PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-24%
Le deal à ne pas rater :
-24% Sac de 8kg de briquettes de charbon WEBER
12.99 € 16.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 [½ Nuit 4 Avr.] Commentaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Mitsu
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2977
   Âge  :  34
   Localisation  :  Tokyo
   Pensée du jour  :  Oden.
   Date d'inscription  :  15/11/2009
    
                         
Mitsu  /  Powerpuff girl


Postez ici vos commentaires sur les extraits des textes écrits pendant cette Demi-Nuit JE et répondez aux commentaires reçus sur les vôtres !
http://anthilemoon.net/
 
Elouan
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  993
   Âge  :  17
   Date d'inscription  :  20/12/2011
    
                         
Elouan  /  JE Lambda. (Cuvée 2012.)


Darky

Hum… désolé mais là. C’est catastrophique. Le texte ne donne absolument pas l’impression d’être travaillé, le style est plat et l’intrigue simpliste. L’introduction au texte, les éléments contextuels sont purement et simplement bâclés, on dirait que tu as fais ça vite fait, pour te défouler le plus rapidement possible sur la scène du meurtre. Je trouve rien à dire de positif, même la fin est bâclée, dans la mesure où elle ne fait pas deux lignes et qu’elle est cliché.

Pomcassis

J’ai été intéressé par cet extrait, ma remarque en sera donc assez positive. Le style est pas mauvais, mais peut-être un peu trop neutre. Et puis au début, tu as été un peu boulimique vu que tu accumules les précisions dans un rythme rapide. Je doute que ce soit voulu. En revanche, on s’enfonce bien dans l’atmosphère. On s’y croirait réellement. C’est un bon extrait, mais qui peut-être développé. Surtout qu’il y a la marge, les 500 mots sont loin d’être atteints.

Skaar

Alors peut-être que c'est le choix de l'extrait qui veut ça, qu'on a pas le début (c'est le cas ?) mais les éléments descriptifs se focalisent sur un petit périmètre au détriment d’une description plus large qui aurait pu installer un univers tout de suite clair, un contexte physique et aussi parlant que les divers descriptions qui font suites. Je ne saurais dire grand chose d'autres, c'est bien écrit, ça se laisse lire, on a envie de connaître la suite.

Encre

Le premier extrait est un peu court donc j’ai décidé de commenter l’ensemble. Dans le 1er extrait, ça sonne vrai, on entre bien dans la situation. Tu devrais peut-être par contre rajoutés des descriptions sur les sensations de la victime, pas de sa souffrance que tu décris bien, mais tu évoques assez rapidement qu’elle ne voit rien d’autres que le néant. Dans le 2ème extrait, Liliane dit vouloir déstabiliser le garçon, pourtant ce n’est pas ce qu’elle semble faire. Elle décrit ce qu’elle a vécu tout en lui demandant gentiment s’il comprend. Des sentiments un peu contradictoires d’une fille en colère, ou d’une fille qui veut se confier. Je ne dis pas que c’est impossible, mais devrais faire que ce soit… plus crédible, que ce soi pas simplement un passage du coq à l’âne.

Revan

1er extrait

J’ai eu du mal à saisir la situation, mais apparemment il s’agit d’un John qui a de l’empire sur l’amour entre Liam et Naomi, qui conquis peu à peu le cœur de cette dernière au grand dépit de Liam, et ce dans un paysage apocalyptique de ville abandonnée, dans le genre Je suis une légende. La psychologie des personnages se révèle sans trop ressortir du texte, ce qui est une bonne chose. C’est-à-dire que tu ne prends pas un paragraphe pour décrire les sentiments de l’une et l’autre, mais que ça se comprends au fur et à mesure.
Le fond est très intéressant, ce n’est pas une parole en l’air que de dire que ça donne envie de voir la suite. Tu as d’autres extraits de cet histoire sur JE ? Si tu as un lien à me donner, hésites pas.

2ème extrait

Là par contre, ça demandait encore plus de détails psychologiques, je pense. On suit les évènements, éludés un peu rapidement, d’une jeune fille qui fait face à un destin, rapide et fatale. Les éléments psychologies ne se font ressentir que d’une manière latente, et devant un destin pareil, je pense qu’on en attend plus. Mais bon, ce n’était peut-être pas ton objectif.

Réponses à mes commentaires :

Thomas

Je peux comprendre que cette phrase n'ait pas été comprise, elle est incompréhensible.

"Ah ça, la mort lui empêcherait définitivement de boire, mais pas de dormir tranquillement, sans cette culpabilité qui ne le quitterait pas." --> "Ah ça, la mort lui empêcherait définitivement de boire, mais pas de dormir tranquillement, sans cette culpabilité qui ne le quitterait pas."

Par contre j'étais clair sur le plan du sommeil, j'ai mis en gras le mot qui indique non, la mort ne nous empêche pas de dormir.

Sinon, l'histoire de la boule qui coupe, c'est que son affecte est tellement grand qu'il ressent ça comme une douleur physique, comme quelque chose qui coupe.

Et merci pour la phrase que tu as aimé.

Darky

"au garçon. Il n'était pas assommé, ni même sonné." Et tu as cru que c'était une fille ?

Sinon, merci ton commentaire Darky, j'en tiendrais compte.

Revan

Tiens j'suis surpris que la nouvelle t'ai plut dans les mesures que tu as précisés. Oui par contre, tu as raison pour la contextualisation, je vais mettre un paratexte.

Merci beaucoup pour ton commentaire.

Pomcassis

Merci beaucoup pour ton commentaire je réfléchirais à tes propositions. Merci, également, pour les phrases que tu as trouvés sympas.

Skaar

Il fait vingt mètres de haut, mais il est également obèse. Tellement obèse que pratiquement toutes ses jambes s'enfoncent dans son ventre. Sa mobilité est donc considérablement réduite. Et je dis nulle part qu'il ne voit pas ceux qui décampent. Ils s'en fiche d'eux. Concernant le passage que tu as cité, et bien c'est simple la narration est omnisciente, elle sait donc ce que ne sait pas le géant, signale pour la première chose qu'il ne le sait pas, raconte pour la deuxième chose.

Encre

Merci beaucoup, je tiendrais compte de tes conseils. Sinon, je crois que tu avais aimé ma mi-nuit avec la licorne, le garçon qui prend la forme de celui qu'il voit ? Si tu aimes cet univers je pense que tu aimera ma nouvelle, donc cette nuit m'a donné l'occasion de faire un extrait. L'aspect coloré-délirant est beaucoup plus développé dans le reste de la nouvelle.


Dernière édition par Cat R. Waul le Lun 9 Avr 2012 - 21:50, édité 8 fois
 
Thomas
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3566
   Âge  :  34
   Pensée du jour  :  "Le génie de Mozart, de Picasso, de Joyce, d'Einstein réside dans la multiplication d'une manie, l'amplification d'une tare." ANISSA CORTO - YANN MOIX
   Date d'inscription  :  16/01/2011
    
                         
Thomas  /  Sang-Chaud Panza


Cat R. Waul : Un style assez simple, tu gagnerais à retravailler encore plus tes phrases, mais c'est un point de détail parce que ça se lit d'une traite.

Il y a quelques passage que je n'ai pas compris :
Citation :
Ah ça, la mort lui empêcherait définitivement de boire, mais pas de dormir tranquillement, sans cette culpabilité qui ne le quitterait pas.
Un peu bizarre, si c'est une image je ne la comprends pas, en quoi la mort nous empêche t-elle de dormir ? Quand on est mort, on ne se pose plus cette question de culpabilité, au contraire on en est libéré.

Ensuite,
Citation :
il ressentait son affection comme une boule coupante, cent fois plus grosse que lui
, je ne comprends pas cette "boule coupante", soit je ne comprends pas encore une fois, soit c'est mal dit.

Citation :
Il était né avec la même taille qu'un bébé normal. Mais avait déjà sa couleur rose bonbon, et son ventre était assez rond pour être couvert de vergetures. S'il n'avait pas grandit, il aurait explosé. Ses parents avaient du l'abandonner. Des parents parfaitement normaux, sans-cœurs.

Ca j'aime beaucoup. Jolies phrases, bien construites, elles restent en tête après la lecture Smile

Globalement j'ai bien aimé les passages sur l'enfance du géant, sur ses origines. J'aime bien les personnages un peu cassés, un peu mal dans leur peau. Je lirai certainement la suite (le début, quoi!) pour mieux comprendre le mal-être du personnage, ça ça m'interesse Smile
https://debordements.wordpress.com/
 
Hermès
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2075
   Âge  :  32
   Localisation  :  Euh......... Un trou paumé je crois
   Pensée du jour  :  Je suis CUTE et JE le sais
   Date d'inscription  :  22/08/2011
    
                         
Hermès  /  Agent 006


Cat R. Waul => Le début, j'ai pas trop aimé dans le sens où j'arrivais pas à suivre. Arrivé à Ba est seul, là c'était mieux plus fluide. Mais sinon c'est bien écrit, sauf ça c'est peut-être une erreur ou j'ai pas fait attention.

Citation :
Si je revois l'un de vous, ce sera le même sort que pour ce pauvre type

Euh je croyais que c'était une fille

Pomcassis => Que dire de plus que : j'ai adoré. C'est vraiment bien écrit, je m'imagine vraiment bien les personnages, une question : c'est à quelle époque ? Parce-que moi je me suis imaginé ça dans les années 1900.

Skaar => Je t'avais lu sur un extrait de SF, et j'avais rien compris, mais là c'est vraiment bien expliqué. J'ai bien aimé, malgré ma peur de rien comprendre comme l'autre fois.

Encre => Premier extrait : J'ai eu mal pour elle. Un bon rythme.
Deuxième extrait : Bon extrait, le début pas trop aimé, mais après ça été
Alors plus de 7 000 mots en une demie-nuit et tu nous sors ça, je suis JALOUX !!!!!!!!!
https://linktr.ee/alex.p.auteur
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Cat R. Waul > Beaucoup d'erreurs sur la forme (fautes, répétitions, ...). Un style simple qui se laisse lire facilement. Quelques images intéressantes, surtout vers la fin. Par contre, j'ai eu du mal à entrer dans l'extrait : le début est assez incompréhensible (une mise en contexte aurait été sympathique).

Darky > Ton Chris est un Casanova en puissance. A peine quelques phrases échangées qu'il lui propose d'aller à son appartement, et elle accepte :mrgreen:
Le dialogue sonne de manière artificielle par moments. L'extrait est très inégal ; la fin est à mon sens raté. La mort de la jeune femme est mal narré : l'enchaînement n'est pas fluide, et il y a certaines phrases qui détonnent avec le reste de l'extrait. Des fautes d'orthographe aussi. Une bonne correction est nécessaire.

Pomcassis > Un très bon extrait. Ta plume dresse un beau tableau des environs ; aucun souci pour se l'imaginer. Des images intéressantes, tu en as dégagé plusieurs au cours de l'extrait. La pontuation est par contre assez inégale, il manque des virgules sur plusieurs phrases. Mais das l'ensemble, je te tire mon chapeau.

Skaar > Une explication convainquante d'un instrument scientifique. Ce n'est pas évident puisqu'il y a peu de narration autour, mais ça passe pour moi. Je n'ai pas grand chose à redire de la forme ; pour un extrait explicatif, ça suffit. Bon ce n'est pas génial non plus, mais ça remplit son office. D'ailleurs, pour un peu, tu passerais presque dans le registre de la hard science fiction ^^

Encre > Pas mal du tout. Si les 7000 mots sont tous de cet acabit, c'est du très bon travail. Le dialogue sonne vrai ; la narration autour est bien inserré. Quelques passages plus faibles que d'autres, notamment sur le premier. J'ai préféré le second, car Liliane a une très belle réplique lorsqu'elle explique qu'elle avait a vie de son ami entre les mains.

 
Hermès
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2075
   Âge  :  32
   Localisation  :  Euh......... Un trou paumé je crois
   Pensée du jour  :  Je suis CUTE et JE le sais
   Date d'inscription  :  22/08/2011
    
                         
Hermès  /  Agent 006


Revan => Rien à dire, j'ai adoré, mais là fin de C&E pourquoi avoir arrêté là aaaaaaahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh, je veux là suite

Mes commentaires :

Cat R. Waul =>

Citation :
Hum… désolé mais là. C’est catastrophique

Je le sais ^^ ce n'est qu'un brouillon et il faut que je le retape vraiment bien, même honte de l'avoir mis Razz

Revan => Le dialogue je te l'ai dit, j'ai essayé ton conseil donc c’est mieux que d'habitude ^^ La mort de la fille est mieux décrite après. Les fautes, je passe Laughing mais j'essaye de progresser vraiment. Et oui faut que je le bosse
https://linktr.ee/alex.p.auteur
 
Pomcassis
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1360
   Âge  :  45
   Date d'inscription  :  02/06/2011
    
                         
Pomcassis  /  Tentatrice chauve


Voici mes commentaires :

Cat R. Waul : le style est plutôt fluide, si ce n'est quelques erreurs de syntaxe (dont celle-ci : Si tentés est la ville entière est de me tuer, je me défendrais sans peine., il y a un problème dans cette phrase) ; quelques fautes d'accords aussi, et quelques fautes tout court, mais rien de dramatique pour un premier jet. Et s'il y a quelques répétitions, j'ai envie de dire que ça ne me gêne pas particulièrement, vu le style plutôt familier utilisé ici.
Certaines phrases par contre sonnent faux :
-Il était faux qu'il avait la moindre envie de se défendre contre le village entier. la tournure est un peu bizarre
-Il serait sans cette culpabilité qui ne le quitte pas. "serait", pour le coup, c'est un peu faible.
Mais aussi de jolies tournures :
-il ressentait son affection comme une boule coupante, cent fois plus grosse que lui.
-Son passé était truandé de désamour et de destruction.

Darky :
Le dialogue sonne quelques fois un peu faux ; et certains "tics" doivent être évités, dans les dialogues, s'il faut que ça sonne "vrai" à l'oral, il ne faut pas non plus que ça sonne "comme dans la vraie vie". Par exemple, en trois phrases, tu emploies trois fois l'expression "faire des études", je pense que tu devrais varier les formules ; ou alors, le "ouais"(ouais, je prépare ma licence), tu peux virer (enfin, ça me paraît inutile). A la fin, tu t'embrouilles, et tu te mélanges les pinceaux entre les temps employés : c'est au présent, puis il y a un passé simple qui débarque sans prévenir, et même un passé composé, faut uniformiser tout ça.
Sinon, dans l'ensemble, j'ai l'impression que tu vas beaucoup trop vite, prends un peu plus de temps pour faire monter la sauce, essaie de planter une ambiance dans le bar - c'est peut-être avant ce passage d'ailleurs - ; dans le dialogue aussi ça me paraît très rapide, fais-les plus se charmer, fais nous rentrer dans la tête des deux personnages... Lors de la scène de massacre, la réaction de la fille est complètement occultée, même si ça se passe vite, je pense que lorsque ça nous arrive, la seconde entre le moment où on comprend ce qui nous arrive et le moment où on ne peut plus comprendre grand chose est la seconde la plus longue de notre vie...

Skaar :Extrait bien construit (bien que je ne comprends pas pourquoi, dans la description de l'instrument, tu changes de paragraphe) ; c'est détaillé, précis, j'ai tout compris ( Razz ), je visualise bien le truc. En gros, c'est efficace. Et propre. Et pourtant, dans le fond ce n'est pas vraiment ma tasse de thé :mrgreen:

Encre :
1- encore une fois, pas grand chose à dire, si ce n'est que c'est très bien écrit. J'aurai juste une petite suggestion sur cette phrase : La jeune fille aspira une goulée d’air avec difficulté ; sa respiration tressautait, s’arrêtait, repartait, toujours dans un rythme hésitant et laborieux. Ce qui serait super, c'est de nous faire comprendre que sa respiration est hésitante et laborieuse, sans utiliser ni le mot rythme, ni hésitant, ni laborieux, rien qu'avec le rythme de ta phrase. De même que pour cette phrase : Impuissante, secouée de tremblements, elle hurla., nous faire comprendre qu'elle est impuissante sans nous le dire. Là, ton extrait est très bon. Si tu essaies ce que je te propose, ce pourrait bien être excellent Wink
2 - j'ai la preuve que tu es humaine (si si, parfois j'en doute): Et pourquoi ne-t-on ils pas tué, lorsque tu allais chercher de l’eau ? A part cette broutille, tu m'as soufflé, tout simplement. Les mots du dialogue, bien que recherchés, sonnent "vrai" ; c'est rudement bien mené. Faudra vraiment que je me penche sur ton roman un de ses quatre.

Revan >
1- Bon extrait, bien écrit, fluide, peu démonstratif mais tout en suggestion. J'ai par contre un problème avec ce passage : Mais, Liam voyait bien les yeux rieurs et satisfaits de la déconfiture de son adversaire. Il attendait désormais que Naomi rejette son amant sous le coup de la colère, pour ensuite la dérober des bras d’un Liam trop abattu pour réagir. Je me suis un peu emmêlée les pinceaux avec les "il", je crois que ce qui m'a embrouillé c'est la première phrase avec "satisfaits de la déconfiture de son adversaire", je comprends pas - enfin, si, mais je pense que c'est mal expliqué. Du coup, au début, je pensais que le "Il" de la seconde phrase se reportait à Liam, ce qui me paraît logique, mais non, c'est de John dont il s'agit. Bref, à reformuler.
2- Extrait dense bien servi par une plume fluide, même si parfois il faudrait revoir le rythme de certaines phrases dans le paragraphe 3 ("Sujin ferma les yeux...") : tout est très (trop) binaire. Si tu relis tes phrases à voix haute, tu constateras qu'elles sont toutes construites en deux parties (sauf la dernière), et les points se trouvent toujours au même endroit - je suis pas sûre d'être très claire - ce qui rend ce paragraphe un peu monotone. D'autant qu'il serait facile de changer les points par des virgules, et d'allonger certaines phrases - ou d'en raccourcir d'autres afin de rythmer ce paragraphe.


Sinon, merci pour vos commentaires Smile
Revan : La pontuation est par contre assez inégale, il manque des virgules sur plusieurs phrases. Ah ? J'ai l'air surprise mais en fait ça ne m'étonne pas tant que ça :mrgreen:
Darky : c'est à quelle époque ? de notre époque mais du genre indéterminé, mais là mes personnages sont dans un monde "sans époque"...
Cat : Le style est pas mauvais, mais peut-être un peu trop neutre. Ouch. Un coup de poing dans le ventre, ça fait pas de mal, de temps en temps. Ce sera peaufiné.
 
Skaar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  435
   Âge  :  35
   Localisation  :  Melun (77)
   Date d'inscription  :  17/02/2011
    
                         
Skaar  /  Pour qui sonne Lestat


Cat R. Waul:
Globalement ça se lit bien, mais il y a un truc qui me dérange. S'il fait 20 mètres de haut, il n'a même pas à faire un pas pour atteindre le lanceur de cailloux (sauf si celui-ci est vraiment très fort) s'il est immobile. Pareil, d'une telle hauteur il doit encore voir ceux qui ont décampés.

Citation :
Il était né avec la même taille qu'un bébé normal. Mais avait déjà sa couleur rose bonbon, et son ventre était assez rond pour être couvert de vergetures. S'il n'avait pas grandit, il aurait explosé. Ses parents avaient du l'abandonner. Des parents parfaitement normaux, sans-cœurs.

Il ne se souvient pas du nom que lui ont donné ses amis ? Mais il sait tout ça ?

Darky:
Bah dis donc, au moins c'est direct :mrgreen: . En soit ça va, mais on se contente un peu d'observer la scène sans réellement se plonger dedans. A quoi pense-t-il (au bar, dans la ruelle, devant le cadavre) ? Est-ce que c'est juste un acte de sang froid, ou c'est incontrôlé ? Il est en mode berserk, ou en mode Hannibal Lecter ? Mets nous dans sa tête !

Pomcassis:
Le moins que je puisse dire, c'est que c'est beau. Je trouve les descriptions d'une superbe poésie, mais j'avoue que j'ai trouvé l'extrait très dense (c'est personnel, et vu ton commentaire sur mon extrait, on a des préférences opposées de ce point de vue là). Mais j'aime beaucoup Very Happy

Encre:
1: J'aime, c'est bien décrit et on s'imagine assez bien ce qu'elle ressent. Cela dit (mais ça doit venir de la ocupure de l'extrait), j'ai été déboussolé à la mention du garçon. On ne sait pas qu'il est là, elle non plus, et paf, elle prononce son nom et leurs souffles se coordonnent. Manquerait une petite transition, ou un indice.

2: Sympa aussi. Un poil trop soutenu, mais je ne connais pas assez les personnages pour en juger. Mais sinon, l'échange est très bien décrit.

Revan:
1: Comme d'habitude, la qualité est au rendez-vous. On rentre bien dans la réflexion de Liam, biaisée par ses émotions défaitistes.

2: Idem, bien amené, bien écrit (la fin en particulier, est très bien tournée). Par contre je suis étonné qu'elle se mette à prier. Il me semblait (je me trompe peut être) que la religion n'avait pas sa place en Corée du Nord.

Et réponses rapides:

Cat R. Waul: L'extrait est purement centré sur le descriptif (à part le tout premier paragraphe en fait qui vient poser un peu le contexte). On est au début du roman, donc encore pas mal tourné vers la présentation des personnages (Konor en particulier) et de l'univers (ici l'interfa, et plus loin, le Lucky Bird).

Darky: Ca fait plaisir de voir que je m'améliore.

Revan: C'est pas un instrument scientifique, c'est vraiment censé être un objet commun, comme un ipod du futur. Quant à faire de la hard SF, peut être, mais je ne me suis jamais posé la question :mrgreen: .

Pomcassis: Very Happy Si t'as bien visualisé le truc, c'est que j'ai réussi à faire ce que je voulais (ça ne me paraissait pas gagné au début ^^).
 
Nywth
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3865
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  12/07/2011
    
                         
Nywth  /  Ex-Ombre passée du côté encore plus obscur.


Cat. R. Waul > C'est assez étrange. Tu as utilisé un générateur aléatoire de virgules ? Sur la forme, il y a les erreurs types du premier jet : quelques phrases mal construites qui perdent un petit peu leur fil, des répétitions, l’abondance des verbes être et avoir, quelques tournures hasardeuses qui ne font pas très ''naturel''. Mais ça se laisse lire.
Par contre :
Citation :
Ah ça, la mort lui empêcherait définitivement de boire, mais pas de dormir tranquillement. Il serait sans cette culpabilité qui ne le quitte pas. Il n'avait aucun souvenir de sa famille,
J'ai un peu buté dans ce passage, je pense qu'il manquerai une vraiment petite transition.
Citation :
Mais avait déjà sa couleur rose bonbon, et son ventre était assez rond pour être couvert de vergetures.
Citation :
Son passé était truandé de désamour et de destruction
J'ai bien aimé les deux phrases là, très jolies.

Darky >
Heu. Concernant ton dialogue, soit ton but c'est de faire un tableau de la drague ratée entre deux adolescents en chaleur, soit tu as réellement un peu raté ton effet. (Tu vois, je penche pour la deuxième plutôt). Le problème, c'est que non seulement tu fais pas mal de fautes et que tu n'uses pas assez de ponctuation pour mettre un peu de ton, mais aussi que les répliques s'enchainent trop vite, d'une manière pas vraiment naturelle, et que tu sembles essayer de retranscrire sans vraiment y arriver, ce qui te fait sombrer dans l'approximatif et fais une sorte de décalage avec le lecteur (relis trois fois ma phrase et tu comprendras Smile ) . Alors après, ça manque un peu de sensations de la part du jeune homme aussi, et de la fille, de description, pour que ce soit vraiment crédible.
Après, pour la partie narrative, il y a pas mal de fautes aussi et de tournures approximatives, tout s'enchaine beaucoup trop vite, et, surtout, surtout, tu n'as pas vraiment réussi à retranscrire une ambiance. Par exemple, lorsque tu essaie de nous décrire le massacre de la fille, on devrait avoir peur ou être dégouté ; là, c'est raté.

Pomcassis > Le seul défaut que j'ai trouvé, ce sont quelques phrases qui boitillent sur la longueur, mais sinon c'est bien écrit. Après, tout tes adjectifs et les images, j'ai un peu eu du mal à les avaler : ils sont jolis, mais j'ai trouvé que tu en abusais trop, que ça devenais lourd, que je décrochais trop. Et pourtant, j'aime beaucoup ta plume habituellement.
C'est sans doute moi.

Skaar > C'est un extrait retravaillé, non ? Il y a deux ou trois petits mots qui m'ont fait tiquer parce que je les trouvais un petit peu trop forcés, mal dits, pour éviter une répétition. Sinon le style est maitrisé, fluide, et pas lassant. Par contre, j'ai juste un petit du mal à visualiser quelque chose qui adhère aussi bien à de la peau qu'à du métal...

Revan > J'ai eu un peu de mal à rentrer dans le premier extrait. Il y a une ou deux phrases un peu bizarres, et carrément, heu, '' en déconfiture'' que je me suis demandé ce que ça foutait là. Mais après, ça s'améliore bien. Le reste est décrit avec efficacité, sans être trop forcé, et les sentiments des personnages transparaissent dans leurs paroles sans que tu sois obligés de faire 500 mots pour dire qu'ils s'aiment. C'est sympathique.
Dans le deuxième extrait, tu as pas mal de structures de phrases que tu réutilises d'une phrase à l'autre, mais dans l'ensemble ça se lisait bien. Juste un petit manque de rythme. J'aime bien la façon dont tu amènes peu à peu l'extrait, et aussi la façon dont tu dépeint l’exécution (pas simplement du : j'ai peur, je vais mourir, et je repense à tout ce que j'aurais pu faire).
Par contre, j'ai tiqué sur le : ''comme pour savourer la situation'', parce que vu le contexte ça me semble non seulement exagéré mais aussi un peu caricaturé. Si c'est l'imagination de la jeune fille qui déraille, il faudrait le faire apparaitre autrement.
Après, au vu de ce qu'il risque de se passer, c'est plus justifié, mais, je ne sais pas, ça m'a semblé un peu... mal venu.


----

@ Cat. R. Waul > Pour le premier extrait, je ne vois pas trop comment tu veux que j'introduise des sensations, en fait. Elle est couchée dans le noir, elle a mal, et je ne pense pas trop que ce soit le moment pour faire une description détaillée de la nature de l'obscurité et des répercussions sur un esprit humain, ou même un truc plus léger avec les autres sens. Personnellement, si je m'étais fait littéralement démonter l'épaule, ce n'est pas la première chose à laquelle je penserait en me réveillant. Par contre, je prends ta remarque sur le deuxième.

@ Darky > Le début est assez spécial aussi. La marque de fabrique de Liliane. Merci ^^

@ Revan > Il faudra que je regardes pour les passages faibles, merci !

@ Pomcassis > 1 - Oui, je vois ce que tu veux dire, faut que je regarde ça. Merci de la suggestion ^^ 2 - Pourquoi tu douterais que je suis humaine ? Sinon merci beaucoup Embarassed

@ Skaar > Pour le premier extrait, en fait, elle ne sait pas qu'il est là, elle se contente de le supposer. Parce qu'il lui avait promit (là c'était juste avant le début) qu'il la tirerait de là, donc elle pensait bien qu'il ne l'avait pas abandonné. Mais je verrais bien comment tourner la chose, au besoin. Pour le second extrait, le soutenu est voulu (et pas assez accentué d'ailleurs)
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [½ Nuit 4 Avr.] Commentaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Communauté :: Constances et challenges-