PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau coffret Ultra Premium ...
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 

 Magie + science fiction = ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Magie + science fiction = ?
Un best-seller
Magie + science fiction = ? Vote_lcap31%Magie + science fiction = ? Vote_rcap
 31% [ 9 ]
Je sais pas, mais ça doit être bien.
Magie + science fiction = ? Vote_lcap17%Magie + science fiction = ? Vote_rcap
 17% [ 5 ]
Bonne question!
Magie + science fiction = ? Vote_lcap31%Magie + science fiction = ? Vote_rcap
 31% [ 9 ]
Maintenant, tu arrêtes de fumer
Magie + science fiction = ? Vote_lcap3%Magie + science fiction = ? Vote_rcap
 3% [ 1 ]
De la choucroute
Magie + science fiction = ? Vote_lcap17%Magie + science fiction = ? Vote_rcap
 17% [ 5 ]
Total des votes : 29
 

 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Bonjour,

  Je poste ici pour vous demander ce que vous pensez de l'insertion de magie dans un monde futuriste. Bien souvent, on opposes magie et science en disant que la magie n'est qu'un moyen d'expliquer des phénomènes incompréhensibles, d'où le fait que l'on trouve beaucoup de magie dans les récits "moyenâgeux", périodes prétendu ignorantes, alors qu'en SF la science est capable de tout; quelle serait l'utilité de la magie?
  Ces raisons font que la magie est très rare en science-fiction; et les quelques-uns qui y font exception, comme Star Wars, ont une magie qui se rapproche plus de la vision du Cosmos des Grecques que d'une bonne vielle boule de feu à la fantasy.
  Je vous demande donc: cela-vous choquerais-t-ils de voir des magiciens bien cliché comme on les aimes au milieu d'un récit de SF?
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Dune et Star wars ont prouvé que l'ajout d'une certaine forme d'inexpliqué peut donner une dimension mystique à un univers.
C'est un gros plus en Science-Fiction, surtout quand, de mon avis, ce style souffre d'une certaine froideur.
L'évolution des sciences apporte autant de réponses que de nouvelles questions. Des mystères et de l'inexpliqué, il y en a pour longtemps, et c'est très bien comme ça.
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13988
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Ca dépend comment tu fais ta popotte.
Ca peut être nul comme ça peut être super.
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Orcal
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  5701
   Âge  :  39
   Localisation  :  En confinement dans moi-même.
   Pensée du jour  :  La solitude est la patrie des forts.
   Date d'inscription  :  23/04/2010
    
                         
Orcal  /  Déesse du foyer à la retraite


J'ai moi-même usé de cette limite un peu floue, qui tire son origine dans la fascination de peuples indigènes face à la 'technologie' apportée par le colon.

Mon univers futuriste inclut un monde plutôt Moyen-Age vu l'avancement des civilisations, dont certains habitants sont dotés de facultés qui passent pour de la magie. D'autres personnages venus d'une civilisation terrienne plus ancienne possèdent une tout autre explication à cette anomalie.
... Ils n'ont pas entièrement raison d'ailleurs, mais c'est une autre histoire ^^

Après, méfie-toi du 'cliché'. J'en ai beaucoup utilisé pour les détourner à mon aise plus loin dans le récit, mais je me suis rendue compte que cela rebutait certains lecteurs amateurs du genre qui en ont marre des doubles de Gandalf, Anakin et Garion.
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13988
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


La où j'en suis, dans les "Errances" (niveau écriture pas niveau postage), il y a un peu de magie qui entre en jeu, du côté des "Hommes-Plantes", alors que l'ensemble est plutôt SF... Mais ça va rester minoritaire, je pense. L'anomalie... Le petit truc qui échappe aux explications...
La science avance en se heurtant à des "vides explicatifs".

Dans "Prince Vaillant", (by Harold Foster), il y a une scène où Val, sur le point de partir en mission secrète pour Arthur dans une contrée réputée maudite, demande des conseils à Merlin, qui lui fait démonstration de quelques tours et lui montre ensuite l'explication rationnelle qui lui a permis de créer l'illusion, en lui expliquant qu'il y a toujours une explication à tout.
Soit dit en passant que Val, quelques années et épisodes plus tôt, avait déjà joué les petits magiciens pour effrayer une bande de gros méchants en se déguisant en démon avec un masque en peau d'oie sur la figure. Merlin prêche donc un converti...
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Marc Anciel
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2612
   Âge  :  42
   Localisation  :  Nord
   Pensée du jour  :  "Les mômes maintenant, ils lisent, ils lisent, ils lisent et résultat...ils sont encore puceaux à 10 ans..."
   Date d'inscription  :  17/09/2008
    
                         
Marc Anciel  /  Sous-chef de projet démoniaque chez Édilivre


Valério Evangelisti étant l'un de mes auteurs préférés, avec sa saga Eymerich (mais pas que), j'affirme que ça peut confiner au génie, le mélange des genres. Là, les récits sont toujours doubles. Une partie se déroule à l'époque de l'inquisition, l'autre aujourd'hui voire dans le futur et on voit progressivement comment les deux interagissent.
Enfin rien de choquant pour moi, quoi. Ce sont les deux faces d'une même pièce.
http://leguidedelecrivainambitieux.blogspot.fr/
 
Revan
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  132
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  29/05/2014
    
                         
Revan  /  Barge de Radetzky


Quand les Aztèques ont vu débarquer les conquistadors espagnols avec leurs canons, leurs arquebuses, leurs armures en acier et leurs chevaux, ils les ont pris pour des dieux, des magiciens manipulant la foudre. Quand la science n'arrive pas à expliquer un phénomène, le premier mot qui vient à l'esprit, c'est "magie" :mrgreen:
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


@Germanicus: c'est là le problème que j'expose: la magie est tout ce que l'on explique pas. Elle n'a donc à priori pas sa place en SF, qui dépeint souvent un avenir surréaliste où la science peut tout.
 
Ote
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  463
   Âge  :  42
   Date d'inscription  :  07/09/2014
    
                         
Ote  /  Pour qui sonne Lestat


Dans mon roman, je mélange magie et SF, mais il s’agit de mondes différents qui n’ont pas évolué de la même manière.
Pour moi, on peut concilier les deux. Tout dépend de la façon dont cela est amené. Et, parfois, ce que les uns appellent magie est juste un phénomène qu’ils ne peuvent expliquer par leurs connaissances. Mais au final, la magie n’est rien d’autre que l’utilisation de choses naturelles ou bien du mélange de technologie avec des éléments de notre environnement.
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13988
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Bzh0 a écrit:
@Germanicus: c'est là le problème que j'expose: la magie est tout ce que l'on explique pas. Elle n'a donc à priori pas sa place en SF, qui dépeint souvent un avenir surréaliste où la science peut tout.
- Tout d'abord, j'ai très envie (ayant eu ma période méga-fan du surréalisme) de t'envoyer consulter la définition de ce mot.
- Ensuite, je ne vois pas en quoi un univers futuriste où la science semble (j'ai bien dit "semble") omnipotente est incompatible avec la magie. L'intrusion d'un élément qui, justement, échappe aux scientifiques, peut créer un doute sur leur puissance => or, il n'est jamais bon de maintenir le lecteur dans trop de certitudes...
- la magie Fantasy peut se trouver des explications dans un univers SFFF. On la rangera dès lors dans la catégorie "Science", s'il faut être strict => voir "Le voyage d'Alunys" (c'est une BD, ça se passe sur la planète Troy et on y découvre le plus grand secret de tous les secrets les plus secrets de toute la magie de Troy). Pourtant, pour celui qui n'a pas "le truc" (le non-initié, le clampin de base) c'est de la magie.

Pour moi, les deux sont conciliables.
http://scriptorium2.canalblog.com
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


@Séléné.C: Je suis personnellement pour mélanger SF et magie, d'où le "à priori". Et il me semble qu'actuellement, un certain nombre de fait échappent à la science sans qu'on les qualifie de "magique"(pas de débats sur les religions): les trous noirs, la matière noire, tout ce qui est du domaine de la physique quantique, la création de l'univers...Malgré le fait que la science avoue ne pas comprendre, la mentalité globale des gens(toujours hors religions) est de dire qu'il suffit d'attendre pour que la science trouve une solutions mathématique. Alors projetons-nous dans un monde où tout les rêves les plus fou de notre époques soient réalisés : voyage en vitesse lumière, vie éternelle...Je pense que devant ces avancées merveilleuses de la science, l'attitude des gens devant un phénomène incompréhensible serait une attente confiante...
Evidemment, tout ceci dans un système semblable au notre, après on peut imaginer une caste de scientifique éliminant des mutants dont ils ne comprennent pas les pouvoirs, et dit-mutant qui usent de leur magie pour se révolter...
En fait, plus que juger les raisons objectives de la place ou non de magie en SF, je demandait plutôt ici non pas si c'était crédible mais si c'était lisible.
En effet, je peut vous raconter l'histoire d'un protozoaire mutant du gène AR45, mais je pense qu'à la lecture de l'incipit la plupart des potentiels lecteurs se seraient rapidement détournés...
D'où la question:
Bzh0 a écrit:
cela-vous choquerais-t-ils de voir des magiciens bien cliché comme on les aimes au milieu d'un récit de SF?

NB : Pardon pour surréaliste, ditons alors "au delà de l'imagination"
 
Kérosène
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  231
   Âge  :  50
   Date d'inscription  :  04/09/2014
    
                         
Kérosène  /  Autostoppeur galactique


L'exemple le plus proche qui me vienne, c'est en jeu de rôles avec l'univers de Shadowrun : du cyberpunk avec des elfes, trolls, etc. et de la bonne grosse magie medfan. Personnellement, je déteste, mais quand on voit la longévité et l'étendue de la gamme, il y a clairement un public pour ça.
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13988
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Citation :
Evidemment, tout ceci dans un système semblable au notre, après on peut imaginer une caste de scientifique éliminant des mutants dont ils ne comprennent pas les pouvoirs, et dit-mutant qui usent de leur magie pour se révolter...
Là, tu es en train de nous rejouer X-men...
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Marybat
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1681
   Pensée du jour  :  L'art de l'écrivain consiste surtout à nous faire oublier qu'il emploie des mots (Bergson)
   Date d'inscription  :  21/08/2012
    
                         
Marybat  /  Fiancée roide


Je suis d'accord avec toi Séléné, je ne vois pas pourquoi il ne pourrait être question de magie dans le futur. Pour moi, la vraie magie est intemporelle. Même si dans ton roman, les scientifiques du futur ont la prétention de tout comprendre, des phénomènes inexpliqués peuvent tout à fait continuer à se produire. Je parle là de vraie magie et non pas de phénomènes étonnants pouvant être expliqués au final. On parle bien de romans ? Tout est possible alors ! Surtout que dans un roman, le lecteur cherche de l'inattendu, du surprenant. Alors, pourquoi pas de la magie ? Le seul frein que je vois serait que les lecteurs de SF ne soient pas les mêmes que les lecteurs de fantasy et donc, qu'ils n'apprécient pas le coté inexplicable de la magie.
Mais cela peut-être à mon sens un bon projet de roman. Tu l'envisages ?
 
Inigo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1290
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  05/12/2013
    
                         
Inigo  /  La fantasy, c'est pas de la littérature


Si tu cherches un exemple gagnant de mélange de SF et de magie, je te recommande la BD Saga qui mêle habilement les deux. Ca se passe dans un monde bourré de technologies mais avec également un des peuples qui utilisent la magie et qui combat à l'épée.

http://www.urban-comics.com/saga-tome-1/
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Magie + science fiction = ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-