PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Où acheter la display japonaise One Piece Card ...
Voir le deal

Partagez
 

 [Demi-Nuit 1er Janvier] Commentaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Nywth
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3865
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  12/07/2011
    
                         
Nywth  /  Ex-Ombre passée du côté encore plus obscur.


Postez ici vos commentaires sur les extraits des textes écrits pendant cette Demi-Nuit JE et répondez aux commentaires reçus sur les vôtres !

En postant des extraits, vous vous engagez à commenter les autres.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je commence mon premier commentaire en donnant mon avis sur l'extrait de Hel, de son roman "La Vocation".

Déjà, je dois avouer que n'ayant pas lut votre roman, l'extrait m'a tout d'abord refroidit. Je l'avoue, je ne comprenais pas grand-chose à cette histoire. Je suis donc parti lire le début du roman afin d'en savoir plus sur le personnage narrateur de l'histoire. Au final, après avoir lu les quatre premiers chapitres, je peux pire que l'histoire m'interpelle. Certes, il me faudra relire plus en profondeur le texte pour bien comprendre (je n'ai fait que survoler dirons-nous), mais les déboires du personnage central sont fort intéressant avec un humour pince-sans-rire faisant souvent mouche (de plus, le fait que les chapitres soient courts et concis aide à rentrer dans l'histoire, de manière fluide et agréable). Je sais bien que le but est de faire un commentaire sur les extraits postés, mais là, l'extrait ne me parlez pas trop contrairement au texte globale.

______________________________________________

Nyjée :

Concernant les dialogues, sachant que ce sont des enfants d'une certaine classe sociale (plutôt élevée selon ton petit résumé) j'ai trouvé cela assez réaliste. Le fait que les dialogues soient cour et peu nombreux empêche de voir ces enfants comme trop enfantin ou trop "adulte" dans leurs propos. Je pense que tu as su trouver l'équilibre adéquat. Ensuite, j'ai trouvé cette extrait très touchant, mais j'ai eu du mal avec cette histoire de "dôme de verre". Mais là c'est seulement parce que, n'ayant pas lut ton roman, j'ignore son rôle exacte dans l'histoire. En tout cas j'ai aimé cette fraicheur, c'est très poétique.

________________________________________________



Dernière édition par AurelSavy le Mer 2 Jan 2013 - 15:48, édité 1 fois
 
Nywth
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3865
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  12/07/2011
    
                         
Nywth  /  Ex-Ombre passée du côté encore plus obscur.



Hel
[Demi-Nuit 1er Janvier] Commentaires  569999Hmatomes
" la colère à prit" > Pas d'accent sur le "a".

Je ne sais pas trop quoi en penser, sinon. J'ai relu trois fois, mais je n'arrive pas à me décider sur ce que je ressens. D'une part, il y a parfois des petites maladresses qui me sonnent aux yeux, de petites répétitions de sonorités, souvent un problème de rythme, rien de bien grave, j'ai envie de dire. Le problème, c'est que j'ai l'impression que cela fait plus partie d'un tout, un tout qui est ton style et ta manière de penser, j'ose dire. C'est quelque chose que je ressens peu ici, en général. Je veux dire par là que quand je te lis, j'ai l'impression qu'il y aurait des choses à modifier, des tronçons de phrases qui ne sont pas à leur place, mais sans oser dire que les modifier ce serait mieux parce que j'aurais alors l'impression de changer quelque chose de ton style - mais finalement, je pense quand même s'il faudrait virer quelques expressions un peu trop vagues. Et des phrases nominales trop longues que le rythme n'apprécie pas. Du reste, ça n'empêche pas : excepté à une idée, celle d'aérer, je ne parviens pas trop à suivre ou à m'y accrocher, mais j'ai plus l'impression que tu tiens un bout et que le problème vient de moi que l’inverse ; enfin, il me semble tout de même que ça manque un peu de fraicheur, mais je crois qu'il faudrait un extrait plus long pour en juger. Pour juger de tout, en fait, il faudrait un plus long. Donc, du coup, je reste assez indécise même après relecture et je crains de ne pas pouvoir t'apporter grand chose.


AurelSavy
[Demi-Nuit 1er Janvier] Commentaires  569999Hmatomes
Quelques erreurs de conjugaisons ou d'accord. Sinon, il n'y aucun rythme, l'action est très saccadée, parce que les structures de phrases ne savent pas se varier, et que la tension n'est pas bien gérée : en fait, tu accordes trop de temps sur des détails qui ne méritent pas et des sensations un peu futiles, surtout pour la progression, et pas assez à d'autres. Comme avec le tigre, par exemple : trop de pensées qui ne sont pas très crédibles, et, vu que tu veux faire arriver son attaque par surprise, tu ne la montre pas ; du coup, il y aune impression de vide, de manquement, d'une action trop superficielle dans les ficelles ; c'est un peu grossier, les subterfuges que tu utilises. Et de cela, il en découle qu'il n'y a aucune ambiance. Et puis, après, sur la forme, mis à part ce manquement, il y aussi trop peu d'alternance entre les sujets, toujours "je" ou "mon", dans la longueur des phrases. Les pensées sont longues, les actions sont décrites d'une manière bien trop mécanique et assez peu sensorielle : "je fais ci, je fais ça". Si tu veux te centrer sur l'action, à la limite, mais bon, moi je n'aime pas ça, et il y a assez peu de sensations. Au final, je trouve ça longuet et un peu embêtant. Trop d'adverbes et de participes présents un peu lourds, une hésitation entre des formules toutes faites pour le vocabulaire et d'autres un peu plus personnelles et élaborée ; c'est assez bancal sur ce point là. Mais enfin, tu as une bonne base, il faut la retravailler et instaurer une ambiance, plus de fluidité, plus de choses qui donnent envie de lire. Parce que là, pour la peur, pour moi, ce n'est pas ça ; j'aurais tendance à me ficher de ce qui arrive au personnage. Enfin, après, je n'aime pas trop ce genre de passage, mais ça me semble tout de même mal amené.


Rek
[Demi-Nuit 1er Janvier] Commentaires  569999Hmatomes
Pas mal. C'est l'extrait qui m'a le plus surprise et que j'ai le plus apprécié. Bon, alors, ceci dit, il tend à tirer un peu trop sur ses cordes parfois et exagérer un peu trop sur son style, avec les on qui finissent par devenir lourd à ne plus varier (pourtant j'aime beaucoup beaucoup ce pronom), le "hein" aussi est de trop. Enfin, ceci dit, si ce n'est pas exceptionnel, j'apprécie beaucoup pour une certaine simplicité dans l'écriture (pas dans le mauvais sens, hein), et l'ambiance, les images adorées. C'est assez hypocrite, le premier paragraphe, quand même Smile. Sinon, ça manque aussi un petit peu de développement, le deuxième paragraphe se pose juste comme il faut, dans le rythme, dans la tension, dans ce qu'il dit et ce qu'il ne dit pas, mais en comparaison le premier est un peu trop saccadé, un peu trop subsidiaire et éclipsé sur certaines choses. Surtout là, par exemple : " Merci bien Messieurs, Dames les artistes. Et puis, je vais vous laisser, car vous commencez à rapetisser dangereusement. Vos cris ne sont plus que des petites alertes presque inaudibles" où ça me semble devenir un peu grotesque. La fin me fait un peu craindre ce qui serait la suite alors - plus maladroit dans ses formulations, il tente de décrire trop une action et une réalité temporelle, et finit par se tenir beaucoup moins convenablement que le reste, il me semble. Le petit carnet est un peu trop mécanique, et ces vingt pages, j'aurais bien aimé en voir, au moins la substance. Pour ma part, tu évites bien les écueils que tu aurais pu rencontrer, et c'est très bien.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Merci pour ton commentaire Nyjée Smile
Je suis d'accord avec ce que tu dis et content que tu aies apprécié. Hélas pour le carnet, il n'est que cité, mais jamais son contenu ne sera divulgué de manière brute ^^ même si ma chute joue dessus je l'avoue.

De mon côté :

Arrow Hel >
Spoiler:
Globalement, j'aime assez bien, même si des fois je trouve que tu pars trop dans ton truc. C'est-à-dire que des fois je trouve que ce que tu développes devient un prétexte pour remplir ton histoire et tu pars un peu n'importe comment, mais peut-être parce que j'ai pas tout bien compris, par exemple dans ceci :
Citation :
je me suis affairée à rendre mon bocal plus bocal et moins poubelle…Ok, en vérité, moins décharge, parce que c’est le stade que ma poubelle avait atteint.
L’air, c’était aussi l’air de contentement de la tâche ordurière avalée.
C’était la cerise sur la part de vie du jour.
Le lecteur doit comprendre sans trop se creuser la tête Razz
Donc peut-être qu'il te faut être plus claire. Sinon, là on est clairement dans l'état d'âme de ton personnage, il faut que ça fasse vibrer, qu'on se sente dedans, je pense que tu peux y arriver d'autant plus qu'il y a de belles tournures et que tu as visiblement trouvé du grain à moudre. Je pense donc qu'il y a un peu de retravail à faire ce qui rejoint Nyjée. Voilà pour ma part Smile En espérant que ça te soit utile.

--

Arrow Nyjée > J'aime bien ce passage. Il est imagé, bien structuré, rapide à lire et même en ne connaissant pas l'histoire, on comprend. Je me demande juste si tu ne tombes pas dans l'excès d'images parfois, mais c'est subjectif. C'est particulier et c'est bien.
Pour ce qui est des dialogues, car tu voulais des avis dessus, je les ai trouvé globalement bien (tu ne risques pas de te griller avec des dialogues de cette longueur Wink ), mais après je ne connais pas trop les personnages pour dire si ça concorde ou pas. Juste celui-là qui m'a un peu gêné :
Citation :
— Rien d’important. Mais ici, avec la neige… Discuter, avec toi. Nous ne nous sommes pas rencontrés depuis longtemps. Enfin… Tu connais Alicia et Dewil depuis longtemps ?
Enfin, je sais pas, je trouve que les phrases s'enchaînent bien, mais pas dans leur contenu. Voilà, en espérant que ça te soit utile.

--

Arrow AurelSavy > Ah on dirait que tu rencontres le même problème que moi pour choisir entre le passé simple et l'imparfait à la première personne du singulier Razz. Sinon, pas mal de faute d'orthographes, je pourrais en corriger, mais relis-toi plus.
Citation :
C'est en grignotant comme un goinfre que je n'entendis pas la première fois le bruit
ça sonne bizarre à mes oreilles.
Citation :
Peut être était-il myope ?
à mon avis l'odorat et l'ouï de ces animaux sont suffisamment développés pour sentir une présence dans ce cas là ^^
Ah un passage avec que de l'action ! Y'a peut-être des lourdeurs à enlever, à corriger, à fignoler le tout, mais je pense que tu as de la matière pour retravailler. Je rejoins tout de même Nyjée, mais je pense que maintenant que tu as ton histoire, ça ne devrait pas te poser trop de problèmes pour faire vraiment sentir l'action.
Ça attire la curiosité. Que fait ce tigre ici ? Voilà Smile

--

Arrow Un Penseur > J'aime bien, c'est équilibré, léger, c'est crédible. Pour les fautes, je pense que tu reliras. J'apprécie les arguments qu'il déploie et qu'elle déploie par exemple qui sont vrais, la description, les dialogues.
J'aime pas trop cette phrase :
Citation :
Inconscient de ses actes, il entre dans une nouvelle pièce
à cause de l'inconscient qui ne convient pas ici et de nouvelle pièce qui est trop vague ou pas assez précis : "nouveau cabinet", un truc dans le genre conviendrait mieux à mon goût. Au passage, concordance des temps ici.
Sinon, y'a aussi quelques phrases que j'aime particulièrement comme :
Citation :
On dit que les femmes ont un don pour porter le parfum, quelque soit son odeur
Citation :
La secrétaire esquissa un sourire. Mi-figue, mi-raisin.
Par contre :
Citation :
L'ascenseur bloqué ? Non, il avait été réparé aux dernières vacances, paraît-il.
Comment il sait qu'il a été réparé "paraît-il" ? Il faudrait peut être aller à peine plus loin en ajoutant une petite source. Ou peut-être comme c'est neuf, ils ont refait l’ascenseur tout comme le cabinet.

Vraiment, je n'ai pas grand chose à reprocher à ton extrait, mais c'est mon avis.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je vous remercie pour vos avis constructifs. En relisant l'extrait, je me suis rendu compte que je détaille trop au détriment de l'action (qui consiste tout même à l'attaque d'un tigre). Mais à trop vouloir créer une ambiance, j'ai fini par me perdre dans des détails parfois inutiles. Surtout que l'ambiance est donné plus tôt (même si cela ne figurait pas dans l'extrait). J'ai donc modifié mon texte, en espèrant qu'il soit meilleur désormais (plus fluide notamment). Sinon petite question, comme correcteur orthographique j'utilise le site "bonpatron". Mais en connaissez-vous un qui soit mieux ?

Merci pour vos réponses.
 
Nywth
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3865
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  12/07/2011
    
                         
Nywth  /  Ex-Ombre passée du côté encore plus obscur.


Oui. Toi-même.
 
Penpen
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  766
   Âge  :  28
   Date d'inscription  :  31/12/2011
    
                         
Penpen  /  Blanchisseur de campagnes


Merci Rek e ton commentaire. Rien ne peut me donner plus envie d'écrire Very Happy
Je vais tâcher de corriger les fautes en tout cas.
Bon, je poste mes commentaires dans la soirée, en espérant que tout le monde ait publié son extrait...
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Nyjée
je commente en tenant compte des indications que tu as laissées.

Citation :
Ils balancent leurs âmes par-dessus les étoiles et les récupèrent au ras du sol, lorsque, balloté par le vent, leur dos est ébranlé par un souffle écorché au travers du verre. Alors ils s’élancent de nouveau vers le ciel, gravissent les tours en sens inverse et aspirent les nuages avec toutes les couleurs de leur imagination.
->Bon bah question atmosphère forcément rien à redire, c’est poétique presque chargé d’émotion dans le descriptif.

Citation :
et du froid posés sous leurs pieds.
->le froid posé me paraît étrange.

Citation :
Bientôt, ils sont seuls, et leur silence remplit les ténèbres qui dégradent le ciel en bleu.
->le bleu ne m’évoque pas une couleur qui convient aux ténèbres, dégradent le ciel en gris par exemple, en noir, m’aurait paru plus logique, mais bon il faut peut-être voir ça en ayant à l’idée un récit fantastique donc…

Citation :
Ils récupèrent leurs âmes au même moment, sans se regarder, accordés : deux notes de musiques sur une partition de Mulliane1 .
->pas compris cette phrase.

Citation :
La messe commence bientôt, et elle doit y assister ; sinon, Myra et les religieuses ne lui pardonneraient pas.
->ne lui pardonneront pas ?

Citation :
— Viens. Il te reste cinq minutes, et je voudrais te parler.
->dans l’idée d’un langage un peu plus soutenu, je souhaiterais/aimerais/désirais te parler.(suggestion)

Citation :
— Rien d’important. Mais ici, avec la neige… Discuter, avec toi. Nous ne nous sommes pas rencontrés depuis longtemps. Enfin… Tu connais Alicia et Dewil depuis longtemps ?
->longtemps que nous ne nous sommes vus (soutenu mais super lourd en fait ^^) Je ne sais trop quoi te suggérer, Tu fréquentes à la place de tu connais ? Pas d’autres pistes.

Joli moment, on visualise l’aparté comme un moment précieux et apprécié.

Aurelsavy

Citation :
Frappant un coup dans la vitre du magasin avec le manche de la fourche. Le bruit retentit, me faisant sursauter.
->Bizarre ce passage comme il est construit, Quand tu écris frappant un coup…avec, on s’attend ensuite à ce qu’il y est une virgule pour préciser ce que cela induit et là un point. A fusionner il me semble ces deux phrases.

Citation :
Je tournai la tête de droite à gauche, cherchant l'annonce d'un quelconque danger.
->les signes, le signe, me semble mieux convenir que l’annonce.
Citation :

Je me doutai bien que depuis le temps
->que en trop

Citation :
Je me fis donc un petit plaisir après avoir remplit mon sac à dos
.
->rempli, le petit plaisir sonne un peu…familier.

Citation :
Des crackers, que je m'enfilai comme jamais.
->que je m’enfilais pareil, bon bah c’est peut-être voulu finalement…

[quote]C'est en grignotant comme un goinfre les crackers que je n'entendis pas le bruit qui retentit dans l'épicerie.[/quote]-
>En fait ici tu répètes ce que tu viens de dire juste avant, donc remplacer par à ce moment-là…je dirais même que ce passage est un peu tortueux, il n’entend pas un bruit parce qu’il mange, mais comment sait-il qu’il y a un bruit alors ?

Citation :
Un rugissement puissant, quelque chose de familier.
->Surtout que rugissement Vs cracker…Je pense qu’il n’y a pas photo^^

Citation :
La fourche pointée en avant, je m'avançai à pas de loup vers le bout du rayon.
->A pas feutrés me semble mieux convenir, vu qu’à priori le narrateur n’est pas la bête.

Citation :
Le pelage hirsute, les yeux d'un jaune terne, les griffes prêtes à sortir, les crocs menaçant.
->ça manque de rythme, quelque chose qui précise en même temps ce que cela induit chez le narrateur comme sensation

Citation :
Voir un tigre à la télévision est quelque chose, en voir un vrai devant soit et qui plus est sur le point de vous attaquer en est un autre
.
->une autre/devant soi/ sinon je trouve que cette phrase casse le rythme de l’action en plus d’être déjà vue
Citation :

Le tigre, après avoir bondit tenta maladroitement de se remettre sur pattes, glissant sur le sol.
->pourtant c’est agile, à moins que tu ne précises pourquoi cette maladresse (surface etc.)

Citation :
En ce moment précis, je ne réfléchissai plu.
->À ce moment précis, je ne réfléchissais plus.

Citation :
Mon corps prenait les décisions. Mes jambes me portèrent vers la sortie.
->Je fusionnerais les deux phrases, tu as beaucoup de petites phrases courtes qui pourtant me semblent être dans la même action.

Citation :
Cela fut malheureusement de courtes durées.
->cela fut me semble incorrect, courte durée.
Citation :

Le fauve repéra très vite ma trace, sans doute grâce à son odorat.
->Il n’est qu’à un rayon non ?

Citation :
C'est alors que je réalisa que dans la peur et la précipitation, j'avais oublié la fourche, mon seul moyen de défense.
->que je réalisais

quote] Dans la panique, je bifurquai rapidement dans une petite ruelle, pensant y trouver mon salut.[/quote]
->déjà vu salut, répétition il me semble.

Citation :
Mais à quoi pensai-je ? Me réfugier dans les poubelles ? Quoi que je fasse, le tigre finirait par me trouver. Il avait trop faim pour abandonner une proie si facilement.
->et il a un super odorat…Point que tu devrais mettre ici finalement.

Un peu laborieux, je trouve que ça manque de réalisme comme c’est pensé, même si on situe très bien la scène.


Rek

Citation :
Sur le quai, la foule se presse et nous encourage. Le vent la frise.
->la frise ? la frôle, non ?

Citation :
D’ailleurs, dans même pas un jour,
->ça ne sonne pas terrible

Citation :
Durant les premiers jours de notre soit disante traversée, on est tous un peu fou-fou et on traite l’autre de fou de s’être allé dans pareille entreprise :
->fou-fou, fou, ça fait un peu beaucoup. S’être allé ? Il manque un mot, il me semble.

Citation :
On s’interroge, on se questionne, on se tape sur la gueule, on apprend à se connaître. Pour le moment, on a encore pas mal de ressource de nourriture.
->redondance

Citation :
Mais on ne se tient pas prêt comme ci nous arrivions demain.
->Cette phrase est je crois assez bancale, si au lieu de ci.

Citation :
Certains commencent à plaisanter en suggérant un possible retour, mais c’est de la plaisanterie hein, qu’ils nous disent, il ne faut pas prendre ça pour un désengagement, ils savaient à quoi s’attendre, hein.
->les hein ne sont pas beaux, répétitifs lourds

Citation :
On travaille dur et le soir on profite dur aussi.
Enfin pas moi. Moi, en souvenir de tous ces artistes,
->dur x2, moi x2 , l’impression que tu répètes pour donner un effet.

Citation :
J’ai situé l’action, mais c’est assez laborieux à lire. L’impression que tu cherches à produire un effet, qui nuit finalement à l’écriture, à ton histoire.

Un penseur

Citation :
. Inconscient de ses actes, il entre
->changement de temps

Citation :
Même les meubles en plastique derrière lesquels se cachait
->de nouveau

Citation :
On dit que les femmes ont un don pour porter le parfum, quelque soit son odeur.
-
->Quel que , sinon je n’ai pas compris ce que tu voulais dire ?

Citation :
Il ne devait pas ressembler à grand chose,
->grand-chose

lui avec ses cheveux gras, qui dégoulinaient sur son visage, lui avec son T-shirt tâché, sentant la transpiration, lui avec ses baskets aux lacets dénoués et tâchés de boue.

>je trouve la répétition du lui lourde.

Citation :
L'ascenseur bloqué ? Non, il avait été réparé aux dernières vacances, paraît-il.
->En quoi ça l’empêche de retomber en panne ?

Très court pour donner un avis quelconque, c’est un peu brouillon dans l’écrit, pourtant ma curiosité était presque soulevée, un je ne sais quoi à certains moments…

(je répondrais aux commentaire reçus en groupé)

 
Nywth
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3865
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  12/07/2011
    
                         
Nywth  /  Ex-Ombre passée du côté encore plus obscur.


Un Penseur
[Demi-Nuit 1er Janvier] Commentaires  569999Hmatomes
Je n'aime pas trop hypocrisie de la fin, ça instaure une sacré ambiance de merde dans le récit, et ça me laisse envie de te hurler "mais-à-part-une-touche-d'humour-vaguement-personnel-ça-t'apporte-quoi-hein ?". Bref, tu vois ce que je veux dire.

Sinon, ça va, c'est assez fluide, il y a 2-3 phrases qui sont vraiment bien, mais tu pêches vaguement sur les descriptions et sur l'ambiance. Enfin, un peu plus que vaguement, elles ont assez peu d'ambiance, et ne laissent pas grand chose ; ça fait très portrait physique parce que flemme, mais ça ne laisse pas non plus l'impression qui pourraient être donné par un simple coup d’œil ; trop précis ou pas assez précis ; quitte à décrire, autant y aller jusqu'au bout. Et après ton style demeure tout de même un peu trop simple, et il demande à être étoffé. Sur un extrait aussi court, c'est peu perceptible, enfin il me semble bien que le style tendait à une certaine conformité et monotonie, ce qui serait dommage, parce que certains bouts de phrase (On dit que les femmes ont un don pour porter le parfum, quelque soit son odeur, par exemple, qui a déjà été bien trouvé), sont là, présents, nuancés, ambiancés. Et puis, parfois, un relent d'un style plus vieux, plus oral, qui revient et s'indispose pas.

@ AurelSavy
[Demi-Nuit 1er Janvier] Commentaires  569999Hmatomes
Oui, j'ai horreur des longs dialogues et je préfère les répliques au tact au tact, en plus, ça cache mes lacunes, quelle chance Smile. Le dôme n'a presque aucune importance dans l'histoire, et encore je crois qu'elle est au maximum dans cet extrait. Il est à moitié entre le contemplatif (oui, j'aime bien le grand et le gratuit) et le patrimoine culturel de ma ville, parce que j'avais décidé de développer un peu un patrimoine géographique et culturel pour Cilde, avec des particularités propres au monde. Voilà. Merci de ton commentaire, sinon.

@ Rek
[Demi-Nuit 1er Janvier] Commentaires  569999Hmatomes
L'excès d'image est un point que tu fais bien de soulever. J'ai un mal énorme à doser entre la tension, la scène et les images. Tâches encore rendue difficile par le fait que j'ai tendance à en supporter bien plus que mes lecteurs, et que ces dits lecteurs, si je veux m'adapter à eux, ont tous un certain seuil de cohérence... C'est une alchimie très risquée, même si purement subjective, donc tu fais bien de le dire quand même. Pour t'avouer, j'ai l'impression d'avoir été light, donc tu vois... Smile

Concernant les dialogues, je pense retravailler de façon à réussir le pari de faire bien sentir deux personnalités différentes dedans ; pour le moment, ce n'est pas vraiment réussi, selon moi, Sébastian devant être bien moins assuré que Liliane. Quand tu as relevé une phrase : je suis globalement d'accord avec ce que tu relèves, mais j'ai plus un problème de cohérence entre les paroles des deux personnages dans la suite du dialogue, que dans cette unique parole que tu as relevé, je pense. Il part un peu dans tous les sens et ne fait plus trop de liens, mais je voulais, je crois, faire une opposition entre le sentiment, et la manière de parler, qui se retient encore. Enfin, je verrais Smile. Merci pour tes remarques !

@ Hel
[Demi-Nuit 1er Janvier] Commentaires  569999Hmatomes
• le froid posé me paraît étrange.
○ Pas faux.

• ->le bleu ne m’évoque pas une couleur qui convient aux ténèbres, dégradent le ciel en gris par exemple, en noir, m’aurait paru plus logique, mais bon il faut peut-être voir ça en ayant à l’idée un récit fantastique donc…
○ bleu dans le sens de bleu foncé. Je vois le crépuscule de cette manière, du moins. Mais tu as raison, je nuancerais (et je pourrais encore faire du poé... non, non, je n'ai rien dit, il y en a déjà assez)

• pas compris cette phrase.
○ C'est la reprise d'une expression française un peu argotique couplée à une culture ; tu n'as peut-être pas lu la note en bas ? Sinon, je ne comprends pas que tu ne puisses pas comprendre.

•ne lui pardonneront pas ?
○ ... ... CONDORDANCE A LA CON.

• dans l’idée d’un langage un peu plus soutenu, je souhaiterais/aimerais/désirais te parler.(suggestion)
○ Bien vu. Et peut-être changer "il te reste" par "tu disposes encore de", non ?

• ->longtemps que nous ne nous sommes vus (soutenu mais super lourd en fait ^^)
○ Non, c'est vraiment le terme de rencontre que je voulais mettre, celui là est assumé. En revanche, je prendrais sans doute ta seconde suggestion.

Merci à toi ! :flower:
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


@Hel :

Citation :
Citation:
Sur le quai, la foule se presse et nous encourage. Le vent la frise.
->la frise ? la frôle, non ?
Non, j'ai bien voulu utiliser "la frise"

Citation :
Citation:
Durant les premiers jours de notre soit disante traversée, on est tous un peu fou-fou et on traite l’autre de fou de s’être allé dans pareille entreprise :

->fou-fou, fou, ça fait un peu beaucoup. S’être allé ? Il manque un mot, il me semble.
L'utilisation de fou c'est fait exprès ici. En effet, il manque le mot "laissé".

Citation :
Citation:
On s’interroge, on se questionne, on se tape sur la gueule, on apprend à se connaître. Pour le moment, on a encore pas mal de ressource de nourriture.
->redondance
Oui, il faudra que je vois comment modifier mes "on", répétition inutile.

Citation :
Citation:
Mais on ne se tient pas prêt comme ci nous arrivions demain.
->Cette phrase est je crois assez bancale, si au lieu de ci.
Si elle va, j'aurais aussi pu dire : "Mais on ne se tient pas prêt comme si nous devions arriver/débarquer demain.

Citation :
Citation:
Certains commencent à plaisanter en suggérant un possible retour, mais c’est de la plaisanterie hein, qu’ils nous disent, il ne faut pas prendre ça pour un désengagement, ils savaient à quoi s’attendre, hein.
->les hein ne sont pas beaux, répétitifs lourds
C'est surtout qu'il y a un "hein" en trop en fait, mais l'autre a une utilité je trouve, c'est pour montrer qu'ils interpellent, qu'ils attendent quelque chose un peu en fait, et puis ça met dans le milieu, même si j'ai inventé une propre vision du milieu.

Citation :
Citation:
On travaille dur et le soir on profite dur aussi.
Enfin pas moi. Moi, en souvenir de tous ces artistes,
->dur x2, moi x2 , l’impression que tu répètes pour donner un effet.
Oui, en écrivant, ça s'est livré comme cela et j'aime bien. Peut-être les moi à modifier.

Citation :
J’ai situé l’action, mais c’est assez laborieux à lire. L’impression que tu cherches à produire un effet, qui nuit finalement à l’écriture, à ton histoire.
L'action se situe sur un bateau de conquistador qui part pour l'Amérique. Je crois pourtant avoir été suffisamment expressif pour rappeler un peu, et justement l'effet porte ce texte, car l'histoire est courte et simple (environ 1080 mots pour le moment). Mais de toute façon l'effet et le texte sont plutôt censés être confondus...

@Nyjée : Content que ça te serve, merci de prendre le temps d'expliquer, et de rien Smile
 
Penpen
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  766
   Âge  :  28
   Date d'inscription  :  31/12/2011
    
                         
Penpen  /  Blanchisseur de campagnes


Nyjée

Ta question est surtout de savoir si le dialogue est adapté à l'âge des personnages. Je ne suis pas trop d'accord sur ce point, je pense au contraire que les paroles sont trop matures pour des gamins de 10 ans. Même s'ils peuvent appartenir à une classe sociale élevée, je ne pense pas que ce soit une raison pour les faire parler ainsi. Un enfant parle comme un enfant, quelque soit son rang, point. C'est en tout cas ce que je pense. Et puis, comme ils sont entre eux (Sébastien a 10 ans, non ?), je ne vois pas ce qui justifierai cette retenue dans le langage.
Peut-être aussi la réclamation que je ferai à propos du dialogue, c'est que tu l'as inséré dans ta narration en un bloc, ce qui n'et tellement agréable à lire. Il y a des endroits où il serait bon de faire une pause, comme pour laisser planer cette ambiance tranquille que tu as installé depuis le début. Certains endroits de ton dialogue méritent d'être séparés pour faire une pause poétique. Tout dans ce passage est poétique, le dialogue aussi devrait l'être !
Maintenant j'aimerais faire un commentaire au niveau du style. Je le trouve très étrange par sa poésie, mais en tout cas, il existe, et il donne tout son caractère à l'extrait. Certaines phrases en sont caractéristique, avec des mots qui semblent inappropriés, mais que tuas osé mettre et qui finalement sont de bonnes trouvailles.

Citation :
leur dos est ébranlé par un souffle écorché au travers du verre.

Dans le verbe ébranlé, on a l'impression d'un tremblement mécanique, qui brise un peu l'harmonie sentimentale et humaine de l'extrait. Ce mot fait un peu tache en fait dans cet extrait. Mais placé là où il est, il est parfait.

Quant au reste de l'extrait, je pense qu'on t'a déjà assez fait de commentaires. Mis à part à la fin, le "piaillement timide" qui m'a un peu... retenu (dans le mauvais sens ; ça m'a tapé à l'oeil), l'extrait est plaisant.


Hel

Déjà, avant tout, cette horrible répétition à la fin du texte :

Citation :
Place à la place nette !

La métaphore du bocal est bien maîtrisée. Un vocabulaire plutôt technique, à l'inverse de l'extrait de Nyjée, où le vocabulaire se voulait poétique, saccade ce passage. Bulletin, décharge, grumeaux, antre, on a l'impression d'avoir un langage familier dans cet extrait, alors que ces mots appartiennent plutôt au langage soutenu.
Au niveau du style, il est très oral, mais rien de désagréable. Je remarque néanmoins un petit narcisisme du personnage, puisque tout l'extrait est ponctué de "je". Disons que tu vois beaucoup les choses sous son regard. Mais dans ce cas, il est possible d'utiliser autre chose que "je" pour montrer que ton personnage voit. Tu peux le désigner par des parties du corps, comme avec "mes yeux". Certaines répétitions aident à la mise en place de l'ambiance, comme le "j'ai explosé" que j'aime beaucoup.
Je ne vois pas trop ce que je pourrais dire d'autre. L'extrait est plutôt bon, mais je te conseille de le relire avec les commentaires que l'on te donne. Je suis sûr qu'on peut faire encore mieux que ça.


AurelSavy

Après une première lecture, de nombreuses remarques me viennent à l'esprit, et pour te faire plaisir, elles correspondent à tes interrogations.
D'abord, pour ce qui est de l'ambiance. Faire un climat angoissant est une chose bien difficile, je pense que peu d'auteurs sont capables d'en faire un qui me captive. Néanmoins, ce climat se caractérise par des phrases courtes déjà ; le lecteur a besoin de reprendre son souffle, de faire de nombreuses pauses. Il faut que la peur soit palpable à travers ces silences. De plus, si tu découpes ton passage en plus petits paragraphes et que tu décris un environnement plus angoissant, on arriverait à quelque chose. L'idée dans une scène comme ça, c'est que ça doit faire comme dans un film, avec des plans sur tel objet qui s'agite au grès du vent, tel boîte avec un nom étrange, tel ombre qui s'agite mystérieusement, etc.

Citation :
Marchant rapidement sans faire le moindre bruit, je m'approchai enfin d'une petite épicerie. Frappant un coup dans la vitre du magasin avec le manche de la fourche

La tournure des phrases n'est pas très belle et s'oppose à la suite de l'extrait, où on a plutôt les pensées du personnage. Tes deux premières phrases ne donnent pas l'impression d'un personnage qui pense. Vers le milieu de l'extrait, on trouve des questions, etc. qui montrent un peu la panique du personnage à travers ce qui semble être des pensées. J'associerai plus les participe présent à un narrateur externe, qui décrit une scène qu'il ne vit pas.


Rek

Plus oral que toi, on peut pas. On dirait vraiment une variante des Ames grises de Philippe Claudel (que je te conseille de lire si tu affectionnes ce genre de style et que essaie d'en faire tout un roman) Il y a de nombreuses répétitions de certains mots dans ton extrait, comme le "vent". Tes passages sont trop courts, je trouve, pour qu'une ambiance s'installe. En fait, on a l'impression que c'est l'extrait d'une nouvelle qui essaie de résumer un long roman d'aventures. Ou alors ton extrait se focalise sur quelque chose de moindre importance, et tu essaies de passer vite sur le voyage. Si ce n'est pas le cas, je te conseille de développer autour de ce voyage, de faire entrer des personnages avec des noms plutôt que te contenter de résumer ainsi. Je n'ai pas grand chose à dire, au final, mais cela est une bonne chose : ton extrait m'a plu ; mais j'attends d'en avoir plus.






Voilà pour les commentaires sur les extraits. Very Happy
Et merci beaucoup pour vos commentaires sur le mien. Lorsque j'aurai corrigé tout ce que vous m'avez dit, je le reposterai... Quand j'aurai corrigé... En espérant que je corrige Razz
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Demi-Nuit 1er Janvier] Commentaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Communauté :: Constances et challenges-