PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau ...
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 

 Pourquoi écrire ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
dunca-ju
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  113
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  Alea jacta est !
   Date d'inscription  :  26/06/2014
    
                         
dunca-ju  /  Barge de Radetzky


andalouse a écrit:
Mais n'oublions pas qu'on oblige personne à voir, à lire, à écouter cette daube!

Bien sûr qu'on ne vous pointe pas une arme sur la tête en disant "maintenant c'est secret story et plus rien d'autre" mais il ne faut pas négliger la pression des médias et de la société pour te faire regarder ce genre de merde, pour que cela se banalise. Tout ça pour l'argent ils manipulent les gosses parce que si tu prends les mômes de douze voir dix ans qui regarde ça ils y croient "oh truc c'est battu avec machin et le secret de bidule est trop bien gardé". Ils y voient une vérité, un vrai jeu et ne comprennent pas que c'est orchestré. Comme les anges de la télé-réalité avec leur pseudo rêve américain ou je ne sais quoi. C'est ce foutre de la gueule du monde. Eh puis si tu étudie bien le programme une partie des séries, ou documentaires, ou débats intéressants démarrent en général ver 23 h MINIMUM. Les gosses sont couchés. Pourtant la plupart de ces débats n'exigent pas un vocabulaires terriblement assidus ou les gars s'écoutent parler, non. Mais en revanche à 18h quand ils ont finis leur devoirs et mangés leur goûter qu'est qu'il leur tombe sur la tronche hein ? SS, les anges, et l'autre avec son allô. Ca marche avec la télé, avec les grandes marques ou on veut absolument de faire croire que tu en as besoin et ceci et cela.

BREF je m'éloigne légèrement. Reprenons.
Pourquoi écrire ?
Je pense qu'il y a différente étapes dans l'écriture.
- Pour découvrir : la première fois ça fais toujours bizarre.
- Pour s'améliorer : forcément après la découverte.
- Pour tester : les genres, les styles du plus ridicule au plus dépouillé.
- Pour se perfectionner : bah oui on s'est pas emmerdé pendant six mois avec ses personnages pour laisser quelques passages miteux gâcher tout le roman.
- Pour le plaisir de se relire : un an, deux ans après vous relisez un texte et là mazette vous avez l'impression qu'il est...pas mal. Vous tous seul avec votre tronche de déterré et après avoir passé vos vacances enfermé à l'intérieur pour écrire plutôt que de vous faire bronzer vous avez écrit. Ca fais plaisir quand vers décembre vous le relisez et qu'il est bon Joyeux Noel.
- Et enfin pour rêver d'être publié : ATTENTION je parle bien de rêver d'être édité. Pas dans faire les démarches. Une fois qu'elles sont faites ce n'est plus du tout un rêve.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Lyl O'Dhole a écrit:
Tu l'as dit Judas, l'argent c'est aussi l'expression de ta position sociale.


Un potentiel d'insertion sociale – nomme le pis, comme çui des vaches –, pas pareil quand même, c'est plus recherché.


Lyl O'Dhole a écrit:
L'être humain est tel qu'il a besoin nécessairement d'être reconnu. Montrer ton livre achevé, être fier de ce que tu as accompli, recevoir les félicitations autour de toi. Même que c'est sûr que maman et papa seront contents. Les écrivains sont souvent les vilains petits canards...

'reuseument pas tous, t'imagines pas la merde sinon. Pareil ça, la fierté, l'accomplissement, c'est réservé qu'aux teubés, bah oui, les mecs passés un certain stade zauront réussi leur vie aussi sec que ça. Y'a pas la fierté mal placé, c'est le propre des écrivains et des mecs du genre qui croient que parce qu'ils sont publiés zont le droit d'être satisfait : notion biaisée dès le départ, quand c'est la populace à 80 Q.I qui te juge, y'a pas à êt' fier. Juge pas les gonzes, j'émets une hypothèse – différent. Encore que, ça veut rien dire c'que le mec qui publie ça est aussi futé, dans un sens c'est un balèze. Pis au fond, doit bien avoir deux trois bonnes lignes qui vaillent le coup d'oeil.

Lyl O'Dhole a écrit:
Je connais quelqu'un, d'aussi cynique que certains d'entre vous, d'aussi désillusionné par l'humanité que moi, et pourtant il écrit.

Bin y doit sacrément êt' con çui là [...] – me suis autocensuré, ça méritait la corbeille. Quand t'es cynique t'es par définitions branché humanité, bin voui en même temps c'est eux qui lisent, sans eux, aussi con que tu les croies, t'existes pas, tu sers plus à rien, encore que faut d'jà servir à quequ' chose. C'est un peu le problème de l'écriture ça, servir à quequ' chose.

La question devient : y'en a encore par ici qui vaillent la peine d'êt' lu ? Ça me fait même plus triper de répondre, je crois que je me lasse, j'arrive au bout d'un cycle... / Je vais m'en boir'une, la vot' 'sieur dame !

P.S : Quel pseudo chiant à écrire quand même, bien joué ! :cookies:
 
Lyl O'Dhole
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13
   Âge  :  27
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  12/08/2014
    
                         
Lyl O'Dhole  /  Homme invisible


Me suis mal exprimée. Certains écrivent pour l'argent. Dans le même raisonnement, pour un but différent, d'autres le font pour être célèbres et reconnus. Tous ne l'avouent pas, se cachent derrière des prétextes, et on peut reconnaître qu'au moins Judas l'affirme haut et fort. Ça ne veut pas dire malgré tout que j'adopte ce point de vue. C'est effectivement une finalité, lorsque l'on parvient à se faire éditer, mais ce n'est pas ce qui motive forcément l'intention au départ. Je ne mets pas tout le monde dans le même panier. J'essaye d'exposer les différentes raisons qui poussent à écrire. Et pour moi, ce n'est pas que l'argent ou l'envie d'être populaire. D'où mon exemple précédent. Ce type, là, que tu traites de con Judas, il te ressemble beaucoup. Je pourrai avoir ce débat avec lui. Il répondrait avec le même, comment dire... mordant ! La même verve, mais pas le même propos. On ne peut pas douter de son intelligence. Alors andalouse, même si c'est vrai que ça énerve, même si je l'ai haï moi aussi, je pense que son choix se justifie. C'est une manière de considérer l'écriture et le monde de l'édition qui ne tient qu'à lui. Au moins, il n'écrit pas pour l'argent, ça, c'est sûr, et c'était le but de l'exemple. Montrer qu'écrire c'est aussi parce qu'on considère cela comme un art. Je tentais d'être objective dans le débat, et réaliste aussi : il y a une part de "rêve d'être édité" dans l'écriture. Une part futile, vaine. Mais un rêve dont il faut cesser d'avoir peur. C'est humain d'avoir envie de partager ses écrits, de rencontrer ses lecteurs, de parler littérature. C'est un peu le but de ce forum, aussi, non ? S'améliorer en écriture et discuter avec des lecteurs/d'autres écrivains.

Subjectivement, si j'écris, c'est pour créer des mondes et des personnages. Pour voyager et faire voyager. En fait, j'écris assez peu (jusqu'à présent en tout cas) et je passe des années à inventer. J'aime ça. Je comprends aussi très bien ceux qui écrivent pour l'amour des lettres et des mots. C'est agréable de jouer avec les phrases, les sonorités, les images. Ce n'est pas nécessaire d'être doué du moment qu'on aime la chose. Après, oui, quand on écrit pour être publié, vient le travail ardu de la correction. Mais ce sujet concerne-t-il le "pourquoi écrire" ou bien le pourquoi vouloir être publié ? Aujourd'hui, avec l'internet et donc la libre diffusion sur la toile, le partage de l'écriture est bien suffisant pour qu'il existe certaines personnes dont le but va au-delà de l'argent.

En dernier point, je vais expliquer pourquoi je citais la littérature jeunesse. Mon petit frère qui va entrer au collège... ne lit quasiment rien. Et ce constat, j'en ai peur, s'étend souvent aux autres jeunes de son âge. Si c'était ce public qui tenait notre monde de l'édition stable, que va-t-il devenir, alors que la lecture se "dépopularise" ? Bien sûr qu'il y aura toujours des gens pour lire. Bien sûr que le numérique permettra de nouvelles évolutions dans le domaine de la lecture. Mais je reste sceptique. De moins en moins aiment la magie, la fantasy, ailleurs que dans les films ou dans les séries. Il leur faut de l'action et des belles images. Ça semble cliché, dit comme ça, mais c'est une réalité. J'espère juste que les générations suivantes continueront de lire et d'écrire. C'est ardu dans un monde qui, comme l'a bien énoncé dunca, les aliène.

Pour conclure, une vieille lettre que j'avais écrite, en réponse à un homme désillusionné par la lecture et l'écriture.

Spoiler:

Voilà, en espérant ne pas me faire attaquer à la prochaine réponse par une armée de Judas en colère et/ou désabusés. :mrgreen:

:rainbow:
http://empirephoenicis.wordpress.com/
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Charles Bukowski a écrit:
if it doesn’t come bursting out of you
in spite of everything,
don’t do it.
unless it comes unasked out of your
heart and your mind and your mouth
and your gut,
don’t do it.
if you have to sit for hours
staring at your computer screen
or hunched over your
typewriter
searching for words,
don’t do it.
if you’re doing it for money or
fame,
don’t do it.
if you’re doing it because you want
women in your bed,
don’t do it.
if you have to sit there and
rewrite it again and again,
don’t do it.
if it’s hard work just thinking about doing it,
don’t do it.
if you’re trying to write like somebody
else,
forget about it.


if you have to wait for it to roar out of
you,
then wait patiently.
if it never does roar out of you,
do something else.

if you first have to read it to your wife
or your girlfriend or your boyfriend
or your parents or to anybody at all,
you’re not ready.

don’t be like so many writers,
don’t be like so many thousands of
people who call themselves writers,
don’t be dull and boring and
pretentious, don’t be consumed with self-
love.
the libraries of the world have
yawned themselves to
sleep
over your kind.
don’t add to that.
don’t do it.
unless it comes out of
your soul like a rocket,
unless being still would
drive you to madness or
suicide or murder,
don’t do it.
unless the sun inside you is
burning your gut,
don’t do it.

when it is truly time,
and if you have been chosen,
it will do it by
itself and it will keep on doing it
until you die or it dies in you.

there is no other way.

and there never was.
 
sakurajima
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  383
   Âge  :  68
   Localisation  :  Sur la ligne RER A
   Pensée du jour  :  " je reprendrai des nouilles avec mon ketchup"
   Date d'inscription  :  18/06/2014
    
                         
sakurajima  /  Tapage au bout de la nuit


Yes indeed, I think so.
 
andalouse
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  64
   Âge  :  58
   Localisation  :  Corse
   Pensée du jour  :  plus tu pédale moins fort, moins t'avance plus vite!
   Date d'inscription  :  19/08/2014
    
                         
andalouse  /  Clochard céleste


I may add, if you have to drink night and day to let it roar out of you don't do it.

Pourquoi imposer des règles là où il ne devrait pas en avoir!!!
Et si mon inspiration vient après avoir passé la nuit à attendre des mots, et si je suis obligée de lire et relire, et si j'ai besoin de l'avis de ma petite amie pour me soutenir....on est tous différents et on a tous sa manière de faire, l'important c'est de faire, après tout! Tout Bukovski qu'il est, je le trouve mal placé pour donner des leçons, lui qui n'en a écouté aucune, lui qui buvait comme un trou pour avoir l'inspiration!
Dans toutes les expressions artistiques, on attend toujours un peu de nous que nous brisions les conventions, alors les leçons...
Belle lettre Lyl O'dhole, ne prends pas les commentaires pour des attaques, c'est de la discussion, de l'échange d'idées, avec des grandes gueules parfois mais personne n'a la légitimité d'"attaquer"!
On a chacun ses raisons et ses manières d'écrire.
C'est la mise à disposition des autres qui est compliquée, évidement, si tu me dis demain que je peux arrêter mon job et ne faire qu'écrire, j'avouerai bien aimer écrire pour de l'argent!
Evidemment, depuis que mon bouquin est téléchargeable sur amazon, je vais régulièrement voir le niveau de mes ventes et j'espère que ça décolle, l'égo se rappelle à notre comportement et ce n'est pas honteux. Mais ce n'est pas ça qui me pousse à écrire, (heureusement vu les ventes!!!) et j'ai du mal à imaginer que ça puisse être un moteur, mais je ne suis pas infaillible!
Il n'y a pas de solution idéale. Ne pas jouer le jeu des maisons d'éditions est une option risquée mais louable. Jouer leur jeu est une option aléatoire mais souvent inévitable, il faut juste savoir jusqu'où on veut aller!
Dans notre société, l'art a besoin de média, les médias sont des filtres qui obéissent à des tendances, des modes, des lignes éditoriales!
Internet? Un miroir aux alouettes, nous y sommes des milliards, allez donc vous faire remarquer parmi des milliards d'autres auteurs, certainement très bons!
Rester dans son coin? C'est une option, la clef du bonheur, probablement, à condition d'être pétri d'abnégation et de modestie.
Un artiste, modeste?....rare, très rare!!! king
 
Myrdhin
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  664
   Âge  :  37
   Localisation  :  Béarn.
   Pensée du jour  :  L'affliction des esprits d'horizon.
   Date d'inscription  :  30/07/2014
    
                         
Myrdhin  /  Hé ! Makarénine


Pourquoi écrire ?
J'ai envie de dire :
Et pourquoi pas ?
http://jeanbaptistecigogneau.blogspot.fr
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


rah toujours JE à blablater plus qu'à écrire!

Au fond cette question, on s'en fiche.
 
andalouse
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  64
   Âge  :  58
   Localisation  :  Corse
   Pensée du jour  :  plus tu pédale moins fort, moins t'avance plus vite!
   Date d'inscription  :  19/08/2014
    
                         
andalouse  /  Clochard céleste


Fabre a écrit:
rah toujours JE à blablater plus qu'à écrire!

Au fond cette question, on s'en fiche.

T'as raison, d'ailleurs j'y retourne!! :write:
 
Pattes
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  20
   Âge  :  28
   Localisation  :  Un pas dans le monde réel, un pas dans l'imaginaire
   Pensée du jour  :  Hum hum ?
   Date d'inscription  :  28/08/2014
    
                         
Pattes  /  Homme invisible


La règle la plus universelle des écrivains avec le "Show, don't tell" n'est-elle pas qu'il n'y a aucune règle ?
Je suis totalement opposé à Bukowski : sans compter qu'écrire n'implique pas nécessairement être publié, tout ce qui compte, c'est la motivation. Il y a un obstacle, peu importe son énormité tant que tu le surmontes. J'ai l'impresssion - corrigez-moi si je me trompe - qu'il dit là que s'il y a un obstacle...
Eh ben don't do it.
Du coup, ça réserve l'écriture aux "chosen" et ça me fait vachement penser à la façon de penser de Stephen King que j'avais détesté pour ça...
Sans compter que quelqu'un qui impose des règles et donne des ordres donne juste envie de faire l'inverse... je devrais peut-être le remercier au final ?
 
Myrdhin
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  664
   Âge  :  37
   Localisation  :  Béarn.
   Pensée du jour  :  L'affliction des esprits d'horizon.
   Date d'inscription  :  30/07/2014
    
                         
Myrdhin  /  Hé ! Makarénine


Ça dépend du résultat.
http://jeanbaptistecigogneau.blogspot.fr
 
Trikopp
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2374
   Âge  :  26
   Localisation  :  Strasbourg toujours
   Date d'inscription  :  23/11/2013
    
                         
Trikopp  /  ☣ Gifomane ☣


Fabre a écrit:
rah toujours JE à blablater plus qu'à écrire!

Au fond cette question, on s'en fiche.

...

Pas faux. Mais c'est toujours important de s'interroger sur la motivation, non ? Bien que lorsque les topics de discussion dérivent en exposés stériles, l'utilité s'évanouit (Mais ça n'arrive que rarement sur JE, n'est-ce pas ? clown ).

 
sakurajima
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  383
   Âge  :  68
   Localisation  :  Sur la ligne RER A
   Pensée du jour  :  " je reprendrai des nouilles avec mon ketchup"
   Date d'inscription  :  18/06/2014
    
                         
sakurajima  /  Tapage au bout de la nuit


on peut écrire et prendre le temps de blablater, mon cher Fabre.
au fait, pourquoi perds-tu ton temps sur ce forum au lieu de créer?

pourquoi écrire, pour marcher, pourquoi respirer , pourquoi..... Embarassed Embarassed Embarassed ?
Parce qu'on en a besoin, parce que d'abord on se fait plaisir, parce que de temps en temps on fait plaisir aux autres, parce qu'on peut toujours rêver de devenir King ou Musso.




 
Trikopp
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2374
   Âge  :  26
   Localisation  :  Strasbourg toujours
   Date d'inscription  :  23/11/2013
    
                         
Trikopp  /  ☣ Gifomane ☣


sakurajima a écrit:
'on peut toujours rêver de devenir King ou Musso.         

Rêver pour les revenus, et cauchemarder pour le produit. pale


Enfin, c'est un avis.


Moi, j'écris parce que ça me plait, c'est tout. Ah, et plus récemment parce que ce sera une grande partie de ma carrière, si je mène bien ma barque.

:write:
 
sakurajima
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  383
   Âge  :  68
   Localisation  :  Sur la ligne RER A
   Pensée du jour  :  " je reprendrai des nouilles avec mon ketchup"
   Date d'inscription  :  18/06/2014
    
                         
sakurajima  /  Tapage au bout de la nuit




Pas d'affolement mon cher, j'ai pris des noms que je suppose connu en terme de notoriété juste pour l'exemple. Si tu préfères Dan Drowm Ou Yann Moix, pas de problème. Very Happy
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Pourquoi écrire ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-