PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 

 E-books et piratage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
e-bou
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  880
   Âge  :  53
   Pensée du jour  :  Pourquoi pas ?
   Date d'inscription  :  10/06/2012
    
                         
e-bou  /  Double assassiné dans la rue Morgue


C'est drôle, cette histoire de King. Bon, si je faisais comme ça , il ne faudrait pas que je mette la barre trop haute. ;-)

En tout cas, toutes ces contributions montrent bien une chose : le piratage pose de multiples problèmes et, si les idées ne maquent pas, rien dans cette question n'est aussi simple à régler que ça. Neutral

Par contre, pour la version X, ce serait peut-être plus vendeur. :love:
 
fxt.art
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1836
   Âge  :  50
   Pensée du jour  :  rien n'est en soi ni bon ni mauvais: tout dépend de la pensée.
   Date d'inscription  :  19/08/2014
    
                         
fxt.art  /  Journal du posteur


quand je dis version X, c'est pas ce que tu imagines e-bou Laughing

C'est comme si j'avais dis Y. Une version lambda adapté au format numérique. C'est d'ailleurs pour ca que certains éditeurs numérique demandent une tranche de signes (caractères)...
http://francoisxaviertorre.com
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Ça ne va peut-être pas vous consoler, e-bou et Kylie Ravera, mais j'éprouve pour vous une certaine satisfaction à vous voir apparaître sur des plate-formes de téléchargement illégales : c'est indigne du travail que vous avez fourni, j'en suis conscient, mais mine de rien, je suis ravi de voir que vous avez atteint quelqu'un qui ait envie de partager vos textes ! (même si sa démarche ne vous rend pas forcément service)

Après, peut-être que je suis naïf et que ces gens mettent tout à disposition gratuitement de manière compulsive ? :/
 
e-bou
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  880
   Âge  :  53
   Pensée du jour  :  Pourquoi pas ?
   Date d'inscription  :  10/06/2012
    
                         
e-bou  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Le graal, ce serait que Spielberg télécharge illégalement mon bouquin, ça ouvrirait peut-être des perspectives.  :mrgreen:

En fait, la question que tu poses, Akëdysséril, c'est la motivation des pirates. Pourquoi font-ils cela, après tout ? S'ils aiment le livre, ils n'ont aucune raison de spolier l'auteur. S'ils ne l'aiment pas, aucune raison de le diffuser. Alors...

Quand on va sur un site pirate, on ne fait pas que télécharger un livre : On laisse une adresse e-mail (ce qui se revend), on entre un mot de passe (ce qui se revend avec l'adresse e-mail, mais pas aux mêmes acheteurs), on clique sur une pub pour accéder au contenu, on voit malgré nous une série de pub, sur la page même, en pop-up ou pop-under... S'il n'y a rien de tout cela, on suit un lien vers un site partenaire qui, lui, affiche des pubs. Le lien entrant est facturé. Même si on ne paie pas, on contribue à l'enrichissement financier du pirate. Lui, ne fait que mettre à disposition quelque chose qui appartient à quelqu'un d'autre et de toucher son revenu de Google Adsense. Les pirates n'en ont rien à faire, de nos livre, de notre survie ou de nos états d'âme. Les livres, musiques, films... ne sont que appâts.

Cela dit, tout ça ne m'empêche, ni de manger, ni de dormir. Il s'agit juste d'une contribution au débat.

@ fxt.art : Mais si, nous nous sommes très bien compris Wink . X ou Y, ce n'est qu'une question de hasard et de chromosomes. Vous ai-je dit qu'au festival des imaginales, le jeudi soir, on lit dans un bar à vin les passages hot de livres sortis dans l'année ? Embarassed
 
Nagio
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  87
   Âge  :  55
   Date d'inscription  :  18/12/2012
    
                         
Nagio  /  Pippin le Bref


Une remarque sur la version papier : la publication uniquement au format papier n'a jamais empêché le piratage.
Il suffit d'un bon scanner et d'un logiciel capable de te convertir tranquillement du PDF en epub. Ça prend juste un peu plus de temps.
 
@now@n
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1597
   Âge  :  30
   Localisation  :  Entre deux eaux.
   Pensée du jour  :  
   Date d'inscription  :  08/01/2011
    
                         
@now@n  /  @n, bête @lph@


Nagio a écrit:
Une remarque sur la version papier : la publication uniquement au format papier n'a jamais empêché le piratage.
Il suffit d'un bon scanner et d'un logiciel capable de te convertir tranquillement du PDF en epub. Ça prend juste un peu plus de temps.

Dans mon temps, j'ai piraté une nouvelle de Philip K. Dick.

Je l'ai copiée dans un traitement de texte, à la mano, avec le livre sur les genoux. J'ai envoyé ma copie par mail à des amis parce que ladite nouvelle me faisait mourir de rire. Lesdits amis auraient été plus proches géographiquement, je la leur aurais lue ou je leur aurais passé le livre, tout simplement.

Et, non, à l'époque, je ne me rendais pas compte du préjudice que je causais à l'éditeur, à l'auteur et aux multiples acteurs de la chaîne du livre. Les adolescents sont stupides, que voulez-vous.

(C'était la petite anecdote niaise du vendredi soir).
http://anowan.blogspot.com/
 
e-bou
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  880
   Âge  :  53
   Pensée du jour  :  Pourquoi pas ?
   Date d'inscription  :  10/06/2012
    
                         
e-bou  /  Double assassiné dans la rue Morgue


D4un autre côté, recopier une seule nouvelle d'un recueil peut donner envie aux lecteurs d'acheter le livre pour aller plus loin. Le préjudice n'est pas avéré, dans ce cas. Un ouvrage entier, c'est différent. Si la nouvelle vient d'une anthologie, c'est une perte pour l'éditeur, pas pour l'auteur qui touche des clopinettes.

Tu peux dormir sur tes deux oreilles, @now@n, et même pirater ma nouvelle, autant que tu veux. ;-)
 
Kylie Ravera
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  684
   Âge  :  44
   Localisation  :  Il est vilaine...
   Date d'inscription  :  28/06/2012
    
                         
Kylie Ravera  /  Hé ! Makarénine


Moi aussi, j'ai piraté un livre, une fois. Au prix du Papyrus, d'Asimov, un recueil de nouvelles emprunté à la bibliothèque et que j'avais trouvé génial. Comme j'ai 15 ans de plus qu'@now@an et que ça se passait il y a plus de 25 ans, c'est à la main que je l'ai recopié (pas de traitement de texte à l'époque), dans un cahier d'écolier.
J'espère que les ayant-droits de l'auteur seront plus sensibles à l'hommage qu'au préjudice...
http://www.kylieravera.fr
 
Ephy
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  12
   Âge  :  23
   Localisation  :  Actuellement dans un monde avec des licornes roses !
   Pensée du jour  :  Je ne pense pas, je réfléchis
   Date d'inscription  :  23/04/2015
    
                         
Ephy  /  Homme invisible


A mon humble avis, il ne faut pas s'en faire pour ces "piratages" que vous avez réalisés. Vous l'avez fait dans un but purement... par amour pour les écrits ? Alors que comme dit plus haut, un vrai pirate le fait pour l'argent. Les cas où le partage se fait par amour pour les écrits est plus rare. Et puis, ça reste du partage avant tout, c'est pas un ou deux textes envoyés à des amis qui vont ruiner ces maisons d'écriture, au prix où elles nous vendent les livres...

Et puis bon, on le fait tous ça, partager. Rien que lorsqu'on prête un livre, ça peut être vu comme une sorte de piratage vu que le livre n'aura pas été acheté par notre connaissance. De même que pour les bibliothèques, donc bon, à mon sens, le piratage de livre reste encore tellement rare qu'on a pas à s'inquiéter. Même si c'est pas bien x)
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  295
   Âge  :  41
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Autostoppeur galactique


Un truc qui favorise le piratage et qu'on sous-estime à mon avis, c'est la facilité d'accès. Quand on voit comment c'est galère d'installer adobe digital right machin, quand on voit comment c'est difficile de lire un CD avec DRM, quand on voit comment c'est pénible d'attendre que notre DVD acheté dans le commerce passe sa propagande de 30 secondes sur "c'est pas bien de pirater" et qu'on est obligé de regarder, alors qu'il est très facile de récupérer et utiliser un fichier pirate, il n'y a pas de question à se poser.

Là où Amazon fait fort, c'est qu'ils ont réussi (malgré tous les défauts de leur écosystème) à faire en sorte que l'achat légal soit plus simple que le piratage. Je vais sur Amazon, je trouve un bouquin qui m'intéresse, je clique sur "achat en un clic" et, cinq secondes après, le fichier est accessible à la fois sur ma liseuse, sur mon ordinateur et sur ma tablette, et en plus il est synchronisé (si je m'arrête page 50 sur mon ordi et si je prends ma liseuse, elle va comme une grande à la page 50). C'est un confort que les livres piratés n'offrent pas.

Quand en plus le livre est bon marché (5 € grand grand max), il n'y a pas beaucoup d'intérêt à pirater. Mais ça, les producteurs de biens culturels ont du mal à le comprendre.

(et je dis ça en toute connaissance de cause : j'ai commencé à pirater de la musique et des films à force de ne pas pouvoir profiter de mes CD et DVD achetés légalement. J'ai bien téléchargé illégalement quelques livres, mais c'est tellement plus confortables de les acheter légalement que j'ai arrêté).
http://fabiendelorme.fr En ligne
 
paty
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  331
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  19/05/2014
    
                         
paty  /  Tapage au bout de la nuit


C'est un sujet qui me laisse perplexe je dois dire, tout simplement parce qu'on a aucune idée du préjudice réel.
Mon 1er tome est sorti en papier le 3 avril avec des bonus non dispo sur la version numérique qui elle est sortie le 10 avril. Je voulais apporter une valeur ajoutée à la version papier. Plus cher donc pour les amoureux du papier et les vrais fans. Une sorte de version deluxe de la version ebook, un plus d'où mes bonus. La promo avait été faite en amont par ma maison d'édition et pourtant, dès le 10 au matin, mon tome 1 était déjà sur une dizaine de sites pirates.
Comme bien sûr, on a envie de crier au scandale. Dois-je être flattée d'être piratée dès le matin de la sortie ? On se dit " c'est mort, le livre est fuité, on ne va rien vendre...."
On voit des chiffres de nombres de téléchargements montés et on se dit " autant de ventes en moins".... Mais dans les faits,  est-ce un nombre réel ? N'est-ce pas pour doper l'attrait à son bouquin, y donner une visibilité pour que l'on s'arrête sur ce site référencé du coup sur google et que l'on vienne alors à cliquer sur d'autres livres qui aboutissent à d'autres pubs pour enrichir le pirate, comme le dit e-bou ?
Pourtant une semaine après la sortie numérique, j'avais atteint le seuil des 1000 exemplaires num vendus alors que le papier n'avait pas atteint les 100. Mon ebook est à 4.99€ donc dans une marge raisonnable. ( et après on dit que le num marche mal en France u_u, preuve que non )

Le piratage m'a-t-il vraiment fait mal ? Je ne saurais vraiment le dire. Oui j'ai perdu des ventes. C'est certain. Il ne faut pas non plus se leurrer. Est-ce vraiment à hauteur d'autant que mes ventes ? Telle est la véritable question. Il n'y a pas de sondage sur l'usage des utilisateurs de livres piratés.  Aujourd'hui, je suis à une 30aine de sites de piratages et pourtant mon livre s'accroche en tête de classement amazon. Donc on peut s'interroger. Je ne prétendrai pas que mon livre est génial et que c'est ce qui explique les résultats. Mais n'est-ce pas aussi une réponse que le piratage ne touche pas encore toutes les sphères d'utilisateurs ? Est-ce vraiment dire que le livre a été lu ? Quand je vois certains lecteurs sur booknode avec une multitude de livres dans leur pal et qui y restent des mois et des mois... je me dis finalement cette personne va l'oublier dans sa liseuse et que ce téléchargement n'aura pas abouti à du concret. Est-ce vraiment une perte ?
D'autre part, il y a aussi la tendance au bouche à oreille qui doit fonctionner un minimum...

Il y a du pour et du contre. De toute évidence commencer à essayer de retirer tous les livres piratés est une perte de temps quand on sait que deux heures après il est sur un autre lien d'hébergement.
La licence, je n'y crois pas du tout. Combien de logiciels sont sous licence et pourtant proposés en piratage avec des patchs.
L'abonnement n'est pas le plus convaincant. Les lectures en streaming le prouvent.
Bref. C'est sans doute défaitiste mais il y aura toujours une parade pour les pirates. La solution doit donc venir de nous comme le dit fxt.art. Proposer des choses avec une valeur ajoutée pour le papier. J'ai eu des lecteurs ayant lu ( acheté ou non ) le livre num et qui ont finalement payé la version papier pour le plaisir du bonus, de la jolie couverture, du marque-page artisanal que je propose, pour le flyer qu'ils peuvent y ajouter  etc...
http://jeunesecrivains.superforum.fr/t36114-creations-infographi
 
Fender
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  37
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  03/04/2014
    
                         
Fender  /  Petit chose


Nan mais avant de vouloir trouver une solution miracle au piratages, il faudrait déjà une offre tarifaire adapté au numérique et pas un gros foutage de gueule. Suffit de faire un tour sur les sites de vente.
J'hallucine parfois devant les prix.
Après sincèrement, le piratages touche principalement les gros, comme dans la musique et le cinéma.
Donc bon.
(Ça ne les rends pas beaucoup moins riche)
 

 E-books et piratage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-