PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : où commander le coffret ...
Voir le deal
64.99 €

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant
 

 [Personnages] Comment choisissez-vous le nom de vos personnages ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Vilvavert
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  627
   Âge  :  25
   Localisation  :  Au pied de l'arc en ciel.
   Pensée du jour  :  Je pense donc je te suis.
   Date d'inscription  :  23/08/2012
    
                         
Vilvavert  /  Hé ! Makarénine


Moi, pour choisir un prénom, c'est la loterie...sans rire, hein !
En fait, je sélectionne des lettres qui correspondent plus ou moins à ce qui pourrait entrer dans son prénom, puis je les mélange pour voir ce que ça donne.
Par exemple, les lettres z, x, y, k, u et w font plutôt SF, gare à ne pas en abuser pour donner Zyxuk.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Sujet intéressant ! Je savais ne pas avoir besoin de le créer Very Happy

Gowelt a écrit:
(Désolé de partir dans le HS)
Rien ne t'interdit d'écrire en rimes et, si tu y trouves ton compte, alors continue. Mais j'avoue avoir tendance à sauter tes messages ; quand je lis un débat, je cherche des idées, [...][/HS]
Oh ! Moi aussi Very Happy
N'ayant pas trouvé d'idées dans ses messages, je ne les lisais pas. Peut-être ai-je eu tort ?

En vous lisant, j'ai remarqué que vous êtes nombreuses et nombreux à trouver les prénoms de vos personnages en fonctions de leur caractère, ou avenir. Et là, j'ai lu cette phrase de Fat_Jesus.
Fat_Jesus a écrit:
Après tout, pensez à votre propre prénom : est-ce qu'il a une signification descriptive de votre vie ?
Mon prénom étant particulier, je pose la question différemment : Est-ce que notre vie dépend de notre prénom ? Je pense que non. Quelqu'un s'appelant Mort-Subite ne mourra pas forcément de mort subite parce-qu'il s'appelle ainsi. Je pense qu'un personnage s'appelant Tom, pourra faire des choses importantes comme des choses insignifiantes.
Par exemple, Adolphe vient du germain adal, «noble» et wolf, «loup». Nous connaissons tous le dictateur. Ses actes ont-ils été dicté par son prénom ? Si oui, pourquoi Adolphe Thiers n'a pas eu le même parcours ?

Gaufrette a écrit:
Ou encore, je tape au pif sur mon clavier jusqu'à ce que ça donne quelque chose de potable...
Hum... Dois-je avouer qu'il s'agit là de la méthode que j'utilise pour la quasi totalité de mes personnages ? Qu'ils soient principaux ou secondaires...
Je m'impose la première et dernière lettre, seulement. Le reste, ça sort tout seul. Je raccommode en supprimant des consonnes ou en ajoutant des voyelles Smile
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Dans mon roman de dystopie, donc Science Fiction, je cherchais des noms originaux, mais pas trop complexes et rappelant certains prénoms utilisés aujourd'hui, parce que c'est comme pour tout, les noms, ça évolue, certains changent, d'autres restent pareils.

En écrivant les grandes lignes de mon intrigue, je cherchais désespérément les noms de mes trois personnages clé, mais rien ne m'allumais, et... l'inspiration peut vraiment venir de partout, j'avais «Le meilleur des mondes» d'Aldous Huxley qui traînait sur mon bureau, roman de dystopie classique du genre, loin de moi l'idée de me comparer, certes, mais voilà, un peu un hommage, ou je ne sais pas, j'ai simplement décortiqué son nom et j'ai eu trois noms : Aldous, Hux et Lei (oui, je déteste les y dans les noms, c'est que présentement, il y a abus de la part des parents qui veulent être originaux, mais pas trop et qui prennent un nom classiques et changent les lettres, particulièrement pour changer les i en y, juste pour être certains que leur enfant devra épeler son nom toute sa vie). Il se pourrait même que je transforme Aldous en Al finalement, mais c'est encore à voir.

Pour les autres personnages, j'ai pris des livres au hasard dans ma bibliothèque et j'ai joué avec les noms des auteurs en changeant des lettres de place et en mélangeant les syllabes. Mais je ne pourrais plus dire quels auteurs et quels romans, c'était totalement aléatoire.
 
Biscuit-du-Mal
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  252
   Âge  :  29
   Localisation  :  Dans un ananas dans la mer
   Pensée du jour  :  Quand tu pouliches ta caisse, elle brille
   Date d'inscription  :  01/08/2012
    
                         
Biscuit-du-Mal  /  Autostoppeur galactique


Moi, pour nommer mes personnages, soit c'est à tâtons et un peu au hasard, soit, c'est parmi les options suivantes :
- Un terme lié au personnage, que je traduis en langues exotiques, en grec, ou en latin (grâce à la magie d'Interneeet p/) que je modifie pour faire un nom potable.
- Je vais sur le site "Behind the name" et je cherche un nom dans l'origine peut-être lié au personnage. Parce exemple, un fourbe... bah je chercherais le nom d'un traître. Je suis tombé sur plusieurs noms dont "Yudel", dérivé de "Judas". Ça m'a plu alors j'ai gardé.
- Je cherche des noms d'étoiles ou de personnages mythologiques que j’adapte au besoin.
 
Aventador
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  6765
   Âge  :  49
   Localisation  :  Savoyard de corps et d'esprit
   Pensée du jour  :  "J'ai pris l'habitude de ne jamais être satisfait ; c'est une position confortable qui me permet de ne pas en changer." J.P.Melville
   Date d'inscription  :  26/06/2012
    
                         
Aventador  /  Iphigénie in a bottle


Bonjour. En fait, dans mes romans ou nouvelles, les prénoms/noms me viennent naturellement, en fonction de la consonance qu'ils ont et de la personnalité du personnage. Pour mes personnages principaux, c'est donc une évidence. Parfois, je tâtonne davantage pour des personnages très secondaires parce qu'ils ne sont pas très présents justement.

Pour mes récits jeunesse, je fonctionne différemment, je joue avec les mots, je leur donne un côté amusant et improbable. Dans "Epiphanie et le Triangle Magique", la "méchante" s'appelle Elvira, ses deux complices Casspié et Norton. Du côté des gentils, nous avons Epithète, Abcsisse, Oraclius, Epiphanie (c'est à son jour de naissance qu'elle doit son prénom). Le monde étant imaginaire, je n'ai pas de limites.
Dans "Enfantillages", Oli Briusse et Annie Versaire sont des diminutifs. En réalité, et on le découvre au cours de l'histoire, c'est Olivier Briusse et Anne-Marie Versaire. Il y a aussi Gaspard Tcheaux (pour le jeu de mot et la référence à Titeuf : Tchô monde cruel), Augustine-Green O'Brian (une irlandaise. Si vous inversez le tout, ça donne presque Brian Austin-Green, alias David Silver dans Beverly Hills et le jeune amant de Bree dans Desperate Housewives saison 7), Mademoiselle Hortense (la maîtresse sévère, très vieille fille), Monsieur Zuydecote (ça fait beaucoup rire ma fille, ce nom bizarre pour un maître coiffé à la Jackson Five. En fait, je l'ai emprunté à un titre de film : week-end à Zuydecote), et Guillaume Leconquérant (le grand du CM2 pas très sympa. Un mix entre la référence historique et les cahiers "super conquérant").
http://raphaelcoleman.canalblog.com/
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


J'utilise pour ma part soit mon imagination (ça aide beaucoup Laughing ) soit je mixe des noms/prénoms que je vois sur les nombreuses affiches de cinéma qui ornent ma chambre.
 
Fat Jésus
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1738
   Âge  :  46
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Je s'apelle Prout
   Date d'inscription  :  28/04/2009
    
                         
Fat Jésus  /  Crucifixion en rose


AurelSavy a écrit:
J'utilise pour ma part soit mon imagination (ça aide beaucoup Laughing ) soit je mixe des noms/prénoms que je vois sur les nombreuses affiches de cinéma qui ornent ma chambre.

C'est une bonne idée, ça, mais avec cette méthode, faut faire gaffe à pas de retrouver avec Billy Bob Pacino ou Woody Van Damme.
http://www.geocities/epeides
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


J'évite ce genre de nom c'est vrai, surtout George Spielberg et James Scorsese :mrgreen:
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


C'est vrai que Brad Depp c'est un peu gros ^^

Quand l'inspiration n'y est pas du tout, je tape un gros pâté de lettres aléatoires (pas bon pour le clavier, très bon pour le moral) et ensuite j'essaie de cibler des séquences plus ou moins potables qu'il est possible de réorganiser.

Sinon, je tape un mot plus ou moins en rapport avec le personnage et je mélange les lettres, en refuse et réarrange le mot un peu bizarre pour qu'il sonne mieux!

Mes fautes de frappes récurrentes (ex. je suis incapable de taper le mot AINSI du premier coup; ça sort toujours aisni) et en bidouillant les mots que je défigure sans arrêt, ça peut faire des noms plus ou moins potables! (dépendant du style de texte, bien sûr)
Smile
 
samedisoirs
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  124
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  04/12/2012
    
                         
samedisoirs  /  Barge de Radetzky


Pour ma part, le nom d'un personnage est un trèèès long travail, essentiel, j'ai envie de tout dire avec un nom, de tout laisser entendre, je puise dans le latin, le grec, je mélange, je triture, en laissant l'indice planer, je cherche une musique en lien avec le caractère et une signification profonde à puiser aux racines de la langue.
Par ailleurs, je cherche à conserver des associations mythologiques voire historiques, voilées, car mes personnages sont toujours l'héritage de ma propre "encyclopédie", pour me la jouer Eco Wink
C'est un exercice fastidieux, mais que j'adore.
Je crois que je ne connais jamais mieux mon personnage que lorsque je l'ai nommé. C'est le moment où il commence à m'échapper. C'est délicieux.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


samedisoirs a écrit:

Je crois que je ne connais jamais mieux mon personnage que lorsque je l'ai nommé. C'est le moment où il commence à m'échapper. C'est délicieux.

Cette phrase est tellement vraie et je la comprend parfaitement. Quand j'invente des personnages, ce sont un peu comme mes enfants (souvent plus âgés que moi), et je les laisse grandir, faire des choses qui m'étonnent moi-même. Ils vivent réellement dans leurs petit monde.
 
samedisoirs
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  124
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  04/12/2012
    
                         
samedisoirs  /  Barge de Radetzky


J'ai tendance à accoucher d'enfants d'âge mûr, et c'est forcément qu'ils ont grandi quelque part, en moi et en dehors de moi. Mes récits en souffrent: je raconte l'histoire qu'ils m'ont racontée, après que je les ai inventés.
C'est pour encore les maîtriser un peu que je les charge d'implicite dans leur nom. Pour garder un fil, tu vois?
 
Spirit
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  309
   Âge  :  34
   Localisation  :  In my world
   Date d'inscription  :  03/12/2012
    
                         
Spirit  /  Tapage au bout de la nuit


Pour ma part, quand j'invente des prénoms je ne sais pas, ça vient tout seul.

Quand je prends un vrai prénom, je réfléchis à trouver un prénom qui colle avec le caractère du personnage. Un prénom tendre pour un timide, un dur pour un " méchant " etc

Sinon j'ai l'impression que les prénoms m'échappent ; c'est pas vraiment moi qui les choisi ; c'est comme si ils s'imposaient, qu'ils venaient d'eux même. Comme si les personnages étaient déjà nommés par leurs parents et que je n'avais qu'à le découvrir...
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


samedisoirs a écrit:
J'ai tendance à accoucher d'enfants d'âge mûr, et c'est forcément qu'ils ont grandi quelque part, en moi et en dehors de moi. Mes récits en souffrent: je raconte l'histoire qu'ils m'ont racontée, après que je les ai inventés.
C'est pour encore les maîtriser un peu que je les charge d'implicite dans leur nom. Pour garder un fil, tu vois?

Je vois parfaitement ce que tu veux dire (enfin je pense). Il faut toujours garder un léger contrôle sur nos personnages, même si le plus souvent les miens m'échappent un peu (j'aime être surpris)
 
samedisoirs
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  124
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  04/12/2012
    
                         
samedisoirs  /  Barge de Radetzky


AurelSavy a écrit:
Je vois parfaitement ce que tu veux dire (enfin je pense). Il faut toujours garder un léger contrôle sur nos personnages, même si le plus souvent les miens m'échappent un peu (j'aime être surpris)

Je recherche aussi la surprise. J'aime me surprendre dans ma relation à eux, dans le dégoût qu'ils m'inspirent, la fascination, l'affection parfois, même un peu de mépris. C'est moi que j'apprends en les découvrant, les effeuillant, les mettant à nu (je recherche le mot juste).

Belle aventure que l'écriture, vraiment. Un achèvement du fameux gnôtis éauton.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Personnages] Comment choisissez-vous le nom de vos personnages ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-