PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 [Avis ME] Editer un ouvrage de loisirs créatifs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
sandrine57720
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  12
   Âge  :  46
   Date d'inscription  :  06/12/2013
    
                         
sandrine57720  /  Homme invisible


Bonjour à tous,

Je ne sais pas si j'ai ma place parmi vous, mais je ne sais où m'adresser.
Un peu timide, je n'ai osé dire dans ma présentation ce que je fais exactement.

Cette année, durant mon congé parentale, j'ai réalisé une sorte d'étude de marché en ouvrant une boutique (pour particulier), dans laquelle je vends des explications pour la réalisation de diverses choses en perles de rocailles utilisant une technique de tissage. A ma grande surprise, cette boutique s'est bien développée et mes clientes ne sont pas seulement francophone. Je vous avoue, que mes publications se sont faites occasionnellement et je la considérais comme un passe temps.

Il y a deux mois, je me suis dit, pourquoi ne pas contacter certains éditeurs pour publier un ouvrage sur ma passion et la faire découvrir au public.

J'ai contacté 4 éditeurs papier et récemment j'ai reçu deux réponses par mail. Après quelques échanges, j'ai envoyé une ébauche à l'un deux qui m'a répondu dans la semaine "je vais proposer votre projet lors de notre réunion commerciale", le second me demande de lui envoyé quelques pages explicatives de cette technique (ce que je suis en train de faire).

Il y a deux semaines, je reçois un message sur ma page facebook d'un éditeur numérique :
"Bonjour Sandrine, nous sommes une jeune maison d'édition numérique et à la recherche d'auteurs, notamment dans le loisirs créatif. Seriez-vous intéressée pour publier des ouvrages de perles comme dans votre blog? Si oui, n'hésitez pas à visiter notre page et à nous envoyer quelques modèles à l'adresse suivante"
N'ayant aucune connaissance du monde de l'édition, je leur demande de me contacter par téléphone. Après une discussion avec questions réponses, je suis assez satisfaite et me dis que cette expérience pourrais être un belle aventure.

Nous échangeons différents mails. Dans l'un d'eux (au début), je leur explique que je compte adopter le statut de artiste auteur indépendant afin de conserver ma boutique et ainsi avoir une source de revenu mensuel, ce que mon éditeur comprend.

Vendredi je reçois ceci : "Si nous lançons comme prévu le site en avril prochain, il faudrait annoncer en février mars, à chaque nouvelle vente, que vous ne serez bientôt disponible que chez nous, avec des nouveautés. " ................ " Pour les fiches individuelles, c’est assez complexe, car nos frais bancaires sont importants, et cela serait peu rentable. Il faut donc que j’en discute pour pouvoir vous proposer une solution dans ce sens, car l’exclusivité est une démarche commerciale qui a du sens, il ne faudrait pas que l’on se fasse concurrence alors que nous travaillons ensemble"

Pourtant au téléphone, il était convenu que ce que je mettrais sur ma boutique serait bien différent ce que je leur proposerais, et que il n'y aurait pas de concurrence entre nous puisque les modèles seraient différents, les explications aussi.

Ce dernier message me gêne énormément, cette "exclusivité" consiste en quoi ? Les négociations avec l'éditeur numérique commence, et je ne suis déjà pas d'accord sur certains points. Si je signe, cela veut il dire que je ne pourrais avoir de boutique et ne pourrais travailler avec des éditeurs papier?

Merci de me donner votre point de vue.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Ce sont des questions que tu dois poser à ton éditeur. Tout est négociable, prend ton temps avant de signer.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  40
   Âge  :  120
   Date d'inscription  :  03/12/2013
    
                         
Izumi  /  Petit chose


Fais attention aux éditeurs numériques. Certains ne remplissent pas vraiment leurs tâches d'éditeur. Comme la promotion par exemple. Dans ce cas il est plus avantageux de s'auto-éditer.

(des éditeurs papiers aussi ne font pas leur travail mais bon Surprised )
 
sandrine57720
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  12
   Âge  :  46
   Date d'inscription  :  06/12/2013
    
                         
sandrine57720  /  Homme invisible


Merci de vos réponses.

D'après ce que je lis, à droite et à gauche de votre forum, il faut se méfier de tout le monde.
Ma première idée serait donc la meilleure Izumi ? devenir artiste auteur et me débrouiller seule.
Mais un éditeur est censé touché bien plus de lecteurs que moi seul non?
Comment savoir si une jeune maison d'édition numérique est sérieuse ou pas, vu qu'elle ouvre officiellement courant du premier trimestre 2014 ? Y a t'il des clauses qui doivent etre étudiées à la loupe?

J'ai de plus en plus de questions, et cela devient de plus en plus confus. Novice dans ce domaine, comment savoir si je fais les bons choix?
 
Shub
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2910
   Âge  :  116
   Localisation  :  À l'Ouest mais sans rien de nouveau
   Pensée du jour  :  Aller cueillir les escargots nu sur les baobabs
   Date d'inscription  :  12/09/2013
    
                         
Shub  /  Roberto Bel-Agneau


Je ne suis pas spécialiste mais je sens que je vais devoir m'y mettre bientôt, pour envoyer mon roman en ciblant au mieux. Ma petite expérience me dit (elle susurre à l'oreille en fait!) qu'il vaut mieux se fier à des éditeurs qui proposent version numérique et papier. Ça assure qu'il y aura un minimum de diffusion et un service de presse minimum aussi.

Version numérique et papier: c'est ce qui semble ressortir de mes échanges avec des éditeurs et ce que je lis sur ce forum. Tu peux voir p.ex. avec Lamantin qui a priori ont l'air sérieux mais en consultant leurs titres avant et en leur écrivant avant de soumettre quoi que ce soit.

Editeur Lamantin

P.S. Ce qui est pas mal est d'aller faire un tour dans les librairies et leur poser la question. Les libraires ont un fichier professionnel qui leur dit exactement combien de titres ont l'éditeur et leur première impression à leur sujet quand il s'agit pas d'éditeurs ultra-connus comme Acte Sud p. ex. C'est comme ça que j'en ai éliminé un d'emblée qui me faisait du pied pour que je leur envoie mon manuscrit et qui doit s'appeler Editions Calepin.
Certains éditeurs semblent en fait tout bonnement vouloir se constituer un carnet d'adresses, comme certaines officines proposant soi-disant du travail dans n'importe quel domaine mais qui ne proposent rien en fait.
 
idmuse
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  720
   Âge  :  45
   Localisation  :  Montréal
   Date d'inscription  :  12/06/2012
    
                         
idmuse  /  Blanchisseur de campagnes


Demande! Et directement, mets les choses au clair. C'est peut-être juste un malentendu. Sinon, tiens ton bout si tu veux vraiment le faire de cette façon. Autrement, il y aura des regrets.
http://www.suzanneroy.net
 
sandrine57720
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  12
   Âge  :  46
   Date d'inscription  :  06/12/2013
    
                         
sandrine57720  /  Homme invisible


Merci de vos conseils que je vais suivre.
Je vous dirais ce qu'il en ressort.
 
Shub
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2910
   Âge  :  116
   Localisation  :  À l'Ouest mais sans rien de nouveau
   Pensée du jour  :  Aller cueillir les escargots nu sur les baobabs
   Date d'inscription  :  12/09/2013
    
                         
Shub  /  Roberto Bel-Agneau


Bon courage et lâche pas le morceau.

Si tu as déjà des échos favorables de clientes c'est que ça le mérite et que ça vaut le coup. Ça peut prendre du temps et il faut s'attendre à essuyer quelques plâtres et des rebuffades, m'enfin pas de raison de se laisser arrêter à cela ! Mon roman a eu un écho très favorable chez deux personnes dont quelqu'un de proche qui a lu et lit beaucoup et a publié déjà. Mais je m'attends à des lettres de refus d'éditeurs néanmoins et aussi des anicroches en tout genre: quand on n'est pas familier du milieu de l'édition, faut faire avec !
Tiens-nous au courant.
 
sandrine57720
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  12
   Âge  :  46
   Date d'inscription  :  06/12/2013
    
                         
sandrine57720  /  Homme invisible


Je ne manquerais pas de vous informé de cette aventure.

Merci Shub. C'est justement mes clients (183) qui m'encouragent à poursuivre dans cette voie et d'en faire un métier.
Si les deux éditeurs papiers refusent mon projet, et si l'éditeur numérique désire l'exclusivité de mes travaux, je pense que je vais me débrouiller seule.

Je te souhaite des retours positifs, comme à vous tous, vous qui avez eut la gentillesse d'éclairer ma lanterne par vos réponses.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  40
   Âge  :  120
   Date d'inscription  :  03/12/2013
    
                         
Izumi  /  Petit chose


Suis le conseil de Shub , et j'ajouterai regarde dans les grandes surfaces culture les différents éditeurs présents dans ta catégorie.

Je t'explique, je suis nouvelle inscrite ici, et je compte seulement faire imprimer mon livre pour que ma fille le lise plus tard .

Et c'est en cherchant seulement des informations à ce sujet que j'ai trouvé toutes sortes d'arnaques de personnes qui ont signé chez des "éditeurs" qui n'en étaient pas.

Au mieux aucune promotion , des fautes oubliées, une qualité pas terrible, au pire beaucoup de sous perdus. C'est pour ça qu'il faut vraiment se méfier.

Si c'est pour tout faire toi même, correction, promotion, voir diffusion , effectivement autant t'auto-éditer et utiliser ta boutique pour assurer la promotion de tes fiches/livres, au lieu de perdre 90% de tes droits pour rien.

Cela représente du travail d'après les témoignages que j'ai lu ici mais signer pour perdre tes droits sur ton livre pour qu'il se retrouve sur un site où personne ou presque ne va et qui ne fait en fait que très peu de promotion c'est dommage. Autant le mettre sur amazon dans ce cas au moins c'est 70% pour l'auteur.

Ensuite je ne connais pas l'éditeur avec qui tu es en contact il est peut -être sérieux . Je ne dis pas tous pourris mais il faut faire attention.


 
Shub
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2910
   Âge  :  116
   Localisation  :  À l'Ouest mais sans rien de nouveau
   Pensée du jour  :  Aller cueillir les escargots nu sur les baobabs
   Date d'inscription  :  12/09/2013
    
                         
Shub  /  Roberto Bel-Agneau


Izumi a écrit:


Au mieux aucune promotion , des fautes oubliées, une qualité pas terrible, au pire beaucoup de sous perdus. C'est pour ça qu'il faut vraiment se méfier.

Si c'est pour tout faire toi même, correction, promotion, voir diffusion , effectivement autant t'auto-éditer et utiliser ta boutique pour assurer la promotion de tes fiches/livres, au lieu de perdre 90% de tes droits pour rien.




Ça paraît (hautement!) raisonnable comme conseil. Se faire éditer à tout prix ? Bof .... Il doit exister des éditeurs à compte d'auteur ou d'éditeur avec souscription qui sont raisonnables et honnêtes mais une bonne et intelligente prospective dans ce secteur s'avère vraiment nécessaire. À ne considérer qu'en dernier mais pourquoi pas ? Il n'y a pas que des gens malhonnêtes dans ce métier de l'édition.
 
sandrine57720
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  12
   Âge  :  46
   Date d'inscription  :  06/12/2013
    
                         
sandrine57720  /  Homme invisible


Voici les nouvelles de mon aventure.
Lundi dans la soirée, j'ai envoyé un mail à mon éditeur lui exprimant mon souhait de devenir artiste auteur et ainsi garder ma boutique. Je lui ai également exposé ceci (copier coller du mail envoyé) :

"Ma décision n'est pas un obstacle à notre collaboration, puisque le livre que je vous propose ainsi que les créations qu'il contient, ne seront pas disponible sur ma boutique. De ce fait, il n'y aura pas de concurrence entre nous."
"Je cherche une solution qui nous soit favorable, aussi bien pour vous que pour moi. J'espère que vous comprenez mes motivations. Maintenant, si vous avez une solution à me proposer, je me tiens à votre disposition pour en discuter."

Ce matin, je reçois la réponse :
"Chère Sandrine,
Je trouve votre proposition tout à fait raisonnable, bien que cela ne vous soulage pas vraiment dans la gestion de vos ventes !
Vous trouverez en pièce jointe ma proposition, que je l’espère vous conviendra (attention, les titres d’ouvrage sont donnés à titre indicatif, pour illustrer mes propos, car comme déjà dit, nous discuterons ensemble et prendrons les décisions ensemble !)
Ce que je vous propose vraiment : sortir tous les trimestres un nouvel ouvrage thématique, reprenant à la fois des anciens modèles, et des inédits, afin que vous puissiez au fur et à mesure sortir vos modèles de votre boutique, mais très progressivement !
Je reste disponible pour en parler au téléphone ou par mail
Bien cordialement "

La proposition jointe expose les dates de sortie des ouvrages numérique
Propositions pour la composition des ouvrages de tissage danois :

Prévoir 1 lancement par trimestre (en tout cas pour le moment) :
a- Avril 2014 : 2 ouvrages
b- Juillet 2014 : 1 ouvrage
c- Octobre 2014 : 1 ouvrage sur noel
d- Janvier 2015 : 1 ouvrage sur la Saint-Valentin
e- Avril 2015 : 1 ouvrage
f- Juillet 2015 : 1 ouvrage

• Proposition de prix : il faut des prix accessibles pour la clientèle, et lisibles sur le long terme. Et surtout encourager l’achat des livres complets !
- 2€ par modèle
- 8€ par ouvrage de 6 modèles
• A chaque sortie d’un nouvel ouvrage, enlever les modèles concernés de la plateforme de vente de Sandrine (voire un peu avant !). Au fur et à mesure de notre collaboration, il n’y aura que les inédits, vendus à l’unité. Cela permet d’alléger le travail de Sandrine de gestion du site et des commandes, et de développer l’offre sur notre site.
• Sandrine est libre de proposer ses thèmes, ses créations même plus souvent que prévu. L’équipe organisera avec Sandrine le travail, la sélection des modèles, des thèmes…


Il y a quelques jours, je ne sais pas si j'aurais franchi le pas, mais après cette lecture de mail, je me dis pourquoi pas, sachant que je garde ma bouée de secours.

Je vous remercie de vos bons conseils, qui ont forcé ma timidité à se mettre au fond de ma poche

 
idmuse
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  720
   Âge  :  45
   Localisation  :  Montréal
   Date d'inscription  :  12/06/2012
    
                         
idmuse  /  Blanchisseur de campagnes


Voilà, toujours plus clair quand on pose des questions et quand on détermine ce qu'on veut Razz
http://www.suzanneroy.net
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  40
   Âge  :  120
   Date d'inscription  :  03/12/2013
    
                         
Izumi  /  Petit chose


De rien bon courage qui ne tente rien Smile
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  40
   Âge  :  120
   Date d'inscription  :  03/12/2013
    
                         
Izumi  /  Petit chose


De rien bon courage qui ne tente rien Smile
 

 [Avis ME] Editer un ouvrage de loisirs créatifs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication :: Maisons d'Édition-