PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
SITRAM Set 3 poêles tous feux dont induction + ...
Voir le deal
20.99 €

Partagez
 

 [Univers] Imaginer de toutes pièces un nouvel univers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Marjolaine
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  25
   Âge  :  28
   Localisation  :  Oise, Picardie (France)
   Date d'inscription  :  21/08/2014
    
                         
Marjolaine  /  Petit chose


Bonjour ou bonsoir, ca dépend de l'heure à laquelle vous lirez ce topic ! J'espère que vous allez bien et j'espère ne pas avoir posté dans la mauvaise section.

En ce moment, je tente d'écrire pour la énième fois un roman. En réalité, c'est un projet que j'ai en tête depuis un bon moment donc je "maitrise" (je ne sais pas si c'est le bon terme) tous les éléments de mon intrigue. Toutefois, j'ai toujours ce problème vis à vis de l'univers que j'ai créé dans ce roman.

Je me pose des tas de questions par rapport à ça. J'ai vraiment envi (comme tout le monde qui écrit) que le lecteur se sent imprégner de cet univers, sa géographie, météorologie, topographie, etc. Le hic, c'est que j'ai peur, à trop donner de détails, d'enfermer le lecteur dans ma vision de cet univers et par le fait de ne pas lui laisser la liberté d'imaginer tout cela. Faut t'il suggérer un lieu, un paysage, ou l'imposer à son lecteur ?

Pour ceux dans mon cas, qui font évoluer leurs personnages dans un univers totalement imaginaire, avez-vous dessiné une carte pour vous aider? Est-ce que chaque village, chaque ville, chaque lieu à son nom?

Personnellement, je ne donne de nom qu'aux lieus importants. Mes personnages traversent tel ou tel village mais ce n'est pour autant qu'ils y reviendront, donc je ne lui donne pas de nom.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Les deux approches (laisser le lecteur imaginer de toutes pièces, ou décrire en détails) sont valables, tant que le tout est cohérent.

Personnellement j'ai une préférence quand il y a quand même un minimum de descriptions, surtout pour me plonger dans un tout nouvel univers. Par exemple, un village qui a un nom au lieu d'être anonyme, tout de suite, c'est un petit détail qui claque, je trouve (et ce même si les personnages n'y reviendront jamais). Wink

Dessiner une carte peut vraiment être utile à mon sens si tes personnages voyagent beaucoup et si les lieux ont de l'importance dans le scénario. (Personnellement, je ne l'ai jamais fait. Mon roman courant se passant aux États-Unis, Google Maps est donc mon ami. Mais je trouve ça toujours bien de pouvoir se référer à une carte, en effet, donc dans le cas d'un univers imaginaire, dessiner toi-même la carte peut être une bonne chose.)
 
Flora
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  5430
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  10/04/2008
    
                         
Flora  /  Serial Constance killer


Marjolaine a écrit:
Personnellement, je ne donne de nom qu'aux lieus importants. Mes personnages traversent tel ou tel village mais ce n'est pour autant qu'ils y reviendront, donc je ne lui donne pas de nom.

Pareil de mon côté ! Je sais que beaucoup d'auteurs adorent faire des cartes et des prologues interminables pour exposer le climat et la situation géopolitique de toutes les régions de leur monde, mais en tant que lectrice, ce n'est pas quelque chose qui m'attire. J'aime me laisser porter par l'histoire, et si j'étais obligée de revenir tout le temps à la première page pour voir la carte ou le lexique, je pense que j'en aurais très vite marre.

Je pense qu'il est important de donner assez d'éléments au lecteur pour qu'il puisse se projeter dans ton univers, mais qu'en même temps, il faut faire attention pour que le roman ne prenne pas des airs d'exposé et/ou d'encyclopédie. Ceci dit, je suis persuadée que d'autres diront que si, tu peux donner un maximum de détails, que d'autres auteurs l'ont fait... donc à toi de suivre ton feeling. A mon avis, le mieux, c'est d'écrire le genre de roman que toi, tu aurais envie de lire.


[Univers] Imaginer de toutes pièces un nouvel univers  Insta13[Univers] Imaginer de toutes pièces un nouvel univers  Ftb12[Univers] Imaginer de toutes pièces un nouvel univers  Nimbb12[Univers] Imaginer de toutes pièces un nouvel univers  Jeb12[Univers] Imaginer de toutes pièces un nouvel univers  Dppeti12[Univers] Imaginer de toutes pièces un nouvel univers  Cde10810

Votez pour le concours d'extraits 108 jusqu'au 29 juillet !
 
Sethi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  874
   Âge  :  23
   Localisation  :  Proche d'Edelweiss
   Pensée du jour  :  La chair n'est pas vraie, c'est l'âme qui est vraie. La chair est cendre, l'âme est flamme. VH
   Date d'inscription  :  22/12/2013
    
                         
Sethi  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Pour mon roman, oui j'ai fait une carte car mes persos principaux vont beaucoup voyager et je trouvait ça intéressant. Pour imprégner ton lecteur il faux que tu écrive en connaissant déjà ton monde. En faites, il faut que tu écrive en étant dans ton monde. Forcément, ce que tu laisse transparaître plongera le lecteur sans impression de trop pleins ou de lire un dyco. Wink Bon courage, ce n'est jamais facile mais ça en vaut la chandelle Smile
http://lecrins.wix.com/l-ecrins
 
yaksha
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  756
   Âge  :  39
   Localisation  :  Rennes
   Pensée du jour  :  Le doute m'habite...
   Date d'inscription  :  13/08/2014
    
                         
yaksha  /  Blanchisseur de campagnes


Idem; j'ai crée une carte aussi. Déjà pour me plonger dans ce monde et aussi dans un souci de cohérence. Si ils voyagent beaucoup, en fonction de ton échelle et du mode de transport, tu arrives à donner un délai correct aux trajets. Et puis c'est marrant à faire Laughing
 
amysdream
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  475
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  08/05/2014
    
                         
amysdream  /  Pour qui sonne Lestat


Creer son propre monde demande beaucoup d'imagination !

En ce qui me concerne, j'ai créé le mien et je n'hésite pas à prendre des images sur le net, à lire des récits, des définitions.... Je ne donne de nom qu'au lieu, personnage... qui en nécessitent. Je décris également les monstres que je créé et donne un détails à ceux que les lecteurs connaissent déjà. Ensuite tout dépendra aussi de ton vocabulaire, des dialogues de tes persos...

Après les looooooooooooooooooooongues descriptions du pourquoi du comment.... :bum: Je trouve ça chiant, c'est bien mais c'est comme l'alcool à consommer avec modération !


Après je suis d'accord avec ce que dis Flora.

Flora a écrit:
Je pense qu'il est important de donner assez d'éléments au lecteur pour qu'il puisse se projeter dans ton univers, mais qu'en même temps, il faut faire attention pour que le roman ne prenne pas des airs d'exposé et/ou d'encyclopédie. Ceci dit, je suis persuadée que d'autres diront que si, tu peux donner un maximum de détails, que d'autres auteurs l'ont fait... donc à toi de suivre ton feeling. A mon avis, le mieux, c'est d'écrire le genre de roman que toi, tu aurais envie de lire.

Une personne qui lit généralement va se servir de son imagination pour monter l'univers que tu lui montres.

Après si tu veux un exemple de monde créer de toute pièce avec atmosphère et tout le tatouin, je te recommande de lire les bouquin de RA Salvatore. A savoir : Terre Natale, Terre d'exil et Terre Promise. De la collection des Royaumes Oubliés. Ou mieux le seigneur des anneaux.

J'espère avoir répondu à ta question.

Enjoy ! :rainbow:

http://mchevalier.canalblog.com/
 
Rougana
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  282
   Âge  :  24
   Localisation  :  Vaucluse Avignon
   Pensée du jour  :  Le temps est une des rares choses qu'on ne pourra pas définir.
   Date d'inscription  :  09/07/2013
    
                         
Rougana  /  Autostoppeur galactique


Bonsoir !
Eh bien, tout d'abord, si tu veux, tu peux créer une carte mais pas trop compliqué, de sorte que le lecteur peut se repérer.
Mais bon, comme dit Flora, l'importance est l'histoire. Effectivement, il est bien de fonder un monde avec ses codes et ses lieux mais pas au point d'omettre totalement l'histoire.
Pour construire un monde, pas besoin souvent de faire un lexique. Base-toi sur des choses que tu connais et que tu peux subtilement refaire dans cet univers. Après, tu peux donner quelques détails de ce monde mais souvent, le lecteur veut souvent imaginer. L'idéal serait de décrire des choses avec un peu de détails et le reste, laisse le lecteur imaginer !
 
Ote
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  463
   Âge  :  42
   Date d'inscription  :  07/09/2014
    
                         
Ote  /  Pour qui sonne Lestat


En ce qui me concerne, j'ai fait des cartes pour décrire certains univers, mais cela reste pour moi du "bonus", dans le sens où selon moi, la narration et les descriptions doivent être suffisantes pour comprendre ou imaginer l'univers dans lequel se déroule l'histoire. L'idéal est que le lecteur se repère sans elles.

J'essaye tout de même de donner des noms à chaque chose qui entre dans l'histoire que cela soit de manière importante ou bien juste comme un détail. Cela enrichit l'univers dans lequel évoluent les personnages.
Le plus dur est de trouver le bon équilibre entre les descriptions nécessaires et qui plongent le lecteur dans ton univers, et la part laissée à l'imagination du lecteur. Selon moi, le mieux est d'éviter les gros pavés d'interminables descriptions et de parsemer au fil de l'histoire quelques précisions sur le monde parcouru (l'odeur de l'air respiré, la sensation de pesanteur différente...). Mais c'est toujours plus facile à dire qu'à faire...
 
QuillQueen
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6087
   Âge  :  33
   Localisation  :  Liège
   Pensée du jour  :  La "recherche d'équilibre" sur JE est interrompue, ça manque de mécènes en temps de crise.
   Date d'inscription  :  11/01/2010
    
                         
QuillQueen  /  Wallonne OUvreuse de LIttérateurs POstiches


t'es bien obligée d'imposer un minimum, si tu veux que ton lecteur laisse tomber sa propre réalité et les codes qui y sont liés, pour adopter les tiens. Evidemment que tu ne dois aps écrire POUR expliquer ce monde, à part un peu au début. Ce n'est pas tant la quantité que la manière.

Déjà, je me rends compte qu'on n'explore pas le tiers des aspects d'un univers ici dans les débats en général. Ca se résume souvent aux noms de gens/lieux, à la géographie, un peu d'Histoire, de croyances, éventuellement la langue imaginaire et les vêtements/armes...

Du visuel et la base d'un décorum souvent. Mais quand on va dans un autre pays, c'est tout ce qu'on y trouve de différent ?

Je viens de me prendre la tête sur des tonnes et des tonnes de détails dans mon dernier roman, avec un univers et deux pays (on peut peut-être dire deux univers qui se croisent, ça dépend votre vision de la question).

Je peux citer des axes dont on ne parle pas si souvent ici, qui me sembleraient pourtant bien utiles à un lecteur qui veut s'affranchir de ses normes socio-culturelles réelles pour plonger dans celles des autres :

valeur de la monnaie ? Saisons ? Matériaux des maisons ? Principales spécificités économiques de la région ? Langage non-verbal et codes de politesse propres à ces cultures ? Expressions typiques ? Eléments que nous on connait mais eux pas parce que leur vécu ne leur a pas permis ? (genre, ils ont jamais vu la mer sur leurs terres intérieures dans cette tribu, ça leur fera quoi d'arriver sur une plage ?)

C'est pas pour autant que c'est d'un lourd pas croyable et que je m'attarde dessus durant un chapitre entier. Au contraire, on doit baigner dedans, on prend à peine un extrait du récit que des objets inconnus apparaissent, des dialogues causent de façons de faire étranges, on vouvoie son oncle mais pas sa voisine...

Ce sont des bêtises hein, ça prend deux mots par-ci, trois par-là, mais c'est aussi ainsi qu'on découvre une nouvelle culture quand on débarque à l'autre bout du monde.
 
Faust Federel
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1906
   Âge  :  47
   Localisation  :  Roazhon (Rennes)
   Pensée du jour  :  Cthulhu is my best fiend...
   Date d'inscription  :  24/01/2011
    
                         
Faust Federel  /  Journal du posteur


J'ai envie de dire qu'il faut suivre les conseils d'une maîtresse en la matière, à savoir Robin Hobb.

Avec ses saga-fleuve dans des univers originaux, on pourrait se dire que ce qu'elle travaille en premier, ce sont ces fameux univers en question.

Eh bien non. Elle commence par les personnages, toujours les personnages et seulement ensuite elle imagine leur univers. Cela est je pense la meilleure chose à faire : ce sont les personnages, et en particulier le personnage principal, qui vont vous accrocher. Qu'importe la qualité d'un monde, si les personnages sont plats et ne vous font rien ressentir, c'est mort, l'intérêt ne sera pas au rendez-vous.

Alors qu'avec un univers convenu et somme toute peu intéressant, si les persos vous parlent, que vous vous identifiez à certains, c'est gagné (ou presque).

Donc, partir des personnages et ensuite bâtir le monde vis à vis de ce qu'ils en perçoivent. C'est le meilleur moyen d'éviter les détails inutiles.
 
QuillQueen
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6087
   Âge  :  33
   Localisation  :  Liège
   Pensée du jour  :  La "recherche d'équilibre" sur JE est interrompue, ça manque de mécènes en temps de crise.
   Date d'inscription  :  11/01/2010
    
                         
QuillQueen  /  Wallonne OUvreuse de LIttérateurs POstiches


j'sais pas si Tolkien avait des personnages vraiment forts, quand tu retires l'univers.

Donc je suppose que ça dépend des écrivains.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Univers] Imaginer de toutes pièces un nouvel univers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-