PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : où commander le coffret ...
Voir le deal
64.99 €

Partagez
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 

 [Langue/style] Vocabulaire de combat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
jbm
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  401
   Âge  :  30
   Localisation  :  Dans ma bulle
   Pensée du jour  :  J'ai pas l'espoir de devenir parfait, mais la volonté d'être toujours meilleur.
   Date d'inscription  :  25/03/2012
    
                         
jbm  /  Pour qui sonne Lestat


Salut à tous !

Voilà mon problème : j'ai commencé l'écriture de mon septième chapitre, le thème est un tournoi de combat clandestin à mains nues (avec entre autre un cannibale, une tueuse à gage, un antisémite... et mon pauvre petit héros qui sais pas ce qu'il fou là !) et j'ai l'impression de tourner en rond. :/

En fait, je décris presque l'intégralité des combats, mais niveau vocabulaire c'est quand même assez restreint :

Adversaire, combattant, ennemi, concurrent, participant...
Combattre, se battre, s'opposer, s'affronter...
Crochet du droit, du gauche, coup de pied, de poing, de tête...

Ça fait déjà pas mal de synonymes, mais ces même mots utilisés sur une dizaine de pages ...
Le dico des synonymes m'aide bien en principe, mais là j'avoue qu'il me laisse un peu tomber sur ce coup.

Donc voilà si quelqu'un écrit ce genre de texte ou a des conseils pour que la répétition de certaines expressions ne rendent pas le texte monotone... je suis preneur ! Smile

Merci d'avance Wink
 
Destinée
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  445
   Âge  :  121
   Pensée du jour  :  Les hommes se nourrissent d'abord d'imaginaire et meurent de ne pouvoir rêver.
   Date d'inscription  :  05/11/2009
    
                         
Destinée  /  Pour qui sonne Lestat


Ce qui me vient en vrac de mes cours d'arts martiaux :
attaque, parade, blocage, esquive, feinte, garde
clé de bras/jambe/cheville etc.
étranglement
balayage
coup de poing circulaire/direct/crochet/marteau/revers
coup de pied direct/retourné/circulaire

En espérant avoir pu aider un peu... Smile
 
Le Condor des Andes
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3872
   Âge  :  117
   Pensée du jour  :  ;gloireàmay;
   Date d'inscription  :  24/01/2009
    
                         
Le Condor des Andes  /  Rapace du monde


De ce que j'ai lu, il y a deux façons de gérer ce genre de chose :
- le commentaire sportif : technique, qui désigne les attaques et les défenses unes à unes, avec plus ou moins de précision... le risque, c'est de n'intéresser que les spécialistes, et si tu n'as pas toi-même une certaine familiarité avec le combat, ça risque de vite devenir incohérent et du coup, incompréhensible.
- l'analyse plus psychologique : plutôt que de s'attacher aux actes, décrire les postures, les expressions du visage, les émotions des combattants, et ne parler des mouvements que de façon vague, l'imagination du lecteur faisant le reste.

 
jbm
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  401
   Âge  :  30
   Localisation  :  Dans ma bulle
   Pensée du jour  :  J'ai pas l'espoir de devenir parfait, mais la volonté d'être toujours meilleur.
   Date d'inscription  :  25/03/2012
    
                         
jbm  /  Pour qui sonne Lestat


Destinée : tu enrichis mon vocabulaire dans le domaine, donc oui ça m'aide un peu. Smile Si jamais d'autres termes te reviennent à l'esprit, n'hésites pas. Wink

Le condor : En fait, j'essaie t'intervertir les deux, en fonction des combats. Par exemple, un match oppose le cannibale à l'antisémite. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ce combat n'a rien d'humain. Dans ce cas là, effectivement je trouve important de montrer l'aspect psychologique des personnages.
Le coté technique est lui aussi assez important, puisque chaque participant a sa spécialité (catch, capoeira, boxe...). Du coup j'essai de le mettre en avant, tout en essayant d'être le plus clair possible pour le lecteur ... ce qui n'est pas toujours facile.


Merci à vous deux pour vos réponses !
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Le Condor a écrit:
De ce que j'ai lu, il y a deux façons de gérer ce genre de chose :
- le commentaire sportif : technique, qui désigne les attaques et les défenses unes à unes, avec plus ou moins de précision... le risque, c'est de n'intéresser que les spécialistes, et si tu n'as pas toi-même une certaine familiarité avec le combat, ça risque de vite devenir incohérent et du coup, incompréhensible.
- l'analyse plus psychologique : plutôt que de s'attacher aux actes, décrire les postures, les expressions du visage, les émotions des combattants, et ne parler des mouvements que de façon vague, l'imagination du lecteur faisant le reste.


Le Condor a bien raison. Sinon, pour le combat à mains nues, ce qui s'en approche le plus c'est le MMA mais tout est en anglais ou presque :ICI Après les termes techniques vont très vite faire tache parce que si tu n'as pas été un peu pratiquant, difficile de se rendre compte comment ça se place, depuis quelles positions etc...

Cadeau bonus : un joli extrait de Snatch, où on voit un combat à mains nues (attention spoiler, par contre )

Spoiler:
 
jbm
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  401
   Âge  :  30
   Localisation  :  Dans ma bulle
   Pensée du jour  :  J'ai pas l'espoir de devenir parfait, mais la volonté d'être toujours meilleur.
   Date d'inscription  :  25/03/2012
    
                         
jbm  /  Pour qui sonne Lestat


Merci fog. Même si le vocabulaire reste très technique, ce lien va sûrement beaucoup m'aider. Wink
Là est toute la difficulté, parler un minimum de technique, mais de manière claire et précise.
Pour la vidéo : ça m'a donné des idées. Ça parait pourtant évident, mais je n'avais pas pensé à utiliser les éléments du décors...
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


J'ai fait du karaté, et mon conseil sera le suivant : éviter de partir dans des délires guerriers. Genre Hollywood et compagnie. Il y a rien de moins crédible au monde Razz
Un combat à mains nues, c'est épuisant. Vraiment. En une minute, tu n'as plus de souffle, et encore, le combat avait certaines règles et était cadré. De plus, l'être humain est résistant, mais pas au point d'encaisser des dizaines de coups sans broncher. Je me souviens d'un moment où j'ai pris un coup de pied en pleine poitrine. Pas très fort, mais assez pour m'envoyer valser sur plusieurs mètres et me couper le souffle. Et le type en face n'avait pas frappé de toutes ses forces hein
Mon professeur disait souvent que le premier coup doit décider de l'issue du combat :mrgreen:
Quand je fais une scène de ce genre-là :

Citation :
Avec un cri de guerre, le taliban – ou le paysan – tenta de l’embrocher. Au moment où la lame fendit l’air, il s’écarta d’un bond, se saisit du poignet de l’insurgé avant de lui asséner un coup au visage. Son bras s’enroula autour de celui de l’Afghan ; d’un violent mouvement de pivot, il le déséquilibra et lui brisa l’articulation du coude. Dean profita de son déséquilibre et le projeta au sol, sans desserrer sa prise sur la main enserrant le poignard. D’un geste sec, il lui tordit le poignet. Un cri accompagna le craquement sonore. De sa main libre, Dean s’empara du poignard et le lui enfonça dans la gorge. Aussitôt, le cri cessa, remplacé par un immonde gargouillis. Le jeune Afghan expira enfin ; Dean relâcha son poignet flasque. Son attention se détourna du cadavre ; il essuya frénétiquement le sang qui recouvrait ses mains.

(Pas encore retravaillé à fond, mais l'idée est là ^^)

Je me suis vraiment inspiré d'une technique que je connais. Pour désarmer un adversaire armé d'une lame. J'ai tout simplement décrit la manière dont je l'aurais effectué. Et là, je me suis davantage attardé sur l'aspect technique. J'ai évité l'aspect "sentiment". Tout simplement, parce que quand tu combats, tu ne penses à rien d'autre qu'à ton adversaire et au meilleur moyen de gagner. Encore plus quand ta vie est en jeu (mais ça, je n'ai pas encore testé ^^). Il y a juste l'adrénaline, et ton regard focalisé sur l'autre, sur ses déplacements. Beaucoup d'anticipation. S'il déplace son pied, s'il arme son poing, s'il s'apprête à pivoter.
 
jbm
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  401
   Âge  :  30
   Localisation  :  Dans ma bulle
   Pensée du jour  :  J'ai pas l'espoir de devenir parfait, mais la volonté d'être toujours meilleur.
   Date d'inscription  :  25/03/2012
    
                         
jbm  /  Pour qui sonne Lestat


Merci Revan !

J'ai bien conscience qu'un être humain n'est pas une machine. Donc oui, j'essaie d'éviter le cliché du molosse indestructible. ^^
Et perso, lire un combat interminable qui s'étend sur trois pages, ça me gaverais. Donc, autant éviter ça à mes futurs lecteurs. ^^

Au passage, je trouve ta scène vraiment bien écrite. On a les images et les sons bien en tête quand on lit ce passage. C'est clair, net et précis. Tu réussis à bien décrire une scène de combat, sans embrouiller le lecteur de termes trop techniques. Ça va sûrement me permettre d'améliorer mes descriptions (n'aies pas peur, je copie pas hein Wink)
Forcément, ton expérience en art martial doit aider dans ce genre de scène. Je sais ce qu'il me reste à faire ! ^^

Pour l'aspect psychologique, ou sentiment, je le développe uniquement dans les combats où mon héros est juste spectateur.
Je m'explique : ce chapitre est, comme tout le reste du roman, écrit d'un point de vue omniscient. Les descriptions sont principalement focalisées sur Morgan (le héros). Donc, quand il combat, je décris ses déplacements, son analyse de l'adversaire et le coté technique. Quand il est spectateur, je me focalise plus sur l'aspect psychologique: ce qu'il ressent à la vue de certaines scènes violentes, les expressions des deux combattants qui se battent, etc.

 
Le Condor des Andes
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3872
   Âge  :  117
   Pensée du jour  :  ;gloireàmay;
   Date d'inscription  :  24/01/2009
    
                         
Le Condor des Andes  /  Rapace du monde


Revan a écrit:

Mon professeur disait souvent que le premier coup doit décider de l'issue du combat :mrgreen:

Ca c'est bien une remarque de karateka ! Hu hu !
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je te met en vrac des synonymes que j'ai trouvé grâce au logiciel Antidote (que je te conseille pour trouver des synonymes, des définitions, etc.), si cela peut t'être utile...


Bagarre = accrochage, affrontement, assaut, attaque, bagarre, bataille, choc, conflit, échauffourée, empoignade, empoignement, engagement, escarmouche, , feu, guérilla, guerre, heurt, hostilités, lutte, mêlée, opération, pugilat, rencontre, rixe. baston, castagne, châtaigne, gnon, jeton, macaron, marron, pain, tarte, torgnole

adversaire = antagoniste, attaqueur, challenger, compétiteur, concurrent, contestataire, contraire, contre-manifestant, détracteur, dissident, ennemi, mécontent, opposant, opposé, pourfendeur, prétendant, protestataire, rival.


 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


En voilà d'autres pour le verbe se battre :

Se bagarrer — échanger des coups, en découdre, en venir aux coups, en venir aux mains, s’empoigner, se bagarrer, se colleter.

[Familier] s’expliquer, se bigorner, se cogner, se crêper le chignon, se prendre aux cheveux, se tabasser, se taper dessus, se voler dans les plumes.

châtaigner, se bastonner, se castagner.

Combattre corps à corps — combattre, livrer un combat, livrer une lutte, lutter.

Livrer une lutte armée — combattre, faire la guerre, livrer bataille, livrer un combat, lutter.

Se mesurer à un adversaire — affronter, lutter, se mesurer.

Bonne nuit à tous ! Sleep
 
Destinée
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  445
   Âge  :  121
   Pensée du jour  :  Les hommes se nourrissent d'abord d'imaginaire et meurent de ne pouvoir rêver.
   Date d'inscription  :  05/11/2009
    
                         
Destinée  /  Pour qui sonne Lestat


Sinon au-delà des descriptions de coups et de la psychologie, il y a quand même la notion de douleur. C'est la souffrance qui fait que tu te relèveras ou pas, que tu continueras ou pas, que tu vas lâcher prise quand l'autre a placé une clé dont tu n'arrives pas à te dépêtrer. C'est bien beau la psychologie, mais quand une clé te force à pivoter dans le sens décidé par l'adversaire, ben tu pivotes même avec la meilleure volonté du monde, sinon ça fait "crac". Après chacun a ses limites face à la douleur et ça se travaille, c'est sûr, mais je tenais à en dire un mot vu que ça n'a bizarrement pas été vraiment évoqué.

Et comme disait Revan, il y a l’essoufflement qui joue beaucoup. Pas seulement sur la durée d'ailleurs, mais aussi dans les prises elles-même. On écrase l'adversaire avec son poids et ça coupe la respiration et il y a toutes les techniques d'étranglement. Autant une clé ça se gère bien psychologiquement, je trouve, parce que c'est une question de douleur ; autant un étranglement il y a le manque d'air qui intervient, qu'il faut en plus compter avec un sentiment de "panique" instinctif. Après j'imagine que chacun a sa façon de gérer ce genre de situation.
 
jbm
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  401
   Âge  :  30
   Localisation  :  Dans ma bulle
   Pensée du jour  :  J'ai pas l'espoir de devenir parfait, mais la volonté d'être toujours meilleur.
   Date d'inscription  :  25/03/2012
    
                         
jbm  /  Pour qui sonne Lestat


Mimosa: Merci beaucoup pour ces nombreux synonymes et pour le logiciel, je verrai ce qu'il donne quand j'aurais 5 minutes. Wink

Destinée: ne t'inquiète pas, je ne l'ai pas abordé parce que pour moi, la douleur fait aussi partie du coté psychologique des descriptions. Je me doute de ce que tu vas me dire : quand t'as mal, t'as mal, et le coté psychologique n'y changera rien. Je ne suis pas d'accord. Smile
La force psychologique d'un individu joue sur sa façon de gérer la souffrance, même physique. Dans une certaine limite bien sûr. Un homme normalement constitué aura beau avoir une force de caractère énorme, je le vois mal continuer un combat avec une fracture ouverte...

Pour ce qui est des étranglements, il y en a un dans le premier combat. Vu ce que tu m'as dit (manque d'air, panique, instinct de survie), je pense être sur la bonne voie. Smile Merci !
 
Destinée
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  445
   Âge  :  121
   Pensée du jour  :  Les hommes se nourrissent d'abord d'imaginaire et meurent de ne pouvoir rêver.
   Date d'inscription  :  05/11/2009
    
                         
Destinée  /  Pour qui sonne Lestat


Oula non, je ne nie pas du tout le fait que la psychologie influe sur la résistance à la douleur. Je disais juste tout ça parce qu'en lisant le topic j'ai pris conscience d'un coup que le côté basique du "aïe j'ai mal" semblait occulté. ^^
 
Aventador
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  6765
   Âge  :  49
   Localisation  :  Savoyard de corps et d'esprit
   Pensée du jour  :  "J'ai pris l'habitude de ne jamais être satisfait ; c'est une position confortable qui me permet de ne pas en changer." J.P.Melville
   Date d'inscription  :  26/06/2012
    
                         
Aventador  /  Iphigénie in a bottle


Je ne suis pas du tout un spécialiste des scènes de combat.

Néanmoins, dans un thriller, ça paraît incontournable. Je vous présente donc une des scènes que j'ai écrite dans "Shooting Brake". Moins expert que Revan, c'est une autre façon d'écrire.


- Y’a pas de mal à se faire du bien, Vlad ! On va lui apprendre les ficelles de son futur boulot, une sorte de formation accélérée…
Le maghrébin n’eut pas le loisir de terminer sa phrase. Marc venait d’enfoncer la porte et il se la prit en pleine tronche. Le grand rouquin ne relâcha guère la pression en lui cognant du genou le bas-ventre, l’expédiant ainsi à terre. Puis, il braqua son arme sur le blondin cradingue.
- C’en est fini des conneries, mec, balance ta seringue !
Au même moment, Houcine le fit trébucher en le balayant de ses jambes. Dans sa chute, l’inspecteur lâcha son gun. Celui-ci percuta le sol et Vladimir l’éloigna du pied. En une fraction de seconde, le beur ensanglanté mais coriace était à nouveau à la verticale, paré à rouer le rouquin de coups. Néanmoins, Oettinger était beaucoup plus aguerri qu’il ne le pensait et le prit de vitesse en mettant à profit ses lointains souvenirs de judoka. Utilisant la technique de la planchette japonaise, il projeta le maghrébin contre la vitre qui vola en éclat sous la violence du choc. La confusion passagère lui permit de récupérer son revolver et il visa Vladimir en pleine tête. Le corps du blondin retomba lourdement sur le plancher. Le flic se releva, se pencha sur sa victime et vérifia qu’elle n’était plus. Il jeta un œil par la fenêtre brisée. Houcine s’était rompu le cou sur une des marches saillantes menant à l’entrée.


Voilà, ce n'est qu'un exemple, en beaucoup moins détaillé que certains d'entre vous. Mais ça permet de s'en sortir quand ce n'est pas notre spécialité...
http://raphaelcoleman.canalblog.com/
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Langue/style] Vocabulaire de combat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-