de sections que le forum est bien rôdé. Je ne vois pas ce qui manque pour aider un écrivain avec un problème, quel qu'il soit. C'est de toute beauté. :rainbow:

Je réalise ne pas avoir été très clair pour l'exposition de la scène. Désolé Neutral
En fait, le personnage fait la fête, consomme de l'alcool et deux/trois autres drogues et subit ensuite un choc qui lui fait perdre connaissance. Aussi la perte de mémoire de ce qu'il a enregistré éveillé ne s'étale que sur une ou deux heures. Le reste du temps, il est dans le coma ou dans un sommeil profond (ah, tiens, peut-on être dans un coma pour ensuite passer au sommeil sans qu'un observateur extérieur, par exemple du personnel médical, ne remarque quoi que ce soit ?).

Si ça n'impacte qu'une heure ou deux, peut on parler d'une légère amnésie rétrograde ? Puisque le reste du temps, étant dans un sommeil post-défonce (ou carrément dans le coma, là j'ai un autre problème de cohérence...), il n'enregistre aucune information.
Merci encore pour le site !
https://www.youtube.com/watch?v=WQO-aOdJLiw
 
Esmé
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1403
   Âge  :  30
   Localisation  :  La deuxième étoile à droite, et tout droit jusqu'au matin
   Pensée du jour  :  "Tu es complètement fou, mais je t'aime beaucoup"
   Date d'inscription  :  12/06/2014
    
                         
Esmé  /  Roland curieux


Je me permets d'apporter mes quelques connaissances à ce sujet, étant étudiante en psychologie et ayant eu nombres de cours sur la mémoire. Le type d'amnésie dont tu parles est dite rétrograde (perte des souvenirs datant d'avant le traumatisme). C'est plus rare que la mémoire immediate, mais c'est tout à fait possible. La durée aussi est extrêmement variable. Il n'y a pas deux amnésies identiques ! Ça dépend à la fois du choc et de la personne touchée. Donc oui, c'est possible. Mais en général, les souvenirs sont récupérés au bout d'un moment.
 
Waznard
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  54
   Âge  :  28
   Localisation  :  Vhoorl
   Pensée du jour  :  Mieux vaut encore lire ça qu'être illettré.
   Date d'inscription  :  14/12/2014
    
                         
Waznard  /  Clochard céleste


Oh, ça c'est intéressant !

Pour ce qui est de la récupération de la mémoire, y a-t-il des amorces connues ? Ou bien est-ce simplement avec le temps que le cerveau répare ce qui est endommagé et retrouve ainsi ses souvenirs perdus ?

Mais si elles existent, quelles sont ces méthodes qui favorisent la récupération de la mémoire ?
https://www.youtube.com/watch?v=WQO-aOdJLiw
 
Esmé
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1403
   Âge  :  30
   Localisation  :  La deuxième étoile à droite, et tout droit jusqu'au matin
   Pensée du jour  :  "Tu es complètement fou, mais je t'aime beaucoup"
   Date d'inscription  :  12/06/2014
    
                         
Esmé  /  Roland curieux


Souvent, ça revient tout seul, et tout d'un seul coup. Et ça peut être quelques minutes après le réveil, quelques heures, quelques jours... là encore, il n'y a aucune règle. En général, ça reste logique, c'est à dire que plus le traumatisme est important, plus les dégâts le sont également et plus la récupération est longue.

Après, bien sûr, les psychologues sont toujours là pour essayer de faire travailler la mémoire, mais madame est capricieuse Wink Certaines fois, les personnes ne récupèrent jamais. Je me souviens que ma prof nous avait parlé d'un patient qui avait fait un simple malaise, et au réveil, il avait perdu un an de souvenir. Tout ce qu'il s'était passé il y a un an était aussi frais dans sa tête que si ça c'était passé la veille (il arrivait à donner des détails dont il est impossible de se souvenir, du genre la température moyenne et tout ça). Entre-temps, il avait emménagé avec sa copine et évidemment, il ne se rappelait absolument pas de l'appartement. Pour lui, il n'était avec elle que depuis quelques mois. Et pire encore, dans sa tête, il était toujours dans sa dernière année d'étude alors qu'il avait déjà un super job, mais plus les compétences, du coup. Il n'a jamais récupéré, et on ne sait même pas pourquoi.

Le cerveau est un grand mystère !
 
Mikaroman
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2990
   Âge  :  47
   Localisation  :  Devant le PC
   Pensée du jour  :  50 nuances d'earl grey
   Date d'inscription  :  06/12/2012
    
                         
Mikaroman  /  Jeune et fringant retraité


En cas d'amnésie, (et dans la vie quotidienne, car notre mémoire s'efface, qu'on le veuille ou non) notre cerveau réécrit des bouts manquants.

Ce phénomène peut se produire de façon active : la fameuse implantation de souvenir que créent certains psychologues chez les enfants de façon involontaire, ou les tortionnaires chez les prisonniers de façon volontaire.

On assite donc parfois à des scènes de ménages, entre vieux couples le plus souvent, ou les deux sont intimement persuadé d'avoir la vraie vérité. Tous deux pensent avoir parfaitement enregistré l'évènement, car il est précis dans leur mémoire. Mais au moins l'un des deux (et le plus souvent les deux) a réécrit ce souvenir de façon érroné.

Conclusion : faites des photos et des vidéos de vos jours importants, si vous voulez en garder une trace plus fiable que votre mémoire . Wink
http://romainmikam.free.fr/
 
Esmé
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1403
   Âge  :  30
   Localisation  :  La deuxième étoile à droite, et tout droit jusqu'au matin
   Pensée du jour  :  "Tu es complètement fou, mais je t'aime beaucoup"
   Date d'inscription  :  12/06/2014
    
                         
Esmé  /  Roland curieux


On est bien d'accord qu'aucun de souvenirs n'est la stricte vérité de ce qu'il s'est réellement passé. La première fois qu'on se rappelle d'un moment précis, il s'agit d'une réécriture de ce moment, la seconde fois il s'agit d'une réécriture de la première réécriture, et ainsi de suite. Ce qui explique notamment les affabulations.

C'est exactement le même phénomène que lors de la propagation des rumeurs. A raconte une histoire à B, B la réécrit pour la raconter à C, etc. Et on arrive vite avec des choses complètement loufoques et qui n'avaient rien à voir avec l'histoire de départ !
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Esmé a écrit:
On est bien d'accord qu'aucun de souvenirs n'est la stricte vérité de ce qu'il s'est réellement passé.

Non. Mémoire eidétique ou absolu. Tu graves tout – ou, une partie du tout (Stu Ungar stait un botch, mais dans le genre Kim Peek est over-puissant) –, et tu le ressors tel quel. C'est génial, tu passes souvent pour un con pasque dans les faits tout le monde à oublier, revers de la médaille personne peut te berner et tu peux berner tout le monde, t'sais ce qu'on dit "les bons menteurs ont une bonne mémoire". (Vrai, j'aurais pu éviter d'intervenir sur ça – chui permissif.)

Waznard a écrit:
En fait, le personnage fait la fête, consomme de l'alcool et deux/trois autres drogues et subit ensuite un choc qui lui fait perdre connaissance. Aussi la perte de mémoire de ce qu'il a enregistré éveillé ne s'étale que sur une ou deux heures. Le reste du temps, il est dans le coma ou dans un sommeil profond (ah, tiens, peut-on être dans un coma pour ensuite passer au sommeil sans qu'un observateur extérieur, par exemple du personnel médical, ne remarque quoi que ce soit ?).

Scénario intéressant : Ton keum à 2 grammes dans chaque bras, c'est blindé, surplus d'énergie faut qu'il aille évacuer. Le dernier verre c'était un truc digne de John Wayne, verre plein de 5 à 40°, çui là il monte bien 10 minutes après qu'il soit sorti, il pisse et pof, fragmentation, il passe à 24 images par secondes, pis rapidement à 2 par minutes et pour finir, à zéro. Toup, pensée, qu'est ce je fous là ? réponse : j'érre. Top, black-out. ******** tic tac, tic tac******* Réveil tendu, aucun repère temporel, aucune douleur, mais le froid qui l'engourdit. Il a plus que la parole alors il gémit, fragmentation, un temps passe il est en train de prendre des gifles dans un camion. Top, ça coupe. Entrée sur le billard "Faut raser on y voit rien" fragmentation... "Si je l'enlève ça va gicler partout..." fragmentation... hé rasez pas tout ! fragmentation... "Ah ! j'en ai partout..."  black-out. Réveil plein milieu d'un couloir "C'est lui ? Non ? On s'est trompé !" black-out........................ ...........Reveil. Réa, milieu d'aprem : un gonze à droite qui vient de pousser son dernier "Aaaah!" un en face caché par un par-avant, la tête qui tape, tout qui revient et un interne qui se point et fait 3 palpations au niveau du foie "Vous avez-mal ?". Non. pof, black out.

La mémoire c'est comme l'alcool, plus c'est fort, plus on s'en rappelle. En explicite : plus un souvenirs est chargé émotionnellement plus tu t'en rappelles, à moins que t'es asperger Rolling Eyes

Putain mais c'est quoi qu'elle nous a fait comme couleur Élodie Frégé ?
 
Esmé
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1403
   Âge  :  30
   Localisation  :  La deuxième étoile à droite, et tout droit jusqu'au matin
   Pensée du jour  :  "Tu es complètement fou, mais je t'aime beaucoup"
   Date d'inscription  :  12/06/2014
    
                         
Esmé  /  Roland curieux


Effectivement, l'hypermnésie est une des choses qui me fascinent le plus (et ce n'est pas tout àa fait la même chose que mémoire eidétique, ou photographique)

En l’occurrence, ici, je parlais juste de la "norme", vu que les hypermnésiques ne rentrent dans aucun modèle de mémoire établi jusqu'à présent. Alors oui, ça a l'air génial, mais en réalité ça ne l'est pas tant que ça. Il y a des côtés positifs et des côtés négatifs.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


C'est nul l'hypermnésie, j'avais un pot qu'était atteint de la pseudo pathologie, bah il m'a jamais ken aux échecs ou au poker, et pourtant, entre nous, chui pas une foudre. Alors que garantit quand tu joues avec une nana ou un type qu'à l'absolu dans la caboche, bah, t'es sûr de laisser ton fric se faire la malle. Y'a eu une hypermnésique dans secret story, Julie, c'est là où tu téma que la psychopathologie elle a ses limites, faut voir le diagnostic aussi, c'est comme asperger, un placebo version 2014 : Quoi ? t'as des barrières sociales ? T'es en décalage avec les autres ? T'es sérieux tu te bouches les oreilles quand le bruit est trop fort ? T'inquiète, je sais, t'as asperger ! "C'est bien payé ?" Très bien ! "Niquel, je prends le rôle."

Mais bon, j'avais que tu parlais de la norme, c'était juste pour contrer le "on est d'accord" (chui jamais d'accord, c'est pathologique =().
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Personnages] Troubles amnésiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-