PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -50%
Kit Standard Starlink: Internet très haut ...
Voir le deal
224.99 €

Partagez
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 

 Oeuvres artistiques "commerciales" : pourquoi tant de polémique ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
cmzx
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  270
   Âge  :  32
   Localisation  :  Montpellier
   Pensée du jour  :  Lex est quod notamus
   Date d'inscription  :  12/12/2012
    
                         
cmzx  /  Autostoppeur galactique


Bonjour à tous et à toutes. :sparta:

En ayant participé à quelques conversations sur ce forum, j'ai remarqué qu'on critiquait souvent les "blockbuster commerciaux" et autres "best-sellers" de la grande industrie. Ces œuvres sont en général édités par des maisons d'édition : que ce soit dans le jeu-vidéo, dans la littérature, ou dans tout autre domaine artistique voire pseudo-artistique, il y a toujours des bureaucrates qui cherchent à obtenir un maximum de rentabilité en évaluant le potentiel d'un projet dans lequel ils mettent l'argent.

Ce sont eux qui investissent, mais il n'investissent que en ce dont ils croient... Ou alors ils usent et ré abusent de stratagèmes commerciaux, je ne sais pas...

Quoiqu'il en soit, pourquoi les gens achètent ces œuvres en si grande quantités ? Et pourquoi sont-ils alors si vivement critiqués ensuite ?

Est-ce que c'est dû à l'effet de foule : plus de gens aiment, plus d'autres le critique car sa popularité grandit ?
Ou alors est-ce que c'est réellement du à la qualité intrinsèque du produit : y a-t-il des schéma commerciaux qui exploitent l'inconscient des gens et qui permettent de mieux vendre, rendant une œuvre "faussement bonne" ?
Peut-être avez-vous d'autres hypothèses ?
http://www.cosmossaga.com
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  137
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  06/01/2013
    
                         
Swa  /  Barge de Radetzky


Les plus amoureux de la matière le critique. Ceux qui l'utilisent comme un support de loisir et de détente l'apprécie.
Tu trouveras le même principe chez les casu / Hardcore gamer ou parfois en totale inversion avec des jeux comme CoD.
C'est également la même chose en musique. Il y a des chanson incroyables, comme Dazed and Confuse, de Led Zep qui ne peuvent être appréciées que par des personnes habituées au genre et d'autres hyper radiodiffusées genre "on va chanté, on va danser, c'est la vie lalalala"....
Bref, les meilleures choses ne sont pas toujours les mieux appréciées. Et les complexes pas les mieux accueillies.
Il me semble que le génie c'est de faire basique et raffiné. OU complexe et accessible. Le commercial c'est de faire des choses accessible sans grand raffinement mais auxquelles les gens adhèrent facilement.
 
Ombros
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  164
   Âge  :  26
   Localisation  :  Lyon
   Pensée du jour  :  Moi ! Penser !? Tu me prends pour qui ?!
   Date d'inscription  :  23/10/2012
    
                         
Ombros  /  Tycho l'homoncule


C'est simple. Smile

Les gens sont CONS. Ils aiment le film puis ils le critiquent. Ils achètent le jeu vidéo puis ils le jettent.
Et surtout : ils lisent des bouquins de fantasy par exemple, pour se réfugier et se convaincre qu'ils sont super puissants, alors qu'ils ont peur des romans qui vont leur montrer ce qu'ils sont vraiment et qui ont un message un peu plus aboutit.

Je me suis peut être un peu écarté de ton sujet mais ça reste vaguement dedans.. Smile
 
Morgoth
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  516
   Âge  :  34
   Pensée du jour  :  On est tous pareils, alors acceptons nos différences.
   Date d'inscription  :  31/05/2012
    
                         
Morgoth  /  Gloire de son pair


Completement pas d'accord avec le commentaire du dessus, ceux qui critiquent sont rarement ceux qui ont acheté.

Le principe des oeuvre commerciale (alors 3 exemple, Gangnam style, call of Duty, et prométheus) c'est de toucher un maximum de gens pour vendre un maximum.

Quelqu'un d'ignare dans un domaine ne consommera jamais une oeuvre inaccessible pour elle (un type qui ne joue pas aux jeux vidéo, ne commencera pas avec un counter strike assez difficile, un mec qui ne connait rien au cinoch n'ira pas voir le dernier terrence malik ects...)
Mais dans l'autre sens ça fonctionne, un "connaisseur" peut trés bien se faire plaisir avec une oeuvre plus grand publique.

Donc le but d'un blockbuster, c'est de pouvoir toucher tout le monde, pour cela tout le monde doit pouvoir facilement comprendre; donc il faut faire quelque chose de trés simple, avec peu d'originalité.
c'est ce qu'on apelle le nivellement de la culture par le bas.

Les oeuvre dépourvu d'âme et simpliste ont un grand succès, car tout le monde peut les comprendre, tandis que celles, mieux travaillés et plus originales touchent moins de gens.
En partant de ce constat les producteurs préférent investir dans des valeurs sûrs, donc des oeuvres simpliste ; et le niveau de la production va en descendant, vu que les auteur originaux ont de plus en plus de mal à trouver des subventions.


A ne pas oublier le facteur commercial, 50% du budget de call of duty par dans les pub, et 50% pour le devellopement du jeu, alors que dans la plupart des jeux le budget commercial est trés réduit.

Pareil pour des blockbuster comme batman par exemple qui s'est tapé une campagne de pub de malade, qui à ramené énormément de monde au cinoch, pour au final un film assez moyen.

Et la musique encore pire, les radios font toujours tourner les mêmes musiques en boucles, l'été ya deux ans j'ai un peu écouté la radio (pas le choix ils la mettait au taff) bah c'était LMFAO et Black eyes peace à longueur de journées, seulement deux musiques sur leur foutu radio, aprés biensur que les gens vont acheter le dernier cd à la mode aprés un tel matraquage médiatique.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  137
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  06/01/2013
    
                         
Swa  /  Barge de Radetzky


Citation :
Et la musique encore pire, les radios font toujours tourner les mêmes musiques en boucles, l'été ya deux ans j'ai un peu écouté la radio (pas le choix ils la mettait au taff) bah c'était LMFAO et Black eyes peace à longueur de journées, seulement deux musiques sur leur foutu radio, aprés biensur que les gens vont acheter le dernier cd à la mode aprés un tel matraquage médiatique.

Ahahaha ! je me suis vu dans ce commentaire :p
J'ai bossé en manut' chez DHL y'a deux ans est c'était NRJ et fun radio pendant 8 h non stop ! A la fin je voulais mourir tellement ces musiques me cassaient les ****.
Je ne pensais pas que c'était une telle fréquence de veau ! Quand j'ai entendu 2 heures après les mêmes morceaux et jour après jour sur 3 semaines les mêmes playlists, j'y ai pas cru. A la fin cette seule mention du présentateur pré-enregistré avec sa voix en carton qui disait: "ET L'EXCLU DU MOMENT NRJ ! " me faisait courir vomir.
 
Hiver
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  5391
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  15/12/2011
    
                         
Hiver  /  La Papesse


Le titre m'a plutôt fait réagir.
Mais en voyant le premier post j'espere ne pas aller dans le hors sujet.
Cela dit, tant pis, j'en cause quand meme.

J'ai un copain à moi, à l'origine, il faisait dans une petite revue locale des dessins satyriques.
Et puis, il a continué en peinture où il a réussi à se faire un nom, et à exposer dans des endroits réputés en Europe. Au départ il faisait ça pour lui et n'oubliait pas son regard critique sur le monde. Il m'a confié que lors de sa dernière exposition où il a déjeuné avec le ministre de la culture bulgare, il était un peu paumé. En effet, tous les jours il voyait défiler des gens très riches, à qui il vendait ses toiles ( ca n'arrive pas tous les jours, j'exagère... ). Il s'est dit que ces mecs et ces nanas qu'il critiquait dans ses oeuvres et dans la vie de tous les jours, étaient en fait ceux qui lui permettaient de vivre et de faire de sa passion son boulot.
C'est là qu'il s'est posé la question. Pour plaire à un large public ne devrait-il pas tenter de lisser un peu ses choses là et prendre la direction que ces amateurs aimeraient qu'il prenne ? "
C'est à dire remettre en question son boulot et sa vision des choses, pour arrondir au maximum les angles pour que ça coule directement dans la bouche des gens, histoire de ne pas avoir justement à arrondir ses fins de mois.



Tout comme les petites radio indépendantes. Elles ne toucheront jamais un large public si elles s'en tiennent à des argentins bizarres qui dansent avec leur micro, de la musique libre qui se moque de la chanson française, du rap aquatique et des punks gitans. Et du coup elles finissent doucement et tristement par mourir parce qu'elles n’intéressent qu'une très petite partie des gens. C'était une triste parenthèse, pardon.
 
Wise-wolves
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  356
   Âge  :  41
   Localisation  :  En provence :)
   Pensée du jour  :  ♫ Just remember, that death is not the end ♪
   Date d'inscription  :  07/12/2012
    
                         
Wise-wolves  /  Tapage au bout de la nuit


Il y a aussi l'effet de foule dont tu parles. Tu peux choisir d'éviter tous les films grand public ou tenter de les ignorer mais dans la vie de tous les jours ce genre d'évènement public se discute autour de la machine à café. Donc entre ceux qui iront voir pour rester au courant et ceux qui n'ont pas envie de se prendre de risque dans le choix de l'oeuvre, cela fait beaucoup de consommateurs.
Mais ce qui m'énerve dans les oeuvres grand public est qu'elles ont tendance à appauvrir leur art en général. Elles prennent trop de place et prennent surtout celle des autres en usant et abusant de la publicité sous toutes ses formes. Sans considérer les qualités intrinsèques de l'oeuvre, ce genre de mépris des autres oeuvres en plus du clientélisme "commercial" fait qu'un film grand public part déjà avec un boulet aux pieds.
http://bascule-leroman.blogspot.fr
 
cmzx
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  270
   Âge  :  32
   Localisation  :  Montpellier
   Pensée du jour  :  Lex est quod notamus
   Date d'inscription  :  12/12/2012
    
                         
cmzx  /  Autostoppeur galactique


Je suis plutôt d'accord avec beaucoup des arguments qui ont étés soulevés. La plupart des gens qui critiquent l’œuvre commerciale en question serait donc des puristes de manière générale.
http://www.cosmossaga.com
 
Vilvavert
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  627
   Âge  :  27
   Localisation  :  Au pied de l'arc en ciel.
   Pensée du jour  :  Je pense donc je te suis.
   Date d'inscription  :  23/08/2012
    
                         
Vilvavert  /  Hé ! Makarénine


Il ne s'agit pas seulement d'être puriste, mais d'être connaisseur.

Si on veut gagne de l'argent, on doit vendre.
Si on veut vendre, on doit avoir des clients.
Si on veut avoir beaucoup de clients, on doit faire quelque chose que beaucoup de gens sont susceptibles d'aimer et donc d'acheter.
Comme, à part pour manger dormir, et respirer, tout le monde n'est pas expert dans ces domaines, les commerciaux se disent qu'il y a plus d'argent à gagner du côté du grand public qui découvre que chez les grands fans, le noyau dur qui n'est finalement qu'un noyau.

Donc, on se retrouve avec un paquet de trucs complètement paumés, mais accessibles à tout le monde,et qui sont critiqués par les hardcores.

Mais, après tout, nous sommes tous dans ce cas là ! Qui n'a pas critiqué Twilight ou Eragon qu'il trouvait trop simple ? Nous sommes les connaisseurs qui attendent quelque chose de plus fouillé. Mais pour le commun des mortels (que je suis modeste !), ces livres sont parfaitement suffisants.
 
Wise-wolves
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  356
   Âge  :  41
   Localisation  :  En provence :)
   Pensée du jour  :  ♫ Just remember, that death is not the end ♪
   Date d'inscription  :  07/12/2012
    
                         
Wise-wolves  /  Tapage au bout de la nuit


Personnellement, je pense qu'une oeuvre commerciale peut-être intéressante. Ce n'est donc pas une question d'être puriste ou connaisseur. Le côté "Commercial" n'est pas un signe que c'est nul mais c'est un signe, comme le dit archangel, que cela doit plaire à beaucoup de monde. Du coup, on se retrouve souvent avec quelque chose de lisse, sans la moindre aspérité qui puisse échapper au public ou être interprété.
Pourquoi pas après tout, c'est peut-être une forme de minimalisme Very Happy
Le seul souci que j'y vois est que pour une oeuvre "commerciale", les ressources nécessaires à cent oeuvres artisanales sont utilisées, que ce soit du côté de ceux qui créent comme de ceux qui restent spectateurs. Et ça, c'est une grosse perte pour l'art en général.
http://bascule-leroman.blogspot.fr
 
Ombros
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  164
   Âge  :  26
   Localisation  :  Lyon
   Pensée du jour  :  Moi ! Penser !? Tu me prends pour qui ?!
   Date d'inscription  :  23/10/2012
    
                         
Ombros  /  Tycho l'homoncule


Oui les deux visions sont justes.

D'un côté il y a les productions commerciales vraiment commerciales... Il n'y a pas à dire, c'est pour se faire du pognon..
Et puis ensuite on a les productions toujours grand public mais plus travaillé. Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais un réalisateur passionné par son film, sa musique... mais qui se voit confié de gros moyens, ou peut être qui veut toucher le grand public consciemment, fera surement du bon boulot ! Certains ne seront pas d'accord mais je prends un exemple pour illustrer mon propos.
Le Hobbit de Peter Jackson est un film à gros budget, réalisé pour le grand public... Mais j'ai entendu dire que, au delà de se faire de l'argent, car bien sur cela est une des raisons de ce film, le réalisateur était aussi accro au monde de Tolkien que l'était Golum pour son anneau. Et cela à été dit par Ian Mc Kellen, l'acteur qui joue Gandalf dans Les trois "Seigneur des Anneaux" et les trois futurs "Hobbit". Autant dire que les deux doivent se connaître...

Bon pour revenir à nos moutons :
Les deux notions (grand public et qualité) ne sont pas opposées. Seulement, comme le premier cas arrive bien plus souvent que le deuxième, on associe les deux notions, même dans l'inconscient général !

Ah oui ! Hey Archangel, c'était une bonne source d'inspiration ma signature ?! Smile
 
cmzx
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  270
   Âge  :  32
   Localisation  :  Montpellier
   Pensée du jour  :  Lex est quod notamus
   Date d'inscription  :  12/12/2012
    
                         
cmzx  /  Autostoppeur galactique


Donc d'après toi il peut y avoir des œuvres grand public, de qualité, et commerciale à la fois ?
http://www.cosmossaga.com
 
Wise-wolves
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  356
   Âge  :  41
   Localisation  :  En provence :)
   Pensée du jour  :  ♫ Just remember, that death is not the end ♪
   Date d'inscription  :  07/12/2012
    
                         
Wise-wolves  /  Tapage au bout de la nuit


Pour moi oui Very Happy
http://bascule-leroman.blogspot.fr
 
cmzx
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  270
   Âge  :  32
   Localisation  :  Montpellier
   Pensée du jour  :  Lex est quod notamus
   Date d'inscription  :  12/12/2012
    
                         
cmzx  /  Autostoppeur galactique


C'est sûr que le monde n'est pas noir ou blanc.
http://www.cosmossaga.com
 
Ombros
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  164
   Âge  :  26
   Localisation  :  Lyon
   Pensée du jour  :  Moi ! Penser !? Tu me prends pour qui ?!
   Date d'inscription  :  23/10/2012
    
                         
Ombros  /  Tycho l'homoncule


Oui c'est possible ! Smile Mais assez rare malheureusement !
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Oeuvres artistiques "commerciales" : pourquoi tant de polémique ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales :: Agora-