PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où commander le coffret Pokémon Go Collection ...
64.99 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 

 [Langue/Style] Les expressions et tournures que vous ne supportez plus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
ZazaKang
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  635
   Âge  :  45
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  16/07/2014
    
                         
ZazaKang  /  Hé ! Makarénine


Shub a écrit:
"Ah, s'écria-t-elle d'une voix blanche" est pas mal non plus.
En effet... parler d'une voix blanche... on ne crie pas, c'est ça ?

Moi, les expressions qui m'exaspèrent sont plus celles que l'on entend.

"Au jour d'aujourd'hui", en effet je déteste, mais je ne suis pas sure de l'avoir beaucoup lu.
En général, je réponds "et au jour de demain, tu fais quoi ?"

Ce que je déteste le plus actuellement, c'est le "j'dis ça. j'dis rien" Mad Ben fermes-ta gueule alors!
Pardon Embarassed

Et cette nouvelle mode de rajouter "Ou pas." en phrase courte, après une phrase affirmative.
Pourquoi, ne pas en faire une phrase complète. je n'avais pas encore décidé si j'allais ou non lui rendre visite"., plutôt que "j'vais aller me faire un mac do'. Ou pas.", c'est tout de même mieux.

Bon, je critique mais j'ai encore pleins d'efforts à faire pour améliorer mon écriture.
Même qu'il est chouette ce topic ! Smile

 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Citation :
L'expression la plus "clichée" et la plus ridicule à mes yeux

Çà, c'est certainement la formulation qui m'énerve le plus et qui revient à tous les coins de commentaires sur le forum. Une erreur, sans aucun doute :

► soit on utilise le nom commun masculin cliché signifiant aussi bien image négative (d'une photo), une photo, une idée ou expression trop souvent utilisée, ou une plaque en relief pour la reproduction et/ou l'impression typographique.

► soit on utilise le participe passé du verbe clicher = fabriquer une empreinte pour la reproduction de... (clicher une page) -et, en l'occurence, cela ne veut plus rien dire.

Par conséquent, l'expression clichée ou la phrase clichée devraient être, dans le meilleur des cas, une expression cliché ou une phrase cliché.

Sur le fond, l'obsession du cliché m'irrite tout autant que celle de la répétition (voir le message de Mikaroman en tête du sujet), parce qu'on ne peut y échapper totalement, au cliché (ou à la répétition). L'un comme l'autre est souvent préférable à leurs substituts, plus ou moins habiles, souvent acrobatiques.

Bien sûr, il ne faut pas en abuser. Bien sûr, "des jeunes filles charmantes à la bouche pulpeuse et au sourire étincelant qui lèvent les yeux au ciel quand un vieillard concupiscent leur adresse des propos salaces", ça fatigue !  Very Happy . Mais, en particulier dans les dialogues, il est parfois nécessaire de se servir de quelques jolis (ou moins jolis) clichés.
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13988
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Mieux encore = le cliché est un mythème qui débute. Lui refuser le droit d'exister, c'est du mythicide. Il faut juste savoir l'employer...
oui, je sais, ça n'existe pas le mythicide... Je >>>>>>>>>>>>
http://scriptorium2.canalblog.com
 
smicky
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  378
   Âge  :  61
   Localisation  :  Liège
   Date d'inscription  :  19/11/2014
    
                         
smicky  /  Tapage au bout de la nuit


Vous voulez des clichés, expressions toutes faites, des syntagmes figés quoi: il y a de quoi en discuter car en voici un fameux paquet  cyclops
(j'ai pris la peine de les recopier manuellement via un dictionnaire des citations en reprenant les plus courantes)


  • à l'article de la mort
  • à la saint-glinglin
  • au petit bonheur la chance
  • autant en emporte le vent (projets qu'on ne tient pas)
  • avoir des fourmis dans les jambes
  • avoir du pain sur la planche
  • avoir gardé les cochons ensemble
  • avoir la puce à l'oreille
  • avoir le couteau sous (ou sur) la gorge
  • avoir une araignée au plafond
  • bailler à se décrocher la mâchoire
  • baisser pavillon devant quelqu'un (lui céder)
  • blague à part
  • boire les paroles de quelqu'un
  • c'est du haut allemand (inintelligible)
  • c'est du pipi de chat
  • c'est le bouquet
  • c'est le monde à l'envers
  • casser du sucre sur le dos de quelqu'un
  • casser la croûte
  • casser sa pipe
  • ce n'est pas de la petite bière
  • chercher midi à quatorze heures
  • cinquième roue du carrosse
  • corps et âme
  • couper le sifflet
  • cousu de fil blanc
  • de but en blanc (sans précaution, sans formalité)
  • dormir à poings fermés
  • dormir comme une marmotte
  • éclairer ma lanterne
  • en fesse-mathieu (avare)
  • entre quatre yeux
  • être aux petits soins pour quelqu'un
  • être dans la mouise
  • être du bois dont on fait les flûtes (sans volonté)
  • être tout sucre tout miel
  • faire des châteaux en Espagne
  • faire des salamalecs
  • faire du coq à l'âne
  • faire la sainte nitouche
  • faire la sourde oreille
  • fier comme Artaban
  • finir en eau de boudin
  • foi qui transporte les montagnes
  • fumer le calumet de la paix
  • il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée
  • l'âne des  trois n'est pas celui qu'on pense
  • la moutarde me monte au nez
  • laver son linge sale en famille
  • le jeu n'en vaut pas la chandelle
  • le marchand de sable est passé
  • manger de la vache enragée
  • manger les pissenlits par la racine
  • méchant comme la gale
  • ménager la chèvre et le chou
  • mentir comme un arracheur de dents
  • mettre de l'eau dans son vin
  • mettre le feu aux poudres
  • moutons de Panurge
  • muet comme une carpe
  • ne pas aller par quatre chemins
  • ne pas demander son reste
  • ne pas être à prendre avec des pincettes
  • ne pas être dans son assiette
  • ne pas être né d'hier (avoir de l'expérience)
  • ne pas voir quelqu'un en peinture
  • ne pas y aller par quatre chemins
  • ni vu ni connu
  • on ne peut pas être à la fois au four et au moulin
  • ongles en deuil
  • par monts et par vaux
  • passer à tabac
  • passer comme une lettre à la  poste
  • pique-assiette
  • piquer un roupillon
  • pleuvoir des cordes
  • poser le pour et le contre
  • poser un lapin
  • pour des prunes
  • prendre des vessies pour des lanternes
  • prendre la mouche
  • rendre à quelqu'un la monnaie de sa pièce
  • renvoyer aux calendes grecques
  • revenir à ses moutons
  • s'en mordre les doigts
  • sage comme une image
  • se faire de la bile
  • se faire tirer l'oreille
  • se mettre martel en tête
  • sésame ouvre-toi
  • si la montagne ne vient pas à nous, il faut aller à elle
  • sonner les cloches à quelqu'un
  • sortir les pieds devant
  • sur quelle herbe as-tu marché ? (pourquoi de mauvaise humeur)
  • tête de Turc
  • tirer les vers du nez à quelqu'un
  • tirer une épine du pied
  • tomber dans le troisième dessous
  • tourner autour du pot
  • tourner de l’œil
  • tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes
  • tout feu tout flamme
  • travail de bénédictin
  • travailler pour le roi de Prusse (pour rien)
  • une fièvre carabinée
  • une hirondelle ne fait pas le printemps (ne pas généraliser sur un seul fait)


Dernière édition par smicky le Jeu 20 Nov 2014 - 18:39, édité 2 fois
https://berdellages.wordpress.com/2017/03/23/pudu-a-disparu/
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Séléné.C a écrit:
oui, je sais, ça n'existe pas le mythicide... Je >>>>>>>>>>>>
Ben et la naphtaline, alors, c'est pas un mythicide ? Very Happy

Une autre chose m'irrite : l'absence de négations. Là aussi, on peut en user dans les dialogues, nos personnages n'étant pas forcément de parfaits lettrés. Mais ailleurs, est-ce bien raisonnable, utile, fondé et toussa ? (ah, toussa ! je sens venir quelques sarcastiques remarques... )


Smicky : bravo pour ce travail de romain
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13988
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Un cliché et une expression toute faite, ce n'est pas la même chose.

Par exemple, le fameux "lever les yeux au ciel" = de prime abord, on pense "lever les yeux". donc forcément et pléonasmatiquement "vers le ciel" (on ne va pas lever les yeux vers le plancher)
Je ne serais pas étonnée qu'il faille chercher une étymologie avec un Ciel à majuscule, puisque l’expression s'emploie dans les cas où la personne ne sait plus que faire, cas où autrefois, on se référait à Dieu et son état-major de saints (donc au Ciel)
De nos jour, l'expression est vide de sens et on se contente de lever les yeux vers les nuages, le faux-plafond en aggloméré, les frondaisons forestières, etc. Le ciel, quoi. => cliché niveau mythème voisin du zéro.  mais expression toute faite très communément répandue.
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Vincent-Aix
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  36
   Âge  :  29
   Localisation  :  Cadenet
   Date d'inscription  :  28/10/2014
    
                         
Vincent-Aix  /  Petit chose


Héliotrope a écrit:
Citation :
L'expression la plus "clichée" et la plus ridicule à mes yeux

Çà, c'est certainement la formulation qui m'énerve le plus et qui revient à tous les coins de commentaires sur le forum. Une erreur, sans aucun doute :

► soit on utilise le nom commun masculin cliché signifiant aussi bien image négative (d'une photo), une photo, une idée ou expression trop souvent utilisée, ou une plaque en relief pour la reproduction et/ou l'impression typographique.

► soit on utilise le participe passé du verbe clicher = fabriquer une empreinte pour la reproduction de... (clicher une page) -et, en l'occurence, cela ne veut plus rien dire.

Par conséquent, l'expression clichée ou la phrase clichée devraient être, dans le meilleur des cas, une expression cliché ou une phrase cliché.

Sur le fond, l'obsession du cliché m'irrite tout autant que celle de la répétition (voir le message de Mikaroman en tête du sujet), parce qu'on ne peut y échapper totalement, au cliché (ou à la répétition). L'un comme l'autre est souvent préférable à leurs substituts, plus ou moins habiles, souvent acrobatiques.

Bien sûr, il ne faut pas en abuser. Bien sûr, "des jeunes filles charmantes à la bouche pulpeuse et au sourire étincelant qui lèvent les yeux au ciel quand un vieillard concupiscent leur adresse des propos salaces", ça fatigue !  Very Happy . Mais, en particulier dans les dialogues, il est parfois nécessaire de se servir de quelques jolis (ou moins jolis) clichés.

Tiens, tu viens de m'apprendre quelque chose, je ne ferai plus l'erreur Wink

Je me suis certainement mal exprimé, ceci dit le sujet suppose que l'on donne son avis et que l'on fasse part de sa sensibilité personnelle. "Lever les yeux au ciel" est une expression que je ne pourrai jamais supporter, je ne me l'explique pas vraiment mais c'est comme ça, je la trouve très "facile" et très exagérée.

Quant aux rapports avec les clichés, je suis totalement contre leur éradication totale ! comme je l'expliquais dans un autre sujet, certains clichés (sur le fond) me paraissent intéressants dans le sens où ils induisent un effet de reconnaissance de la part du lecteur qui peut parfois être très excitant (on regarde tous des séries TV où les actions sont parfois très prévisibles, mais c'est ce qui participe à leur charme). Quant à la forme, certains clichés sont bien plus adéquats que certaines formulations excentriques.

Finalement j'ai l'impression que tout dépend de la définition que l'on donne du terme 'cliché'.
 
ZazaKang
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  635
   Âge  :  45
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  16/07/2014
    
                         
ZazaKang  /  Hé ! Makarénine


Hélio a écrit:
Une autre chose m'irrite : l'absence de négations.

Oui, je voulais l'ajouter aussi et je suis effaré car c'est de plus en plus courant.
Je ne me rappelle pas beaucoup de mes cours de français, mais tout de même le "ne...pas" on ne peut pas y échapper.

Merci Hélio pour le cours de français plus haut. Très intéressant.

Waouw smicky, quelle liste !
 
Molly
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3796
   Âge  :  110
   Localisation  :  Haute-Garonne
   Pensée du jour  :  "Toute personne qui aime la musique ne sera jamais vraiment malheureuse"- F. Schubert
   Date d'inscription  :  29/08/2011
    
                         
Molly  /  Sang-Chaud Panza


Smicky : bravo ! (mais il en manque (j'ai cherché dans ta liste : "un vent à décorner les bœufs", en vain... Wink)
Cela dit, il y en a certaines, parmi ces expressions "toutes faites", que j'aime bien (je leur trouve une certaine truculence) et je les utiliserais volontiers dans des dialogues ou même dans une narration un peu... familière.

Séléné : "Lever les yeux" tout court et "lever les yeux au ciel" ne veut pas dire la même chose, me semble-t-il. On peut "lever les yeux" en face de soi, dans le sens qu'on les "relève" après les avoir baissés. En revanche, "lever les yeux au ciel" exprime plutôt l'exaspération, non ?


La bande-annonce
 
Cidylee
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1369
   Âge  :  25
   Localisation  :  Perdue dans le Neverland
   Pensée du jour  :  Passer ses journées en pyjama
   Date d'inscription  :  29/07/2013
    
                         
Cidylee  /  Constance killer


Héliotrope a écrit:
Citation :
L'expression la plus "clichée" et la plus ridicule à mes yeux

Çà, c'est certainement la formulation qui m'énerve le plus et qui revient à tous les coins de commentaires sur le forum. Une erreur, sans aucun doute :

► soit on utilise le nom commun masculin cliché signifiant aussi bien image négative (d'une photo), une photo, une idée ou expression trop souvent utilisée, ou une plaque en relief pour la reproduction et/ou l'impression typographique.

► soit on utilise le participe passé du verbe clicher = fabriquer une empreinte pour la reproduction de... (clicher une page) -et, en l'occurence, cela ne veut plus rien dire.

Par conséquent, l'expression clichée ou la phrase clichée devraient être, dans le meilleur des cas, une expression cliché ou une phrase cliché.


Sur le fond, l'obsession du cliché m'irrite tout autant que celle de la répétition (voir le message de Mikaroman en tête du sujet), parce qu'on ne peut y échapper totalement, au cliché (ou à la répétition). L'un comme l'autre est souvent préférable à leurs substituts, plus ou moins habiles, souvent acrobatiques.

Bien sûr, il ne faut pas en abuser. Bien sûr, "des jeunes filles charmantes à la bouche pulpeuse et au sourire étincelant qui lèvent les yeux au ciel quand un vieillard concupiscent leur adresse des propos salaces", ça fatigue !  Very Happy . Mais, en particulier dans les dialogues, il est parfois nécessaire de se servir de quelques jolis (ou moins jolis) clichés.
Totalement d'accord avec toi !
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13988
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Molly a écrit:
Smicky : bravo ! (mais il en manque (j'ai cherché dans ta liste : "un vent à décorner les bœufs", en vain... Wink)
Cela dit, il y en a certaines, parmi ces expressions "toutes faites", que j'aime bien (je leur trouve une certaine truculence) et je les utiliserais volontiers dans des dialogues ou même dans une narration un peu... familière.

Séléné : "Lever les yeux" tout court et "lever les yeux au ciel" ne veut pas dire la même chose, me semble-t-il. On peut "lever les yeux" en face de soi, dans le sens qu'on les "relève" après les avoir baissés. En revanche, "lever les yeux au ciel" exprime plutôt l'exaspération, non ?
Oui...
C'est un réflexe bizarre (et là, on revient sur le cliché et non plus sur l'expression toute faite) mais l'exaspération a pour effet qu'on cherche à poser les yeux sur du vide ou ce qui y ressemble. En général, on les lève.
Faudra que je me penche là-dessus un jour.
Le petit bout qui empêche cette expression d'être totalement "zéro mythème"


Quand j'ai dit, plus haut quand dans l'expression "lever les yeux au ciel" on pense "lever les yeux" c'était pour exprimer qu'on ne cherche jamais le ciel en bas...
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Molly
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3796
   Âge  :  110
   Localisation  :  Haute-Garonne
   Pensée du jour  :  "Toute personne qui aime la musique ne sera jamais vraiment malheureuse"- F. Schubert
   Date d'inscription  :  29/08/2011
    
                         
Molly  /  Sang-Chaud Panza


ZazaKang a écrit:
Et cette nouvelle mode de rajouter "Ou pas." en phrase courte, après une phrase affirmative.

Ah oui, celle-là on la rencontre souvent, et elle m'agace, moi aussi !
Dans le même genre, il y a aussi le recours trop fréquent au "pas que". Exemple : "Je me suis acheté des bottes. Mais pas que."


La bande-annonce
 
MBS
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  9
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  18/11/2014
    
                         
MBS  /  Magicien d'Oz


Molly a écrit:
Smicky : bravo ! (mais il en manque (j'ai cherché dans ta liste : "un vent à décorner les bœufs", en vain... Wink)

Je préfère "un vent à décorner les cocus"... :mrgreen:

Personnellement, ce qui m'exaspère ce sont toutes les tournures avec "assez" : assez ceci, assez cela... (sauf, "c'en est assez !") "C'est assez bon" cela signifie quoi exactement ? Que c'est bon, que cela ne l'est pas ? Donc c'est moyen, zut !
L'autre (que j'utilise à tout bout de champ...  Arrow  ), c'est "genre" à la place de "comme"... "Il était tout jaune, genre canard en plastique" Il faut que je fasse une cure parce que je l'emploie de plus en plus souvent, surtout à l'oral (quoique sur Skype aussi...)

Après il y a des mots qui m'énervent aussi, genre comme challenge. On a un mot de quatre lettres en français, pourquoi vouloir faire plus long ?
 
Shub
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2944
   Âge  :  117
   Localisation  :  À l'Ouest mais sans rien de nouveau
   Pensée du jour  :  Aller cueillir les escargots nu sur les baobabs
   Date d'inscription  :  12/09/2013
    
                         
Shub  /  Roberto Bel-Agneau


Séléné.C a écrit:
Mieux encore = le cliché est un mythème qui débute. Lui refuser le droit d'exister, c'est du mythicide. Il faut juste savoir l'employer...
oui, je sais, ça n'existe pas le mythicide... Je >>>>>>>>>>>>

Non très intéressant. Tu peux développer ? Référence à Levi-Strauss non?
Structuralisme ? Fondement pseudo-universel à toutes les cultures qui puise dans une organisation  prétendument universelle du syntagme-phonème associée au langage. Le langage comme hypostase de tout le reste, de la culture en général. Tu y crois à cela ?
Lacan a fait son beurre avec... Mais ça n'en garantit pas le fondement épistémologique. L'inconscient structuré comme un langage. Ça été la mode un moment (et même sacrément), avec les marxistes structuralistes et les psychanalytico-structuralistes émules de Lacan évidemment.
Seuls les derniers ont survécu, on pourrait dire.
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13988
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


oooooouuuuille...  Shocked  tu me donnes mal à la tête, Shub.
Je parle de mythologie, pas de psychanalyse.
Les deux sont fort liés, je l'admet, mais s'il te plais = ne l'embrouille pas avec Lacan & C°
Je parle seulement des significations cachées derrière les mythèmes (ici les clichés)

Oui, bon, je tatillonne peut-être. c'est vrai que la mythologie aussi cherche les significations.
Mais en mythologies, un même mythème peut avoir plusieurs sens
En psychanalyse, il me semble qu'on cherche à expliquer/décoder l'esprit une bonne fois pour toutes, non ?


Par exemple la rose =
en littérature médiévale, c'est la perfection
maintenant c'est l'amour
au Moyen-Age, l'amour, ce sont les "mil flores" (fleurs multiples, fleurs mélangées)
La mythologie c'est un peu une sédimentation de périodes successives et de significations au travers des âges.
et puis = la psychanalyse s'intéresse à l'esprit.
La mythologie à des productions de l'esprit
Ca peut sembler pareil, mais ça ne l'est pas
Pour être compris, il faut employer des éléments connus de l'autre (mythes, clichés, faits sociaux) => psychanalyse, peut-être, mais d'une société en son entier
http://scriptorium2.canalblog.com
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Langue/Style] Les expressions et tournures que vous ne supportez plus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-