PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau ...
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 

 [Inspiration] Les bonnes heures pour écrire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Eve Vivante
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  51
   Âge  :  49
   Localisation  :  Val de Marne
   Pensée du jour  :  "First things first. Get the champagne." Churchill, 1931, New York (cited in Langworth, Churchill: In His Own Words)
   Date d'inscription  :  14/12/2014
    
                         
Eve Vivante  /  Clochard céleste


Bonjour,

Pour moi, c'est très tôt le matin. Je mets le réveil à 5h30 et j'écris jusqu'à 7h (avant d'aller au travail) ou jusqu'à 9h-10h le weekend. Après 9h le weekend de toutes les manières c'est retour à la réalité avec mes loulous qui me réclament et mes désespérés "attends une seconde, maman écrit" ne marchent plus! Le soir, c'est réservé à la correction (quand mes neurones acceptent encore de fonctionner et encore faudrait pas qu'il y ait une enquête d'hercule poirot à la télé). Mais vu que je m'endors souvent en pensant à mes personnages, le matin, je trouve que les idées viennent plus facilement.  Enfin, ça c'est quand je suis en phase d'écriture. Entre le travail et les contraintes familiales il y a des moments où je n'en peux plus et j'ai du mal à m'y mettre...
Pas toujours facile de concilier passion et réalité.
Bonne soirée à tous
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Heureusement je n'ai pas d'heure. Heureusement ça reste aléatoire et impulsif, je trouverais ça terrifiant sinon, je pense. Au minium restrictif. Je me demande d'ailleurs si c'est pas une idée fixe qu'on se fabrique cette histoire d'heure...
 
barish
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  165
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  22/01/2015
    
                         
barish  /  Tycho l'homoncule


Eve Vivante a écrit:
Bonjour,

Pour moi, c'est très tôt le matin. Je mets le réveil à 5h30 et j'écris jusqu'à 7h (avant d'aller au travail) ou jusqu'à 9h-10h le weekend. Après 9h le weekend de toutes les manières c'est retour à la réalité avec mes loulous qui me réclament et mes désespérés "attends une seconde, maman écrit" ne marchent plus! Le soir, c'est réservé à la correction (quand mes neurones acceptent encore de fonctionner et encore faudrait pas qu'il y ait une enquête d'hercule poirot à la télé). Mais vu que je m'endors souvent en pensant à mes personnages, le matin, je trouve que les idées viennent plus facilement.  Enfin, ça c'est quand je suis en phase d'écriture. Entre le travail et les contraintes familiales il y a des moments où je n'en peux plus et j'ai du mal à m'y mettre...
Pas toujours facile de concilier passion et réalité.
Bonne soirée à tous

Bienvenue au club... Crying or Very sad
http://aupaysderm.wordpress.com
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Eve Vivante a écrit:
Pour moi, c'est très tôt le matin. Je mets le réveil à 5h30 et j'écris jusqu'à 7h (avant d'aller au travail) ou jusqu'à 9h-10h le weekend.

J'avais encore jamais songé à faire des sessions d'écriture tôt le matin, ça pourrait être une idée ; vivant chez mes parents je suis pas souvent tranquille pour écrire.

Sinon de mon côté c'est plutôt aléatoire, mais certaines conditions me mettent plus particulièrement dans l'ambiance, comme par exemple le fait d'être dans la pénombre dans ma chambre, avec une simple lampe de chevet d'allumée, être isolée du reste de la maison par de la musique ou un horaire où le silence règne.

Ca m'aide à rester concentrée !

[Inspiration] Les bonnes heures pour écrire  - Page 3 Focus-and-concentration
 
Eve Vivante
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  51
   Âge  :  49
   Localisation  :  Val de Marne
   Pensée du jour  :  "First things first. Get the champagne." Churchill, 1931, New York (cited in Langworth, Churchill: In His Own Words)
   Date d'inscription  :  14/12/2014
    
                         
Eve Vivante  /  Clochard céleste


Bonjour,

Merci Barish... C'est vraiment dur quand on doit jongler entre boulot et contraintes familiales. Et c'est un rythme qui est épuisant à la longue. Mais je ne me laisse pas abattre. Et quand je suis en phase d'écriture, seule à 5h, 6h devant mon écran en train de me battre pour faire sortir une phrase ou passer un moment avec mon personnage en situation, je me dis que ça vaut le coup.
Safianeshka, essaie tôt le matin, c'est vraiment un moment spécial de la journée. On est tout seul, la journée n'a pas encore débuté, donc tout peut arriver et le monde des rêves ne s'est pas encore éloigné...
Mais au final, je suis très très lente car j'ai si peu de temps....
 
Evorli
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  387
   Âge  :  61
   Localisation  :  valbonne (06)
   Pensée du jour  :  Pourquoi j'écris? Parce que je veux vivre ! Zorg, "37.2 le matin"
   Date d'inscription  :  18/11/2012
    
                         
Evorli  /  Tapage au bout de la nuit


Le soir par obligation (pas le temps dans la journée). Mais le matin ( le WE ) par goût, c'est ce moment-là que je me réserve pour écrire les scènes importantes/délicates parce que ça mobilise pas mal d'énergie.
 
Cecilie_
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  30
   Âge  :  31
   Localisation  :  Off with the fairies
   Pensée du jour  :  "C'est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier le monde" Boris Vian
   Date d'inscription  :  10/05/2015
    
                         
Cecilie_  /  Petit chose


J'aime beaucoup ce genre de topic, au moins, je me dis que je ne suis pas la seule...
Aussi étrange que cela puisse être, je suis extrement productive et imaginative quand je travaille ou que mon esprit est occupé... En gros quand je travaille, quand je fais la vaisselle, la cuisine, du sport ou autre... Mais j'ai énormément de mal à, simplement m'asseoir et me concentrer sur mon roman/histoire... Il faut que mon esprit soit en ébullition sinon, ça ne fonctionne pas. C'est vraiment étrange. De ce fait, peu importe l'heure de la journée. Mais c'est dur car parfois je n'ai pas mon ordi sur moi, ni ma tablette... Du coup, je me balade toujours avec un vieux carnet rose qui a tourné vers le rose-gris malade tellement je l'ai trimballé partout avec moi ^^.
 
Alice de Castellanè
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1659
   Âge  :  46
   Localisation  :  Avignon
   Date d'inscription  :  05/05/2015
    
                         
Alice de Castellanè  /  Fiancée roide


Cecilie_ je crois que je suis un peu comme toi ! Ayant beaucoup d'activités manuelles et/ou créatrices, je peux laisser mon esprit vagabonder librement. Puis vient un moment où je n'en peux plus et j'ai un besoin physique intense de mettre par écrit toutes mes idées volantes. En vrac. Alors comme toi, je ne me déplace jamais sans un cahier. Toi, tu es encore jeune, tu n'as qu'un seul carnet... mais imagine-toi à mon âge ! ce n'est pas un cahier, mais des dizaines de toutes tailles que j'accumule. D'ailleurs, mon mari sait que le plus beau cadeau qu'il puisse me faire c'est m'offrir un carnet à spirale tout neuf !

Alors le lieu et l'heure importe peu en fait. Sauf que mon travail est plutôt saisonnier : à la belle saison, je n'ai pas une minute à moi (d'ailleurs là, je devrais être en train de bosser, vlan-auto-petit-coup-de-pied-au-cul), tandis que l'hiver je suis (presque) libre comme l'air.  Et ça tombe bien, car l'hiver c'est le temps de l'introspection, du recueillement, des soirées au coin du feu. Tout ça, tout ça  santa

Mais je suppose que lorsque je serai plus avancé dans mon roman, les choses risques de changer un peu : l'envie de finir, d'en finir une fois pour toute ?! on verra bien pale
http://alicedecastellane.com/
 
anny-passion-ecriture
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  64
   Âge  :  25
   Localisation  :  Sud
   Pensée du jour  :  C'est la possibilité de réaliser un rêve qui rend la vie intéressante. Paolo COEHLO
   Date d'inscription  :  25/05/2012
    
                         
anny-passion-ecriture  /  Clochard céleste


J'ai commencé à écrire sur mon portable un vendredi soir à l'arrêt de bus, et depuis j'écris n'importe quand, qu'il y ait du monde ou pas. Cependant, il m'est primordial d'être seule (avec des amis c'est impossible ^^) devant ma feuille. En fait je trouve que c'est très inspirant d'entrer dans un bar, de se mettre dans un coin, d'observer et d'écouter les gens. En général j'écris mieux et c'est plus réaliste Smile
Le moment m'importe peu sauf pour une histoire où je suis obligée de me mettre dans ma chambre le soir, seule, avec la musique pour écrire quelque chose de fluide qui corresponde à l'idée que j'aie de mes personnages. En-dehors je suis incapable de retranscrire quoi que ce soit qui me plaise ^^ ou alors il faut que je me rende dans un endroit susceptible de m'apporter l'inspiration... Et c'est pas évident d'écrire une course-poursuite la nuit dans la forêt sans y mettre les pieds (attention il y a beaucoup de moustiques :head: )
http://des-mots-et-des-lettres.com
 
Plume d'elle
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2311
   Âge  :  38
   Localisation  :  Au milieu de mes personnages
   Pensée du jour  :  Ecris donc au lieu de traîner sur le forum !
   Date d'inscription  :  17/05/2015
    
                         
Plume d'elle  /  Guère épais


Trench a écrit:
Bah finalement, c'est marrant de constater que les heures d'écriture sont plus productives quand on sait qu'on a plus d'obligations après. Du moins c'est ce que je constate en vous lisant.  

C'est exactement ça !
J'écris donc souvent après le dîner du soir. Mais je n'écris pas longtemps car je suis une couche tôt !
Le soir me permet aussi de garder au moment du coucher mon histoire en tête, c'est le moment où je construis mon récit.
 
Signe
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  138
   Âge  :  23
   Localisation  :  Normandie
   Date d'inscription  :  18/10/2014
    
                         
Signe  /  Barge de Radetzky


Pour ma part j'écris le soir, souvent assez tard. C'est déjà plus facile de prendre le temps d'écrire la nuit, et de toute façon, quand j'essaie d'écrire en journée... Je n'y arrive jamais, je n'arrive pas à me mettre "dans l'ambiance", il faut toujours s'interrompre la journée et ça m'empêche de bien travailler. Le jour, à la rigueur, je me relis. Je n'ai jamais tenté d'écrire le matin, mais je crois que j'ai un peu la flemme :mrgreen:
 
Jimpol
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  117
   Âge  :  31
   Pensée du jour  :  J'en avais une bonne, pis je l'ai oubliée
   Date d'inscription  :  25/05/2015
    
                         
Jimpol  /  Barge de Radetzky


Idem pour moi, j'écris le soir. J'essaye de m'astreindre à des "heures d'écritures", mais c'est pas facile. Après une journée de boulot et la tête grosse comme une pastèque, c'est dur de se motiver ! Et puis il y a les sorties entre amis... Comme le dis Eve Vivante, concilier passion et réalité n'est pas toujours aisé.

Du coup c'est mon objectif du moment : ancrer une habitude d'écriture. Il paraît qu'il faut 21 jours pour prendre (ou perdre) une habitude.

En revanche, je suis incapable de pondre 5000 mots d'un coup comme certains ici, j'écris lentement. Un soir d'écriture = 300 mots, 500 max en règle général.

Parfois je regrette de ne pas avoir plus écrit quand j'étais étudiant et que j'avais plus de temps. Mais bon, je me dis aussi que tout ce que j'ai pu vivre pendants ces années nourrit aujourd'hui mes écrits !
 
Raven
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2296
   Âge  :  27
   Pensée du jour  :  Homo Homini Caleportus.
   Date d'inscription  :  28/06/2010
    
                         
Raven  /  ☠ Corps ☠ Beau ☠ Blond ☠


Je trouve fascinant cette séparation nette en deux camps chez les écrivains — et chez ceux qui pratiquent un art "d'endurance", si on peut dire, qui demande des heures et des heures de boulot.

Il y a une proportion dingue d'écrivains connus qui travaillent principalement le matin : Nothomb, Murakami, Hemingway, Vonnegut, Angelou, Kingsolver… Quelques-uns le soir, quand même, comme Kerouac.

Je déteste me lever tôt. Je hais devoir me lever avant le soleil. On m'a toujours contraint à être pressé le matin : lever une heure et demie avant les cours, une demi-heure pour tout faire, quarante-cinq minutes de transports. L'écriture, le soir, ressemblerait presque à la friandise que tu gagnes après une journée de concentration sur des cours qui font parfois franchement ch███.

Du coup, mes heures d'écriture sont : 15h–0h quand je rentre tôt ; 18h–3h quand je rentre tard. Ce ne sont pas vraiment « les bonnes heures pour écrire » per se, mais ce sont toutes les heures que j'ai, donc je m'en sers à fond.

Comme disait l'autre, « l'écrivain qui attend les conditions idéales pour écrire ne mettra jamais un seul mot sur papier. » Je crois pas vraiment aux routines quotidiennes, même si — c'est clair — elles aident à prendre un rythme et ne pas lâcher le morceau… Je suis juste trop bordélique, chaotique et chaogène pour y croire. Faut saisir l'occasion dès qu'elle se présente.
 
Cyr!l
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  12
   Âge  :  33
   Localisation  :  Antibes
   Pensée du jour  :  Vas-y, ose !
   Date d'inscription  :  24/03/2015
    
                         
Cyr!l  /  Homme invisible


Yru a écrit:
Pendant mes études j'avais tout le temps nécessaire, mais il y avait un blocage qui m'empêchait d'écrire. Et ça c'est très très pénible (pour ne pas être grossier)

Je me retrouve dans cette déclaration !

Sinon je préfère écrire le matin quitte à me lever tôt car je me sens frais, entièrement dispo, plein d'énergie.  
Pourtant je suis souvent contraint comme vous par le travail à écrire le soir tard, c'est à dire aux heures calmes. J'ai besoin de cette bulle, de savoir que rien ne peut venir me déranger.
Concernant la musique c'est terrible : elle m'influence et me motive mais elle m'influence beaucoup trop ! Une bande originale, une idée vient, et le temps que je mette en forme ne serait-ce que le début de mon idée, le morceau suivant l'altère ou m'en donne une meilleure... finalement ça devient une prise de tête où je me suis tellement enlisé que je l'évite maintenant.

Sans transition et pour rejoindre Raven, deux infographies que me rappelle cette conversation  (d'après les recherches de Mason Currey) :
https://podio.com/site/creative-routines

http://addicted2success.com/wp-content/uploads/2014/04/Creative-Routines.jpg
Spoiler:

Vive la technique Balzac : 50 tasses de café par jour ! :woowoo:


Dernière édition par Cyr!l le Dim 28 Juin 2015 - 20:51, édité 2 fois
 
Jana-Ships
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  146
   Localisation  :  Ici et ailleurs
   Pensée du jour  :  Qui sera ma prochaine victime?
   Date d'inscription  :  16/08/2012
    
                         
Jana-Ships  /  Barge de Radetzky


Et bien moi, c'est principalement le soir. Le matin, il est réservé au dodo, l'après-midi, ça peut m'arriver d'écrire, mais c'est quand même le soir que ma plume me joue des tours et guide mes petites mains sur le clavier. Je sais que c'est plus facile pour certains d'écrire le matin, mais je me demande comment vous faîtes. Après, il y a forcément la notion de contrainte (famille ou travail), mais le matin, vraiment, ça ne me plairait pas d'écrire...cela dit, c'est tout aussi relié. Vous rêvez de votre intrigue la nuit, alors le matin est peut-être la meilleure solution pour commencer si vous avez de nouvelles idées.

Cyr!l, nous sommes pareils. La musique, ça influence méchamment!
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Inspiration] Les bonnes heures pour écrire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-