PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
SITRAM Set 3 poêles tous feux dont induction + ...
Voir le deal
20.99 €

Partagez
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 

 Donner un but crédible à ses persos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Ledel Weiss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  211
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  04/01/2014
    
                         
Ledel Weiss  /  Autostoppeur galactique


Bonjour, bonjour !

Alors voilà, j'ai un petit problème dans ma plantation : je suis entrain d'inventer une histoire dans laquelle ma "méchante" est un personnage extrêmement fort et ambiguë. Elle se trouve être à la tête d'une organisation secrète criminelle et spirituelle dont les membres sont pour la plupart des hommes et possèdent des positions sociales très élevées.
Le truc c'est que je ne parviens pas à donner à ce personnage de but crédible.
Par exemple, j'avais pensé que cela pourrait être qu'elle soit contre l'idée que les hommes soient au pouvoir la plupart du temps et veuille renverser cette tendance de gré ou de force en imposant le pouvoir des femmes.
Ou bien qu'elle croie en l'existence d'une réalité autre que ce que nous appelons communément réalité, plus profonde, plus subtile et que son seul désir soit de l'atteindre pour son bénéfice personnel.

Mais voilà, quoi que je trouve, j'ai l'impression que c'est un peu cliché, comme dans les dessins animés qui passent sur TF1 et où à chaque fois le but du méchant est de "dominer le monde !"
Alors comment faire pour donner un but crédible à ma "méchante" ?
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Et si elle voulait leur donner l'illusion des pleins pouvoirs, aux hommes, pour mieux les réduire en esclavage ? Ce serait fun (oui, je veux dire drôle  :mrgreen: ), non ? Bon, c'est juste une idée d'après sieste. La motivation ? Eh bien, son papa, ses frères, ses employeurs... étaient tous violents et injustes envers elle. Voilà.


Dernière édition par Héliotrope le Dim 24 Aoû 2014 - 15:47, édité 1 fois
 
boblafrite
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2474
   Âge  :  42
   Date d'inscription  :  30/04/2014
    
                         
boblafrite  /  Constance winner


rappelons d'abord que tout "méchant" n'est pas uniquement un "méchant", et que selon lui il ne l'est pas. on ne se lève pas le matin en se disant "je vais faire le mal".
donc on est méchant d'après les autres, parce qu'on ne suit pas une morale acceptable pour la majorité, ou qu'on n'agit que pour ses propres intérêts sans se soucier des conséquences. ce qu'on fait, on le fait en général parce qu'on a un but, effectivement, mais ce but est la suite logique de notre vécu.

je dirais donc que plus que le but de ton personnage, c'est son vécu que tu dois peaufiner. invente-lui une enfance, un adolescence, son entourage (parents, amis, profs,... que sais-je), un environnement, qui auraient pu l'amener à se retrouver in fine dans cette organisation. son but devrait couler de lui-même.



edit : une idée comme ça : ce n'est peut-être pas contre tous les hommes qu'elle en a, mais contre 1 en particulier, qui est dans cette organisation.




Dernière édition par boblafrite le Dim 24 Aoû 2014 - 16:13, édité 1 fois
 
Lyl O'Dhole
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13
   Âge  :  27
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  12/08/2014
    
                         
Lyl O'Dhole  /  Homme invisible


    Ce que tu peux faire aussi, c'est lui donner un but à l'opposé de la volonté de ton héros. Ton héros a un certain but, et ta méchante a un but contraire, donc ils entrent en opposition. Ce n'est pas forcément que la méchante a un but foncièrement mauvais qu'elle est méchante mais surtout parce qu'elle entre en compétition avec celui du héros. Dans ce sens, pour que le héros remplisse son but, il faudrait que la méchante ne remplisse pas le sien. C'est un cheminement autrement plus intéressant que simplement "je suis le héros qui doit arrêter la méchante parce qu'elle a un but de méchante."

    Ils peuvent avoir des buts diamétralement opposés... mais aussi des buts croisés. Avec une légère nuance qui ferait toute la différence.

    Le but d'un personnage peut être en rapport avec ses envies/passions/désirs mais aussi avec ses peurs et hantises : la peur de la mort, la peur de l'abandon, la peur d'être faible... Elle pourrait simplement vouloir fuir quelque chose, cacher son identité, dissimuler une faute grave dont elle a honte. D'ailleurs, c'est encore plus intéressant si ton personnage possède plusieurs buts qui se croisent les uns avec les autres.
http://empirephoenicis.wordpress.com/
 
Esmé
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1403
   Âge  :  30
   Localisation  :  La deuxième étoile à droite, et tout droit jusqu'au matin
   Pensée du jour  :  "Tu es complètement fou, mais je t'aime beaucoup"
   Date d'inscription  :  12/06/2014
    
                         
Esmé  /  Roland curieux


Je suis d'accord avec boblafrite. Le plus important n'est pas le but mais le pourquoi. Si le pourquoi est bien justifié, bien amené et que tu montres que ta "méchante" pense son action bien-fondée (pour des raisons qui doivent rester valables), alors son but paraîtra crédible aux yeux des lecteurs. Et puis entre nous, la soif de pouvoir sert de motivation pour beaucoup de gens, même si elle n'est pas la seule et unique raison.

Personnellement, à choisir, je préfère voir des personnages ambigus dans leur personnalité, mais avec des buts qui peuvent sembler uniquement mauvais ou bons, que l'inverse. Donc, travaille ton personnage. Après, bien sûr, la vision que les lecteurs en auront dépendra du point du vue que tu choisiras. Par exemple, si tu prends tout le long de ton récit le point de vue du "gentil" de ton histoire, forcément on verra ton antagoniste comme mauvaise tout le long, alors que ce n'est pas forcément le cas.

J'espère que j'aurai réussi à t'éclairer, parce que c'est une chose sur laquelle j'ai passé du temps également  Smile 
 
Trikopp
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2374
   Âge  :  26
   Localisation  :  Strasbourg toujours
   Date d'inscription  :  23/11/2013
    
                         
Trikopp  /  ☣ Gifomane ☣


boblafrite a écrit:
rappelons d'abord que tout "méchant" n'est pas uniquement un "méchant", et que selon lui il ne l'est pas. on ne se lève pas le matin en se disant "je vais faire le mal".
donc on est méchant d'après les autres, parce qu'on ne suit pas une morale acceptable pour la majorité, ou qu'on n'agit que pour ses propres intérêts sans se soucier des conséquences. ce qu'on fait, on le fait en général parce qu'on a un but, effectivement, mais ce but est la suite logique de notre vécu.

je dirais donc que plus que le but de ton personnage, c'est son vécu que tu dois peaufiner. invente-lui une enfance, un adolescence, son entourage (parents, amis, profs,... que sais-je), un environnement, qui auraient pu l'amener à se retrouver in fine dans cette organisation. son but devrait couler de lui-même.

+ 1


L’ambiguïté est un bon procédé pour éviter le cliqué. Mais un personnage que l'on découvre dans tune telle position de pouvoir est traditionnellement méchant. Le méchant est le plus fort et le gentil est le faible. C'est assez commun. De plus, si ton personnage est dès elle début dans une potion de pouvoir très élevée (satiété en temps normal donc), ce qu'elle pourrait désirer en supplément est forcément démesuré.
 
DC
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3067
   Âge  :  34
   Localisation  :  High Fem Bitch
   Pensée du jour  :  Show me the monster inside of you
   Date d'inscription  :  28/07/2012
    
                         
DC  /  Gueule d'ange et diable au corps


boblafrite a écrit:
rappelons d'abord que tout "méchant" n'est pas uniquement un "méchant", et que selon lui il ne l'est pas. on ne se lève pas le matin en se disant "je vais faire le mal".
donc on est méchant d'après les autres, parce qu'on ne suit pas une morale acceptable pour la majorité, ou qu'on n'agit que pour ses propres intérêts sans se soucier des conséquences. ce qu'on fait, on le fait en général parce qu'on a un but, effectivement, mais ce but est la suite logique de notre vécu.


Exactement.

L'exemple number one c'est Dark Vador.

Ou Melkor devenu Morgoth.

Ou Cersei Lannister.
 
boblafrite
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2474
   Âge  :  42
   Date d'inscription  :  30/04/2014
    
                         
boblafrite  /  Constance winner


Cersei, je sais pas (elle a quand même un sacré grain, pour pas dire une plage), mais Jaime, c'est sûr!
 
DC
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3067
   Âge  :  34
   Localisation  :  High Fem Bitch
   Pensée du jour  :  Show me the monster inside of you
   Date d'inscription  :  28/07/2012
    
                         
DC  /  Gueule d'ange et diable au corps


boblafrite a écrit:
Cersei, je sais pas (elle a quand même un sacré grain, pour pas dire une plage), mais Jaime, c'est sûr!

Faudra m'expliquer en quoi Jaime est méchant...
 
L'Elfe
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1329
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  20/09/2013
    
                         
L'Elfe  /  « On le sait que t'es nyctalope »


Pour avoir une "méchante" que mes lectrices préfèrent à mes héroïnes, je ne peux que dire : oui aux buts crédibles ! La vengeance est un but classique mais si elle est à la tête de l'organisation alors voici des idées en vrac : asseoir le pouvoir de son organisation, se battre contre d'autres, obtenir un monopole, gagner plus d'argent, infiltrer un parti politique/le gouvernement, s'imposer après avoir obtenu la direction de l'organisation ....
 
boblafrite
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2474
   Âge  :  42
   Date d'inscription  :  30/04/2014
    
                         
boblafrite  /  Constance winner


Domini-COLL a écrit:
boblafrite a écrit:
Cersei, je sais pas (elle a quand même un sacré grain, pour pas dire une plage), mais Jaime, c'est sûr!

Faudra m'expliquer en quoi Jaime est méchant...
il est présenté comme un méchant au début:
- le meurtre (enfin, la tentative) de Bran,
- le régicide
- et puis c'est un Lannister et les Lannister sont des méchants, na!
- les Stark l'aiment pas, et tout le monde aime les Stark, donc c'est louche il est forcément méchant
- et il baise sa soeur, ce qui n'est pas fait pour aider à l'empathie.

mais justement le fait qu'on ait son histoire à lui, qu'on arrive à comprendre ce qu'il fait et pourquoi il le fait, nous donne une autre perspective.
c'est un de mes personnages préférés des romans de Martin. à mon sens, d'ailleurs, le plus chevaleresque de tout Westeros. celui le plus à même de défendre "la veuve et l'orphelin", alors qu'on nous le présente de prime abord comme un salaud de blondinet parvenu enfanticide, régicide, et incestueux.
 
DC
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3067
   Âge  :  34
   Localisation  :  High Fem Bitch
   Pensée du jour  :  Show me the monster inside of you
   Date d'inscription  :  28/07/2012
    
                         
DC  /  Gueule d'ange et diable au corps


J'aime beaucoup les Stark, mais ils ont aucun sens tactique, au bout d'un moment, il ne faut pas déconner...

Moi je suis un Tyrell et je vous merde...

Après, pour en revenir à Jaime, c'est si on y réfléchit depuis le début:

- Heureusement qu'il tue le roi, ca stoppe la guerre... Et c'est ou le roi ou son père...
- Et puis les Lannister sont pas méchants, ils défendent leurs intérêts... A la limite, il n'y a qu'un personnage principal vraiment mauvais, c'est Joffrey, point.

Et baiser sa soeur, quand on sait que les Targaryen faisaient que ça...

Enfin bon, on va s'arrêter là dans le spoil...

Pour le reste je suis d'accord...
 
Noctis
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  416
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  24/07/2014
    
                         
Noctis  /  Pour qui sonne Lestat


Je suis jaloux. Comment t'as fait pour trouver cette idée génialissime avant moi ?
 
Mha
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2922
   Âge  :  31
   Localisation  :  Corbeille
   Pensée du jour  :  Curb your enthusiasm.
   Date d'inscription  :  21/02/2011
    
                         
Mha  /  Chose simple


Un bon moyen de rendre l'objectif d'un personnage, méchant ou gentil, crédible, c'est de lui mettre de bons obstacles et de montrer la volonté du perso à franchir ces obstacles. Ça ne justifie réellement rien du tout, mais d'instinct le lecteur perçoit l'objectif comme important, donc crédible. Et cela favorise l'identification au personnage. Finalement les motivations du perso importent moins que sa détermination (d'un point de vue dramaturgique, pour ce qui est de la teneur du propos c'est autre chose).

De nombreux méchants fonctionnent de cette manière sans qu'il soit forcément nécessaire de leur créer tout un background (en plus des recherches et de l'authenticité psychologique et sociale requises): Dark Vador (ben oui le coup du héros tragique il n'est venu qu'avec le préquel), Hannibal Lecter (des films), Le Joker, Amon Göth,...

Dans le cas des méchants j'irais même jusqu'à dire que plus leurs motivations sont mystérieuses et plus leur détermination est grande, plus ils seront terrifiants et fascinants.
C'est d'ailleurs pour cette raison que les robots, les créatures (aliens et autres) ou les animaux peuvent aussi faire de très bons méchants
 
QuillQueen
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6087
   Âge  :  33
   Localisation  :  Liège
   Pensée du jour  :  La "recherche d'équilibre" sur JE est interrompue, ça manque de mécènes en temps de crise.
   Date d'inscription  :  11/01/2010
    
                         
QuillQueen  /  Wallonne OUvreuse de LIttérateurs POstiches


Y a un peu de tout ledel, un méchant est un personnage important comme un autre, il lui faut vécu, objectif, faiblesses, forces, charisme ou non-charisme évident et crédible.

Je pense quand même Mha que dans un film, on se concentre moins sur les motifs et que dans un livre, on les guette. Même s'ils arrivent tard et que le suspense est entretenu, le lecteur aime bien au final en savoir plus, voire plus que le héros.
Les méchants juste méchants dans un courant artistique plutôt penché sur les détails d'émotions et d'intraperception, ça passe comme du travail un peu bâclé, je comprends l'inquiétude de Ledel weiss.
je rejoins les précédents postes sur l'importance du vécu et/ou des faiblesses. Si le joker a été davantage salué avec l'interprétation par Heath Ledger c'est aussi parce qu'il a dégagé une autre émotion, plus "humaine" plus "faible". Si on doti éviter le vécu, je crois que c'est al seule option. mais ni vécu clair ni faiblesses, ça rend trop surhumain pour y croire, je pense.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Donner un but crédible à ses persos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-