PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 La nuit sera longue [Auto-Édition]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
LaurCéli
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  59
   Âge  :  64
   Localisation  :  CHAMPS SUR MARNE
   Date d'inscription  :  09/06/2014
    
                         
LaurCéli  /  Clochard céleste


Une présentation de mon recueil de nouvelles, édité en octobre 2013
http://roumegil.wix.com/laurceli
 
LaurCéli
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  59
   Âge  :  64
   Localisation  :  CHAMPS SUR MARNE
   Date d'inscription  :  09/06/2014
    
                         
LaurCéli  /  Clochard céleste


La nuit sera longue [Auto-Édition] <a href=La nuit sera longue [Auto-Édition] La_nui14" />
http://roumegil.wix.com/laurceli
 
LaurCéli
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  59
   Âge  :  64
   Localisation  :  CHAMPS SUR MARNE
   Date d'inscription  :  09/06/2014
    
                         
LaurCéli  /  Clochard céleste


FICHE TECHNIQUE
[size=11]Titre : La nuit sera longue
Auteur : LaurCéli
Type: Recueil de nouvelles
Genre : Horreur, thriller, fantastique

Éditeur : Auto-édité
Nombre de pages : 122
Dimensions :     15,24 (largeur) x 22,86 (hauteur)
Disponibilité : Lulu.com, Amazon et de nombreux sites. Envoi privé (roumegil@yahoo.fr).
http://roumegil.wix.com/laurceli
 
LaurCéli
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  59
   Âge  :  64
   Localisation  :  CHAMPS SUR MARNE
   Date d'inscription  :  09/06/2014
    
                         
LaurCéli  /  Clochard céleste


La nuit sera longue [Auto-Édition] La_nui16
http://roumegil.wix.com/laurceli
 
LaurCéli
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  59
   Âge  :  64
   Localisation  :  CHAMPS SUR MARNE
   Date d'inscription  :  09/06/2014
    
                         
LaurCéli  /  Clochard céleste


LA NUIT SERA LONGUE



       
La nuit sera longue. Mathieu le sait. Lumière éteinte, il attend. Le noir l’enveloppe de son manteau glacé. Seul le vent s’impose au lourd silence.
         Aucune automobile ne passe. D’ailleurs, dans cette impasse, aucune automobile ne passe jamais. Elles s’arrêtent, amorcent un demi-tour et s’enfuient aussitôt lorsque le conducteur se rend compte de son erreur. Ou, très rarement, s’immobilisent pour une visite. Mais ce soir, Mathieu n’attend aucune visite, comme le soir précédent. Et celui d’avant. Et celui d’avant avant. Et d’autres encore.
         Depuis combien de nuits un visiteur s’est présenté sur le seuil. Mathieu ne saurait le dire. Sa mémoire défaille et il n’a plus souvenance d’un quelconque visiteur. Ni d’ailleurs d’un quelconque demi-tour rapide d’un conducteur égaré.
         Un chien ou un loup hurle au loin. Et le silence retombe, toujours accompagné du vent, fardeau lourd et encombrant. Le silence pèse tant sur les épaules de Mathieu. Il reste immobile, assis sur le fauteuil rassis aux motifs fleuris et humides. Il attend.
         Il ne sait ce qu’il attend. La mort peut-être. Un jour, elle viendra bien le chercher. Mais elle ne semble pas pressée de venir à sa rencontre.  Nul ne semble pressé  de  venir  à sa  rencontre,  de  lui parler.
         Il  faut  dire que Mathieu est d’un ennui! La preuve, même la mort l’évite. Elle préfère fréquenter les jeunes pleins d’entrain qui rentrent vers deux heures du matin du bal, s’esclaffant dans leur auto, les yeux brillants d’alcool. La mort est là, au coin de la route. Elle se marre bien la mort alors qu’elle les emporte avec elle. Oh ! Oui, elle doit bien rire en se laissant raconter une dernière blague. On l’entend parfois ricaner dans la montagne, comme un crissement de pneus.
         Mais Mathieu lui, il ne va jamais au bal. Il n’y est jamais allé. Il en a entendu parler, c’est tout. Alors, il attend.
         Parfois, il voudrait bien que la cousine Martine frappe à la porte. Avec ses grands yeux bruns, ses dents qui lui prennent tout son sourire lorsqu’il la croisait avec le gars Michel. Il aimerait bien.
          Un jour, elle lui avait promis de venir le voir, après qu’il lui ait prêté deux cents francs pour s’acheter du maquillage et d’autres choses dont il ne se souvient plus. Chaque soir, il avait mis sa chemise rouge et s’était lavé les dents. Chaque soir, pendant une semaine ou deux. Et puis, la chemise se salissait et le tube de dentifrice se vidait et elle ne venait pas. Il s’en doutait un  peu, car elle ne souriait pas le jour de sa promesse. Elle semblait préoccupée par autre chose. Et puis le gars Michel l’avait regardé d’un drôle d’œil. Oh ! Lui, aucune envie qu’il vienne lui rendre visite. Il préférait rester tout seul que de voir le gars Michel sur le pas de sa porte.....
http://roumegil.wix.com/laurceli
 
LaurCéli
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  59
   Âge  :  64
   Localisation  :  CHAMPS SUR MARNE
   Date d'inscription  :  09/06/2014
    
                         
LaurCéli  /  Clochard céleste


LES TITRES DES NOUVELLES DE CE RECUEIL

SOMMAIRE

5  – La nuit sera longue

9  – Le Moulin

29 – Le Saumon

42 -  L’unique faute de Théodor Shumberg

48 – Le Regard

57 – Trente mètres

62 – Adieu Franck

67 – Etes-vous sûr…

70 – Le parc de l’ancien Monastère

79 – J’étais

83 – L’ivre hère

98 – Comme chaque soir où il rentre chez lui

101 – Lettre du phare

109 – L’Hêtre pourpre

111 – Une journée de fou

116 – Défunts
http://roumegil.wix.com/laurceli
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Il aurait peut-être mieux valu mettre tout cela dans un seul message non ? ça prend de la place pour rien :/
 
LaurCéli
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  59
   Âge  :  64
   Localisation  :  CHAMPS SUR MARNE
   Date d'inscription  :  09/06/2014
    
                         
LaurCéli  /  Clochard céleste


peut-être mais moi et l'informatique on est pas vraiment copain. Désolé
http://roumegil.wix.com/laurceli
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Il y a le bouton Editer en haut à droite du message, pour modifier les messages Wink
 
metaphores
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  24
   Âge  :  30
   Pensée du jour  :  "La fin est dans le commencement et cependant on continue" Beckett
   Date d'inscription  :  13/05/2017
    
                         
metaphores  /  Homme invisible


La quatrième de couverture en jette ! Et ouvre mon appétit de lectrice !

Bravo pour cette belle mise en bouche qui sait donner faim pour lire la suite !
 

 La nuit sera longue [Auto-Édition]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication :: Après publication-