PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 35, 36, 37
 

 Vos rêves bizarres - J'ai accouché de fraises à Cuba

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Scezelivo
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  1909
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  27/03/2019
    
                         
Scezelivo  /  Journal du posteur



Frodo be like : "wtf, who they think I am .. i did nothing, Sam did everything and Gollum ate (a bit of) my index !" 3<


00:23 : Sam be like : "wtf, he was gay this whole time ?!"



Source :

Spoiler:
 

Eagles at the end : "gottcha !"


Vous aviez jamais remarqué qu'elle gardait toujours son titre malgré les tentatives et les victoires ? Pokémon est un jeu intelligent.
 
Jedewyn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  753
   Âge  :  26
   Localisation  :  Entre le Rohan et Malaz
   Date d'inscription  :  15/12/2016
    
                         
Jedewyn  /  Blanchisseur de campagnes


Comme en ce moment, le mémoire me monte à la tête.
J'ai rêvé que j'allais me confronter à ma tutrice avec ma moitié à un genre de bureau des plaintes, type les impôts. Une grande vitre en plexi nous séparait donc, ce qui donnait des difficultés de compréhension. Pendant tout le long, ma moitié s'énervait et cherchait à me défendre mais rien à faire face à un agent du fisc/chercheur du CNRS... Finalement, la nana (qui n'avait même pas la tête de ma tutrice) souriait d'un air narquois en me tendant la feuille de présentation du jury, en me disant qu'elle y avait rajouté un spécialiste et qu'elle espérait que je serais contente.
Ce spécialiste, c'était mon précédent tuteur pour mon autre master, qui a essayé de me saboter et m'a piqué mes travaux.
Inutile de préciser qu'à ce moment-là, j'ai émergé en vitesse du cauchemar.
Ah bon sang, les études... Neutral
 
Fedora
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  248
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  24/07/2019
    
                         
Fedora  /  Autostoppeur galactique


Pasiphae a écrit:
J'ai rêvé que je sauvais deux petits chiens de la noyade, dans la mer (un petit husky et un petit bâtard croisé de caniche et de je sais pas trop quoi) – c'est une séquence longue parce qu'on a dû beaucoup nager –, que je les emmenais dans une épicerie glauque pour acheter de l'eau et à manger pour eux, et qu'ils restaient toute la vie avec moi Sad


trop hâte que nos chiens s'amusent ensemble Cool
 
Scezelivo
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  1909
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  27/03/2019
    
                         
Scezelivo  /  Journal du posteur


Fedora a écrit:
Pasiphae a écrit:
J'ai rêvé que je sauvais deux petits chiens de la noyade, dans la mer (un petit husky et un petit bâtard croisé de caniche et de je sais pas trop quoi) – c'est une séquence longue parce qu'on a dû beaucoup nager –, que je les emmenais dans une épicerie glauque pour acheter de l'eau et à manger pour eux, et qu'ils restaient toute la vie avec moi Sad


trop hâte que nos chiens s'amusent ensemble Cool

this !!!! Cool
 
jdoo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3531
   Âge  :  54
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Three blind rabbits.
   Date d'inscription  :  05/11/2017
    
                         
jdoo  /  Sang-Chaud Panza


Je suis à un concert, mais pas dans une salle de spectacle, plutôt dans un hangar. Des chaises pliantes sont regroupées au centre et orientées vers un mur où passe une lumière filtrée. Je suis au premier rang à la place extrême gauche. A coté de moi quelqu’un que je connais, mais je sais juste que je le connais. Derrière moi les gens chuchotent pendant la représentation et cela m’agace. On joue de la musique, mais l’orchestre n’est pas visible.
-Changement de plan-
Je suis toujours au concert, mais je vois très haut le dessous de la terrasse où se cache l’orchestre. La terrasse à une avancée arrondies. On n’y joue la marche nuptiale de Mendelssohn. Et je me souviens que je me dandine en rythme et que je suis très content d’entendre cette musique.
-Changement de plan-
Je me trouve maintenant sur la terrasse où joue l’orchestre. Comme elle est très haute, la vue ne donne que sur un ciel nuageux, qui ressemble aux cieux que l’on verrait sur une peinture de Nicolas Poussin. Je vois les musiciens qui me tournent le dos. Un des musiciens accompagne la musique de la marche nuptiale à la guitare électrique. Et il se la donne à fond. Du reste je pense que c’est plus une basse, vue le son qui en sort. Les musiciens qui maintenant sont tournés vers moi sont habillés comme les Beatles sur l’affiche de Sergent Pepper. L’un d’entre eux que je reconnais comme étant Antoine Griezmann est déguisé en John Lennon avec une moustache à la gauloise comme ils avaient dans les années « strawberry field forever », enfin cela dit en plus fournies. Il a une tâche sur le front, faite avec des paillettes rouges, comme Mickael Gordbatch, mais je me fais la réflexion qu’il l’a mise du coté droit alors qu’elle est du coté gauche normalement. Puis le manche de la guitare électrique se casse. Le concert est alors interrompu. Tout le monde sourit à cette mésaventure. Le guitariste regarde les deux parties de la guitare en haussant les épaules, de l’air de dire, je n’y peux rien. Les autres personnes lui disent que ce n’est pas grave et que ce sont de choses qui arrivent et tout le monde plaisante de la situation. Là dessus Griezmann se lève et se met à improviser des vers en imitant le style de Shakespeare. Un de ses bons potes de football (je ne sais pas qui) reprend avec lui son improvisation, ce qui enchante toute l’assistance. Je m’étonne du reste de prendre toute la mesure de l’érudition de ses deux footballeurs.
-Changement de plan-
Je me retrouve dehors, je crois que l’on va avoir une démonstration de cerf-volant sur une plage. Je suis habillé avec un t-shirt et peut-être un blouson. Nous sommes plusieurs et nous sommes accueillis par Franck Dubosc et une autre personne que je ne connais pas, il porte un petit slip de bain, et il me fait la réflexion en déconnant comme il en a l’habitude que je suis habillé léger et que je vais avoir froid. Je lui réponds que c’est bon avec mon blouson, ça ira.
-Changement de plan-
Je suis maintenant en bus. Toujours habillé pareil. Nous nous rendons à une compétition sportive pour y participer, peut-être un match de rugby. Nous nous arrêtons au pied d’un petit talus, fait de purée de pommes de terre qui est lissé et où on voit les marques de l’outil qui l’a lissée. Quelqu’un décide de grimper dessus pour qu’on y prenne notre pose déjeuner. Je tente de grimper, mais je n’y arrive pas, la surface est trop molle. Je tente alors de passer par la propriété qui est juste à côté. Pour y entrer, il faut passer par une porte de garage à moitié tirée. Je me baisse et je vois une femme et son fils au bord d’une piscine qui je crois est vide. Je lui demande si je peux passer par sa cour pour rejoindre le talus. Elle me fait signe d’entrer. Je passe alors par le garage et je me retrouve nez à nez avec un canard sanglé sur une table métallique qui me regarde d’un air terrorisé. La femme me rejoint et me dit de ne pas m’inquiéter que le canard soit ainsi sanglé, car on doit lui apporter des soins. Je luis répond que je connais ce dispositif, car je l’ai déjà vu sur des chevaux. Elle me propose d’aller faire un tour en ville et qu’elle me déposerait au stade où doit se dérouler la compétition sportive. Sans trop savoir comment je me retrouve dans la voiture à l’arrière. Il y a une autre personne à l’avant, mais je ne sais pas qui, peut être son fils. On tourne alors en rond dans un très joli village qui est très étendu, mais pas très dense. Les maisons ont le style XIXe siècle des architectures bourgeoises, avec des briques rouges et de grosses pierres en calcaire blanc. Je commence à être inquiet car la ballade dure longtemps et je me dis que je vais rater le début du match, mais je n’ose pas le dire à la femme. Finalement elle me dit de descendre pour je ne sais plus qu’elle raison. Je me rends compte que je suis très loin du stade. Je me mets alors à marcher pour le rejoindre.
Et je me réveille.
https://julesallea92.wixsite.com/image
 
Noxer
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3131
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  15/11/2015
    
                         
Noxer  /  Au nom de l'Abeille – Et du Papillon – Et de la Brise – Amen !


J'ai rêvé que je me curais le nez.


la propriété c'est le vol


noxeradmin
https://letombeaudespaquerettes.wordpress.com/
 
Noxer
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3131
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  15/11/2015
    
                         
Noxer  /  Au nom de l'Abeille – Et du Papillon – Et de la Brise – Amen !


Y'en avait des grosses !


la propriété c'est le vol


noxeradmin
https://letombeaudespaquerettes.wordpress.com/
 
Nei
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1705
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  30/03/2017
    
                         
Nei  /  Fiancée roide


Hâte de savoir la suite Pop corn
 
Mardi
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  1672
   Âge  :  37
   Date d'inscription  :  19/03/2018
    
                         
Mardi  /  Fiancée roide


J'ai rêvé que Mardiboy était en fait l'éditeur du Chat Noir Embarassed
https://www.instagram.com/mardi.mardiii/
 
manvoe
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  08/10/2021
    
                         
manvoe  /  Début de partie


Aventador a écrit:
Ayant déjà utilisé un de mes rêves (plutôt cauchemars d'ailleurs)) pour écrire un texte pour La Roulette Russe, je vais vous en raconter un autre (posté à l'époque sur le topic de l'horloge parlante).

La semaine dernière, après m'être tapé un fou-rire avec ma fille en nous imaginant me clipser la frange artificielle vantée par la pub Franck Provost sur mon cheveu fin et court, sous le regard ahuri de mon fils de 13 mois, je passais une nuit bizarre et... épuisante. Deux phases nocturnes ponctuées de rêves pour le moins particuliers...

Après avoir désespérément tenté d'échapper à un Belmondo devenu fou-sanguinaire parce qu'il m'avait surpris en train de fauter avec Catherine Deneuve (tous deux avec le physique qu'ils avaient dans les années 60, allez savoir pourquoi), son épouse dans ce long métrage issu de mon subconscient totalement inconscient, je me la suis joué "reines du shopping" version masculine dans une boutique étrangement tenue par le couple de gérants du restaurant de la plage où j'ai bossé quatre étés consécutifs durant mes années fac. Et il ne me présentait que des pulls ou chemises "parme", pas du tout raccords avec le thème proposé par Cristina Cordula.

Non non, je ne prends aucune substance illicite, je vous assure!

Bon, pour Cristina Cordula encore, ça s'explique, ma fille étant fan de la présentatrice et des "Reines du shopping".

Mais moi avec Deneuve poursuivi par Belmondo, euh... Y'a comme une erreur de casting, là. Mon héroïne, c'est Vanessa! Parce que même jeune, je n'ai jamais vraiment kiffé la Catherine. Bon, je la tolère dans quelques films, mais pas plus. Et surtout pas dans les comédies musicales so kitchs des années 60-70 dans lesquelles elle est doublée pour toutes les parties chantées alors qu'elle y tient un rôle-titre!

Tiens... Tu me rappelles ce (très vieux) rêve où j'avais pris la diligence avec Gainsbourg et David Duchovny...

service-pharmaceutique.com/imovane
https://santecanoe.weebly.com/
 
Nei
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1705
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  30/03/2017
    
                         
Nei  /  Fiancée roide


.


Dernière édition par Nei le Dim 31 Oct 2021 - 20:46, édité 1 fois
 
Paulemile
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1506
   Âge  :  36
   Localisation  :  Esbly (77)
   Pensée du jour  :  Dans la tête de Doug Marlow
   Date d'inscription  :  09/11/2018
    
                         
Paulemile  /  Roland curieux


Rêve WTF du jour :

Je me trouve dans une pièce de maison inconnue, d'aspect vieux manoir abandonné. Je suis à poil, et les cinq autres personnes présentes également, mais on trouve ça tout à fait normal. Un corps décapité gise au sol (lui il est en caleçon par contre), et on se met à se passer la tête du pied comme si c'était un ballon de foot (la tête ressemble à celle de Danny Trejo, et la coupure est totalement cautérisée). On tape doucement dedans au début, car il ne faut pas faire de bruit pour alerter "les autres", qui sont apparemment des gens qui nous gardent séquestrés ici.
Mais on se prend tellement au jeu qu'on shoote de plus en plus fort dans la tête, et elle se met à rebondir partout sur les murs. Je ricane en disant "ça part en couille, là". Et une femme du groupe me regarde en rectifiant "ça part en COU plutôt !", en référence à la tête coupée. Tout le monde rigole en tapant encore plus fort dedans.

scratch scratch scratch
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13601
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


manvoe a écrit:
Tiens... Tu me rappelles ce (très vieux) rêve où j'avais pris la diligence avec Gainsbourg et David Duchovny...
Un rêve à toi, ou bien tu cites un post que j'ai fait plus haut ?
Parce que ce rêve-là, c'est un que j'ai fait et la phrase est identique à celle que j'ai postée ici
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Quali
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  139
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  25/10/2021
    
                         
Quali  /  Barge de Radetzky


Je devais trouver 300 cordes pour les équipes qui se relayaient dans un projet de rénovation-construction, dans un truc qui ressemblait à un manoir avec des grands greniers trop cools et très "grenier". C'était plus ou moins les gens du staff louveteaux dont j'avais fait partie il y a quelques années.

J'ai aussi discuté avec Pasi sur Messenger, je ne sais plus trop de quoi mais ça devait être poésie etc., je me souviens seulement qu'elle m'a dit qu'elle me genrait au féminin suite à un message en "tu", sur un ton amical mais qui n'attendait pas de moi quelque approbation ou refus... et je suis resté tout chose et rassurez, ça me faisait du bien.

À la fin, on a cueilli des trucs au fond du parc, j'ai taquiné des animé·es, et Taylor Swift m'a taquinez   Mouche  , j'étais tout Embarassed !!  
 
Quali
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  139
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  25/10/2021
    
                         
Quali  /  Barge de Radetzky


Spoiler:
 
 

 Vos rêves bizarres - J'ai accouché de fraises à Cuba

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 37 sur 37Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 35, 36, 37

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Bac à sable-