PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau ...
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 [Langue/Style] Présent (et) passé dans un roman?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
feuille blanche
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  79
   Âge  :  27
   Pensée du jour  :  Le seul combat perdu d'avance est celui auquel on renonce
   Date d'inscription  :  18/11/2014
    
                         
feuille blanche  /  Pippin le Bref


Bonjour, je poste ici car une question existentielle me trotte dans la tête depuis que j'ai commencer mon roman.
Voilà, tout mon roman est écris au présent mais a quelque endroits j'utilise volontairement du passé. Je m'explique :
Par exemple quand je fais des retour en arrière pour raconter le passé du personnage.
Mais aussi lorsque je ne veux pas, admettons, décrire un week-end où il ne ce passe pas grand chose, et que je passe directement au lundi en racontant brièvement le week-end au passé composé.

Exemple 1: Alors qu'elle était au zoo, le 2 Juin, Miranda vit pour la première fois de sa vie un lion, c'était il y a 16 ans. Elle s'en souvient encore aujourd'hui.

Exemple 2: Miranda n'a pas vu le week-end passer, elle a révisé ses cours sans relâche, elle devait a tout prix être prête pour aujourd’hui. Les yeux cernés mais fier de son travail, elle se dirige vers la salle de biologie où elle a cours tout les lundi.

Alors voilà, ma question est : Est ce que ça se fait ?
Surtout pour le second exemple, parce que j'ai lu quelque part qu'a part pour les retours en arrière, lorsqu'on écrit au présent il faut rester au présent. Mais je trouve ça dommage parce que le présent est monotone a la longue.
 
Zetta
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1012
   Âge  :  43
   Localisation  :  O moun païs
   Date d'inscription  :  12/02/2014
    
                         
Zetta  /  Effleure du mal


Pour moi, l'exemple 2 va bien, sans souci.

Par contre je ne vois pas comment tu peux intégrer un bout de passé simple dans un roman au présent. Pour moi les retours en arrière doivent être racontés depuis le présent de ton récit, au plus-que-parfait. "Miranda avait vu un lion pour la première fois de sa vie un 2 juin, seize ans auparavant, elle s'en souvient encore".
Je ne saurais pas expliciter la règle mais le passé simple ne colle pas.

L'utilisation du présent est plus compliquée qu'il n'y paraît...


Dernière édition par Zetta le Mar 18 Nov 2014 - 21:23, édité 1 fois
http://zettamarino.wix.com/romances-comme-ca
 
Jasy-Santo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  307
   Âge  :  36
   Localisation  :  Londres ou Avignon
   Pensée du jour  :  "Vox Clamabat in Deserto" V.H
   Date d'inscription  :  15/10/2014
    
                         
Jasy-Santo  /  Tapage au bout de la nuit


Citation :
"Miranda avait vu un lion pour la première fois de sa vie un 2 juin, seize ans auparavant, elle s'en souvient encore".

Je ne suis pas du tout d'accord. Le présent appelle le passé composé ou le passé simple. Le passé simple lui appelle le passé antérieur.

Donc oui tes exemples fonctionnent et oui tu peux utiliser le passé par touches pour délinéariser le récit
 
Zetta
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1012
   Âge  :  43
   Localisation  :  O moun païs
   Date d'inscription  :  12/02/2014
    
                         
Zetta  /  Effleure du mal


Cette concordance des temps que tu donnes, c'est dans une phrase d'une principale à une subordonnée.
Dans un récit, il me semble que c'est différent. Je ne sais pas si quelqu'un a une source à citer sur cette question, moi pas, mais on "sent" qu'on sort du temps du récit si on se met au passé simple. Il faut donc que le paragraphe soit somplètement isolé du reste, ce qui n'est pas le cas dans son exemple 1, du coup ça me choque. Alors qu'en utilisant le plus-que-parfait, on reste dans le temps du récit pour raconter quelque chose qui s'est passé avant. En utilisant du passé composé aussi, pour quelque chose de plus proche, comme elle le fait très bien dans l'exemple 2. Je sens que je ne suis pas claire... j'espère que quelqu'un saura expliquer mieux que moi.
Le meilleur test de toute façon, c'est "ça choque ou ça choque pas".


Dernière édition par Zetta le Mar 18 Nov 2014 - 21:22, édité 1 fois
http://zettamarino.wix.com/romances-comme-ca
 
Jasy-Santo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  307
   Âge  :  36
   Localisation  :  Londres ou Avignon
   Pensée du jour  :  "Vox Clamabat in Deserto" V.H
   Date d'inscription  :  15/10/2014
    
                         
Jasy-Santo  /  Tapage au bout de la nuit


Cette impression vient surtout du fait qu'on lit majoritairement au passé simple, donc tout ce qui est antérieur nous vient naturellement au passé antérieur.
Mais il suffit de revenir a la concordance des temps pour retrouver le bon usage:
Présent indicatif - passé composé (voire passé simple)
Passé simple - Passé antérieur

voici deux liens, un sur l'utilisation des temps, l'autre sur le choix du temps du récit
http://www.weblettres.net/brevet/index.php?page=tps1

http://ecriture-livres.fr/boite-outils-ecrivain/quete-style-manuscrit-roman-texte/concordance-temps-eviter-erreurs
 
Noctis
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  416
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  24/07/2014
    
                         
Noctis  /  Pour qui sonne Lestat


Puisqu'on parle de la concordance des temps, pensez-vous qu'on puisse intégrer du présent (pour l'impression d'immédiat dans les scènes d'action), dans un récit au passé simple ?

Exemple : Les gardes qui étaient arrivés par derrière commencèrent à tirer sur elle : les balles fusèrent par dizaines au tour d’elle, certaines à quelques centimètres de son corps, dans la grâce et la fureur de son saut. C’est alors que la mercenaire atteint le sol. Elle atterrit sans se blesser comme une panthère blanche, exécute une roulade, poussée par le mouvement dû au saut, puis se rétablit immédiatement, accroupie, prête à combattre. Elle range son arme à impulsion d’énergie à sa ceinture et dégaine deux pistolets automatiques.
 
Jasy-Santo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  307
   Âge  :  36
   Localisation  :  Londres ou Avignon
   Pensée du jour  :  "Vox Clamabat in Deserto" V.H
   Date d'inscription  :  15/10/2014
    
                         
Jasy-Santo  /  Tapage au bout de la nuit


Salut Noctis,

En effet, théoriquement on peut. Les plus grands le font souvent (Hugo et cie). Mais c'est un art assez difficile a faire passer sans qu'on voit une transition trop nette. Ton exemple est assez court, il faudrait lire une ou deux pages, voire le chapitre en entier, pour pouvoir vraiment se prononcer. Ce que je te conseillerais, c'est de le pratiquer dans des petits textes d'entrainement avant de t'y lancer dans un roman. Un récit au passé offre assez de nuances pour pouvoir avoir le meme effet sans le péril.
 
Zetta
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1012
   Âge  :  43
   Localisation  :  O moun païs
   Date d'inscription  :  12/02/2014
    
                         
Zetta  /  Effleure du mal


Super intéressant ces liens, merci Jasy Santo, ça formalise ce que je sentais.

Je reviens sur le plus-que-parfait, dans un récit au présent il donne une idée de passé lointain et révolu que ne peut pas donner le passé composé. Pour moi on peut l'utiliser en complément dans un système présent + passé composé (en complément, pas à tort et à travers). Pour un truc qui s'est passé il y a 16 ans, ça me paraît sonner juste.

Par contre, on peut difficilement passer du "système passé" (récit avec l'action au passé simple) au "système présent" (récit avec l'action au présent). En plus dans ton exemple noctis je n'en vois pas l'intérêt, le passé simple est déjà très immédiat, c'est un temps d'action. Peut-être que certains le font comme un effet de style, mais ça ajoute des difficultés. Le présent souligne la présence du narrateur, il faut que le récit s'y prête.


Dernière édition par Zetta le Mar 18 Nov 2014 - 21:22, édité 1 fois
http://zettamarino.wix.com/romances-comme-ca
 
feuille blanche
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  79
   Âge  :  27
   Pensée du jour  :  Le seul combat perdu d'avance est celui auquel on renonce
   Date d'inscription  :  18/11/2014
    
                         
feuille blanche  /  Pippin le Bref


Merci beaucoup pour vos réponses a tous, donc si je comprend bien ce que vous me dites, ça ne choque pas trop ?
Je ne suis pas une nouille en conjugaison, mais j'avoue que je me perd un peu avec tout ces temps au passé. Au début de mon récit pour raconter un peu le passé de mon personnage pour le faire découvrir au lecteur avant de commencer réellement mon récit, j'utilise le passé. Mais je crois que je mélange un peu les différent temps, et ça il me semble que c'est une faute. Aussi, je vous partage un tout petit bout de mon texte ou j'ai remarqué avoir fait ce mélange pour que vous me disiez si c'est une erreur, même si je pense que oui, et quel temps conviendrait alors le mieux a cette situation.

Après ses études elle se trouvera un travail, et pourra se consacrer pleinement a ce qui la passionne depuis toujours : L'astronomie. Elle a toujours été attirée par les étoiles sans savoir pourquoi, depuis sa toute jeune enfance. Lorsqu'elle était petite, a un âge ou les autres fillettes jouaient encore a la poupée, elle avait demandé a sa mère un télescope pour son anniversaire.
Mais n'ayant pas les moyens de lui offrir, cette dernière lui avait alors ramené une adorable petite boule de poil noir au yeux dorés. Cette année là était celle des ''M'', le chaton se vit ainsi attribuer le nom de Merlin, Cassie aima instantanément le petit animal. Mais elle n'en oublia pas sa passion des étoiles pour autant, chaque nuit, aux cotés de son compagnon, elle observait les astres depuis la fenêtre de sa chambre. Et plus elle grandissait, plus sa fascination pour le ciel s’amplifiait.
 
Jasy-Santo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  307
   Âge  :  36
   Localisation  :  Londres ou Avignon
   Pensée du jour  :  "Vox Clamabat in Deserto" V.H
   Date d'inscription  :  15/10/2014
    
                         
Jasy-Santo  /  Tapage au bout de la nuit


Pour moi ça fonctionne bien sans problème. Le reste est au présent c'est bien ça?
 
feuille blanche
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  79
   Âge  :  27
   Pensée du jour  :  Le seul combat perdu d'avance est celui auquel on renonce
   Date d'inscription  :  18/11/2014
    
                         
feuille blanche  /  Pippin le Bref


Oui c'est ça tout le reste est au présent, mais ce n'est pas grave qu'il y ai deux sorte de passé dans mon récit ? Ne devrais je pas plutôt mettre " Le chaton se voyait ainsi attribuer le nom de Merlin, Cassie avait instantanément aimé le petit animal " ? Pour rester sur le même temps non ?
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Zetta a écrit:
Pour moi, l'exemple 2 va bien, sans souci.

Par contre je ne vois pas comment tu peux intégrer un bout de passé simple dans un roman au présent. Pour moi les retours en arrière doivent être racontés depuis le présent de ton récit, au passé antérieur. "Miranda avait vu un lion pour la première fois de sa vie un 2 juin, seize ans auparavant, elle s'en souvient encore".
Je ne saurais pas expliciter la règle mais le passé simple ne colle pas.

L'utilisation du présent est plus compliquée qu'il n'y paraît...

Euh, c'est du plus-que-parfait (auxiliaire à l'imparfait) que tu emploies. 

Que je trouve justifié par ailleurs. 

Le passé antérieur aurait donné : "Miranda eut vu un lion pour la première fois de sa vie" (auxiliaire au passé simple). Et là, oui c'est bizarre.

Plus généralement, il semble évident que pour décrire une scène passée, il faille employer le passé. Si tu pars d'un récit au présent, le plus pertinent c'est l'usage du passé composé / imparfait.
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13988
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Citation :
Le passé antérieur aurait donné : "Miranda eut vu un lion pour la première fois de sa vie" (auxiliaire au passé simple). Et là, oui c'est bizarre.
Au passé simple, je vote plutôt pour "Miranda vit un lion pour la première fois de sa vie un 2 juin, seize ans auparavant, elle s'en souvient encore"
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Zetta
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1012
   Âge  :  43
   Localisation  :  O moun païs
   Date d'inscription  :  12/02/2014
    
                         
Zetta  /  Effleure du mal


Ah ouais pardon :mrgreen:
J'ai bien précisé que je parlais de ressenti plus que de conjugaison... (heureusement, hum)
Merci Coline, je vais aller corriger mes posts pour ne pas semer la confusion dans les esprits (c'est bizarre ce nom quand même, plus-que-parfait. Enfin bref)

Feuille blanche, pour revenir sur ton récit, je ne suis pas d'accord avec Jasy Santo, si tout le reste est au présent ça fait bizarre de trouver du passé simple... encore une fois, mon ressenti seulement. Mais sur l'extrait que tu donnes ça ne choque pas trop parce qu'il n'y a pas de présent.
http://zettamarino.wix.com/romances-comme-ca
 
feuille blanche
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  79
   Âge  :  27
   Pensée du jour  :  Le seul combat perdu d'avance est celui auquel on renonce
   Date d'inscription  :  18/11/2014
    
                         
feuille blanche  /  Pippin le Bref


finalement j'ai modifié mon récit pour les passages qui parle sont passé très lointain comme lorsqu'elle était petite j'ai mis ça.

Alors qu'elle était au zoo, Miranda avait vu un lion pour la première fois de sa vie, c'était le 2 juin, elle avait 6 ans. La bête avait fait le tour de sa cage et s'était arrêté pile devant elle, la dévisageant de ses yeux dorés. Elle s'en souvient encore aujourd'hui, son cœur s'accélère a la vue du fauve s'avançant vers elle, patati patata.

Et pour le passé moins lointain j'ai mis.

Le week-end s'est terminé bien vite au yeux de Miranda, elle l'a passé a travailler son oral d'histoire elle devait absolument être prête pour aujourd'hui. Les yeux cernés mais fier de son travail elle se dirige vers la salle ou elle a cours le lundi, patati patata.

Est ce que c'est bien aussi ou ça ne se fait pas du tout ? Parce que c'est plus simple pour moi comme ça je trouve, et puis ça ne me choque pas personnellement.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Langue/Style] Présent (et) passé dans un roman?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-