PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 

 [Disparu] Booxmaker recherche des auteurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Booxmaker
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  20
   Âge  :  48
   Localisation  :  Niort
   Pensée du jour  :  In vino veritas
   Date d'inscription  :  07/09/2012
    
                         
Booxmaker  /  Homme invisible


Donc s'il n'est ni l'un ni l'autre...
http://www.booxmaker.fr
 
L'ivre-Book
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  313
   Âge  :  53
   Date d'inscription  :  09/08/2012
    
                         
L'ivre-Book  /  Tapage au bout de la nuit


Désolé, dans ce cas-là, je ne vois pas ce qu'il peut être ?
http://www.ivrebook.fr
 
Booxmaker
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  20
   Âge  :  48
   Localisation  :  Niort
   Pensée du jour  :  In vino veritas
   Date d'inscription  :  07/09/2012
    
                         
Booxmaker  /  Homme invisible


Un écrit uniquement en version numérique (aucune existence papier) et non enrichi (texte simple)!
Je suis un peu lourd je sais, mais la législation est encore compliquée voir floue, et moi assez récent dans le domaine.
http://www.booxmaker.fr
 
L'ivre-Book
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  313
   Âge  :  53
   Date d'inscription  :  09/08/2012
    
                         
L'ivre-Book  /  Tapage au bout de la nuit


Non, désolé. Définition du livre numérique selon la loi :
"La présente loi s'applique au livre numérique lorsqu'il est une œuvre de l'esprit créée par un ou plusieurs auteurs et qu'il est à la fois commercialisé sous sa forme numérique et publié sous forme imprimée ou qu'il est, par son contenu et sa composition, susceptible d'être imprimé"
Donc un livre numérique pouvant être susceptible d'être imprimé, c'est toujours un livre numérique et donc prix unique.
http://www.ivrebook.fr
 
Booxmaker
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  20
   Âge  :  48
   Localisation  :  Niort
   Pensée du jour  :  In vino veritas
   Date d'inscription  :  07/09/2012
    
                         
Booxmaker  /  Homme invisible


Ok, merci pour l'info jeBookine.
http://www.booxmaker.fr
 
L'ivre-Book
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  313
   Âge  :  53
   Date d'inscription  :  09/08/2012
    
                         
L'ivre-Book  /  Tapage au bout de la nuit


Mais... de rien.
http://www.ivrebook.fr
 
Kylie Ravera
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  684
   Âge  :  44
   Localisation  :  Il est vilaine...
   Date d'inscription  :  28/06/2012
    
                         
Kylie Ravera  /  Hé ! Makarénine


Booxmaker a écrit:

A mon tour une petite question:
Pensez-vous qu'un éditeur soit en droit de vous dire ce qui doit être changé dans une oeuvre avant édition ou pas, et pourquoi?
(spéciale dédicace à Kylie Ravera!!!)
Oh, une question qui m'est dédicacée... mais pourquoi?
D'autant qu'elle ne suscite guère de débat intérieur de mon côté: n'est-ce pas justement le rôle d'un éditeur de souligner ce qui ne va pas dans une oeuvre qu'il envisage de publier? Sur la forme, il n'est pas obligé de commencer par dire que c'est tout pourri non plus. Plutôt qu'un feutre rouge, il peut utiliser un stabilo rose (spéciale dédicace à Ottomatt, moi aussi je sais faire Smile !) pour indiquer les passages à retravailler. J'ai toujours préféré les "j'aime pas" aux "c'est nul".
A vrai dire, je ne vois pas comment un éditeur sérieux pourrait squizzer cette étape essentielle à la métamorphose de Diana Prince en Wonder Woman. Il faut qu'il soit là pour lui enlever ses lunettes, quoi. Mais s'il veut la faire ressembler à Rihanna... pour le coup, il ferait mieux de passer son chemin et de revoir son choix de matière première.
(Je ne sais pas si je suis claire. Oui?)
Je rabâche, je sais, mais j'en reviens toujours à cette histoire de public cible. Si un éditeur estime qu'il saura toucher le public auquel s'adresse un livre moyennant un petit lifting et un bon massage, lui et l'auteur will live happily ever after.

Ai-je pu laisser penser le contraire?

Sinon, l'édition numérique, j'y croirai le jour où je ne serai plus la seule à y croire. Peut-être est-il déjà arrivé?

Sur le prix unique du livre: pourquoi la version poche d'un livre coûte-t-elle moins chère que la version avec police taille 15? Avec quoi le prix du numérique devrait-il s'aligner? Quel delta doit exister entre 2 oeuvres pour qu'on ne considère plus qu'il s'agit de la même? Mes livres sur lulu.com sont à 15,90€ en version papier et à 2,99€ en version numérique, vais-je aller en prison? Y a-t-il un législateur dans la salle? Qui veut reprendre du café?
http://www.kylieravera.fr
 
monilet
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1592
   Âge  :  72
   Localisation  :  Essonne -France, chtimmi d'origine et coeur
   Pensée du jour  :   monilet= auteur Claude Colson
   Date d'inscription  :  29/06/2011
    
                         
monilet  /  Roland curieux


Perso, je demandais le temps nécessaire pour que l'auteur obtienne une réponse (délai).
https://claudecolson.wordpress.com/
 
Booxmaker
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  20
   Âge  :  48
   Localisation  :  Niort
   Pensée du jour  :  In vino veritas
   Date d'inscription  :  07/09/2012
    
                         
Booxmaker  /  Homme invisible


monilet a écrit:
le temps nécessaire pour que l'auteur obtienne une réponse (délai).
Autant pour moi, alors disons entre 1 et 2 semaines.
Kylie Ravera a écrit:
Qui veut reprendre du café?
2 sucres, merci!
http://www.booxmaker.fr
 
Ice-Queen
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  181
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  18/08/2012
    
                         
Ice-Queen  /  Tycho l'homoncule


La maison d'édition a l'air plutôt pas mal mais j'avoue que j'ai toujours rêvé de tenir mon roman entre mes mains, je veux dire "physiquement"... Je ne sais pas si je serais prête à renoncer à ce plaisir là du coup...
D'autant plus que, malheureusement, je suis la seule dans mon entourage a lire des livres en format numérique alors aucun de mes proches ne le lirait du coup...
 
Marybat
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1572
   Pensée du jour  :  L'art de l'écrivain consiste surtout à nous faire oublier qu'il emploie des mots (Bergson)
   Date d'inscription  :  21/08/2012
    
                         
Marybat  /  Roland curieux


Merci pour tes réponses.
Booxmaker a écrit:
Ouhlà!Pour les prix des eBooks, ça dépend de plein de choses (super la réponse). En fait, je pense que pour un(e) jeune auteur(e), le prix de vente de sa première oeuvre doit se situer entre 6 et 8€. Certains diront que ce n'est pas cher, d'autre qu'ils ne pensaient pas à tant, mais je pense que c'est le prix idéal.
Je fais partie de la deuxième catégorie. Je pense que c'est un peu cher et donc dissuasif pour les acheteurs. Pour moi, le prix est l'élément clé qui va faire pencher la balance pour le numérique plutôt que le papier.
Booxmaker a écrit:

Par contre être pleinement visible dans les salons ou tout autre manifestation du genre, ça oui, et rapidement.
Parfait !
Booxmaker a écrit:
D'abord éditer des auteurs et faire qu'il y ait des ventes pour nous faire connaitre et avoir un "catalogue" intéressant avant de faire une promo canon.
Faire qu'il y ait des ventes... oui, mais comment vas-tu t'y prendre justement ?
Booxmaker a écrit:
et surtout le lien avec les auteurs.
tu peux développer ? qu'entends-tu par là ?
Booxmaker a écrit:
Pour le graphisme des couv', je fais appel à un ami (!!!!!!!!!!!!!!) graphiste, très bon. Le prix de cet acte ne retombe en rien sur les droits d'auteur. Lors du contrat, les droits sont fixés sur le prix de vente HT du livre! Donc que je le paye cher ou pas (c'est un ami donc ça ira) n'influe en rien sur les D.A.
cool
Booxmaker a écrit:
A mon tour une petite question:
Pensez-vous qu'un éditeur soit en droit de vous dire ce qui doit être changé dans une oeuvre avant édition ou pas, et pourquoi?
(spéciale dédicace à Kylie Ravera!!!)
je dirais, tout dépend du contrat passé avec l'auteur. Mais cela me parait normal que l'éditeur ait des droits sur l'oeuvre qu'il produit. Il engage du temps, de l'argent, sa réputation, ses espoirs même sur un titre, c'est normal qu'il ait son mot à dire dans l'histoire. Cela dit, pour moi, un éditeur doit aussi protéger les oeuvres et donc l'auteur de ces oeuvres, car il représente ce dernier, il le cautionne. Un peu comme un bon chef d'entreprise qui travaille en équipe avec ses employés, sans chercher à les exploiter.
 
Booxmaker
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  20
   Âge  :  48
   Localisation  :  Niort
   Pensée du jour  :  In vino veritas
   Date d'inscription  :  07/09/2012
    
                         
Booxmaker  /  Homme invisible


Citation :
Faire qu'il y ait des ventes... oui, mais comment vas-tu t'y prendre justement ?
D'une part être présent sur le plus de librairies en ligne. En tout état de cause il y aura:
-iBookstore
-Fnac
-Amazon
-Feedbooks
-Bookeen
et d'autre par la suite!
Puis une promo constante sur les différents réseaux sociaux et professionnels!
Faire connaitre un maximum le site Booxmaker avec un bon référencement.
Voilà entre autres choses!
http://www.booxmaker.fr
 
Ottomatt
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  103
   Âge  :  40
   Localisation  :  Toulouse
   Pensée du jour  :  Jump off the roof, Maggie
   Date d'inscription  :  21/08/2012
    
                         
Ottomatt  /  Barge de Radetzky


Kylie Ravera a écrit:

Plutôt qu'un feutre rouge, il peut utiliser un stabilo rose (spéciale dédicace à Ottomatt, moi aussi je sais faire Smile !) pour indiquer les passages à retravailler. J'ai toujours préféré les "j'aime pas" aux "c'est nul".
A vrai dire, je ne vois pas comment un éditeur sérieux pourrait squizzer cette étape essentielle à la métamorphose de Diana Prince en Wonder Woman. Il faut qu'il soit là pour lui enlever ses lunettes, quoi. Mais s'il veut la faire ressembler à Rihanna... pour le coup, il ferait mieux de passer son chemin et de revoir son choix de matière première.
(Je ne sais pas si je suis claire. Oui?)


Ouais, c'est moi !
Tout le monde sait maintenant que je stabilote en rose, je suis grillé tongue

Bah, sinon, je suis d'accord avec Kylie, aider un auteur à améliorer son texte, c'est un des boulots et une des prérogatives de l'éditeur, mais à condition de ne pas changer l'essence du roman. On aura beau stabiloter la tronche de Rihanna, on en fera pas Wonder Woman... (comment ça, j'ai pas tout suivi ?)
http://www.otto-rivers.com
 
Wahya
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1068
   Âge  :  70
   Pensée du jour  :  Si tu révèles ton secret au vent,Tu ne dois pas lui reprocher de le révéler à l’arbre (Khalil Gibran)
   Date d'inscription  :  13/06/2012
    
                         
Wahya  /  Effleure du mal


Booxmaker a écrit:
Pour les contrats, les choses sont simples (!?!?!?)
On met à plat les souhaits de l'édition et les désirs de l'auteur!
Et on essaye de trouver un compromis.

Tout contrat est différent. Certains ne veulent pas prendre de risque! Donc on fait un contrat sur une seule oeuvre et sur un temps court (1 an par exemple). Et puis pour d'autre ça peut être 3 oeuvres sur 5 ans.

Le seul acte qui se retrouve dans chaque contrat, est que nous voulons l'exclu uniquement sur le numérique (c'est bien stipulé). Donc l'auteur peut très bien donner les droits à une autre maison d'édition pour le papier. Mais uniquement pour le papier.

Je pense que cette clause est importante. Et elle rassure.

Des objectifs qui ne lèsent pas l'auteur, intéressant ! Si la maison d'édition qui est intéressée par mon synopsis et ne n'est plus par mon manuscrit, je viendrai peut-être te voir...
 
Booxmaker
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  20
   Âge  :  48
   Localisation  :  Niort
   Pensée du jour  :  In vino veritas
   Date d'inscription  :  07/09/2012
    
                         
Booxmaker  /  Homme invisible


Avec plaisir Wahya!!!
http://www.booxmaker.fr
 

 [Disparu] Booxmaker recherche des auteurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication :: Maisons d'Édition-