PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 

 [JE] Les ventes des JE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


.


Dernière édition par inconnuaubataillon le Mer 15 Oct 2014 - 14:47, édité 1 fois
 
Kamandi
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  542
   Âge  :  45
   Localisation  :  Morbihan
   Date d'inscription  :  16/01/2014
    
                         
Kamandi  /  Gloire de son pair


Ce topic est intéressant, et il le serait plus si un modérateur supprimait le débat qui s'y est immiscé, désolé. L'objectif initial était d'avoir une vue d'ensemble, un panel, par rapport à ceux qui ont le talent et la chance d'avoir été publié. Pour toute personne en cours de rédaction, non publiée, ou en recherche active d'un éditeur, ces chiffres ne peuvent que motiver. 50, 100, 1000 ou plus, là n'est pas le problème, car chaque lecteur acquis est déjà une victoire en soi.
Après c'est sûr que cela remet les choses en perspectives, être un auteur est très proche de l'artisanat au fond, et être publié n'est pas une fin en soi, la preuve avec les chiffres données par les auteurs qui ont accepté d'être transparents. Merci à eux.
Si d'autres souhaitent apporter leur contribution, qu'ils n'hésitent pas. Plus il y aura de réponse, plus cela permettra de prendre du recul.
 
thibz
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  162
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  22/12/2013
    
                         
thibz  /  Tycho l'homoncule


Comme le suggérait inconnuaubataillon, un sondage avec des fourchettes serait sans doute plus intéressant (et éviterait les débats sans fin).

A part ça, je ne perçois pas l'écriture comme un travail. C'est avant tout une passion, presque un besoin. Je pense qu'un auteur ne peut pas se départir de cet aspect, de ce qui l'a poussé à écrire à la base (qui n'était surement pas l'argent).
 
JAS17
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  262
   Âge  :  27
   Localisation  :  LR City
   Pensée du jour  :  Tirelipinpon sur le chihuahua
   Date d'inscription  :  10/05/2013
    
                         
JAS17  /  Autostoppeur galactique


@inconnuaubataillon: Tant mieux si mon point de vue plaît aux auto-édités! En ce qui me concerne, ce sera l'édition à compte d'éditeur ou rien Smile

@Kamandi: Le débat découlait au départ (indirectement, donc) du sujet. Mais je suis d'accord sur le fait qu'on peut passer à autre chose ^^ Il est certain que plus le nombre de témoignages sera élevé, plus ce sera intéressant. Dans le fond, malgré avoir parcouru le forum, c'était l'un des seuls sujets "importants" à ne pas avoir été évoqué! Et quand on connaît mal le milieu de l'édition, c'est vraiment intéressant Smile
 
idmuse
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  703
   Âge  :  45
   Localisation  :  Montréal
   Date d'inscription  :  12/06/2012
    
                         
idmuse  /  Blanchisseur de campagnes


En fait, la véritable question est: si tu ne gagnes rien, vas-tu cesser d'écrire? Fais-tu cela uniquement pour l'argent? Si la réponse est oui, arrête et fais autre chose. Moi, j'écris parce que j'aime ça, le reste c'est un cadeau. Évidemment, j'aime aussi qu'on me lise et recevoir des commentaires. C'est une paie drôlement gratifiante d'avoir un petit mot indiquant qu'on n'a pas dormi avant d'avoir terminé ton roman, ou de voir un cinq étoiles sur amazon.
Oui, la paye, c'est cool, mais tout est relatif. Si je suis chez telle maison plutôt qu'une autre, je sais très bien que je ne serai pas distribuée ici ou là, que le nombre de lecteurs sera moindre, que je ne serai jamais éligible à certains concours, etc. À combien on arrête de bosser? À 50 000 ou à 100 000? Un roman, ça dure quoi? 8-12-18 mois? Après, qui dis que le prochain vaudra autant? J'ai plein de collègues qui ont eu de bonnes ventes pour une série, mais beaucoup moins pour la seconde. Rien n'est figé, alors qu'un boulot, c'est un salaire stable.
On peut aussi se demander combien vaut chaque roman. À combien peut-on évaluer qu'il est rentable en temps mis dessus?
On peut parler d'argent, oui, mais je peux aussi dire que j'ai des trucs auto édités qui m'ont rapportés beaucoup et sur lesquels je n'ai pas mis tant de temps que cela. Et l'inverse est aussi vrai (beaucoup de temps investi, mais peu d'argent).
Bref, c'est relatif.
http://www.suzanneroy.net
 
Molly
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3696
   Âge  :  108
   Localisation  :  Haute-Garonne
   Pensée du jour  :  "Toute personne qui aime la musique ne sera jamais vraiment malheureuse"- F. Schubert
   Date d'inscription  :  29/08/2011
    
                         
Molly  /  Sang-Chaud Panza


C'est marrant, moi, ce qui me fait plaisir, ce sont les critiques/chroniques positives (si elles sont enthousiastes, c'est encore mieux). Le nombre de ventes, je m'en fiche un peu. Étant publiée chez un petit éditeur, je ne me fais pas d'illusion à ce niveau-là, et je ne compte pas sur les DA pour arrondir mes fins de mois.


La bande-annonce
 
JAS17
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  262
   Âge  :  27
   Localisation  :  LR City
   Pensée du jour  :  Tirelipinpon sur le chihuahua
   Date d'inscription  :  10/05/2013
    
                         
JAS17  /  Autostoppeur galactique


Molly, tu as beaucoup de critiques (même brèves) comparé au nombre d'acheteurs?
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  40
   Âge  :  58
   Localisation  :  france
   Date d'inscription  :  24/08/2014
    
                         
Emmanuel111  /  Petit chose


Je fais une moyenne avec ce qui a déja été publié (que du compte d'éditeur):
-Chez un bon petit éditeur régionaliste qui y croit, en un an de vie 388 ex vendus pour le premier paru chez lui. Pour le second environ 120 ex en trois mois de vie ( en plus ça à bien relancé le premier, du coup on devrait passer les 500 en un an et demi).
-Chez un bon petit éditeur non régionaliste c'est 200 ex en un an pour le premier paru chez lui, 150 ex en trois mois pour le second (mais je commence à me faire un petit nom dans le département, et du coup les ventes du premier repartent aussi).
-A 10% de droits d'auteurs je touche 1,80 € par book que ce soit chez l'un ou chez l'autre.
Et sinon je ne compte pas là dessus du tout. Je me suis payé un ordi dédié à l'écriture, une bonne imprimante laser, une relieuse, un dictaphone qui ne me sert à rien, et j'ai fait plaisir à mes proches... Voilà


Dernière édition par Emmanuel111 le Jeu 25 Sep 2014 - 18:12, édité 1 fois
 
Molly
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3696
   Âge  :  108
   Localisation  :  Haute-Garonne
   Pensée du jour  :  "Toute personne qui aime la musique ne sera jamais vraiment malheureuse"- F. Schubert
   Date d'inscription  :  29/08/2011
    
                         
Molly  /  Sang-Chaud Panza


Jas a écrit:
Molly, tu as beaucoup de critiques (même brèves) comparé au nombre d'acheteurs?

Comme je ne connais pas le nombre d'acheteurs, je ne peux pas te répondre.

Pour recevoir des critiques, il faut un peu se démener : envoyer des SP à des blogueurs, etc. Et puis il y en a des "spontanées" qui font particulièrement plaisir, des inconnus qui te contactent via ton profil FB par exemple ou qui mettent un com sur Amazon, la Fnac, Babelio ou Livraddict. Mais globalement, la plupart des lecteurs ne pensent pas à donner publiquement leur avis, malheureusement.


La bande-annonce
 
JAS17
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  262
   Âge  :  27
   Localisation  :  LR City
   Pensée du jour  :  Tirelipinpon sur le chihuahua
   Date d'inscription  :  10/05/2013
    
                         
JAS17  /  Autostoppeur galactique


@emmanuel111: Merci de ta réponse! Tu as l'air d'être sur une pente ascendante, c'est cool Smile

@Molly: Outch, j'imagine bien le chemin de croix... Je pense bien que les avis non-démarchés doivent faire plaisir! Les coms sont si importants...
 
Manduleen
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  344
   Âge  :  39
   Localisation  :  Entre la chaise et mon écran
   Pensée du jour  :  Ϸú ert dóttirin af ljósinu, ljósit fylg !
   Date d'inscription  :  10/11/2012
    
                         
Manduleen  /  Tapage au bout de la nuit


Publiée en mai de cette année, pour le moment je n'ai pas de chiffre... je pense avoir vendu une cinquantaine de livres, dont une trentaine en direct, je ne pense pas plus. A un moment mon livre était en "rupture" chez le diffuseur, mais je pense que c'est plus le fait d'un faible tirage de base ventilé dans plusieurs librairies qui a provoqué cette "rupture". En gros, je n'y crois pas du tout aux ventes de mon bouquin ^^'

J'aurais peut-être, éventuellement, au conditionnel, une mini-chronique dans un magazine à très fort tirage européen (dans le domaine dans lequel se déroule mon histoire), si jamais ça se produisait, alors peut-être que mes ventes pourraient décoller (à condition que la chronique ne soit pas lapidaire... c'est du déjà vu dans ce magazine... après, de la mauvaise pub reste de la pub...).
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  174
   Âge  :  44
   Date d'inscription  :  29/11/2012
    
                         
Ercabe  /  Tycho l'homoncule


Publié en numérique en début d'année, puis en version papier fin juin / début juillet, j'en suis pour le premier à un peu moins d'une centaine d'exemplaires, quant à la version papier, mon éditrice m'a dit dernièrement qui lui en restait 35 en stock, soit sur un premier tirage de 100 unités, 65 livres de vendus. Bon un peu blasé par le fait que j'avais 500 promesses d'achat vis à vis de divers démarchages que j'avais fait. Peut être ces promesses verront le jour dans les mois à venir.

Les séances de dédicaces à venir gonfleront un peu les chiffres, et puis vu que dans mon entourage personnel, très peu de personnes l'ont acheté, il me reste bien deux trois opportunités (et comme disait ce grand philosophe à moustache, le bienheureux Jean Claude Duss, sur un mal entendu, ça peut marcher Smile )

Je touche 0.45 Euros par livre numérique et 2 euros par livre papier.

Après, Est-ce que ces faibles chiffres me freinent dans mes projets d'écriture ? Non, bien sur que non. Le tome II sera bouclé pour cette fin d'année et ensuite je pars sur autre chose. Finir un livre est déjà une première satisfaction. Ensuite, trouver un éditeur devient la panacée. Le reste, j'ai envie de dire, c'est que du plus. (bon, si je pouvais vivre de ma plume, là ça serait Byzance, ^^ écrire et m'occuper de mes trois -bientôt 4- enfants, le pied !!))

je me dis que les livres a venir aideront le premier à décoller, les lecteurs aimant l'un de vos ouvrages à plus de chance de vouloir lire un autre de vos bouquins.

Ercabe
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  40
   Âge  :  58
   Localisation  :  france
   Date d'inscription  :  24/08/2014
    
                         
Emmanuel111  /  Petit chose


tenez, pour réver un peu :
http://www.lexpress.fr/culture/livre/ce-que-gagnent-les-ecrivains_859800.html
 
Kamandi
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  542
   Âge  :  45
   Localisation  :  Morbihan
   Date d'inscription  :  16/01/2014
    
                         
Kamandi  /  Gloire de son pair


Les résultats des JE donnent globalement raison à Stoni, qui dans son blog, évoquait un "succès" à partir de 1000 ex vendu de mémoire.

Après c'est un cercle vicieux, si on est édité chez un éditeur modeste qui a peu de moyen de promotion, forcément les ventes auront un mal fou à dépasser les 100/150 ex, en comptant le cercle privé. Pas de marketing = pas de ventes, c'est mathématique. Mais pas d'argent = pas de marketing...
Je ne parle que de livres papiers. Pour le numérique je pense que ça peut être différent.
 
JAS17
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  262
   Âge  :  27
   Localisation  :  LR City
   Pensée du jour  :  Tirelipinpon sur le chihuahua
   Date d'inscription  :  10/05/2013
    
                         
JAS17  /  Autostoppeur galactique


Tout à fait d'accord avec la conclusion de Ercabe! Et puis, oui, ce post donne parfaitement raison à Stoni.

Après, si le nombre assez faible de ventes est évidemment le fait du manque de moyens des petits éditeurs, le prix du livre doit rentrer en compte aussi, non? Si l'on reste cantonné aux JE, je me demande si ceux qui ont été le plus vendus ont tendance à avoir un prix moins élevé. Les lecteurs seraient probablement plus enclins à acheter un livre à 10 euros plutôt qu'à 20 lorsque l'auteur est un "inconnu". Enfin, je trouverais ça très rationnel...
 

 [JE] Les ventes des JE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication :: Après publication-