PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-50%
Le deal à ne pas rater :
BODUM Bistro Set : Théière filtre 1 L + 2 gobelets double paroi en ...
19.99 € 39.90 €
Voir le deal

Partagez
 

 [½Nuit du 8 février] Extraits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Orcal
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  5683
   Âge  :  41
   Localisation  :  En confinement dans moi-même.
   Pensée du jour  :  La solitude est la patrie des forts.
   Date d'inscription  :  23/04/2010
    
                         
Orcal  /  Déesse du foyer à la retraite


Participer aux Nuits, c'est bien, mais faire durer le plaisir, c'est mieux.

Postez ici un extrait de votre prose écrite pendant la Nuit du 8 février, et échangez vos avis sur le topic de commentaires !

• Les extraits ne doivent pas dépasser 500 mots.
• Poster un extrait vous engage à commenter ceux des autres.
 
Nywth
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3865
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  12/07/2011
    
                         
Nywth  /  Ex-Ombre passée du côté encore plus obscur.


Nywth a écrit:

Chapitre 1 - Mila


Raelene regarde l’éclat de jour qui faiblit doucement, sur ses mains entrouvertes, logé entre ses deux paumes. Elle laisse filtrer davantage la lumière devenue bleue – incapable d’absorber les rouges et verts radiés, irradiés par les deux lunes qui transpercent le ciel ; la semaine passée, elles étaient trois. Sur le sol de la plaine, sur les rares rochers, sur l’herbe heurtée par leurs pas silencieux, la lueur devient une véritable cacophonie de sens et de mouvement, projetant leurs ombres minces et ténébreuses, recroquevillées et dressées, marchant, marchant encore. Terrifiantes surtout. Raelene ralentit légèrement, sa respiration étreinte et accélérée d’un effroi irrationnel – elles pourraient prendre vies, ces ombres, elles pourraient prendre vie et ne plus leur appartenir. Alors que Clauss la devance, avançant de son habituel pas monotone et furtif, aussi discret qu’un squelette, elle lui lance doucement :
— La lumière faiblit.
— Je sais.
— Ça va les attirer, ils captent davantage la lumière bleue.
— Je sais. Il faut qu’on trouve un arbre. Tu en vois un ?
— Non. On a passé le dernier il y a deux heures.
Elle s’arrête, tourne sur elle-même, faisant virevolter entre ses deux mains le fruit lumineux ; sa peau agrumée, écaillée, donne désormais à la lueur cet air chancelant et précaire des crépuscules.  Après quelques secondes, ses yeux repèrent, au loin, la forme fine et chancelée d’un petit rocher.
— On pourrait se cacher là-haut, et trouver un arbre à l’aube.
— Le jour est plus dangereux que la nuit, tu le sais. Et le rocher n’est pas bien énorme.
— Oui, mais on peut voir arriver le danger. On se serrera.
— D’accord.
Le fruit devient plus vif. Ils bifurquent vers le rocher, leurs pas devenant moins rapides et plus silencieux. Clauss sort silencieusement des racines coupées en racine de son sac, en teste la flexibilité du bout des doigts – si la ‘baguette’ peut se plier à angle droit sans qu’il ne sente, entre ses os, le point de tension préliminaire au cassage, il la jette. Ils arrivent au rocher, commencent à ramper sur le sol, puis remontent le long de la paroi dure, ramènent devant eux leurs genoux de manière à pouvoir se lever rapidement ; ayant, dans l’esprit, l’ombre déjà du danger qui les entourent, omniprésent. Clauss, à quatre pattes, dispose les brindilles à quelques mètres d’eux, sur la terre sèche.
Raelene extirpe son couteau en os de son fourreau et coupe le fruit en deux ; obscurité. Elle retire le cœur et en donne la moitié à Clauss. Elle l’entend manger, en silence ou presque, le bruit de sa langue comme un claquement sec et définitif, mortel, vivant ; elle mange également, mâchoires serrées, dents contrôlées. Puis le silence. Ils se regardent sans se voir. Une respiration. Et puis une autre.
 

 [½Nuit du 8 février] Extraits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Communauté :: Constances et challenges-