PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 [Après-édition] Qui touche quoi...?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  27
   Âge  :  36
   Localisation  :  Entre Paris et Caen
   Date d'inscription  :  03/11/2013
    
                         
E.P  /  Petit chose


J'ai trouvé trouver le % des droit d'auteur horriblement bas et pas uniquement pour le domaine de l'écriture. je suis bien que ce sont les éditeurs qui prennent les risques financiers mais l'auteur devrait entre 20 et 30% selon moi
http://jerome.goomba.wix.com
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Il me semble (à vérifier) que c'est l'éditeur qui fixe le prix du livre. Par exemple, s'il veut un chiffre d'affaire de 3000 € sur 1000 livres vendus (incluant ses charges et sa marge sur les ventes escomptées), sachant qu'il ne touche que 15% du prix du livre, le prix fixé sera de 3000/0.15/1000 = 20 €/livre. S'il vend les 1000 livres, il rentre dans les clous : 20x1000x0.15 = 3000 €
 
Dorelia
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  17
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  27/11/2013
    
                         
Dorelia  /  Homme invisible


E.P a écrit:
J'ai trouvé trouver le % des droit d'auteur horriblement bas et pas uniquement pour le domaine de l'écriture. je suis bien que ce sont les éditeurs qui prennent les risques financiers mais l'auteur devrait entre 20 et 30% selon moi
Dans un monde idéal ce serait peut-être possible mais dans le système d'édition actuel où l'éditeur est obligé de passer par un diffuseur/distributeur (qui sont en général la même société), c'est impossible. Il faut savoir que les libraires retournent les invendus au distributeur qui lui se les fait ensuite rembourser par l'éditeur. C'est donc l'éditeur qui doit payer le stockage des livres retournés qui ne seront, pour la majeure partie, jamais vendus. Les éditeurs sont loin de se faire beaucoup d'argent, il n'y a que les distributeurs qui sont certains de ne jamais en perdre. Et c'est presque impossible pour un éditeur de livres imprimés de vendre sans diffuseur parce qu'il ne peut pas aller démarcher toutes les librairies de France lui-même...
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  5
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  27/11/2013
    
                         
Trouvère  /  Magicien d'Oz


Et le pauvre (dans tous les sens du terme) correcteur, celui qui, parfois, doit réécrire une bonne partie du bouquin... il touche quasiment des nèfles !
 

 [Après-édition] Qui touche quoi...?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication :: Après publication-