PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-40%
Le deal à ne pas rater :
Machine à café avec broyeur KRUPS YY4384FD Essential
357.99 € 599.99 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 [Personnages] Une histoire, oui... mais en panne de personnages [HELP]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Elysée
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  62
   Âge  :  29
   Localisation  :  Lyon
   Pensée du jour  :  Il en faut peu pour être heureux
   Date d'inscription  :  02/12/2014
    
                         
Elysée  /  Clochard céleste



Bonjour :bummies:

Je me permets de vous écrire pour vous faire part d'un souci que je rencontre actuellement sur mon histoire. Le problème est tout simple : j'ai une histoire, des rebondissements (qui ne cassent pas encore des briques, mais ça va arriver...), en fait j'ai déjà une bonne partie de mon plan, mais mes personnages me paraissent plats, vides, sans intérêt, antipathiques...

Je pensais qu'au fil de mon histoire, j'arriverais à les rendre attachants. Mais après dix pages, ils m'ennuient toujours à mourir (et s'ils ennuient aussi mon lecteur avant la fin du premier chapitre...).

Avez-vous déjà eu ce type de problème ? Une histoire mais pas de personnages qui vous plaisent pour la mettre en scène ?

Avez-vous des conseils à me donner, des pistes pour m'aider ?

Merci  I love you  
 
Florence_C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3722
   Âge  :  45
   Localisation  :  Suisse
   Date d'inscription  :  19/10/2014
    
                         
Florence_C  /  Sang-Chaud Panza


Peut être faire lire tes pages pour voir ce que d'autres en pensent  ?


A la recherche d'un éditeur ? Quelques infos pratiques ici...
Mes romans ? C'est par ici...
http://fcochet.wix.com/fcochet
 
P.M. Lorenz
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  346
   Âge  :  122
   Date d'inscription  :  12/05/2014
    
                         
P.M. Lorenz  /  Tapage au bout de la nuit


Coucou,

Pour t'aider au mieux il faudrait savoir quel type d'histoire tu écris... Mais en règle générale, pour être lecteur dans un comité de lecture, le souci des jeunes auteurs sur les persos, c'est que ces dits persos n'existent que dans l'histoire. Rien avant. Il faudrait leur faire vivre une vrai vie, un passé, des rêves, des regrets, des erreurs, des accidents... Tout cela modèlerait leur personnalité.
http://unautremondeeditions.fr
 
Géronimo
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  367
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  18/04/2014
    
                         
Géronimo  /  Tapage au bout de la nuit


Peut-être est-ce dû au fait que tu ne connais pas assez tes personnages ? Est-ce que tu as une idée précise de leur personnalité, de leur caractère ou comme l'a dit P.M. Lorenz, de leur passé et de leur avenir ? Il faut qu'ils aient une consistance à tes yeux pour en avoir auprès du lecteur.

Si ça peut t'aider à mieux cerner tes personnages, Brebis a traduit une fiche super détaillée et vraiment intéressante : http://jeunesecrivains.superforum.fr/t38765-grande-fiche-de-personnage
 
Alix
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  29
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  24/11/2014
    
                         
Alix  /  Petit chose


Essaye peut-être de leur trouver des défauts ? Généralement, c'est ce qui fait que je m'attache à eux. Après, les qualités viennent compléter le perso toutes seules parce que tu finis par t'y accrocher.

Pourquoi pas essayer d'écrire quelques mots à leur propos tout à fait en dehors de ton roman, pour t'habituer à eux, apprendre à les connaitre. Ça peut être quelque chose de tout à fait improbable. Par exemple, pourquoi ne pas organiser le réveillon de Noël de tous tes personnages qui se rencontreraient par hasard/ou pas, à toi de trouver les raisons de chacun. Ca fera un petit exercice d'écriture pour laisser tes personnages prendre forme Wink
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Grande question !
Je vais répondre de manière subjective, car je ne connais pas de méthode universelle pour créer un personnage à la fois profond et vivant.

Déjà évite de trop t'inspirer de ta personnalité, sinon tu risques, au moment des rebondissements, d'imposer tes décisions à ton personnage. Faut qu'il décide lui même.
Par contre, tu peux, à travers sa caractérisation, faire passer quelques idées qui te sont propres.

Si tu as des difficultés à imaginer un passé, tu peux t'inspirer d'un membre de ta famille, d'un ami, de ton petit copain, bref des gens que tu connais bien, pour créer un évènement passé ou une aspiration (née d'une frustration ou autres en rapport avec son passé) dont tu connais les tenants et les aboutissants.
Dans ton intrigue, tu pourras le confronter à cet évènement à travers un évènement présent qui lui rappelle, ou lui donner l'occasion de concrétiser cette aspiration. Concrètement, un rebondissement est un rebondissement, mais avec un passé, il y a une dimension psychologique voir dramatique qui peut toucher le lecteur.

Ensuite, ne le construit pas en fonction de ce que tu aimes et en évitant les défauts que tu détestes. C'est comme ton enfant, tu choisis pas ses qualités et ses défauts.

Enfin, un personnage n'est pas soit profond soit léger. Il faut penser à donner de la matière à plusieurs strates de sa personnalité.

 
Elysée
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  62
   Âge  :  29
   Localisation  :  Lyon
   Pensée du jour  :  Il en faut peu pour être heureux
   Date d'inscription  :  02/12/2014
    
                         
Elysée  /  Clochard céleste



J'apprécie beaucoup toutes vos réponses, merci beaucoup !

Je pense avoir trop cherché à m'inspirer d'histoires où le passé des personnages n'est presque pas évoqué (notamment dans des polars), mais moi je n'arrive pas à fonctionner comme ça. Il faut un passé pour que le personnage prenne de la consistance, je m'en rend compte en lisant vos conseils.

Alix : j'aime beaucoup ton idée de changer mes personnages d'univers pour voir comment ils réagiraient, histoire de me familiariser un peu à eux ! J'ai envie de tous les amener aux sports d'hiver maintenant (et de les perdre dans la montagne) :mrgreen:

 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13985
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Même si tu n'évoques pas leur passé dans ton texte, ça t'aidera à mieux les percevoir, de leur en imaginer un.

tu peux aussi prendre un (ou plusieurs) questionnaires de personnalité (ceux qu'on trouve dans les magazines) et les faire passer à tes personnages. Cela ne te fera pas écrire tout de suite, mais l'exercice t'aidera au moins à définir les réactions de tes personnages et à te familiariser avec eux

ou alors, tu peux faire des petits textes "hors-texte" (10 ou 15 lignes), juste pour le plaisir de les imaginer en train de promener leur chien sous la pluie, de prendre leur petit déjeuner etc. les situations du quotidien révèlent beaucoup sur la personnalité.


Citation :
Il faut un passé pour que le personnage prenne de la consistance
s'il n'a pas de passé du tout, ce sera l'absence de passé qui frappera.
par contre, un passé peut exister et ne pas être évoqué... ou par petites touches, quand c'est utile au déroulement de l'histoire
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Zetta
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1012
   Âge  :  43
   Localisation  :  O moun païs
   Date d'inscription  :  12/02/2014
    
                         
Zetta  /  Effleure du mal


Ah tiens c'est marrant, moi c'est le contraire, j'ai les persos mais je sais pas quoi leur faire vivre pour le moment...
J'ai vu dans un livre suggéré de faire une interview imaginaire de ton personnage. Alors Robert, comment ça va ce matin. Explique moi ce que tu fais dans cette histoire. Parle moi de toi...
Pour répondre il faudra que tu creuses un peu, en fait c'est comme la fiche mais ça peut aider de le penser en "live"...
http://zettamarino.wix.com/romances-comme-ca
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Les interviews de personnage, c'est par ICI.
Y a un post-it si tu sais pas trop comment faire. J'irai voir si tu t'y colles. Je poserai des questions avec plaisir.
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13985
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Ce genre d'interview est bien pour déceler ce qui ne va pas ou qui perturbe chez un personnage qu'on a déjà affiné, mais le problème d'Elysée est justement qu'elle connaît encore mal ses personnages.
Créer un sujet là-bas est prématuré, pour elle....
et ça ne l'aiderait que sur un seul personnage

par contre, avec la fiche-modèle, elle peut commencer à élaborer les uns et les autres de ses persos
http://scriptorium2.canalblog.com
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je ne suis pas trop d'accord sur l'utilisation des IDP, ça a aussi été créer pour dégrossir des personnages très basiques. Les questions ont pour but de faire réfléchir l'auteur sur son personnage. On ne lui demande pas d'avoir la réponse au moment où la question est posée, on lui demande juste de répondre. Il a donc le temps d'y réfléchir Smile
C'est un avis personnel. La fiche modèle, ça m'ennuie, je trouve pas ça très vivant. J'ai l'impression de remplir un formulaire administratif Smile
 
Cygfa
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  175
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  03/09/2014
    
                         
Cygfa  /  Tycho l'homoncule


Tu peux peut-être t'interroger sur les idéaux qui motivent tes personnages ? Parfois, rien qu'en étudiant les gens autour de soi, ça peut inspirer. Voir ce qui les indigne, ce qui les indiffère. La question des défauts évoquée par Alix me parle aussi. Toujours autour de toi, il doit y avoir matière à piocher ; pas forcément de gros défauts mais des petites manies énervantes, qui sont compensées par d'autres choses, ce qui finit par rendre les gens sympathiques malgré tout...
 
Shub
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2944
   Âge  :  117
   Localisation  :  À l'Ouest mais sans rien de nouveau
   Pensée du jour  :  Aller cueillir les escargots nu sur les baobabs
   Date d'inscription  :  12/09/2013
    
                         
Shub  /  Roberto Bel-Agneau


Plutôt que la méthode cause==> effet, c-a-d que tu les définis en gros de prime abord et les écris ensuite, tu peux aussi les découvrir au fur et à mesure de l'écriture. Ou alors panacher les 2: partir d'une esquisse ou ossature et découvrir comment ils se comportent ou se comporteront dans la vie ou dans les situations que tu inventes.
Très intéressant de lire la méthode Stanislavski, ou comment ce metteur en scène russe en montant des pièces de Tchekov invente une technique de construction du personnage créé de toute pièce par l'acteur sur la scène pendant les répétitions. Par petites touches d'abord, des détails souvent ou parfois insignifiants: des tics, une façon de se moucher ou de rire bruyamment, de se tenir vouté, etc.
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13985
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Firenze a écrit:
On ne lui demande pas d'avoir la réponse au moment où la question est posée, on lui demande juste de répondre


Rien que la fiche de présentation du personnage =
Spoiler:
La question 4, pour la majorité de mes personnages, je suis incapable d'y répondre, et pour faire le sujet d'Alysa Novaner, j'ai dû cogiter grave, à cette ligne.
La question 5... il est assez rare que j'imagine un "oui" dès le début. C'est une contrainte, ensuite, pour l'histoire. Mais bien géré, ça rend le personnage très humain.
Les questions sur les qualités et les défauts = c'est peut-être un avis perso, mais il faut déjà avoir une idée relativement précise du personnage pour lui faire répondre à ça
La question 9 et la question 10 = méga-piège, quand on a pas encore fini d'écrire le 1° jet !

Évidemment, pour le personnage central d'une histoire, on précise tout ça relativement plus vite que pour les autres... Mais pour les secondaires, justement ? Faudrait pas les traiter comme des marionnette. Ils ont le droit qu'on leur affine la personnalité, aussi.

Et c'est pour ça que je conseille de leur faire subir des questionnaires, aux uns et aux autres, ou de les placer dans des situations du quotidien. Histoire de faire un peu connaissance entre l'auteur et sa créature.
http://scriptorium2.canalblog.com
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Personnages] Une histoire, oui... mais en panne de personnages [HELP]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-