PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Corsair Vengeance LPX 32GB (2 x 16GB) DDR4 3200MHz C16 High ...
99.90 €
Voir le deal
anipassion.com

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 

 [Univers] Comment écrire une scène , disons "érotique" ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Anson
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1061
   Âge  :  108
   Localisation  :  Sous le soleil exactement
   Pensée du jour  :  Je ne pense que la nuit.
   Date d'inscription  :  21/04/2014
    
                         
Anson  /  Effleure du mal


Anson a écrit:
Un rapport sexuel se déroule comme un enchaînement d’événements précipités dont on peut oublier des pans entiers. La seule situation comparable est celle du vécu d’un accident de la route qui présente les mêmes difficultés de mémorisation, parfois différente selon les témoins, comme d’ailleurs pour chaque membre d’un couple qui s’unit, comme si le coït n’était que la collision de deux corps étrangers.
Sa puissance restaurée Alghier la pénétra, dans une position académique et soudainement, tout le corps de Loraine rayonna depuis leurs ventres unis. Son sexe de femme enveloppa le sien et il sentit le toucher étonnant d’une paroi souple, comme si elle était poussée par une masse liquide et mouvante. Il percevait, avec la même étrange précision, toutes ses courbes et tous ses volumes de ce corps étranger. Les longues jambes se refermèrent sur lui, l’étreignant de leur caresse soyeuse. Les visages paraissent toujours plus doux en position allongée. La beauté de Loraine maintenant empreinte de sérénité, était émouvante. Son désir d’en jouir monta très vite, exacerbé par une indéfinissable réaction de la part de la demoiselle, malgré une apparente passivité. Il glissa un bras sous son épaule pour l’enlacer, elle souleva sa tête pour l’aider, son visage se rapprochant un court instant comme pour un geste tendre, illuminé par la vision fugitive des mèches blondes passant juste devant ses yeux. Il crut l’entendre gémir doucement et sa peau devenait chaude et de plus en plus fondante. Leurs gestes réciproques se répondaient harmonieusement, mais si la belle éprouvait quelque chose, elle restait extrêmement discrète. Pourtant, alors qu’il la serrait plus fort dans ses bras, elle donna un vif coup de rein pour mieux l’accueillir et il jouit d’elle avec une force qui le submergea.
 
Myrdhin
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  664
   Âge  :  37
   Localisation  :  Béarn.
   Pensée du jour  :  L'affliction des esprits d'horizon.
   Date d'inscription  :  30/07/2014
    
                         
Myrdhin  /  Hé ! Makarénine


Ça dépend.
Suggestive ?
Explicite ?
Imagée ?
Concrète ?
Vulgaire ?
Élégante ?
Réaliste ?
Loufoque ?
Grotesque ?
Dramatique ?
J'en passe, et des meilleures.
Dans tous les cas, avec du bon sens.
Et un brin de maturité (pas forcément "d'expérience", d'ailleurs : elle aide surtout pour la précision du trait, ensuite).
Enfin, pour moi, d'abord et avant tout, il faut de la paillardise, sans forcément faire du paillard.
http://jeanbaptistecigogneau.blogspot.fr
 
Anson
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1061
   Âge  :  108
   Localisation  :  Sous le soleil exactement
   Pensée du jour  :  Je ne pense que la nuit.
   Date d'inscription  :  21/04/2014
    
                         
Anson  /  Effleure du mal


Écrire une scène érotique est un art difficile, en équilibre précaire entre le ridicule et la répétition. Pourquoi ne pas propose un concours sur ce sujet?
 
Myrdhin
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  664
   Âge  :  37
   Localisation  :  Béarn.
   Pensée du jour  :  L'affliction des esprits d'horizon.
   Date d'inscription  :  30/07/2014
    
                         
Myrdhin  /  Hé ! Makarénine


in Travaux de groupe
http://jeanbaptistecigogneau.blogspot.fr
 
Aurèl'
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  21
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  25/08/2014
    
                         
Aurèl'  /  Homme invisible


Je préviens: je n'ai pas lu tous les messages postés ici, je me suis limitée à la 3ème page pour des questions de temps...mais je me permets quand même de commenter parce que je suis trop badass.  Cool

Pour écrire une scène "érotique" chacun à ses propres goûts. Et selon la scène, on touchera différents types de publics: ce que Myrdhin a plutôt bien expliqué en posant sa liste de questions.
Pour ma part j'ai une sainte horreur du "cru" et des surnoms ridicules que l'on peut écrire (Cf. "Hmmm...bébé vas-y..." dans 50 Shades). Moins c'est "hors-normes", mieux c'est, et cela, sans forcément tomber dans le romantique.
Par ailleurs j'ai également horreur de cette espèce de description année 80 composée de métaphores mal brodées pour détailler le plus possible et où au final, j'ai la sensation que c'est quelque chose d’écœurant où l'on pourrait presque entendre un "twich twich twich" en arrière plan (je me comprends, donc si vous ne voyez pas ce que je veux dire c'est tant mieux...). De ce fait, dans mes écrits, j'ai tendance, non pas à marquer le plaisir physique de mes personnages mais plus le plaisir "mental". Ce que pense l'autre. Les sentiments.


Je me permets d'illustrer le propos sans forcément prétendre à ce que ce soit merveilleusement merveilleux (puisque ce texte n'est pas très très récent et qu'il ne décrit pas l'acte complet du coup...):
Extrait:

Pas de tournicoti-tournicota, juste de la description simple et basique, en évitant les tues-l'amour mais en se confiant sur ce qu'éprouve les personnes pour que ce soit au plus proche d'une certaine réalité.
 
Myrdhin
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  664
   Âge  :  37
   Localisation  :  Béarn.
   Pensée du jour  :  L'affliction des esprits d'horizon.
   Date d'inscription  :  30/07/2014
    
                         
Myrdhin  /  Hé ! Makarénine


Ça se rapproche de ce que j'appelle "faire de la paillardise pas forcément paillarde".
Du réel, quoi (bien que ton homme me semble un chouïa ... artificiel ? ... je ne sais pas, je ne m'y retrouve pas ; en tout cas on sent bien que la perspective adoptée correspond à Kath).

EDITs:

Souvent je m'en tiens à ça.
(Je voulais vous mettre un autre extrait, mais j'aurais dû mettre toute la nouvelle pour qu'on comprenne bien que la nana ne s'offre pas au gars "comme ça", genre fantasme masculin.)
Donc je m'en tiens à du cru (pas toujours avec ce type de descriptions sous ecstasy) mais l'imagination du lecteur fait le reste.


Dernière édition par Myrdhin le Dim 31 Aoû 2014 - 16:50, édité 6 fois
http://jeanbaptistecigogneau.blogspot.fr
 
Anson
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1061
   Âge  :  108
   Localisation  :  Sous le soleil exactement
   Pensée du jour  :  Je ne pense que la nuit.
   Date d'inscription  :  21/04/2014
    
                         
Anson  /  Effleure du mal


Pourquoi "la pureté" du geste s'évanouirait-elle?
Pour le reste c'est sincère et sympa, apparemment il y a du potentiel pour un concours qui ne soit ni porno ni vulgaire, mais... littéraire!
 
Aurèl'
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  21
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  25/08/2014
    
                         
Aurèl'  /  Homme invisible


Myrdhin a écrit:
Le prénom me semble kitsch :mrgreen:
Attention à ce que tu dis, je risque de le prendre très mal ! xD (Je blague)
J'aime beaucoup ce prénom ! Et graphiquement parlant il me plait. Du coup... :B Tu feras avec gentil Môsieur !

Myrdhin a écrit:
ton homme me semble un chouïa ... artificiel ? ... je ne sais pas, je ne m'y retrouve pas ; en tout cas on sent bien que la perspective adoptée correspond à Kath
Pour la petite explication: il ne s'agit là que d'un extrait, la scène entière fait deux pages et alterne les points de vue, ce qui rendrait mon "bonhomme" peut-être moins artificiel du coup ? Je ne sais pas. Après tout ce n'était que pour illustrer le genre de lecture "érotique" que je suis apte à apprécier. Paillardise sans paillarde. xD

Anson a écrit:
Pourquoi "la pureté" du geste s'évanouirait-elle?
Parce que dans le contexte (oui, ce n'est qu'un extrait...) il s'agit d'un jeu avec une intention plus ou moins malsaine derrière. Les personnages abordent le sexe de manière psychologique. Ce geste remet en cause le jeu et Kath se ressaisit immédiatement pour ne pas perdre. C'est à celui qui démontrera le plus de faiblesse et qui sera "border-line" avec les sentiments qui perdra. Sauf qu'ils perdent tous les deux sans le savoir.
Histoire plus ou moins compréhensible... Shocked Va falloir que je la reprenne !

Anson a écrit:
Pour le reste c'est sincère et sympa
Merci !!! "Sincère" ! Voilà un mot qui définit bien ce que je recherche !
 
Myrdhin
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  664
   Âge  :  37
   Localisation  :  Béarn.
   Pensée du jour  :  L'affliction des esprits d'horizon.
   Date d'inscription  :  30/07/2014
    
                         
Myrdhin  /  Hé ! Makarénine


Aurèl', tu remarqueras que j'ai retiré mon verdict sur le prénom, parce que ... en lisant mon extrait ... j'ai réalisé que ma Lindsey ne valait pas mieux Razz
Sinon, qu'en dis-tu ? :mrgreen:
http://jeanbaptistecigogneau.blogspot.fr
 
Aurèl'
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  21
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  25/08/2014
    
                         
Aurèl'  /  Homme invisible


Alors alors...
*Aurèl' prend une grande inspiration pour avoir la force de faire un commentaire constructif.*

J'ai connu une Linsey (pas sûre que ce fut la même orthographe) plutôt pouff qui excellait dans l'art du génocide de baleine pour le sauvetage des rouges à lèvres écarlates et pétants, qui dépassent presque la triple couche de fond de teint. Depuis j'ai la phobie des prénoms américanisés.

Mais qu'importe !

Comme mes précédentes remarques:
J'aime vraiment le fait que tu ailles à l'essentiel en étant très précis: ce qui permet de s'imaginer la scène avec du détail ! Et ça c'est bien (Zola si tu nous entends...) ! Le seul bémol que je trouve à dire à ce niveau là (et pardonne-moi d'avance car j'avoue n'avoir aucun tact...) c'est que cette précision peu apporter de la lourdeur: notamment lors des énumérations. Donc un petit achtung bicyclette mon ami ! Cela permettra au lecteur de visualiser la scène avec plus de facilité si tu arrives à fluidifier cette description érotique: quelques virgules et points suffisent généralement ! Il y a beaucoup d'éléments imbriqués mais pose le ciment pour avoir ton mur !

Sur le point érotique pur et dur (les esprits tordus riront à ces mots):
"t’inquiète pas ma poule" > NOOOOOOOOOOooooooon...sacrilèèèèèèège...pas de surnoms beauf ! Sauf si cela fait partie du caractère du personnage ou que tu tiens à rentrer dans ce genre de "tripe".
"jouer de sa langue" > Pas cru, pas vulgaire, simple, efficace. J'aurais même aimé que tu développes la scène pour avoir plus de choses brûlantes à lire ! Le rangement du studio ça coupe directement et me frustre ! Razz
 
Myrdhin
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  664
   Âge  :  37
   Localisation  :  Béarn.
   Pensée du jour  :  L'affliction des esprits d'horizon.
   Date d'inscription  :  30/07/2014
    
                         
Myrdhin  /  Hé ! Makarénine


Laughing
J'ai quelques scènes explicites ailleurs mais, là, en l'occurrence, il faudrait bien plus que quelques lignes.
Tu dis ne pas aimer les prénoms américanisés, par rapport à quoi ? Les anglais ? Sinon Katheleen fait pas mal l'affaire Razz
Mais tu as bien compris le truc : je n'aime pas cette Linsey (prononcez lihnçi), on apprend pourquoi dans la suite (leur relation a quelque chose de malsain, d'où le ma poule). Wink
Encore merci pour ton appréciation des détails mais, Zola, vraiment ? Shocked
Sinon, pour la lourdeur, s'mocht nex bicyclette Wink cette nouvelle intervient presque à la fin du recueil, quand le lecteur a de l'entraînement ! Razz
Bien à toi
http://jeanbaptistecigogneau.blogspot.fr
 
Anson
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1061
   Âge  :  108
   Localisation  :  Sous le soleil exactement
   Pensée du jour  :  Je ne pense que la nuit.
   Date d'inscription  :  21/04/2014
    
                         
Anson  /  Effleure du mal


Myrdhin a écrit:
Sur le sofa il y a
"Sofa il y a" c'est une rime malheureuse. Par ailleurs, mieux vaut éviter les "il y a". Le sofa est un peu un cliché dans la littérateur érotique comme les bas résilles et les jarretelles.
Il me semble que avoir "la cinquantaine", s'enchaine mal avec potelé (avoir la cinquantaine, être potelé, l'auxiliaire est différent).
Si on est nue, on ne peut pas porter une veste... On comprend bien sûr, mais c'est une petite maladresse.
On a l'impression qu'elle a un mouvement de dégoût parce qu'elle est entre les cuisses de sa partenaire ce qui n'incite pas à la suite.
Écriture à retravailler un peu, je crois.
 
Myrdhin
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  664
   Âge  :  37
   Localisation  :  Béarn.
   Pensée du jour  :  L'affliction des esprits d'horizon.
   Date d'inscription  :  30/07/2014
    
                         
Myrdhin  /  Hé ! Makarénine


Dans l'ensemble de mes publications, je n'emploie jamais les verbes être et vouloir (sauf quand la volonté s'entend dans un sens nietzschéen). Donc des il y a, il y en a ! Wink
Au reste, ce que tu perçois comme des maladresses tient bien d'un style maîtrisé, mais bon, ni pour les verbes, ni pour les maladresses, tu ne pouvais deviner la démarche I love you
Il y a dans l'ensemble une expression à l'arrache, fort appréciée par bien des lecteurs, y compris sur JE, quand j'en publiais ici.
Mais après, les goûts et les couleurs !
:flower:
Merci en tout cas Smile
http://jeanbaptistecigogneau.blogspot.fr
 
QuillQueen
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6087
   Âge  :  33
   Localisation  :  Liège
   Pensée du jour  :  La "recherche d'équilibre" sur JE est interrompue, ça manque de mécènes en temps de crise.
   Date d'inscription  :  11/01/2010
    
                         
QuillQueen  /  Wallonne OUvreuse de LIttérateurs POstiches


sinon, y a les topics de commentaires pour commenter hein ^^

Genre sur le fait de discuter l'importance d'une touche poétique ou non oui, mais "cette phrase bof, et oh un verbe faible, mais quel prénom naze" c'est HS ici.

Par définition, pour moi, ce qui est érotique n'est pas cru. Sinon c'est pornographique. Et je nivèle l'intensité poétique selon le ressenti. je seria plus crue si on est dans un viol, et plus métaphorique si on est dans une peemière fois de gens bien épris.
 
andalouse
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  64
   Âge  :  58
   Localisation  :  Corse
   Pensée du jour  :  plus tu pédale moins fort, moins t'avance plus vite!
   Date d'inscription  :  19/08/2014
    
                         
andalouse  /  Clochard céleste


Anson a écrit:
Écrire une scène érotique est un art difficile, en équilibre précaire entre le ridicule et la répétition. Pourquoi ne pas propose un concours sur ce sujet?

Je suis partante! bounce

Pour l'exercice érotique (littéraire j'entends...encore que...), il n'y a pas de règles, sinon, tout se ressemblerai.
Associer un acte physique à une sensation ou un état d'âme me semble judicieux. Le rythme est important. C'est lui qui rend crédible le récit, je ne vous apprendrait rien, les choses s'accélèrent au fur et à mesure et ça, on doit le ressentir (phrases de plus en plus courtes).

Les sens associés, c'est important, ce qu'on voit, ce que l'on respire, les sons... en fait, ça doit être comme "en vrai": quelques fois on regarde autour de soi, le décor compte, d'autres on pourrait ne pas se rendre compte qu'un avion vient de s'écraser à côté! L'abondance ou non de décor, focaliser ou pas sur son corps, tout ça donne "l'ambiance" du récit.

Côté dialogue, je trouve aussi que c'est casse-gueule: trop parler, c'est pas crédible, trop doux et sentimental, ça ramollit la chose (si je puis dire!), les "oh, oui bébé" c'est convenu, c'est peut-être là que l'identité des personnages se révèlent: bestialité, perte de contrôle, manque d'originalité, humour, égoïsme...mais exercice périlleux!

On peut aussi s'imposer des règles perso, c'est souvent plus drôle. Par exemple, quand j'écris ce genre de texte (et ça m'amuse toujours beaucoup)je refuse des mots comme "bite, testicules, vulve...tout ce qui est "chirurgical", ça éloigne le spectre du porno et ça rend créatif, on peut même choisir une thématique: guerrière, sportive, musicale...en empruntant un vocabulaire décalé.

Je ne reprends pas les commentaires de chacun, mais il y a tout e même une évidence, je crois que les scènes ne s’apprécient pas de la même manière quand on est mâle ou femelle.
Le côté "gymnique" :il est dessus puis elle passe sur le côté , tourne sa langue de droite à gauche et fait un triple axel autour de sa queue...bof! ça ne me parle pas trop, j'ai besoin de plus de vécu. Les hommes en général (même si je n'aime pas les généralité) vont plus vite à l’essentiel, les filles vont se perdre dans les détails (tiens ça me rappelle un peu la vie-en-vrai!!) et quoi qu'on écrive, ça convient rarement aux deux...enfin, je ne sais pas, faut voir!
Allez, je me lance, je vous en livre une petite;
extrait de mon dernier bébé, pas encore né, juste une echographie!:
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Univers] Comment écrire une scène , disons "érotique" ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-