PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 

 Fil des AT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Dadouw
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1317
   Âge  :  28
   Localisation  :  Shamanie
   Date d'inscription  :  11/03/2012
    
                         
Dadouw  /  Adorable martyr de la paix sur le forum (et un peu dans le monde)


Ils n'ont pas l'air d'être traumatisés embarrassés Razz

 
Les Roses Bleues Editions
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  15
   Âge  :  41
   Localisation  :  Canton de Fribourg, Suisse romande
   Date d'inscription  :  03/01/2012
    
                         
Les Roses Bleues Editions  /  Homme invisible


Bonjour,

Pourquoi serions-nous traumatisés/ embarrassés ? Après tout, je suis certaine que Fleur n'a pas lu un seul de nos ouvrages. Il s'agit donc nécessairement de préjugés et non pas d'un jugement objectif en pleine connaissance de notre production.
Qu'y pouvons-nous ?

Quant à ceux qui critiquent les acteurs du livre indépendant ET le mass market de la littérature actuelle, j'ai envie de leur demander où est la logique là-dedans, et surtout, s'il leur arrive de faire autre chose que de râler.

Enfin, pour ceux que ça intéresse, un billet qui annonce notre production 2013 : http://www.les-roses-bleues.ch/blog/

Et déridez-vous un peu ! Ce sont les mauvaises ondes de ce forum qui vous rendent si grincheux ?

(NB : en réponse à la question qui nous a été posée, la collection jeunesse ne sera pas réouverte avant plusieurs années)
http://www.les-roses-bleues.ch
 
Aventador
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  6706
   Âge  :  47
   Localisation  :  Savoyard de corps et d'esprit
   Pensée du jour  :  "J'ai pris l'habitude de ne jamais être satisfait ; c'est une position confortable qui me permet de ne pas en changer." J.P.Melville
   Date d'inscription  :  26/06/2012
    
                         
Aventador  /  Iphigénie in a bottle


Bah dis-donc Fleur, sont pas tous sympas comme toi les helvètes!
Mauvaises ondes du forum? Madame "Roses Bleues", je comprends que la verve de Fleur ait pu éventuellement vous vexer, de là à parler de mauvaises ondes...
http://raphaelcoleman.canalblog.com/
 
fleurdepat
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1791
   Âge  :  57
   Localisation  :  un jour ici l'autre là
   Pensée du jour  :  Mon âme est à l'océan ce que mon coeur est à l'amour
   Date d'inscription  :  31/07/2012
    
                         
fleurdepat  /  Fiancée roide


Alors là je suis d'accord avec Aventador; Il n'y a pas de mauvaises ondes dans ce forum. J'assume totalement mes emportements et lorsqu'ils sont vexants ou infondés, je sais m'excuser. D'ailleurs ce forum m'a beaucoup apporté pour calmer mes humeurs. Venir sur JE juste pour faire sa petite publicité, voilà qui n'est pas très fair-play non plus.

P.S. oui j'ai lu un extrait, le voici:
La duchesse Albine Auteuil de Plassiras, jeune veuve et poétesse torturée, fréquentait le célèbre cabaret le Chat Noir et les artistes décadents les plus renommés : Maurice Rollinat ou Marie Krysinska. Elle y apprit à s’extraire du carcan aristocratique où elle était née, et s’ouvrit à ce mouvement étrange qu’est la culture fin de siècle. Elle menait une sublime vie de femme du monde jusqu’à ce qu’elle découvre que la maladie la minait.

Alors qui a des à priori?

http://ennkhala.e-monsite.com/?fbclid=IwAR0jJzYjyIfWCqBflEI7iXmj
 
Les Roses Bleues Editions
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  15
   Âge  :  41
   Localisation  :  Canton de Fribourg, Suisse romande
   Date d'inscription  :  03/01/2012
    
                         
Les Roses Bleues Editions  /  Homme invisible


"Mauvaises ondes" était dans une phrase interrogative, vous en faites vous-même une assertion.

Nous ne faisons notre "petite pub" que pour nos appels à textes, puisque le but de ce forum est de soutenir les ambitions littéraires, c'est semble-t-il à propos, n'est-ce pas ? Nous indiquons nos parutions 2013 pour information ; on ne peut réclamer des textes sans, en quelque sorte, donner des "garanties".

Enfin, juger un livre et plus encore une maison d'édition toute entière à un petit paragraphe d'un unique pitch, et affirmer que cela suffit à fonder un jugement, c'est... étrange.

Bonne continuation.
http://www.les-roses-bleues.ch
 
Penpen
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  766
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  31/12/2011
    
                         
Penpen  /  Blanchisseur de campagnes


Roses Bleues,

l'idée de créer une maison d'édition proposant des ouvrages féminins est une bonne idée. Je la soutiens. Néanmoins, il faudrait éviter de tomber dans les clichés lorsque vous proposez "Littérature féminine". Quand je regarde les livres ainsi que leurs couvertures, je ne peux qu'avoir comme réaction dans la tête "Mais ce sont des histoires d'amour !".
Il s'agit peut-être de romans dans lesquels les femmes jouent des rôles importants, mais il n'est pas non plus la peine de les réduire à des êtres faits pour exprimer des sentiments tels que l'amour. Les femmes peuvent très bien lire des polars, ou même en écrire !
Je dis cela parce que votre site, en plus du nom de la maison d'édition, fait vraiment penser à une maison qui édite pour les femmes des romans de femme...
Voilà, à bon entendeur Very Happy

 
Dadouw
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1317
   Âge  :  28
   Localisation  :  Shamanie
   Date d'inscription  :  11/03/2012
    
                         
Dadouw  /  Adorable martyr de la paix sur le forum (et un peu dans le monde)


Les roses bleues editions a écrit:
Et déridez-vous un peu ! Ce sont les mauvaises ondes de ce forum qui vous rendent si grincheux ?

... et les mauvaises expériences avec les éditeurs de tous poils.

Mettez-vous à la place d'un auteur, vous allez voir ça rend méfiant
 
noblehilare
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  213
   Âge  :  47
   Localisation  :  Nancy
   Pensée du jour  :  L'Histoire est un mensonge
   Date d'inscription  :  08/12/2011
    
                         
noblehilare  /  Autostoppeur galactique


D'un autre côté, dadouw, il faut aussi se mettre à la place des éditeurs. lls croulent sous un tas de manuscrits. Il est normal qu'ils choisissent ceux dont ils pensent qu'ils rencontreront un public.
Ils ne sont pas là pour faire dus social et accepter tout le monde. D'ailleurs s'ils le font, ils coulent et déposent le bilan!
Moi j'ai eu beaucoup de refus avant d'être accepté. Bien sûr c'est frustrant, mais il ne faut pas jeter la pierre aux éditeurs. Si ils acceptent 2% des manuscrits qu'ils recoivent, l'auteur doit accepter cette sélection.
C'est la vie, mais c'est vrai qu'avec la déplorable éducation nationale que l'on a et qui refuse de préparer les élèves à la dure sélection de la vie, il est difficile d'avoir du recul à 20 ans sur cette question. (je sais de quoi je parle, mes étudiants ont 20 ans et sont surpris pour la plupart de connaitre la sélection)
http://lionelbehra.canalblog.com/
 
fleurdepat
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1791
   Âge  :  57
   Localisation  :  un jour ici l'autre là
   Pensée du jour  :  Mon âme est à l'océan ce que mon coeur est à l'amour
   Date d'inscription  :  31/07/2012
    
                         
fleurdepat  /  Fiancée roide


Moi je suis plutôt pour l'auto- impression. Aujourd'hui avec les nouvelles librairies en ligne,les auteurs gagnent bien plus, financièrement et moralement à faire diffuser de cette manière, plutôt que d'écrire à des centaines de petites maisons d'édition qui, pour la plupart les ignorent dans le meilleur des cas ou les rejettent sans un mot d'explication en leur demandant en plus de payer les frais de port! Plus il y a d'intermédiaires moins on gagne.
Citation :
de préparer les élèves à la dure sélection de la vie
La dure sélection de la vie? Mais c'est une plaisanterie? C'est plutôt la rapacité des éditeurs qui se goinfrent sur le dos des artistes, car en fait, qui travaillent? De quel droit on traite des artistes de la sorte? qui sont ces pseudo sommités qui jugent vos écrits bons ou mauvais? Quand on y pense, Baudelaire à dû publier son recueil "les fleurs du mal" à compte d'auteurs, car les esprits éclairés des maisons d'éditions, lui avaient dit que ça ne valait rien! L'éditeur qui a fait dans le social (celui de Lautréamont) s'est ruiné pour le faire publier et on a crié au génie que quelques années plus tard.
Alors à tout prendre, que les artistes se passent des piques assiettes des maisons d'édition, puisqu'internet nous offre maintenant beaucoup plus d'ouverture pour moins d'humiliations.
http://ennkhala.e-monsite.com/?fbclid=IwAR0jJzYjyIfWCqBflEI7iXmj
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Bonjour Fleur,

Surprise de trouver une "critique" de mon roman dans ce forum où je n'interviens plus depuis quelques temps, ayant eu la chance de signer mon premier contrat d'édition avec Les Roses Bleues.
J'ignorais que la maladie et la décadence étaient des thèmes chers à ce que vous nommez les romans à l'eau de rose, -peut-être n'en avons nous pas la même conception, mais passons- et comment pouvez-vous juger un roman entier, fruit de centaines d'heures de travail, à l'aune de son résumé ? Je suis interloquée par cette iniative qui n'a rien de celle d'un vrai et bon lecteur, ce que vous devez pourtant être, à en croire votre présence ici même. Et juger une oeuvre sans l'avoir lue, non, cela ne me parait pas conforme à l'éthique d'un auteur non plus.

En toute cordialité,

T. M.
 
Les Roses Bleues Editions
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  15
   Âge  :  41
   Localisation  :  Canton de Fribourg, Suisse romande
   Date d'inscription  :  03/01/2012
    
                         
Les Roses Bleues Editions  /  Homme invisible


Chère Fleurdepat,

Le travail d'un éditeur est considérable, et sa marge sur la vente des livres souvent minime voire nulle dans le cas des micros et petits structures.
De plus, une production publiée avec l'aval d'une maison d'édition, qui joue son argent et sa réputation en misant sur un écrivain, rencontre plus sereinement un public plus large que les simples "amis et connaissances". Le texte a subi de nombreuses et profondes corrections, de la part de 2, 3 ou 4 personnes qui se sont penchées avec professionnalisme sur le travail de l'auteur.

Une production littéraire vendue par une maison d'édition sérieuse, c'est une pierre taillée et polie. S'auto-publier, c'est aussi prendre le risque de laisser son travail à l'état de gemme brute...

Votre discours semble plein d'amertume, et sans doute avez-vous vos (bonnes) raisons, mais il serait bon que vous vous penchiez davantage sur le monde de l'édition et ses réalités.

En vous souhaitant le meilleur,

..
http://www.les-roses-bleues.ch
 
Elfant
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  28
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  14/04/2012
    
                         
Elfant  /  Petit chose


Pour en revenir au thème de ce fil de discussion,
à savoir la littérature féminine, ou plus précisément le fait que le personnage central d'un livre soit une figure féminine - la ligne éditoriale de la maison d'édition les Roses Bleues
Je voulais juste mentionner que cela ne signifie pas forcément du Harlequin.

J'ai en tête notamment des livres comme "Madame Bovary", "la Mare au diable" (avec l'héroïne la petite Fadette, si mes souvenirs sont bons.), je n'ai pas lu "Thérèse Dequeyroux ", mais le film est à l'affiche ces temps-ci.
Je me rappelle aussi du "journal d'Anne-Franck"
(Et pour les jeunes enfants "fantomette")
Et des auteurs comme Colette, Marguerite Yourcenar, Georges Sand...

Bien sûr, l'image qui surgit au premier abord quand on parle d'héroïne féminine ou de littérature féminine, c'est Harlequin. Ils ont phagocyté notre mémoire rétinienne du fait de leur emprise. Mais c'est peut-être parce qu'aucune autre maison d'édition n'avait eu le projet d'une ligne éditoriale privilégiant "un personnage principal féminin".

En ce sens l'initiative des Roses me paraît intéressante. Elle montre qu'il y a autre chose que les Thèmes Harlequin dans la vie.
Et puis les histoires d'amour, si la qualité de l'écriture est là et si le scénario est bien ficelé, cela peut être très divertissant. Il existe des publics qui préfèrent les histoires de guerre, des biographies, des essais philosohpiques et aussi pour les histoires romantiques.

Tiens j'ai lu "XY " sur l'identité masculine d'une célèbre philosophe française - une femme (honte à moi j'ai oublié son nom). Pourquoi ne pas écrire aussi un ouvrage philosophique sur "l'identité féminine". Un ouvrage sérieux bien sûr, pas des poncifs.
Si cela intéresse quelqu'un, le sujet pourrait entrer dans la ligne éditoriale des Roses bleues.
(PS c'était une note d'humour pour détendre).

 
Dadouw
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1317
   Âge  :  28
   Localisation  :  Shamanie
   Date d'inscription  :  11/03/2012
    
                         
Dadouw  /  Adorable martyr de la paix sur le forum (et un peu dans le monde)


Je ne parle pas de sélection. La sélection, c'est tout bon.
C'est même tout le contraire : je fais référence à tous ces "éditeurs" qui n'ont à offrir que des fausses joies et des contrats véreux, quand ce n'est pas tout simplement du pillage intellectuel ou du foutu compte d'auteur.

Je respecte beaucoup les éditeurs. Les véritables éditeurs. Ceux qui se permettent de sélectionner, j'entends, et cela tant qu'ils gardent une certaine notion de respect de l'auteur qu'ils ont en face.

On veut aller très vite, aujourd'hui, beaucoup trop vite. Dans certains domaines, ça fait des petits. Mais pas en édition. Non. Pas en édition. Ces mots ne vous visent pas, je ne connaît pas votre maison d'édition. Juste un point de vue.

Il reste que je suis entièrement d'accord avec Fleur dans son dernier message. Ce qui est d'ailleurs un peu dommage, puisque l'auto-édition revient à tout savoir faire soi-même - pour ce que j'en ai compris - or je ne saurais jamais tout faire moi-même, à commencer par le boulot des éditeurs, l'organisation. Aïe aïe aïe l'organisation...
 
LeaMyosotis
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  246
   Âge  :  28
   Localisation  :  Paris, la plupart du temps
   Pensée du jour  :  La vie, c'est comme une boîte de chocolats :)
   Date d'inscription  :  02/08/2012
    
                         
LeaMyosotis  /  Autostoppeur galactique


Bonjour tout le monde ! Smile

Eh bien dis donc ! Quel débat ! Wink c'est en partie pour ce genre de discussion enflammée que j'aime ce forum !

Si je peux me permettre de donner mon avis, je voudrais faire remarquer que la maison d'édition Les Roses Bleues est apparemment une très jeune maison d'édition - corrigez-moi si je me trompe - et qu'il me paraît difficile de juger ses qualités sur trois ou quatre titres...

A propos de Marc Lévy, j'ai lu trois de ses romans et même si ce n'est pas du Victor Hugo, le rythme est généralement bien soutenu et le suspens bien entretenu donc je trouve ça normal qu'il fasse plus de vente que les grands génies de la littérature française dont le contenu est souvent plus difficile d'accès et bénéficie de moins de 'coup de pub' médiatique... Et en même temps, s'il peut permettre à des maisons d'édition de trouver l'argent pour publier des auteurs moins populaires, tant mieux !
Au cinéma, on se rend bien compte que les plus gros succès permettent aux maisons de production de trouver l'argent que la piraterie leur fait perdre sur les films d'auteur.

Sinon, je suis certaine que le métier d'éditeur est extrêmement important, surtout à l'heure où chacun peut publier tout et n'importe quoi par auto-publication ! Pour moi, un bon éditeur peut être une garantie de qualité. Le travail de correction, de mise en page, de publication, de publicité est selon moi nécessaire.

Par contre, même si je n'ai lu aucun des livres des Roses bleues, je suis d'accord avec ceux qui soutiennent qu'il ne faut pas que des histoires destinées exclusivement à un public féminin en mode 'histoires d'amour', etc. Pourquoi des héroïnes hautes en couleur n'intéresseraient-elles pas les hommes ? Pourquoi pas un appel à textes du genre : femmes scientifiques, héroïne avide d'aventure qui part à la découverte du monde, femme qui mène un combat politique engagé et se bat dans un univers encore exclusivement masculin ! ça, ce serait vraiment original...

Bref, bon courage pour les Roses bleues ! :fangirlz:
Pour vous éditeurs ça doit être intéressant d'avoir des avis de jeunes écrivains comme nous et de connaître nos opinions respectives, non ? Very Happy

----------------------------------------------------------------------------------------------------------
Si les aventures d'Emma Villemer, mon héroïne, vous intéressent, n'hésitez pas à me faire des commentaires sur
Le Complot de la Poudre
 
Les Roses Bleues Editions
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  15
   Âge  :  41
   Localisation  :  Canton de Fribourg, Suisse romande
   Date d'inscription  :  03/01/2012
    
                         
Les Roses Bleues Editions  /  Homme invisible


Merci LeaMyiosotis pour votre intérêt et votre opinion argumentée, ainsi qu'à tous les autres.

Il y a un appel à textes en cours : Ecosse : terre de légendes.
En outre dernier ouvrage de l'année à paraître sera un thriller horrifique.

Cela illustre bien, je l'espère, que la seule et unique contrainte de notre ligne éditoriale est la suivante : des héroïnes fortes.

Si un(e) auteur(e) (nous avons pour le moment deux hommes dans notre écurie, et espérons en accueillir plus) nous présente un manuscrit qui tient la route, avec une héroïne scientifique, exploratrice, ou politicienne, nous serions RAVIS.

C'est avec le temps que notre ligne éditoriale s'imposera d'elle-même.

Pour conclure, les histoires d'amour ne sont pas exclues, nous ne faisons pas de sectarisme, et les relations amoureuses sont au coeur des échanges humains, il n'y a pas de raison qu'elles ne se retrouvent pas dans notre production. Toutefois, ce n'est qu'un thème parmi d'autres. Ce qui prime est l'originalité du point de vue.

Au plaisir de débattre avec vous !
http://www.les-roses-bleues.ch
 

 Fil des AT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Communauté :: Panneau d'Affichage :: Concours et Appels à Textes-