PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
SITRAM Set 3 poêles tous feux dont induction + poigner amovible
20.99 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 

 [Personnages] Comment raconter le passé d'un personnage sans alourdir le récit ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  581
   Âge  :  42
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Gloire de son pair


Bonjour à tous,

voilà j'ai un petit souci avec le roman sur lequel je travaille. Je commence mon histoire in media res, directement par l'événement qui va déclencher toute l'histoire (en gros, sa femme découvre l'infidélité du personnage principal qui va alors décider de l'assassiner).

Ça ça va mais je ne sais pas comment insérer dans la foulée tout le contexte et tout le passé des personnages (je ne vais pas trop vous noyer dans les détails ici, mais en gros : c'est un principal de collège, pas loin de la retraite, qui a obtenu un poste facile et tranquille à quelques années de la retraite pour bons et loyaux services auprès des personnes qu'il faut, mais c'est un incompétent exécrable et tout le personnel du collège s'était mis en grève contre lui quelques années auparavant).

Je ne vois pas trop comment intégrer cela à mon récit.

1. Si je me contente d'un paragraphe pour résumer ce passage, ça fait un peu trop truc collé là parce qu'il fallait bien le mettre quelque part. C'est pas trop vivant, un peu artificiel, mais au moins le contexte est placé, on sait où l'on est et l'histoire peut avancer.

2. Si, après mon prologue, je remonte dans le temps pour faire un chapitre ou deux pour raconter toute cette histoire passée, j'ai peur de trop couper mon histoire principale. Et puis c'est le début du roman, j'ai peur de perdre l'intérêt du lecteur si au-delà de l'accroche du prologue si le début de l'histoire est peu punchy.

3. J'ai aussi pensé à diluer peu à peu les infos, au compte-goutte, l'air de rien, tout au long des premiers chapitres du récit. C'est une approche qui me parait correcte, mais je trouve que ça ne rend pas mon personnage principal assez antipathique dès le départ (mon objectif c'est qu'on le déteste dès le départ).

4. ? Une autre idée ?

Comment qu'y faut faire ? Vous avez des idées / conseils ?
https://fabiendelorme.fr
 
Mikaroman
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2990
   Âge  :  47
   Localisation  :  Devant le PC
   Pensée du jour  :  50 nuances d'earl grey
   Date d'inscription  :  05/12/2012
    
                         
Mikaroman  /  Jeune et fringant retraité


Un petit tour par un atelier de correction surprise te plairait-il ?


http://romainmikam.free.fr/
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13986
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Une lettre, un dialogue, un bout de journal intime...
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Faust Federel
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1906
   Âge  :  47
   Localisation  :  Roazhon (Rennes)
   Pensée du jour  :  Cthulhu is my best fiend...
   Date d'inscription  :  24/01/2011
    
                         
Faust Federel  /  Journal du posteur


Créer des liens entre le passé et le présent, de façon à créer une alternance cohérente.

Un exemple :

Ton héros prend un paquet de cigarette. Aussitôt, il pense à son ex. qui lui avait demandé d'arrêter de fumer. Flashback sur leur relation et leur séparation. Cette pensée le fout en rogne : il allume la télé et regarde les infos. On voit des images des combats en Syrie. Nouveau flashback où le perso se souvient de son passé auprès de Blackwater...

Tu peux même alterner avec un dialogue. Ce qui peut marcher, c'est un perso qui parle pour deux, pendant que l'autre, perdu dans ses pensées, songe à son passé.

Bref, alterner, mélanger, brouiller les pistes.

 
Ote
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  463
   Âge  :  42
   Date d'inscription  :  07/09/2014
    
                         
Ote  /  Pour qui sonne Lestat


Salut,

J’aurais une préférence pour la troisième méthode. Diluer ses souvenirs à travers des moments qui le lui permettent : voir un objet en particulier, ou une personne… Tu peux aussi raconter son passé à travers d’autres personnages qui lorsqu’ils le croisent se souviennent de lui et de ses actes par exemple.
Peut-être que le lecteur l’appréciera au début pour s’apercevoir petit à petit que c’est une ordure. Ce n’est pas forcement mauvais non plus.
 
Cidylee
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1369
   Âge  :  25
   Localisation  :  Perdue dans le Neverland
   Pensée du jour  :  Passer ses journées en pyjama
   Date d'inscription  :  29/07/2013
    
                         
Cidylee  /  Constance killer


Ce sujet m'a particulièrement interpellé !  Je sais pas pourquoi parce que c'est pas un truc avec lequel je travaille, mais bon ! ^^

Mikaroman a écrit:
Un petit tour par un atelier de correction surprise te plairait-il ?
Ceci est une excellente idée.

Ote a écrit:
J’aurais une préférence pour la troisième méthode. Diluer ses souvenirs à travers des moments qui le lui permettent : voir un objet en particulier, ou une personne… Tu peux aussi raconter son passé à travers d’autres personnages qui lorsqu’ils le croisent se souviennent de lui et de ses actes par exemple.
Peut-être que le lecteur l’appréciera au début pour s’apercevoir petit à petit que c’est une ordure. Ce n’est pas forcement mauvais non plus.
Je suis pas mal d'accord avec ça.  Si tu assailles le lecteur avec des éléments négatifs sur ton personnage, je ne pense pas que ça entraîne le sentiment désiré...  En revanche, tu peux tranquillement distillé des événements dans les premiers chapitres qui emmèneront à ressasser ces faits dont tu nous parles.
 
sakurajima
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  383
   Âge  :  68
   Localisation  :  Sur la ligne RER A
   Pensée du jour  :  " je reprendrai des nouilles avec mon ketchup"
   Date d'inscription  :  18/06/2014
    
                         
sakurajima  /  Tapage au bout de la nuit


Il n'y a pas de réponse " joker" à ton problème, tes trois options ont été utilisées .

Personnellement , j'aurai tendance à distiller les infos


La seule règle qui me parait incontournable c'est de bâtir d'abord un passé à ton personnage et depuis la naissance . n 'économise pas les détails neuf sur dix seront inutiles pour ton récit d'autres seront utiles mais n'apparaitront pas forcément Tous serviront à le rendre cohérent dans les situations ou tu vas le mettre.

Tu veux qu'on déteste ton personnage dés le départ? Une scène forte peut suffire, genre il écrase un chien ou il met un chat au micro onde.... ça remplace tout un chapitre sur son enfance de pervers et ses séjours en prison
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13986
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Pas besoin d'en arriver là

Il y a un personnage de Pagnol qu'on a beaucoup de mal à aimer (du moins au début de la pièce car justement on change d'avis à la fin)), et pourtant c'est... Un chic type. Merlusse. Ce qui le rend exécrable c'est que tous ses élèves le haïssent en bloc (et l'affublent du sobriquet "Merlusse" parce qu'ils l'accusent de sentir mauvais).
http://scriptorium2.canalblog.com
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  581
   Âge  :  42
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Gloire de son pair


Merci merci ! Vos avis m'inspirent pas mal d'axes de travail. Pfiou ! C'est que c'est du boulot, un début de roman. C'est même la partie la plus difficile, on dirait. Avec la fin. (Quoique, le milieu est pas mal gratiné non plus).

Mikaroman a écrit:
Un petit tour par un atelier de correction surprise te plairait-il ?

Euh... Oui, peut-être, je sais pas, c'est quoi ? Ça mord ?
https://fabiendelorme.fr
 
Zetta
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1012
   Âge  :  43
   Localisation  :  O moun païs
   Date d'inscription  :  12/02/2014
    
                         
Zetta  /  Effleure du mal


fabiend a écrit:
C'est que c'est du boulot, un début de roman. C'est même la partie la plus difficile, on dirait. Avec la fin. (Quoique, le milieu est pas mal gratiné non plus).

:mrgreen:

Il y a un livre dans la collection Elements of fiction writing qui s'appelle Beginnings, Middles and Ends par Nancy Kress, je ne sais pas s'il existe en français mais je l'ai trouvé pas mal. Pour ma part c'est avec le milieu que j'ai peiné le plus !

Amener les éléments au fil du récit peut être pas mal, à condition que ça ne soit pas trop téléphoné. Le côté "pause dans l'action pour caser une description" est parfois maladroit, il faut vraiment que ça ait une place à part entière dans le récit. Parfois ça peut être le rôle d'un personnage secondaire (soit de poser la question au héros, soit d'exposer la chose directement). C'est un peu pareil pour les descriptions physiques. L'éternel "Il se regarda dans le miroir et vit un visage comme ci comme ça, des yeux comme ci comme ça..." bouh que ça fait artificiel si ça n'apporte rien au personnage à ce moment là de se regarder dans un miroir !
Du coup si ça ne rentre pas dans le récit, c'est pas forcément idiot de faire un prologue comme suggéré dans un autre post. On peut faire passer beaucoup de choses, si c'est bien écrit...


Dernière édition par Zetta le Ven 24 Oct 2014 - 14:52, édité 1 fois
http://zettamarino.wix.com/romances-comme-ca
 
sakurajima
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  383
   Âge  :  68
   Localisation  :  Sur la ligne RER A
   Pensée du jour  :  " je reprendrai des nouilles avec mon ketchup"
   Date d'inscription  :  18/06/2014
    
                         
sakurajima  /  Tapage au bout de la nuit


l'exemple de Merlusse est mal choisi car si j'ai bien compris le problème, le personnage de fabiend est antipathique du début à la fin et doit apparaitre comme tel tout de suite. Sur le fond, l'ensemble des commentaires prouve bien qu'il n'y a pas de solution miracle .

eh oui, mon cher Fabiend, tu as tout compris : c'est que du boulot ! La seule chose qui soit aussi difficile qu'un début ou une fin de roman, c'est le milieu Very Happy Very Happy
Bon courage !!!!
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


@Fabiend :
De mon avis personnel, le truc qui cloche, c'est que ton flash-back n'aurait pas beaucoup d'intérêt. En gros, tu veux dire que ce mec est con et incompétent alors que, au choix : le lecteur est pas trop con, il peut le comprendre au fil du bouquin, ou alors, tu peux le dire dans un dialogue entre deux individus, genre rumeur & commérage, "on m'a dit que le proviseur était ... blablabla", tout à fait naturel.
Si je devais choisir, je dirais : Frappes donc un grand coup dès le départ, et après, faut entretenir un peu. Je dis "un peu" pour pas que ça devienne trop lourd.
Sinon le sujet des informations sur le passé d'un personnage est très intéressant. Je crois que tu as à peu près tous les choix possibles dans ton propre post. J'aurais ajouté peut être que l'information pouvait être donné par le narrateur. Mais c'est vrai que le narrateur apparent, c'est un peu "à l'ancienne". Bon courage pour la suite.


Dernière édition par Firenze le Ven 24 Oct 2014 - 19:24, édité 1 fois
 
Mikaroman
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2990
   Âge  :  47
   Localisation  :  Devant le PC
   Pensée du jour  :  50 nuances d'earl grey
   Date d'inscription  :  05/12/2012
    
                         
Mikaroman  /  Jeune et fringant retraité


fabiend a écrit:

Mikaroman a écrit:
Un petit tour par un atelier de correction surprise te plairait-il ?

Euh... Oui, peut-être, je sais pas, c'est quoi ? Ça mord ?

C'est un atelier où tu exposes ton texte à des lecteurs en leur disant ce que tu voulais faire, quel effet tu voulais obtenir.

Ils le lisent et te disent en direct si, pour eux, ça fonctionne ou non et pourquoi.

Et comme nous sommes sur un forum de jeunes écrivains, en prime, ils te donnent des suggestions pour résoudre les problème que tu peux adapter à ta sauce.

Le tout dans la bonne humeur.
http://romainmikam.free.fr/
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13986
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


sakurajima a écrit:
 l'exemple de Merlusse   est mal choisi  car  si j'ai bien compris le problème,   le personnage de fabiend   est antipathique du début à la fin et doit apparaitre comme tel  tout de suite.   Sur le fond,   l'ensemble des commentaires prouve bien qu'il n'y a  pas de solution miracle .
Ce que je veux dire, c'est que Merlusse apparaît d'emblée comme antipathique.
Le fait qu'on change d'avis après est lié au déroulement de l'histoire, pas à la manière dont les personnages ont été présentés
Or, si Merlusse apparaît antipathique, cela ne vient pas d'un crime qu'il pourrait avoir commis. Il n'a pas écrasé de chien, pas éviscéré de chat. Il est juste détesté de ses élèves, peu apprécié de ses collègues et absolument froid (glacial et même dur) dans toutes ses attitudes.
http://scriptorium2.canalblog.com
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  581
   Âge  :  42
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Gloire de son pair


Zetta a écrit:
L'éternel "Il se regarda dans le miroir et vit un visage comme ci comme ça, des yeux comme ci comme ça..." bouh que ça fait artificiel si ça n'apporte rien au personnage à ce moment là de se regarder dans un miroir !

Ha mince, bon, je vais changer ça aussi alors. :mrgreen:

Sinon, merci à toutes et tous, je vois à peu près comment m'en sortir maintenant ! Y'a plus qu'à.

Mikaroman a écrit:
C'est un atelier où tu exposes ton texte à des lecteurs en leur disant ce que tu voulais faire, quel effet tu voulais obtenir.

Ils le lisent et te disent en direct si, pour eux, ça fonctionne ou non et pourquoi.

Je le note ! Je vais améliorer dans la mesure du possible mon début et je reviendrai le soumettre au jugement cruel et impitoyable des JE !
https://fabiendelorme.fr
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Personnages] Comment raconter le passé d'un personnage sans alourdir le récit ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-