PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où commander le coffret Pokémon Go Collection ...
64.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 [Univers] Ecriture et jeu de rôle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Fenrir
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  9
   Âge  :  26
   Localisation  :  Hors du temps, hors de l'espace.
   Pensée du jour  :  Jeu de rôle et littérature ?
   Date d'inscription  :  17/12/2014
    
                         
Fenrir  /  Magicien d'Oz


Bonsoir à tous,

Participant à des jeux de rôles (RP) depuis assez longtemps, en tant que joueur, on m'a récemment demandé de devenir maître du jeu, c'est à dire, écrire un scénario, créer un univers, des personnages profonds et singuliers, le tout en une nuit avant la partie (les cours me prennent beaucoup de temps).
Or, cela faisait plusieurs années que je n'avais rien écrit pour moi, sinon pour les cours, et d'une part, je me suis rendu compte que je ne suis plus capable d'écrire simplement ce qui me passe par la tête comme quand j'étais plus jeune, en testant en permanence le réalisme et la cohérence de mon texte, mais aussi en me bridant tout seul : il y a des sujets sur lesquels je suis incapable d'écrire ce que je pense.
D'autre part, m'est venue l'interrogation d'un lien entre l'écriture et le jeu de rôle : à mon sens, le RP est l'apogée ultime de l'histoire, de du divertissement, car le joueur a une liberté totale et absolue d'action, en incarnant le personnage, et le fait qu'il soit "encadré" par un MJ entraîne une flexibilité de l'histoire tout aussi absolue. En ce sens, les relations auteur/lecteur et metteur en scène/spectateur sont différentes de celles enter joueur et maître.

Vous en pensez quoi ? Si des rôlistes sont présents, donnez votre vision de ce que je tente d'évoquer s'il vous plaît Smile
 
Inigo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1290
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  05/12/2013
    
                         
Inigo  /  La fantasy, c'est pas de la littérature


Coucou Fenrir et bienvenue sur JE !

Quand tu parles de jeux de rôles, tu parles de JDR classique sur table avec des dés et tout ou de Roleplay par forum ? Dans le premier cas, il est beaucoup plus facile de broder dans le seul où les joueurs ont rarement accès à beaucoup de données concernant l'univers de campagne. Dans le second cas, c'est plus difficile car sur un forum de RP il y a généralement des topics présentant justement l'univers et son histoire.

Citation :
comme quand j'étais plus jeune
Tu dis ça du haut de 19 ans et PAF, je me sens super vieux. Merci Razz.

Citation :
D'autre part, m'est venue l'interrogation d'un lien entre l'écriture et le jeu de rôle : à mon sens, le RP est l'apogée ultime de l'histoire, de du divertissement, car le joueur a une liberté totale et absolue d'action, en incarnant le personnage, et le fait qu'il soit "encadré" par un MJ entraîne une flexibilité de l'histoire tout aussi absolue.
Pour moi le JDR a toujours été plus proche du théâtre, voir du théâtre d'impro, que de l'écriture fictionnelle classique. Certes, le MJ écrit une histoire mais les joueurs en font ce qu'ils veulent. Même si tu les cadres en manipulant le résultat de leur choix, il y a toujours une part d'imprévue qui peut se manifester.

J'ai joué aux deux en parallèle pendant plusieurs années aussi bien en tant que meujeu ou que joueur et je trouve que s'il y a des similitudes, les deux styles sont très différents tant dans leur déroulement que dans leur rapport à l'écriture. Par forum, c'est littéraire, c'est cadré. C'est presque de l'écriture collective. Quand quelqu'un dérape, on peut toujours lui demander de modifier son message. C'est peut-être trop cadré pour moi. Ca n'a pas la liberté du JDR sur table ou tout peut arriver. Si un joueur fait une connerie, il peut bien finir en tas de cendres à l'instant suivant parce qu'il n'a pas anticipé la portée du jet de flammes d'un grand dracosire rouge !

A titre personnel, j'ai commencé l'écriture quand j'étais meujeu justement (dans mes jeunes années). Ce désir d'écrire est né de la frustration de ne pouvoir pas systématiquement mener mon histoire à bien à cause des joueurs qui partaient dans tous les sens. Je ne te dis pas le nombre de boss et donjons créés avec amour ruiné en un quart d'heure parce que finalement les joueurs ne se sentaient pas d'y aller...

Bon après, ça se manifeste aussi quand on écrit un roman puisqu'on met tellement de passion dans nos personnages qu'au bout d'un moment leurs choix de manifestent seuls !

En tout cas et pour revenir au sujet, le jeu de rôle est intrinsèquement lié à l'écriture en particulier pour le meujeu. Et il faut admettre que c'est une chance incroyable que de voir les personnages faire vivre les histoires que l'on a passé du temps à écrire !
 
FGFT
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  127
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  21/11/2014
    
                         
FGFT  /  Barge de Radetzky


[HS]

Fenrir a écrit:
je me suis rendu compte que je ne suis plus capable d'écrire simplement ce qui me passe par la tête comme quand j'étais plus jeune, en testant en permanence le réalisme et la cohérence de mon texte,

Pas d'inquiétude, c'est frustrant, mais il paraît que c'est psychologiquement normal : l'adulte n'est plus capable de voyager rapidement entre l'univers réel et l'univers imaginaire. Il est plus difficile de se rendre dans le second, et encore plus d'en revenir, d'où certains troubles psychiatriques pour des personnes qui y restent coincées.


[/HS du mec qui a eu trois cours de psychiatrie dans sa vie]
 
Fenrir
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  9
   Âge  :  26
   Localisation  :  Hors du temps, hors de l'espace.
   Pensée du jour  :  Jeu de rôle et littérature ?
   Date d'inscription  :  17/12/2014
    
                         
Fenrir  /  Magicien d'Oz


Inigo, si tu veux, il faut voir mon "plus jeune" comme un "-encore- plus jeune" ^^

Et j'avouerai que je pensai à 90% au JDR sur table, à l'ancienne, avec papier, feuilles et crayon (et aussi mon ordi pour mes infos et sons) car je n'ai absolument pas touché au JDR par forum. Je pense que tu as raison en le rapprochant plus du théâtre, notamment d'impro, que de l'écriture classique, c'est dans ce sens là que je l'entendais. Aussi, à la réflexion, voir Beck et le Living faire du D&D ou un RP Cthulhu doit être assez génial (et drôle).

Et puis, dans le RP, comme tu l'as dit, une des caractéristiques magiques, c'est de jouer son perso, forger sa personnalité, son caractère, son background et ses relations avec les autres, le voir gagner en puissance, et s'y attacher au fil des longs scénarios.

Pour (enfin) en venir à ce qui m' lancé sur cette réflexion, c'est que j'ai récemment proposé à des amis de les initier au RP, et une amie en particulier, qui veut devenir écrivaine, m'a dit que ça l'intéressait énormément, me racontant qu'un de ses profs de lettres faisait des RPs. D'où l'idée de ce parallèle.

FGFT : il y a aussi (surtout ?) le fait que j'ai très peu écrit dans ma vie, pour diverses raisons, et j'ai subi le "lavage de crâne" académique, poussant à suivre une méthode, à être objectif et à analyser les textes comme une machine.
 
Inigo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1290
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  05/12/2013
    
                         
Inigo  /  La fantasy, c'est pas de la littérature


Fenrir a écrit:
Pour (enfin) en venir à ce qui m' lancé sur cette réflexion, c'est que j'ai récemment proposé à des amis de les initier au RP, et une amie en particulier, qui veut devenir écrivaine, m'a dit que ça l'intéressait énormément, me racontant qu'un de ses profs de lettres faisait des RPs.
C'est sûr que ça crée des vocations. J'ai pas mal d'amis rôlistes qui ont fini par se mettre à écrire et même d'autres déjà écrivains publiés qui se sont tournés vers le JDR Smile.
 
E.Faust
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  38
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  14/07/2014
    
                         
E.Faust  /  Petit chose


Ah, c'est pour moi ce sujet :mrgreen:

J'ai masterisé mon premier JDR papier (donjon&dragon 3.5) il à un peu moins de deux semaine après 6 ans de pratique (je ne compte pas le rp internet) et je dois dire que c'est vraiment enrichissant !

Je pense que c'est un très bon complément à l'écriture de fiction, parcequ'on se retrouve systématiquement face à des situations imprévues qu'on doit gérer comme l'imagination des joueurs bouillonne, ca inclue donc beaucoup d'impro. Il ne faut pas se limiter en temps je pense. (mes joueurs n'ont pas passé l'intro après 3h de jeu et sont impatient de jouer la suite, ils ont fait deux actions que j'avais prévue, le reste ... du rand n'importe quoi Laughing ).

Le MD peut aussi créer les personnages et les distribuer avec leur background, caractères et souvenir, ce qui est je trouve un bon moyen de voir son niveau de description et l’interprétation que les autres auront d'un personnage que l'on à créer.

Je ne suis pas d'accords avec toi FGFT, ca depend de la pratique surtout, c'est comme un sport, plus tu t'y entraîne, plus tu y arrive. Et puis, je pense aussi que c'est surtout une question de lâcher prise. On à plus de choses à penser et gérer quand on est adulte, ca parasite vite nos pensés. (je ne suis adulte officiellement que depuis peu mais je déteste me souvenir brusquement que j'ai oublié de payer une facture/d'acheter à manger/de sortir les poubelle/ect alors que j'écris :mrgreen: (oui c'est très imagé) ).

Après pour ce qui est de ne pas se sentir capable d'écrire sur certains sujets, je pense que c'est normale aussi, mais que si tu veux néanmoins écrire dessus ca ne demande que du travail, des recherches, et beaucoup de temps pour finalement y arriver.
 
FGFT
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  127
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  21/11/2014
    
                         
FGFT  /  Barge de Radetzky


C'est pas moi qui le dit, hein, c'était mon prof de psychiatrie, qui ne l'a surement pas inventé tout seul.

Bien sûr, la pratique joue beaucoup, entre autre parce que c'est plus compliqué qu de la manière dont je l'ai présenté dans mon premier message. En fait, je n'ai pas bien fait le lien entre la capacité à voyager entre l'univers réel et l'univers imaginaire d'une part, et la capacité à écrire d'autre part.

Un adulte a plus d'imagination qu'un enfant, parce qu'il a plus de vécu pour enrichir ses créations (et là je cite le grand philosophe Gilles Roussel, auteur d'ouvrages majeurs sur la question, notamment Fuck Peter Pan, volumes I et II, à lire sur bouletcorp.com). Le problème, c'est que l'adulte ne peut pas vivre facilement dan ce monde imaginaire qu'il a créé. Tu dis que c'est parce qu'il est sans cesse dérangé par des pensées parasites liées à la vie quotidienne, et ça se tient. Les psy semblent plutôt penser que s'il est dérangé par ces pensées, c'est justement parce qu'il n'est plus capable de s'en défaire. Après tout, l'enfant a aussi des sujets de pensées parasites : même si un devoir à faire pour l'école est objectivement moins important que la facture d'électricité, le fait de l'oublier peut être lourd de conséquences pour l'enfant. Après, c'est un peu la question de la poule et de l'oeuf, et je ne saurais pas te dire pourquoi c'est la seconde hypothèse qui a été retenue et pas la tienne (faut pas oublier qu'au départ, j'y connais rien, hein)
Autre élément d'explication, l'enfant se moque des incohérences parce qu'il ne les voit pas. Un adulte va les remarquer et s'y attarder, surtout s'il veut faire partager cet univers à d'autres, et le fait de se concentrer sur des incohérences lui rappelle qu'il n'est pas dans le réel. (Et heureusement, parce que si on reste coincé là-bas, on devient psychotique, et potentiellement dangereux pour soi et pour les autres.)

Du coup, le lien avec l'écriture est le suivant : pour décrire l'univers imaginaire dans lequel ses personnages évoluent, le plus simple pour l'auteur est d'y être. Sauf que comme l'adulte a plus de difficulté qu'un enfant à y vivre pleinement, il a plus de difficulté à décrire cet univers, et donc à écrire, que l'enfant qui y évolue à sa guise sans effort.
À noter que je ne parle qu'en termes relatifs : plus que, ou moins que. À force d'entraînement, on se familiarise avec cet univers imaginaire, on entraîne notre imagination, et ça devient plus facile de voyager entre les mondes, ou de pallier les difficultés dues à cette baisse de la faculté d'immersion.


J'espère avoir été plus clair.

(et désolé pour le pourrissage en règle, Fenrir)



EDIT : et encore, on n'aborde pas la question de la distinction entre adulte et enfant, parce que là, ça devient insoluble !
 
Choupi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  275
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  18/12/2015
    
                         
Choupi  /  Autostoppeur galactique


Je vous sors un peu de votre psychologie pour revenir au sujet principal : le RP. (oui, le sujet est ancien mais c'est pas grave !)

Voilà quelque temps que je cherche un forum de RP pour pouvoir m'entrainer à écrire et entrainer une certaine imagination spontanée. Mais voilà, je galère : soit le contexte ne me plait pas, soit il y a trop d'actions, d'XPs à faire et ça ne m’intéresse pas, soit le manque d'activités et d'intrigues vient à bout de ma motivation.
Récemment, j'en avais trouvé un qui me paraissait super. Le contexte me plaisait énormément et il n'y avait que de l'écriture (pas d'actions à effectuer). Je me suis creusée pour trouver un perso et faire sa fiche (5 pages en 2 semaines). Mais voilà, le maitre du jeu, un brin paranoïaque, a cru que j'étais un enième compte d'une personne avec laquelle il a des problèmes. Retour à la case départ ...

Je n'ai toujours pas trouvé de RP qui me corresponde vraiment ...

Par ailleurs, je fais un jeu de construction et de gestion. La confrérie dans laquelle je me trouve était motivée pour faire un RP relatif au jeu mais personne n'est motivé pour le faire. Comme je les relance régulièrement, ils m'ont proposé de créer le contexte. Et voilà que je me retrouve à avoir des idées de MJ alors que j'estime que je ne suis même pas une joueuse de RP expérimentée !
Je ne sais pas quoi faire, ni comment m'y prendre à moi tout seule ! J'ai pleins idées, mon imagination ne me fait pas défaut et je sais que je serais capable d'écrire un contexte. Mais, pour moi, la finalité, c'est qu'il y ait vraiment un RP derrière : des échange de texte entre joueurs.
Mais comment y arrivait ???
Je ne sais plus quoi faire pour pouvoir enfin faire un RP sur forum ...

Est-ce que vous avez des conseils à me donner ? Des forums de RP à me conseiller ? Ou tout autre chose qui pourrait m'aider ?
Merci d'avance.
http://judkamiklos.jimdo.com/
 
Arkash
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3357
   Âge  :  31
   Pensée du jour  :  "Who cares if it doesnt make sense as long as it works ?"
   Date d'inscription  :  30/01/2015
    
                         
Arkash  /  Didon de la farce


J'suis en manque de jeu de rôle... ça fait genre deux mois que j'en ai pas fait... heeeeeeeelp ! 

Spoiler:

Voilà, c'était le post inutile du jour.
 
KousKousKlan
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  06/04/2015
    
                         
KousKousKlan  /  Début de partie


Je pense que je pourrais en aider quelques uns.

Je traîne depuis pas mal d'années sur des forums rps, et d’ailleurs je me vois mal m'en passer désormais :mrgreen:

Voilà, actuellement  je suis là dessus : http://blasonsdelagloire.forumactif.fr/
C'est un forum à l'univers original mais vraiment dans la veine d'un Game Of Throne (sans les dragons et la magie)  puisque l'on y incarne une famille de noble  (avec toutes les intrigues que cela amène entre les différents joueurs vous imaginez bien, c'est tout l’intérêt).
Univers original certes, mais on y est pas dépaysé, le contexte est très similaire au douzième siècle de notre Histoire. Le staff est d'ailleurs bien calé à ce niveau là.
Le créateur du forum a un gros bagage dans le monde du rp, mais pour ce forum il a décidé d'un design simple et très très épuré. Pour les mécanismes de jeu, c'est du tout littéraire.

On est peu de joueurs mais le forum a été pensé comme cela (trop de forums se sont cassés la gueule parce qu'ils manquaient de joueurs pour bien fonctionner il faut se le dire) ainsi chacune des maisons de nobles va  pouvoir développer des liens avec toutes les autres facilement.

Le forum vient tout juste de se lancer et le rp devrait débuter pour de bon dans une ou deux semaines.
L'intrigue actuelle place les joueurs dans le royaume de Gallance (équivalent de la France si je puis dire) lors d'une guerre de succession pour le trône royal.
Pour plus de détails voici un lien vers le guide : http://blasonsdelagloire.forumactif.fr/t142-guide-de-jeu#323?tid=f8c488b103af92fd48d2f5bbab57e3b4


Razz  Voilà voilà, moi là dedans je ne suis qu'un simple joueur, mais je me dis qu'une ou deux maisons supplémentaires serait parfait, à dix les possibilités en rp deviendront immenses.





Ah tant que j'y suis, et pour ceux qui n'ont pas trouvés leur compte avec le forum que j'ai cité au dessus :
Là je vais m’inscrire sur un autre forum (comme je l'ai dis j'aime bien Rp, donc bon, être sur deux forums en même temps c'est pas mal pour satisfaire mon besoin d'écrire :p ) mais je ne connais personne là bas, et leur mécanisme de jeux a l'air d'impliquer un certains "travail de groupe", donc bon, si quelqu'un est intéressé de se lancer sur ce forum ci qu'il me le dise comme ça on pourra créer des personnages qui sont liés, c'est toujours plus intéressant. 

il s'agit de ce forum http://solicity.forumactif.com/
 
Choupi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  275
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  18/12/2015
    
                         
Choupi  /  Autostoppeur galactique


KousKousKlan, je t'ai envoyé un MP pour en savoir plus sur les blasons de la gloire. J'ai un peu lu le contexte et j'ai peut être quelques idées. Si tu veux bien me répondre. Merci.
http://judkamiklos.jimdo.com/
 
Muda
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  52
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  11/04/2014
    
                         
Muda  /  Clochard céleste


Ah, un sujet où je pourrai trouver à dire. En effet, j'ai passé 8 années sur les forums RP. J'ai arrêté voilà un an et depuis ce moment, je me suis mis au JDR papier (bon, faisant nos séances via Skype et utilisant de fait des logiciels pour les dés, je ne compte pas parmi les puristes) avec pas mal de gens rencontrés sur lesdits forums. Je vais essayer de calquer mon expérience avec les limites posées par ce sujet ; à savoir le rapport du RP avec l'écriture, ou plus largement, la création « littéraire ».

D'abord, pour les forums. Membre, modérateur, administrateur et fondateur ; j'ai eu la chance de porter toutes les casquettes (même si je n'ai fréquenté aucune « usine » (forum comptant plus de 100 membres), comme je les appelle). En tant que membre – personnage qui doit se dépatouiller dans un univers prédéfini –, j'ai été frappé par le peu de liberté concédé aux joueurs. Par liberté, j'entends marge de manœuvre dans un univers et possibilité d'influer dessus via ses actions. Pour comprendre cela, il y a deux types de RP (même si je devrais plutôt parler de la « distinction la plus marquante parmi les RP ») à considérer : ceux faits en « hors champs » et ceux dans le cadre « d'events ».

Par hors champs, j'entends ceux touchant à l'intrigue personnelle des personnages. Ainsi trouve-t-on le RP dit « sims » où les personnages se rencontrent dans leur quotidien respectif et badinent ensemble ; le RP « antagonistes » où s'affrontent deux personnages ou plus (très courant dans les forums où les différents personnages développent des capacités surnaturelles) ; le RP « hybride » où peuvent se mêler intrigue personnelle et intrigue du forum, mais qui ne sont pas exécutés dans le cadre d'events (ce sont les plus rares). Ces dernières « catégories » ne sont pas exhaustives, mais donnent déjà une bonne idée du paysage RP dans ces forums.  L'event désigne quant à lui un événement ponctuel devant marquer la trame du forum. À la différence de l'autre type de RP, l'event est totalement encadré par le staff du forum (les membres s'inscrivent pour participer à l'event et peuvent être sélectionnés, les sujets sont ouverts à l'initiative du staff, des PNJ joués par le staff peuvent intervenir pour interagir avec les PJ, ...). La trame du forum évolue quasi exclusivement via l'influence des différents events et les joueurs s'en inspirent pour renouveler les thématiques de leur RP en hors champ.

Un exemple : « Vous appartenez à un corps d'armée. Vous êtes en temps de paix. Vous entretenez avec la population civile des relations de l'ordre de l'ordinaire. Un « événement » se passe. Il consiste en la mise en application d'un putsch par quelques têtes de l'armée et ce, à l'encontre du gouvernement en place. Vous vous retrouvez en situation extraordinaire. Même si vous n'avez pas personnellement vécu l'événement, votre rapport avec la population civile a évolué, surtout s'il y a eu des dommages collatéraux. La situation étant autre, vous devez vous adapter et faire des choix. »

Ce type de mécanique pose le problème de l'influence des différents personnages sur le scénario. En effet, la réalité des forums fait qu'il est laborieux pour le staff de contrôler tous les sujets (ce qui est d'autant plus vrai pour les forums avec une importante communauté). Le staff étant seul habilité à écrire la trame du forum, il est courant que les sujets des membres passent sous le radar, même quand ils devraient avoir des répercussions marquantes dans l'univers (ex : Vous êtes un vampire. Les circonstances font qu'un groupe d'humains identifient votre vraie nature. Les répercussions devraient pouvoir dépasser votre expérience personnelle et influer sur celle de vos semblables.). La critique peut s'étendre aux events. Effectivement, la plupart des staffs sur les forums RP construisent leur event avec une orientation scénaristique prédéfinie, ce qui questionne la marge de manœuvre réelle des participants. De fait, il n'est pas rare que ce type de support soit à l'origine de nombreuses frustrations, notamment chez les joueurs ne se satisfaisant pas de simplement jouer aux « sims ». Il est aussi cette triste réalité où les beaux rôles et l'influence RP reviennent – pour totalité – aux membres « proches » du staff où à eux même, aux dépens des nouveaux, mais je ne développerai pas cet aspect tant il est courant dans n'importe quel environnement social °°.

Plus spécifiquement sur la place d'un membre du staff dans ce type de support... que dire à part que c'est profondément chronophage ? Bon, je vous épargne les difficultés propres à la gestion des forums, l'énergie à déployer pour rendre les RP viables et cohérents (Il est une tendance naturelle de l'homme de vouloir dépasser ses limites. Hélas, cette vérité est omniprésente dans les forums, les joueurs surestimant parfois jusqu'à la déraison les capacités et l'influence de leur personnage.), à l'entretien d'une bonne ambiance dans la communauté (Un seul conseil de ma part aux apprentis @ : ne faites pas dans les sentiments, soyez fermes, voire impitoyables ! °_°), les collègues n'ayant rien à faire avec des responsabilités… Je n'ai qu'une réponse sur la problématique : comment donner une liberté satisfaisante à l'ensemble des joueurs ? Investir énormément de temps et d'énergie. Et je parle en n'ayant jamais géré plus qu'une communauté moyenne (cinquantaine de membres). Le rapport coût/gain est si inégal que je ne conseille qu'aux passionnés de s'engouffrer dans la brèche. Et même comme ça, ils ne seront pas à l'abri de failles. En effet, la difficulté à tenir un univers et un sysco' (système de combat) viables est telle que l'on n'en voit jamais le bout. D'autant que vos efforts peuvent être balayés par une mauvaise conjoncture (un univers peu attractif, une période de « sécheresse » mettant en péril l'activité du forum, une invasion de « kikoos » et/ou de « rageux », la désertion de vos collègues …).

Parce que je ne pouvais plus concilier la gestion d'un forum RP (car même en n'étant que joueur, cela reste trop chronophage) avec mes études, je me suis reconverti au JDR. C'est amusant parce que je me retrouve parfaitement dans certains messages de ce sujet, notamment sur l'improvisation que demande le JDR, à l'inverse des forums RP qui permettent une planification totale des actions de son personnage. Mes talents d'acteur étant ce qu'ils sont, j'ai encore beaucoup de difficultés à jouer mes personnages comme je le voudrais. Il n'empêche que j'ai été séduit par la dimension spontanée du JDR. J'ai jusque là eu l'occasion de toucher à de nombreux univers différents : Vampire (WoD), de la Dark Fantasy, Scion, Shadow Run, du Western, du Post Apo', … Je n'ai pas encore d'expérience de MJ, mais j'ai déjà une assez bonne idée de l'univers et des mécaniques de jeu sur lesquels je naviguerai. Un environnement modeste, ce serait déjà un bon début. Car s'il y a un point que je regrette particulièrement dans les JDR, c'est l'aspect « jeux vidéos » faisant que l'on joue davantage pour gagner (il n'est pas rare que l'on tombe dans un schéma MJvsPJs) que selon la logique RP de son personnage. Il était moins frustrant de jouer la faiblesse, ou plus globalement, l'humanité de mes personnages sur les forums RP ; car la nécessité de la « compétence » y était moins marquée (mais ça s'expliquait surtout par le fait que les gens s'en foutaient, tout simplement °°).

En tant que MJ, je reverrai certainement à la baisse le potentiel des personnages, car l'optimisation est un défaut, et les pouvoirs grandiloquents ont tendance à blaser les joueurs (et leurs personnages, conséquemment). Pour en revenir au rapport avec la création, je pense que je façonnerai mes scénarios de sorte à y faire passer une pédagogie ou sensibilisation aux émotions, aux perceptions, aux représentations. L'interface des dés fait trop souvent oublier les questionnements et conflits émotionnels qu'il conviendrait d'éprouver dans telle situation ; là seulement peut s'envisager des évolutions, des cheminements plus crédibles, de sorte à toucher au plus près de la réalité. Car si je devais trouver une raison à écrire dans le cadre de forums RP, ou de jouer dans celui de JDR, ce serait bien dans le fait que ces deux supports permettent de s'enrichir de l'expérience émotionnelle d'autrui, en quelque sorte, ce que l'on ne retrouve pas dans les activités d'écriture solitaire. C'est juste un peu plus dur à installer en JDR, mais on y travaille ! Et puis ça a quelque chose de formateur, quand on construit un univers, de le livrer à des personnages que l'on ne maîtrise pas. On est si bien emporté par les sensibilités de chacun qu'il devient plus aisé de développer un univers riche et cohérent. Un exercice intéressant pour tout individu ambitionnant d'écrire un roman, à mon sens.

J'aurais pu être bien plus fastidieux que cela, mais je tape déjà assez fort dans le pavé imbuvable (je m'en excuse, d'ailleurs °°). Bref, je vais m'arrêter là.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


han je l'ai deja fait ca pour aider un ami. Ecrire un scénario pour un jeu de roles... C'est très compliquer à faire je trouve car, l'avancement du jeu dépend du choix du joueur, il faut donc donner des dilemmes et prévoir ce qui se passe pour chaqun d'eux...

Mais c'est une expérience à faire, j'ai adoré ^^
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Univers] Ecriture et jeu de rôle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-