PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -17%
PHILIPS Centrale vapeur HI5900/22 5,2 bar
Voir le deal
59.99 €

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 

 Au Fil de la Nuit du 2 mai 2014

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Olivia Lecartti
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  514
   Âge  :  31
   Pensée du jour  :  Ecrire, c'est déjà mettre du noir sur du blanc. Mallarmé
   Date d'inscription  :  16/02/2014
    
                         
Olivia Lecartti  /  Gloire de son pair


SuperIgor a écrit:
Fairy : celui-ci ? http://booknode.com/new_victoria,_tome_2___rebellion_0174262

Le résumé du 1er tome m'a beaucoup emballé, mais là sur le 2nd, j'ai l'impression de lire un "remake" de Warm Bodies  What a Face 


mgd : ça m'arrive surtout quand j'introduis un personnage. Chacun de mes personnages a une histoire précise, un caractère, des goûts, des habitudes, et j'ai tendance à vouloir tout mettre dès les premières lignes où il apparaît, du coup ça fait un méli-mélo vraiment imbuvable  Razz 
 
Géronimo
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  367
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  18/04/2014
    
                         
Géronimo  /  Tapage au bout de la nuit


Citation :
mgd : ça m'arrive surtout quand j'introduis un personnage. Chacun de mes personnages a une histoire précise, un caractère, des goûts, des habitudes, et j'ai tendance à vouloir tout mettre dès les premières lignes où il apparaît, du coup ça fait un méli-mélo vraiment imbuvable  Razz 

Exactement. C'est peut-être la peur de ne pas trouver le bon moment pour caser tel ou tel détail par la suite. On veut tout précipiter comme pour se dire "c'est bon, la phrase est dans le paquet, difficulté évincée"


Dernière édition par mdg le Ven 2 Mai 2014 - 23:08, édité 1 fois
 
Monosphate
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  23
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  25/07/2012
    
                         
Monosphate  /  Homme invisible


Fairy -> Merci. Des encouragements, ça ne fait que motiver encore plus !

Olivia -> En effet, j'ai déjà tout mon plan (pour le tome 1. En ce qui concerne les 5 autres tomes, j'ai aussi le fil directeur mais je dois l'étoffer un peu plus). Perso, même si tout est prévu, j'arrive à me surprendre, enfin mes personnages me surprennent. Pas plus tard qu'hier, un de mes personnages principaux m'a totalement surpris (dans le bon sens). Je me disais : "putain mais il m'emmène où lui ?". Du coup, j'ai décidé de changer sa destiné (qui n'a pas d'importance dans l'intrigue principale).
 
Olivia Lecartti
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  514
   Âge  :  31
   Pensée du jour  :  Ecrire, c'est déjà mettre du noir sur du blanc. Mallarmé
   Date d'inscription  :  16/02/2014
    
                         
Olivia Lecartti  /  Gloire de son pair



6 tomes  affraid 
*applaudit*
Bonne chance  :bummies: 


261 mots, je me traîne...
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Mdg : J'ai le problème inverse ^^ J'ai l'impression de ne pas assez en dire pour intéresser le lecteur Razz
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  14
   Âge  :  46
   Localisation  :  nice
   Pensée du jour  :  A l'abordage !! Je suis très pirate en ce moment
   Date d'inscription  :  09/01/2014
    
                         
paulux  /  Homme invisible


La couverture et le design de l'écriture sont magnifiques ^^
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Mdg : Ca m'arrive aussi, mais comme mes idées sont beaucoup trop différentes, je ne peux même pas les caser dans le même livre. Mais c'est pénible quand tu tournes autour d'une seule idée.  Crying or Very sad 
 
SuperIgor
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  200
   Âge  :  47
   Localisation  :  Utopia
   Pensée du jour  :  Choisis la pilule bleue et tout s’arrête, après tu pourras faire de beaux rêve. Choisis la pilule rouge : tu restes au Pays des Merveilles et on descend avec le lapin blanc au fond du gouffre.
   Date d'inscription  :  22/04/2012
    
                         
SuperIgor  /  Autostoppeur galactique


Début de chapitre 9:

09.Du crédit
Created lundi 14 avril 2014

Le nerf de la guerre dit-on, voire même la cause des guerres…

J'allais avoir besoin d'argent, de beaucoup d'argent, pour me joindre à la Guerre Silencieuse. Je repensais donc à mon banquier… Et aussi j'imaginais comment les banques parvenaient à détourner autant d'argent. Il me fallait faire comme elles. Mais à la différence, que cet argent serait toujours en mouvement. Et Victoor y veillerait.

La dissolution serait notre vecteur de conduite. J'avais entendu maintes fois, que si une masse critique de gens prenaient conscience des affres du système, alors seulement, cette masse en mouvement pourrait parvenir à infléchir le cours des comportements. La société telle qu'elle avait évolué, avait transformé les individus en pantins. Ils étaient pilotables selon un mode bien défini et décrit par des règles : les « Silent Weapons », ou les « Stratégies de manipulation ».
 
Géronimo
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  367
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  18/04/2014
    
                         
Géronimo  /  Tapage au bout de la nuit


duboismarneus a écrit:
Mdg : J'ai le problème inverse ^^ J'ai l'impression de ne pas assez en dire pour intéresser le lecteur Razz

Si tu arrives à faire un récit épuré, ce n'est pas forcément plus mal. À force de vouloir surcharger de fausses bonnes idées, j'imagine qu'on noie le lecteur rapidement !


Phoenixox a écrit:
Mdg : Ca m'arrive aussi, mais comme mes idées sont beaucoup trop différentes, je ne peux même pas les caser dans le même livre. Mais c'est pénible quand tu tournes autour d'une seule idée.  Crying or Very sad 

C'est ça, a fortiori quand tu as plein d'autres idées qui te trottent dans la tête. Tu as ce sentiment frustrant de ne pas pimenter assez ton récit parce que tu as tellement d'autres choses à dire, mais en même temps... ces autres choses sont diablement hors sujet.
 
Monosphate
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  23
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  25/07/2012
    
                         
Monosphate  /  Homme invisible


Merci olivia. En espérant que je n'abandonne pas mon projet :p J'ai tendance à ne jamais finir ce que j'ai commencé donc bon...
 
Olivia Lecartti
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  514
   Âge  :  31
   Pensée du jour  :  Ecrire, c'est déjà mettre du noir sur du blanc. Mallarmé
   Date d'inscription  :  16/02/2014
    
                         
Olivia Lecartti  /  Gloire de son pair



Monosphate : tu as les idées pour 6 tomes et le plan de tes 20 premiers chapitre. Ce serait dommage d'arrêter après avoir déjà passé tant de temps sur ton projet ! De plus, il doit te tenir à cœur, depuis le temps que tu dois bosser dessus  Razz 
Combien de mots ce soir ?  I love you 
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je voulais votre avis justement sur un petit extrait :

Citation :
Le temps ne signifiait pas grand-chose au fin fond du monde, mais il s’était établit un concensus autour des cycles des mineurs : quatre équipes travaillaient l’une après l’autre, sur une période de six heures chacune, temps déterminé par une vieille horloge à ressorts, qui ne pouvait gère que faire le décompte des quelques heures de travail avant d’être remontée. L’horloge, de la taille d’un chariot de mine, trônait au-dessus des baraquements, et était régulièrement vérifiée et remontée par le contremaître, qui sonnait lui-même le changement dans toute la ville.

Et DeepTown s’était accoutumée à vivre au rythme de ces allées et venues, au point d’en faire une manière de vivre. Ici, chaque famille avait au moins un de ses membres qui travaillait la pierre, si ce n’était toute la fratrie, alors adapter son quotidien au son de la cloche ou des hommes qui rentraient, harassés, n’avait pas été bien compliqué.

Par rapport à l'horloge... je me demandais s'il n'y avait pas un autre moyen... qu'une bête horloge... jusqu'ici j'ai pas trouvé
 
Penpen
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  766
   Âge  :  28
   Date d'inscription  :  31/12/2011
    
                         
Penpen  /  Blanchisseur de campagnes


23h20, il est tôt, on dirait, mais j'ai fini ma nouvelle, et je suis très fatigué.
Donc ce sera 2198 mots pour moi. Bon courage pour ceux qui continuent Smile
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


duboismarneus a écrit:
Je voulais votre avis justement sur un petit extrait :

Citation :
Le temps ne signifiait pas grand-chose au fin fond du monde, mais il s’était établit un concensus autour des cycles des mineurs : quatre équipes travaillaient l’une après l’autre, sur une période de six heures chacune, temps déterminé par une vieille horloge à ressorts, qui ne pouvait gère que faire le décompte des quelques heures de travail avant d’être remontée. L’horloge, de la taille d’un chariot de mine, trônait au-dessus des baraquements, et était régulièrement vérifiée et remontée par le contremaître, qui sonnait lui-même le changement dans toute la ville.

Et DeepTown s’était accoutumée à vivre au rythme de ces allées et venues, au point d’en faire une manière de vivre. Ici, chaque famille avait au moins un de ses membres qui travaillait la pierre, si ce n’était toute la fratrie, alors adapter son quotidien au son de la cloche ou des hommes qui rentraient, harassés, n’avait pas été bien compliqué.

Par rapport à l'horloge... je me demandais s'il n'y avait pas un autre moyen... qu'une bête horloge... jusqu'ici j'ai pas trouvé

Cadran solaire peut être ? Avec un système de cristaux qui s'illuminent ou je ne sais quoi. L'horloge est bien aussi, pourquoi la changer ?  Smile 
 
Géronimo
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  367
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  18/04/2014
    
                         
Géronimo  /  Tapage au bout de la nuit


duboismarneus a écrit:
Je voulais votre avis justement sur un petit extrait :

Citation :
Le temps ne signifiait pas grand-chose au fin fond du monde, mais il s’était établit un concensus autour des cycles des mineurs : quatre équipes travaillaient l’une après l’autre, sur une période de six heures chacune, temps déterminé par une vieille horloge à ressorts, qui ne pouvait gère que faire le décompte des quelques heures de travail avant d’être remontée. L’horloge, de la taille d’un chariot de mine, trônait au-dessus des baraquements, et était régulièrement vérifiée et remontée par le contremaître, qui sonnait lui-même le changement dans toute la ville.

Et DeepTown s’était accoutumée à vivre au rythme de ces allées et venues, au point d’en faire une manière de vivre. Ici, chaque famille avait au moins un de ses membres qui travaillait la pierre, si ce n’était toute la fratrie, alors adapter son quotidien au son de la cloche ou des hommes qui rentraient, harassés, n’avait pas été bien compliqué.

Par rapport à l'horloge... je me demandais s'il n'y avait pas un autre moyen... qu'une bête horloge... jusqu'ici j'ai pas trouvé

Pour ce qui est de l'autre moyen, ne connaissant pas l'histoire je ne peux pas trop te conseiller.
En revanche, je pense que tu devrais mieux aérer la description, surtout au niveau des connecteurs. Exemple de trucs que tu pourrais changer dans cette phrase :

"L’horloge, de la taille d’un chariot de mine, trônait au-dessus des baraquements, et était régulièrement vérifiée et remontée par le contremaître, qui sonnait lui-même le changement dans toute la ville."

Et sinon petit hors sujet : les familles qui sont toutes liées "à la pierre" ça me fait penser à Zola. Tu as fait exprès ?


Dernière édition par mdg le Ven 2 Mai 2014 - 23:26, édité 1 fois
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Au Fil de la Nuit du 2 mai 2014

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Communauté :: Constances et challenges-