PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 Toi-Nous [Éditions Chloé des Lys]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
monilet
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1588
   Âge  :  71
   Localisation  :  Essonne -France, chtimmi d'origine et coeur
   Pensée du jour  :   monilet= auteur Claude Colson
   Date d'inscription  :  29/06/2011
    
                         
monilet  /  Roland curieux


Toi-Nous [Éditions Chloé des Lys] Toi-no10



Titre : Toi-Nous

Auteur : Claude Colson


Editions  : Chloé des Lys (2009)

Genre : autofiction sentimentale, transgenre (récit, poésies, journal intime ; ce mélange a déjà été pratiqué par l'auteur dans d'autres livres, mais cette fois pas de parties distinctes correspondant il passe sans cesse d'un genre à l'autre pour raconter l'histoire d'un amour fou)



Description : 150 pages ; 14,7 x 20,7 x 0,55

15,00 € prix public (éditeur :  - 30 % +  port offert ;  librairies, sites marchands en ligne, envoi privé si dédicace souhaitée.  

Résumé :  

Un récit.
Une rencontre sur internet.
Une histoire d’amour. Une passion aux débuts fulgurants malgré les multiples obstacles.
Puis, chez elle, l’affadissement brutal. Inexpliqué, incompréhensible pour lui, voire pour elle.
Des caractères de feu. La volonté commune d’y croire encore qui les fait « repartir » 22 fois après 22 ruptures.
L’impossible, l’ambiguïté, le vouloir, l’irrémédiable : vous trouverez toutes ces étapes de la passion amoureuse dans ce court opus que Claude Colson nous livre en alternant, une fois encore - mais encore différemment - récit, poèmes en vers libres et journal intime.
La violence des sentiments, la force des mots.

4 ème de couverture :

Troisième et dernier élément autonome d’une trilogie (purement) formelle, mêlant dans un même livre  récit, poèmes en vers libres, et journal, Toi-Nous mélange cette fois ces genres intégralement.
Cette structure apparemment chaotique rend compte d’une histoire d’amour qui ne l’est pas moins.

Échaudé par quelques passions antérieures, Yves, qui mène une vie stabilisée, rencontre Mariane sur Internet. Six mois de lutte contre lui-même et il finit par céder. Mal lui en prend…..
N’est pas Ulysse qui veut, pour savoir résister aux Sirènes.

…Le jour prévu pour leur rencontre arriva enfin .Yves partit très tôt, en voiture, et fut sur place plus d’une heure avant l’arrivée du train de Mariane. Il lui téléphona régulièrement le long du trajet, puis l’attendit, très calme. Bien des questions se pressaient dans sa tête : se plairaient-ils encore une fois face à face ? Soudain, dix minutes avant l’arrivée du train, une sorte de panique l’envahit…

NOIRE

Noire ton image devant mes yeux
Noir le regard qui me sourit
Noir le cheveu, vif comme feu
Noire la vêture comme parure
Majestueuse et libre
Tu embrases mon désir
En moires noires




Extrait  (2 amants clandestins se séparent après une de leurs rares et éphémères rencontres, la première en fait. Ils  savent qu'ils ne se reverront pas avant bien longtemps.):

     En lui le malaise a crû dès la veille de la séparation. Doucement il est venu, comme l'appréhension du futur proche prenait lentement le pas sur la joie d'un présent dont les instants étaient comptés.
Il leur restait une journée.
Que firent-ils ce soir-là ? Il ne le sait plus. Il confond les jours, se souvient seulement du restaurant où ils dînèrent.
Elle mangea peu.
Terrorisé par le couperet, il guettait ses yeux, traquant ses pensées. Elle semblait impassible. L'était-elle ou se dominait-elle mieux que lui ?
      Le lendemain ils déambulèrent dans la ville grise. Il avait plu. Quelques gouttes tombaient encore. Il se força à rire en se battant avec son parapluie déglingué.
Dernier instant de grâce : la collation qu'ils prirent ensemble au café de la gare, quasiment vide. Cette fois encore il mangea un peu plus qu'elle, pour ne pas penser.
Il avait résolu d'attendre qu'elle monte dans son train. Profiter de sa présence jusqu'à la dernière seconde.
Chaque instant qui chassait le précédent avait aussi moins de goût. Quasiment plus aucun d'ailleurs.
       Il l'accompagna sur le quai, hésita un peu. Quinze  minutes encore. Ses yeux essayaient de dire à Mariane ce qu'il ne parvenait plus à articuler.
Il l'étreignit longuement, maladroitement, tourna vite le dos et quitta le quai précipitamment.
... Elle semblait impassible. L'était-elle ou se dominait-elle mieux que lui ?

À sa surprise, elle, avait semblé beaucoup plus froide, acceptant  assez naturellement la séparation. « On le savait. »  avait-elle dit.
   Quelques heures plus tard, arrivé chez lui, il téléphona à sa compagne précédente  et mit fin à leur liaison de manière assez brutale. Elle avait bien imaginé qu’il en rejoignait une autre - car leur relation s’était détériorée - mais pensait que c’était une  juste une passade. Il découvrit alors seulement qu’elle l’aimait sincèrement : ils n’avaient jamais réussi à bien communiquer. Il était peu fier de son comportement mais comment résister à la force de l’amour ? Pour lui c’était le moteur de l’existence après des années de marasme. Il avait mis environ une demi année à se résoudre à mettre fin à sa liaison.



Un avis: "Toi-Nous... C'est d'abord Toi puis Nous puis Moi... Fatalité d'un échec programmé ? Ou éternel recommencement parce que l'Humain ne peut se satisfaire du singulier ? La réponse est dans chacune de ses pages... derrière chacun de ses mots...
Toi-nous se lit d'une seule traite, au rythme des soubresauts de deux vies qui espèrent, hésitent et se déchirent sans parvenir à ne faire qu'une.   "  Christine Brunet
https://claudecolson.wordpress.com/ En ligne
 
monilet
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1588
   Âge  :  71
   Localisation  :  Essonne -France, chtimmi d'origine et coeur
   Pensée du jour  :   monilet= auteur Claude Colson
   Date d'inscription  :  29/06/2011
    
                         
monilet  /  Roland curieux


Un avis (parmi d'autres) :

http://www.aloys.me/article-ti-56817826.html
https://claudecolson.wordpress.com/ En ligne
 

 Toi-Nous [Éditions Chloé des Lys]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication :: Après publication-