PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 

 [EC - 08 mars 2013] Textes et commentaires.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Dadouw a écrit:
Qui a vu clair dans notre jeu d'ombres ?
Tiens, qui sait qui est qui ? Je pense pas que ce soit trop dur à trouver mais bon :]

En tout cas — sans dire que les autres n'ont pas écrit en groupe, loin de là ! —, j'ai trouvé que notre manière de procéder a vraiment été l'occasion d'une écriture collective. J'ai trouvé ça très plaisant !

Citation :
Je crois, cher ami, que le mérite vous revient.
Mais... ce n'est pas un alexandrin ! Je sais pas si j'y suis pour quelque chose, mais sincèrement, j'ai été vraiment agréablement surpris quand en relisant le tout, en cours de route, j'ai constaté que toutes les répliques se répondaient ! Franchement j'avais pas l'impression qu'on se tapait juste un délire, mais pas loin quoi Laughing

DivaJu a écrit:
Je crois que mon vers préféré est celui-ci : "Permettez-moi, ami, de me fendre d'un LOL !", il me fait juste mourir de rire ! Laughing
Et ce fut l'ouverture de la boîte de Pandore... Laughing

Bon, demain, je commente le premier texte ! Et sincèrement j'ai vraiment pas vu arriver la chute à mille bornes pour le deuxième groupe ! J'ai peut-être mal lu et raté des indices, mais moi je dis : bonne chute !
 
Nywth
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3865
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  12/07/2011
    
                         
Nywth  /  Ex-Ombre passée du côté encore plus obscur.


Groupe (3) : à Ake

Je crois, Monsieur, pouvoir dire sans prétention,
Que si les écumes bleues me ravissant le cœur
Ici brillent d'absence et manquent à votre honneur,
Vos vers néanmoins grisent mon attention.
J'oublie (trop) vos oiseaux, mais je reste bluffée
De la beauté qu'une nuit d'ombres peut montrer.

(Et je suis toujours aussi nulle en alexandrins pale )


Dernière édition par Nyjée le Sam 9 Mar 2013 - 21:30, édité 2 fois
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Texte 2:

Lecture très fluide avalée sans problème, dans le tout début un tableau vivant s'agitait sous mes yeux. Je sentais bien l'atmosphère. Après ça s'éparpille un peu dans tous les sens, on part chez Cynthia, on revient. Mais bon rien de bien méchant. Y a des petites choses un peu convenues mais vu le contexte je crois que c'est difficile d'y échapper vraiment (je ne crois pas, je sais) l'écriture est assez sympa, je trouve le tout très bien unifié en fait, et qui doit dénoter un super travail d'équipe. Pour faire la chieuse sur les détails, ça prendrait du temps quand même pour que Fum (comme fumier? ou je délire?) qui a disparu il y a 48 heures se retrouve à l'état de charcuterie, un steak bien saignant mais...
Enfin le principal c'est que l'histoire soit fluide, avec ces petites originalités, et qu'on est envie tout du long de savoir de quoi il en retourne. Réussit.
Je crois que ce que je préfère c'est de pouvoir visualiser tout un tas de choses, lieux atmosphère ect...Le côté descriptif bien personnalisé.


Texte 3:

J'adore l'idée de départ en fait, de mettre en scène d'une certaine façon la séance d'écriture, en changeant de peau. Vous avez chacun tenu le même rôle jusqu'au bout? Bon alors après comment dire...On sent que ça tient plus du délire collectif qui s'amuse et se joue de la situation plus qu'autre chose. Et ce n'est pas une critique, ça a dû être bien sympa ce moment de joutes verbales poético lyrico délirantes (un peu beaucoup là). Mais sinon voilà je ne vois pas grand-chose à ajouter.

 
DivaJu
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1090
   Âge  :  35
   Pensée du jour  :  "I am the only one"... Still I am ?
   Date d'inscription  :  20/10/2012
    
                         
DivaJu  /  Avatar de Marceline


Pour répondre à ta question Hel, oui on a tenu nos rôle jusqu'au bout Smile

Citation :
ça a dû être bien sympa ce moment de joutes verbales poético lyrico délirantes (un peu beaucoup là)

Et encore, on a gardé que les joutes "poétiques", mais sur le piratepad ça a pas mal fusé, où on commentait chacun les répliques des autres, des fois en même temps Laughing Ca reflète bien notre état d'esprit durant la séance en tout cas (sans que ce soit trop mauvais non plus) Laughing


Dernière édition par DivaJu le Sam 9 Mar 2013 - 23:31, édité 1 fois
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Nyjée a écrit:
Groupe (3) : à Ake

Je crois, Monsieur, pouvoir dire sans prétention,
Que si les écumes bleues me ravissant le cœur
Ici brillent d'absence et manquent à votre honneur,
Vos vers néanmoins grisent mon attention.
J'oublie (trop) vos oiseaux, mais je reste bluffée
De la beauté qu'une nuit d'ombres peut montrer.

(Et je suis toujours aussi nulle en alexandrins pale )
Hé ! Il y en a au moins 4 de justes ! Sur 6 ça va Surprised

Merci. On va arriver à les rendre digestes ces alexandrins vous verrez !

Hel a écrit:
Vous avez chacun tenu le même rôle jusqu'au bout?
C'est ça ! Même si sur la grosse tirade de Dadouw il n'est pas le seul à avoir mis la main à la pâte (par contre le délire sur le curé est de lui, je précise Laughing). Le reste n'était que corrections minimes et déplacements de répliques, quelques aides sur les vers écrits. Et comme le dit DivaJu, il y a peut-être eu autant de commentaires que de vers écrits au final.

La prochaine fois on a songé à garder les couleurs qui, comme le dit Dadouw, "racontent une histoire" :]
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Et puis pour contrebalancer tout ces alexandrins lyriques, y'en a un qui c'est décarcassé a faire des vers libre et de la prose... Après je dit ça...
 
DivaJu
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1090
   Âge  :  35
   Pensée du jour  :  "I am the only one"... Still I am ?
   Date d'inscription  :  20/10/2012
    
                         
DivaJu  /  Avatar de Marceline


Ah ah c'est clair ! Puis, perso, tu m'as appris un mot : "gadji"... je ne le connaissais pas. Je suppose que ça veut dire femme ou fille ou que ça se rapporte à quelque chose de féminin ? Mélopée, je connaissais, mais pas Gadji Laughing
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Un lycée c'est pire qu'un bar pour les expréssions par exemple. Et oui il me semble que c'est fille.
 
Nywth
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3865
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  12/07/2011
    
                         
Nywth  /  Ex-Ombre passée du côté encore plus obscur.


Akëdysséril a écrit:
Nyjée a écrit:
Groupe (3) : à Ake

Je crois, Monsieur, pouvoir dire sans prétention,
Que si les écumes bleues me ravissant le cœur
Ici brillent d'absence et manquent à votre honneur,
Vos vers néanmoins grisent mon attention.
J'oublie (trop) vos oiseaux, mais je reste bluffée
De la beauté qu'une nuit d'ombres peut montrer.

(Et je suis toujours aussi nulle en alexandrins pale )
Hé ! Il y en a au moins 4 de justes ! Sur 6 ça va Surprised
je-crois-mon-sieur-pou-voir-di-re-sans-pré-ten-tion (pas de diérèse) = 12
Que-si-les-é-cu-mes-bleues-me-ra-vis-ssant-le-coeur = merde, je sais plus compter Laughing bon, voilà.
I-ci-bri-llent-d'a-bsen-ce et-man-quent-a-votre-honn-eur = 12
Vos-vers-né-an-moins-gri-sent-mon-at-ten-ti-on (avec diérèse, même si du coup la césure est bancale) = 12
J'ou-blie-trop-vos-oi-seaux-mais-je-res-te-blu-ffée = 12
De-la-beau-té-qu'u-ne-nuit-d'om-bres-peut-mon-trer = 12

4, alors, alors ?
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Citation :
Je crois, Monsieur, pouvoir dire sans prétention,
Nickel.

Citation :
Que si les écumes bleues me ravissant le cœur
C'est mieux, car ça fait douze syllabes, mais pour le coup on a un effet de cacophonie sur le "écumes me ravissant" :] Mais 12, rien à dire.

Citation :
I-ci-bri-llent-d'a-bsen-ce et-man-quent-a-votre-honn-eur
Ah, malheureusement, tu fais un bon découpage qui donne... 13 ! Tu oublies je pense la partie en gras.

Citation :
Vos vers néanmoins grisent mon attention.
Toujours bon. Certes césure bancale mais pas tant que ça non plus.

Citation :
J'oublie (trop) vos oiseaux, mais je reste bluffée
Le meilleur vers, avec une belle césure.

Citation :
De la beauté qu'une nuit d'ombres peut montrer.
Le deuxième meilleur vers :]

=> 5 !
 
Nywth
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3865
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  12/07/2011
    
                         
Nywth  /  Ex-Ombre passée du côté encore plus obscur.


[quote="Akëdysséril"]
Citation :
C'est mieux, car ça fait douze syllabes, mais pour le coup on a un effet de cacophonie sur le "écumes me ravissant" :]

C'était pour imiter le bruit de l'écume, parfaitement intentionné.
Il verra pas ma mauvaise foi, il la verra pas...

Citation :
Citation :
I-ci-bri-llent-d'a-bsen-ce et-man-quent-a-votre-honn-eur
Ah, malheureusement, tu fais un bon découpage qui donne... 13 ! Tu oublies je pense la partie en gras.
Putain, oui, je viens de comprendre, oui, c'est cette liaison avec le t. Ok, ok.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Nyjée a écrit:
C'était pour imiter le bruit de l'écume, parfaitement intentionné.
Il verra pas ma mauvaise foi, il la verra pas...
Ah oui, excellent, merveille d'allitération ! J'y reconnais en effet le doux "meuh meuh" du veau de mer...

Citation :
Putain, oui, je viens de comprendre, oui, c'est cette liaison avec le t. Ok, ok.
Ah, là, il faut que je ressorte le vers préféré de Dadouw (désormais) : "Les collines ayant des lys sur leur sommet."

Bon, je vais m'atteler à la lecture du groupe 1, moi, on est déjà demain finalement !
 
Gwenouille
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1512
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  02/03/2013
    
                         
Gwenouille  /  Roland curieux


Wow Aké, t'es vache avec elle <.<
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Eh bien, je vois que Madame Gwenouille maîtrise le calembour ! Laughing

Groupe 1
Je tiens tout d'abord à dire que j'aimais beaucoup la première version du texte. Mais voyons celle-là.

Une faute qui m'embête pour pinailler : "On avait pas idée". Le texte est très propre sinon.

Premier constat : comme pour le groupe 2, on est dans un univers obscur, feutré, intrigant. Je ne sais pas si c'est la nuit qui nous a TOUS conduits à écrire des scènes de nuit — voire de sommeil —, mais le parallèle est assez amusant pour être signalé :] Oui, un rien m'amuse... mais quand même ! Évidemment, l'ambiance est encore plus étrange avec ces cailloux à terre et ce sang bleu.

Je pense que l'ambiance est bien rendue, dans la mesure où même avec les indices tels que "chaussettes" ou "dortoir" ou "couette", j'avais l'image de fonds sous-marins en tête. Intéressant. Ceci étant, même après deux lectures, je pense qu'il me manque certaines clefs de compréhension de la nouvelle ! J'ose à peine demander ce qu'est ce sang tout bleu, de peur d'avoir manqué quelque chose d'énorme !

Mais le texte est très sympa, surtout cette énorme ellipse très bien vue, et cette métaphore du saumon :]

 
Manfred
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6989
   Âge  :  40
   Pensée du jour  :  "Écrire, c'est si souvent se souvenir de ce qui n'a jamais existé... Je ne suis jamais née, je n'ai jamais vécu : mais je me souviens et le souvenir est chair à vif."
   Date d'inscription  :  27/05/2012
    
                         
Manfred  /  Pouyoute (© Birdy)


Akëdysséril a écrit:



J'ignore si le choix du prénom "Salomée" est délibéré, mais la coïncidence(les coïncidences, en fait, au vu de ses activités et de la chute) me paraît trop belle pour ne pas pouvoir faire de rapprochement avec Salomé, la fille d'Hérodiade.
Presque. Claireninou a suggéré ce nom, j'ai vu la valeur symbolique qu'il pouvait avoir vu la fin de l'histoire.
Akëdysséril a écrit:

Je ne reviens pas forcément sur le style, fort agréable, ou des quelques fautes qu'on peut trouver comme "elles vous offre", car le tout est très propre. Bravo à vous, encore une fois !
Arg. Je savais bien que j'en louperais.
Hel a écrit:
Après ça s'éparpille un peu dans tous les sens, on part chez Cynthia, on revient. Mais bon rien de bien méchant.
J'ai eu cette impression aussi. On a un peu trop tourné autour du pot.
Hel a écrit:

Fum (comme fumier? ou je délire?)

Aussi, oui, mais FUM est avant tout un sigle: il faut reculer de deux places dans l'alphabet pour chaque lettre (Jour de la femme, toussa toussa).


Texte 1


L'alternance des styles m'a fait sourire.
J'aime en tout cas l'atmosphère très organique, viscérale, pour ne pas dire gore parfois. La narration est dans l'ensemble intéressante, les images sont très inspirantes, pleines d'imagination... au point que j'ai eu parfois du mal à saisir (le sang est bleu en rapport à l'océan?).
En tout cas, on sent la griffe de Pohore dans la bizarrerie un peu glauque.


Texte 2

Les digressions me choquent plus que vendredi soir (ou samedi matin plutôt, vu l'heure). La visite chez Cynthia est complètement inutile et nuit au récit. Sad
Mais je pense qu'être moins nombreux que dans les autres groupes a joué en notre faveur: moins on est de fous, plus facilement on accorde ses violons.

Texte 3

Très amusant. Laughing
Le fameux fil sur les classiques en langage "jeune" a été source d'inspiration, je vois.
Parmi mes coups de cœur (je ne vais pas tous les citer, mais il y en a...):
Citation :
CHARLES (tabassant à mort son vis-à-vis, avec élégance bien sûr)
Citation :

MARCELINE (qui desbordes et qui rit)
En tout cas, vous avez su exploiter le côté dialogue et confrontation de l'écriture collective avec beaucoup de panache. Pour la répartition des personnages, l'astuce était évidente, mais je ne connais pas assez le style de chacun pour vous reconnaître, même si je suis presque sûre qu'Akë incarne Victor. (J'ai bon? J'ai bon, dis? J'ai bon?)

Bravo, c'est réussi. Smile
 

 [EC - 08 mars 2013] Textes et commentaires.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Communauté :: Laboratoire :: Écritures participatives-